Archives par mot-clé : Reims

Deux Masters sur l’histoire de Reims à la Belle Epoque

Master “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 7 avril de 17 h.  à 18 h. 45

Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13, salle R418 (et en distanciel).

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer une séance de présentation de deux mémoires de Master recherche ayant trait à l’histoire régionale de la Champagne et, plus spécifiquement, du territoire marnais, en collaboration avec la Société d’Agriculture, Commerce, Sciences et Arts de la Marne (SACSAM) établie à Châlons-en-Champagne et avec le soutien technique de la Maison des Sciences humaines et sociales de l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Julien Herbiet (M2 Recherche en Histoire 2021) : Intégrer et quitter les forces de police rémoises, 1884-1914.

Margot Lefebvre (M2 Recherche en Histoire 2021) : “Je vais faire ton affaire, c’est fini”. Divorces et violences intra-familiales et conjugales à Reims, Bazancourt, Verzenay, Witry-Lès-Reims, 1884-1902.

Cette séance est organisée par Bertrand Goujon, correspondant du CERHiC auprès de la SACSAM. Les principaux apports de ces deux mémoires de Master seront publiés courant 2023 dans la revue savante Etudes marnaises, qui publie tous les ans la liste des mémoires de Master de l’URCA soutenus dans l’année et ayant un lien avec l’histoire régionale.

Les Nocturnes de l’histoire à Reims, 30 mars

A l’occasion des Nocturnes de l’Histoire, les historiennes et historiens de Reims invitent le public afin de partager leurs recherches aux Archives départementales de Reims et pendant une promenade en centre- ville. La participation est gratuite, sur inscription préalable.

L’objectif des Nocturnes de l’Histoire est de promouvoir une diffusion large du savoir historique en valorisant des manifestations de qualité et en rendant accessibles les résultats de la recherche au public le plus large. Les quatre sociétés d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (SoPHAUSHMESPAHMUFAHCESR) souhaitent ainsi favoriser les initiatives locales émanant de laboratoires de recherche, de sociétés savantes, d’institutions culturelles, de réseaux d’étudiants, d’équipes pédagogiques et de particuliers passionnés d’histoire.

15h30-17h : présentation de documents historiques remarquables (Archives départementales de la Marne, site de Reims, 44 avenue de l’Yser) *.

  • Véronique Beaulande-Barraud (professeure en Histoire médiévale, Université Grenoble-Alpes / LUHCIE) : « Des sources locales pour l’histoire religieuse médiévale et moderne, du terrier de l’archevêché au registre de profession des clarisses de Reims ».
  • Pierrick de Saint-Vaast (doctorant en Histoire contemporaine, URCA / CERHiC) : « Les dossiers de dommages de guerre au titre des destructions de la Première Guerre mondiale ».

17h30-19h : déambulation urbaine dans le centre historique de Reims, avec présentations de travaux de recherche récents ou en cours sur des lieux majeurs, insolites ou oubliés de l’histoire rémoise.

  • Julien Herbiet (ancien étudiant du Master « Normes, cultures, pouvoirs », URCA) : « La gare, un terrain d’action our les forces de l’ordre rémoises sous la Troisième République » (gare SNCF Reims centre, parvis Reims centre ville).
  • Jean-Luc Bastien (maître de conférences en Histoire ancienne, URCA / CERHiC) : « Durocortorum : la ville de Reims durant le Haut-Empire romain » (porte de Mars).
  • Bertrand Goujon (maître de conférences HDR en Histoire contemporaine, URCA / CERHiC) : « Les élites du négoce en vins de Champagne dans la société et l’espace rémois au XIXe siècle » (angle de la rue Coquebert et du boulevard Lundy).
  • Laurent Chenaux (ancien étudiant du Master « Normes, cultures, pouvoirs », URCA) : « Le commerce vestimentaire bourgeois à Reims au tournant des XIXe et XXe siècles » (angle de la rue de l’Arbalète et de la rue du Docteur Jacquin).
  • Julien Bortolussi (doctorant en Histoire moderne, Université Paris-Nanterre / MEMO) : « Les historiographes rémois au XVIIe siècle » (place des Loges Coquault).
  • Véronique Beaulande-Barraud (professeure en Histoire médiévale, Université Grenoble-Alpes / LUHCIE) : « Ermine de Reims, une visionnaire à la fin du Moyen Âge » (angle de la rue Gambetta et de la rue de Venise).

19h30-21h : conférence de Jean-François Boulanger (Directeur honoraire de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’URCA) : « Reims, ville ouvrière, aux XIXe et XXe siècles » (Maison de la Vie Associative, 122bis rue du Barbâtre) *.

