Archives par mot-clé : séminaire

Séminaire du CERHiC, mardi 5 déc. 2017 : Isabelle Poutrin

Le prochain séminaire du CERHiC aura lieu

MARDI 5 DECEMBRE 2017

De 12 h 30 à 14 h 00

En salle R112 du Bâtiment 13

(Maison de la Recherche – UFR des Lettres et Sciences Humaines)

Conférence de Madame Isabelle POUTRIN

Professeur d’histoire moderne

à l’Université de Reims Champagne-Ardenne

L’affaire Francisca Coronel (1605-1646) :

les enjeux économiques et sociaux d’une profession forcée

En 1605, la jeune Francisca Coronel fit sa profession au monastère d’Odivelas, près de Lisbonne. L’année suivante, son père acheta la charge de Maître général des postes du Portugal, qui lui conférait richesse et pouvoir et qui passa ensuite à ses descendants. Cette affaire nous est connue à travers la réclamation que présenta Francisca devant le tribunal de la Rote romaine, et qui lui permit, en 1646, d’obtenir la reconnaissance de la nullité de ses vœux, au motif qu’elle avait été forcée par son père à se faire religieuse. Quel est le rapport entre la profession forcée de Francisca et l’ascension sociale de sa famille ? Pourquoi le père, les frères puis les neveux de Francisca se sont-ils efforcés, pendant quarante ans, de la maintenir dans le cloître ?

Ecrire l’histoire de la violence (époque moderne)

Programme du séminaire d’histoire moderne (Master 2 d’histoire)

Février – mars 2017

Organisation : Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr) et Diane Roussel (diane.roussel@univ-reims.fr)

do10-1963-5s

Faire l’histoire de la violence

 

  • mardi 7 février 2017, 15h30-16h30 (salle 17.025) : Comment définir la violence en sciences humaines ? Comment étudier la violence en historiens ? (DR)

Lecture préparatoire : Claude Gauvard, s.v., « Violence », dans Jacques Le Goff et Jean-Claude Schmitt (dir.), Dictionnaire raisonné de l’Occident médiéval, Paris, Fayard, 1999, p. 1201-1209.

 

  • mardi 14 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.025): « Affreux, sales et méchants »: nos ancêtres étaient-ils plus violents que nous ? Histoire quantitative et mesures de la violence (DR)

Lecture préparatoire : Bruno Aubusson de Cavarlay, « Les limites intrinsèques du calcul de taux d’homicide », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], Vol. 5, n°2 | 2001, mis en ligne le 02 avril 2009, consulté le 16 janvier 2017. URL : http://chs.revues.org/735; DOI : 10.4000/chs.735

 

  • mardi 28 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.028) : Comment expliquer le déclin de la violence à travers les siècles ? (DR)

Lectures préparatoires :

  • Norbert Elias, Über den Prozess der Zivilisation, 1ère éd. 1939, traduit en français en deux parties : La civilisation des mœurs et La dynamique de l’Occident, Paris, Calmann-Lévy, 1973 et 1975 [extraits]
  • Robert Muchembled, Une histoire de la violence de la fin du Moyen Âge à nos jours, Paris, Éditions du Seuil, 2008, p. 7-15 (introduction).

 

  • mardi 7 mars 2017, 15h30-17h (salle 17.023) : Quelles sources pour étudier quelle(s) violence(s) ? (DR)

Lecture préparatoire : Lettre de rémission pour Nicolas Leconte (1568), Archives nationales, JJ 266, fol. 43 r°, n° 91, avril 1568.

 

  • mardi 21 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) :
  1. Comment étudier les violences intellectuelles ?

Lecture préparatoire : Jérémie Foa, « Le miroir aux clercs : les disputes théologiques entre catholiques et réformés au début des guerres de Religion (1560-1574) », dans Vincent Azoulay et Patrick Boucheron (dir.), Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p.130-146.

 2.  « Entrepreneurs de la violence » : la course en Méditerranée aux temps modernes 

Lecture préparatoire : Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1990 (9e édition), t. 2, p. 190-212.

 

  • mardi 28 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) : 1. « Compelle intrare » : violence et conversion religieuse aux temps modernes

Lecture préparatoire : Isabelle Poutrin, « La conversion des musulmans de Valence (1521-1525) et la doctrine de l’Eglise sur les baptêmes forcés », Revue historique, n° 648, 2008/4, p. 819-855.

      2. Examen

 

NB : Les textes des lectures préparatoires sont consultables dans les documents du cours « Master Histoire moderne » du bureau virtuel.

Bruno Restif – Séance « L’Europe et l’Inde », séminaire d’histoire moderne et contemporaine

Nous avons le plaisir d’annoncer la séance de séminaire de Master 1 assurée par Bruno Restif, maître de conférences en histoire moderne, dans le cadre du séminaire « L’Europe et le monde » (séminaire commun d’histoire moderne et contemporaine, Frédéric Gugelot et Bruno Restif) :

Lundi 21 novembre, 10h-12h

Bruno Restif, « L’Europe et l’Inde »

Eglises, temples, prières. Vasco da Gama entre recherche d’un christianisme oriental et réalité de l’hindouisme. Approche critique à partir de la biographie de Gama par Sanjay Subrahmanyam et d’une enquête sur le terrain de l’Inde du Sud. »

 

Séminaires de Tanja Itgenshorst, 2014-2015

Présentation des séminaires (2014-2015) de Tanja Itgenshorst, professeure d’histoire ancienne et membre du CERHiC.

