Archives par mot-clé : spectacle lyrique

Soutenance de thèse : Liliane Siani, 5 décembre

Liliane Siani, doctorante au CERHIC (allocataire 2018-2022), soutiendra le mardi 5 décembre 2023 à partir de 14h. 30 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, salle R. 418) sa thèse de doctorat intitulée : 

Le festival de Béziers au tournant du XXᵉ siècle : un « Bayreuth français » 

devant un jury ainsi composé : Bertrand Porot (PU émérite, CERHIC, directeur de la thèse), Violaine Anger (MCF, Université d’Évry Val d’Essonne), Jean-Christophe Branger (PU, Université Lumière Lyon 2), Denis Herlin (Directeur de recherche, CNRS , IReMus).

Cette étude sur les spectacles lyriques créés au théâtre des arènes de Béziers entre 1898 et 1911 se propose d’identifier les pratiques d’organisation et de composition, et les évolutions esthétiques de ce que nous considérons comme un festival d’art lyrique. Il s’agit d’abord de comprendre la place qu’il occupe dans la ville, ainsi que son fonctionnement interne. Le travail met ainsi en lumière un exemple de décentralisation artistique qui, sous l’égide du directeur-mécène Castelbon de Beauxhostes, se présente comme une opportunité pour ses différents acteurs et collaborateurs, en même temps qu’il révèle une organisation assez semblable à celles de scènes parisiennes, jugées prestigieuses.

Dans un second temps, la thèse caractérise d’un point de vue esthétique le répertoire proposé par le festival de Béziers, à travers l’analyse de chaque composante dramaturgique : dialogues, mises en scène, et musiques de scène. Ce faisant, l’étude révèle la dimension éclectique des œuvres. Bien qu’ils partagent des caractéristiques communes, les poèmes et les musiques font cohabiter des éléments issus de diverses époques. Inscrites dans la lignée de celles du grand opéra français, les mises en scène illustrent aussi les nombreuses adaptations que nécessite le vaste cadre des arènes.

S’appuyant sur un ensemble de fonds publics encore peu exploités, des cartes photographiques et de nombreux articles de la presse nationale et locale, cette enquête s’inscrit dans le mouvement musicologique contemporain qui propose une perspective globale conceptualisée, et vient étoffer la connaissance des initiatives citoyennes de scènes en plein air sous la Troisième République.

Image : Carte photographique de la pièce de théâtre avec musiques de scène Le Premier Glaive créée aux arènes de Béziers en 1908. 

Collection personnelle d’Alex Bèges, issue du Fonds papier Castelbon de Beauxhostes, Musée du Biterrois (en cours de numérisation sur le site des Archives municipales de Béziers)