Inscription et contact : nocturnes.reims@gmail.com

* pass vaccinal obligatoire

Avec le soutien financier du Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC, EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne, du LUHCIE (Laboratoire Universitaire Histoire Culture Italie Europe, EA 7421), et de l’APHG (Association des professeurs d’histoire et de géographie).

Photo mise en avant : Porte de Mars, Reims, 2012.
Porte Mars © Carmen Moya 2012

Journée d’études “Images … Mémoires et amnésies de Reims”, 16 octobre

Première journée d’études

Images matérielles, images mentales, mémoires et amnésies de Reims

Organisation scientifique : Bruno Restif et Philippe Buton

Lieu : Bibliothèque Carnegie

Date : Samedi 16 octobre 2021, 10h00-17h30

Réservation préalable obligatoire auprès de mh.morell@univ-reims.fr

Programme

La matinée est placée sous la présidence de M. Georges Magnier, Directeur des Musées de Reims

10h15. Introduction par Bruno Restif (Maître de conférences en Histoire moderne, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC)

10h30. Patrick Demouy (Professeur émérite d’Histoire médiévale, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC) : La cathédrale

10h55. Thierry Sarmant (archiviste-paléographe, conservateur général du patrimoine et directeur des collections du Mobilier national) : Colbert

11h20 : Questions, puis pause.

11h50. Manonmani Restif (archiviste paléographe, conservatrice en chef du patrimoine et cheffe de projet au Service interministériel des Archives de France) : Les cartes et plans de Reims

12h15. Jean-François Boulanger (PRAG en Histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHiC) : Reims, ville bourgeoise, quartiers populaires

12h40. Questions.

L’après-midi est placée sous la présidence de Mme Aurore Sat, archiviste-paléographe, directrice adjointe des Archives départementales de la Marne.

14h30. Christophe Henrion (chargé d’enseignement à l’UFR STAPS de l’Université de Reims Champagne-Ardenne) : Le sport

14h.55. Philippe Buton (Professeur d’Histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC) : La guerre

15h20. Fabienne Moreau (Responsable Patrimoine et action culturelle chez Hennessy) : Cirque et manège

15h45 : Questions, puis pause.

16h10. Anaïs Bertrand (Doctorante en Histoire Contemporaine, CERHIC) : Le champagne

16h35 : Questions.

16h50. Présentation de documents iconographiques conservés à la Bibliothèque Carnegie, en lien avec la thématique de la Journée, par Frédéric Mongin, responsable des fonds iconographiques de la Bibliothèque Carnegie.

Fin de la journée d’étude à 17 h. 30.

Image © Reims 2021, Musée des Beaux-Arts / Photo : Christian Devleeschauwer

Journée organisée avec le soutien du Centre de recherches en histoire culturelle (CERHiC, EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne.

Soeurs pauvres, 1220-2020. Colloque, 9-10 octobre

Vers 1220 est fondé à Reims le premier monastère de clarisses dans le royaume de France. Le huitième centenaire de cet événement est l’occasion de faire le point sur l’histoire du monastère, sur le temps long du XIIIe au XXIe siècle. De l’arrivée de Marie de Braye, venue d’Assise à Reims, à la création d’un nouveau monastère en 2000 à Cormontreuil, en passant par les abbesses Colbert et la fermeture révolutionnaire, le colloque “Soeurs pauvres, 1220-2020. Huit siècles de vie clarisse à Reims”, s’attachera à comprendre comment les clarisses de Reims se situent dans l’histoire rémoise et dans l’histoire clarisse. Son organisation scientifique est assurée par Véronique Beaulande-Barraud, professeure en histoire du Moyen Âge à l’Université de Grenoble-Alpes, et Pierre Moracchini de l’École franciscaine de Paris, historien de la famille franciscaine. Son organisation logistique est assurée par le CERHiC-EA2616 (Université de Reims Champagne-Ardenne), avec la communauté des Clarisses de Cormontreuil.

Dates: 9 et 10 octobre 2020

Lieu : ESAT l’Eveil, Cormontreuil.

L’inscription est obligatoire (date limite le 5 octobre), pour permettre le respect des mesures sanitaires. Par courriel auprès de Marie-Hélène Morell : mh.morell@univ-reims.fr ou du monastère : clarissescormontreuil@orange.fr

Il est possible aussi d’assister au colloque par visioconférence, en s’inscrivant auprès de Marie-Hélène Morell pour l’envoi des liens de connexion (Zoom).

Le 8e centenaire des clarisses donne aussi lieu à une exposition aux Archives départementales de la Marne, site de Reims, 44 avenue de l’Yser, 51100 Reims, du 5 au 30 octobre.