 

Premier semestre

Questions de méthodologie : combats, fêtes, mobilités – le monde des citoyens à l’époque grecque archaïque

Tanja Itgenshorst

CM et TD, Master 1 et 2, premier semestre

Jeudi, de 16h30 à 18h00

 

Ce cours explorera la naissance et l’évolution de l’idée et du phénomène du citoyen à travers l’époque archaïque. En prenant comme point de départ une notion de citoyen d’un sens plutôt informel, on consacrera une grande partie du cours aux occupations des membres de l’élite sociale dans l’univers des communautés grecques à cette époque qui précède la Grèce classique. Par ailleurs, on privilégiera la discussion de problèmes de méthode, au niveau de l’analyse des sources antiques ainsi qu’au niveau de la réflexion sur les démarches proposées par l’historiographie contemporaine.

Les séances seront consacrées aux thématiques suivantes : l’époque grecque archaïque et ses propriétés ; Les épopées d’Homère ; Les œuvres d’Hésiode ; Archéologie I : espaces publics et temples ; Archéologie II : la céramique ; La poésie archaïque ; Les sources de l’époque classique : Hérodote et d’autres auteurs ; Synthèse : exemples des historiographies francophone et anglophone.

 

 

Séminaire de Master 1 recherche : Les provinces dans l’Empire romain

Tanja Itgenshorst

CM, Master 1, premier semestre

Le jeudi, de 10h00 à 12h00

 

L’expansion militaire des Romains depuis la Première Guerre Punique eut comme conséquence à la nécessité de trouver des nouvelles formes d’organisation pour contrôler les territoires acquis pendant la guerre. C’est dans ce contexte que les Romains « inventèrent » la province (provincia) comme unité administrative dont ils se servirent désormais pour tout territoire conquis et intégré dans leur empire. Le cours traitera de l’évolution des principes de l’administration provinciale sous la République jusqu’à l’époque du Haut Empire.

Les séances seront consacrées aux thématiques suivantes : Préliminaires : les institutions de la république romaine, les sources ; Perspective chronologique : Les débuts : la provincia pendant la Première Guerre Punique ; Perspective systématique : L’organisation d’une province sous la république : Sicile au Ier siècle av. J.-C. ; L’expérience de la Macédoine (167-146 av. J.-C.) ; L’Espagne au IIème et Ier siècle av. J.-C. ; L’organisation d’une province sous l’époque d’Auguste : introduction au système politique du principat ; Les provinces sous Auguste : la vie civile – la vie militaire – la vie religieuse ; Deux cas d’étude sous le Haut Empire : l’Égypte – le Pont-Bithynie ; Résumé : Essai d’une perspective comparatiste – discussion de : Frédéric Hurlet, (Re)penser l’Empire romain. Le défi de la comparaison historique, Dialogues d’histoire ancienne, supplément 5, p. 107-140.

 

 

Séminaire de Master 2 recherche : Religions romaines

Tanja Itgenshorst

CM, Master 2, premier semestre

Le mercredi, de 15h15 à 17h15

 

Au IIe siècle av. J.-C., l’historien grec Polybe nous présente les Romains comme étant caractérisés par une mentalité profondément religieuse. Mais Polybe n’en est pas le seul ; les sources romaines montrent à leur tour que les dieux n’ont pas seulement accompagné le cycle de la vie familiale et « privée » des Romains, mais également leur communication politique ainsi que toute action publique – et cela non seulement à l’époque républicaine, mais bien au-delà. L’historiographie contemporaine est également au cœur de la thématique, car les différentes approches ont créé, à travers les siècles, des visions très diverses des croyances des Anciens.

Les séances seront consacrées aux thématiques suivantes : Introduction: Les sources, problèmes de méthode ; Historiographie I : un modèle de décadence : Mommsen, Wissowa ; Historiographie II : le modèle d’un archétype indo-européen : Fustel de Coulanges ; Historiographie III : Un modèle d’orthopraxie : John Scheid et autres ; Religion et pouvoir dans la pratique : prêtres, temples, rites ; De la république au Haut-Empire : une nouvelle balance entre pouvoir et religion ?; Les débuts du christianisme ; Isis, Mithra, Judaïsme, christianisme, culte impérial : les religions dans l’Empire romain ; Synthèse : le pluralisme religieux au IVe s. apr. J.-C.

 

 

 

Second semestre

 

Séminaire de Master recherche : Questions de méthodologie et problèmes actuels de l’historiographie

Tanja Itgenshorst

CM, Master 1 et 2, second semestre

Le jeudi, de 10h00 à 12h00

 

Dans le cadre de ce séminaire de recherche seront présentés et discutés des débats récents dans l’historiographie en histoire ancienne. Ces discussions prendront comme point de départ autant des publications récentes en histoire grecque et romaine que les thématiques abordées dans les mémoires de master recherche des participants de ce séminaire.