Emplacement du monastère de Sainte-Claire à Reims

Programme

VENDREDI 9 OCTOBRE. Autour de la chronique du monastère de Reims (XVIIe siècle)

Horaire

 

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 15

Sœur Alice-Anne, organisateurs

Accueil

 

 

 

Patrick Demouy, Université de Reims

9h30

Patrick Demouy (URCA)

Introduction

9h45

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

La chronique de Reims : un objet historique

10h05

Sœurs Pierre-Marie et Marie-Bénédicte

À la recherche des sources

10h15

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

Traces archivistiques de la communauté médiévale 

10h45

Discussion

11 h 00

Pause

11 h 30

Sean Field (University of Vermont, en visioconférence)

De Reims à Paris : le rôle des sœurs de Reims dans la fondation et les premières années de Longchamp 

12h

Discussion

Repas

14h

 

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

Le monastère de Reims au temps des réformes

 

 

 

 

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

14h30

Discussion

14 h 45

Caroline Galland (Université de Paris-Nanterre)

 

L’écriture de la chronique des clarisses de Reims en 1652 : comment faire du passé un présent utile ?

15h15

Discussion

15h30

Pause

16 h

Bertrand Marceau (Université de Reims)

Une direction politique ? Les Colbert chez les Clarisses de Reims sous Louis XIV

16 h  30

Discussion

16h45

Pause

17h15

Jacques Dalarun (CNRS, Institut de France, en visioconférence)

Conclusions de la journée

         

 


SAMEDI 10 OCTOBRE. Disparition, refondation, mutations

Horaire

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 00

Sœur Marie-Noëlle (monastère de Nantes) et sœur Marie-Bénédicte

1933 : la refondation

 

 

 

Frère Eric BIDOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 h 30

Frédéric Gugelot (Université de Reims)

Une histoire dans l’Histoire, Tinqueux, un couvent clarisse de la Grande
Guerre au concile

10 h 00

Discussion

10 h 20

Pause

10 h 40

Maxime Hermant (Université de Paris Nanterre)

Entre soumission, contrainte et accommodement. Les clarisses de Reims durant la Révolution.

 

11 h 10

Jean-François Boulanger (Université de Reims)

1792-1933: esprit de sainte Claire es-tu là ? 

 

11h40

Discussion

12 h 00

Sœur Élisabeth

En guise de conclusion : Déménager (2000) : quelle place pour un monastère aujourd’hui ?

12h15

Repas

 

Café histoire avec Bruno Dumézil, 3 mars

Le prochain Café histoire de Reims accueillera Bruno Dumézil qui présentera son livre Le Baptême de Clovis (Paris, Gallimard, coll. “Les journées qui ont fait la France”, 2019).

Attention, nouveau lieu !

Le Sacre : 8 place Jules Lobert, Reims (entrée libre avec consommation) à 18 heures.

Bruno Dumézil est Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Sorbonne Université.

L’épisode inaugural de l’histoire de France est aussi le plus évanescent : du baptême de Clovis on ne connaît à la vérité ni le lieu, ni la date, ni les circonstances précises, ni même la portée immédiate. C’est l’écriture de l’histoire qui devait, au fil des siècles, en faire la scène originelle de notre légendaire national. Cette cérémonie bien réelle reste encore aujourd’hui recouverte d’épaisses couches de mythes et de fables.
Peut-on retrouver la véritable figure de ce «roi très glorieux» qui, au crépuscule de l’Empire romain, a épousé la foi catholique, bientôt
suivi d’une partie de son peuple? Tel est l’objet de ce livre : il explore les traces fugaces d’une Gaule en mutation entre le passé romain et la civilisation médiévale ; il convoque les ressources de l’archéologie pour approcher les hommes et les paysages que Clovis allait unifier ; il s’efforce de composer l’histoire de ce peuple franc appelé à fonder une nation chrétienne. C’est cette reconstitution qui confère à la journée lointaine où «naît la France» sa véritable dimension politique et mémorielle.
Plusieurs récits sont possibles, que cet ouvrage revisite. Autour de Clovis, mémoire et histoire souvent s’entremêlent au service de partis et de passions que chaque époque fait naître. L’irréductible part de mystère de ce baptême des origines aura ainsi contribué à son extraordinaire postérité (présentation de l’éditeur).

Café Histoire, mercredi 11 avril : Robert Neiss & Véronique Beaulande-Barraud

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent

au Café Histoire de Reims,

le mercredi 11 avril

au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (Reims), de 18h à 20h. 

Véronique Beaulande-Barraud (CERHiC) et Robert Neiss (ancien Directeur des Antiquités de Champagne-Ardenne) présenteront l’état récent de la recherche historique sur Reims antique et médiévale.

En 2014, une équipe d’historiens publie une nouvelle « histoire de Reims » faisant le point sur les dernières avancées de la recherche sur la ville concernant son histoire antique et médiévale. Les acquis de l’archéologie préventive ont notamment profondément renouvelé les connaissances sur la cité depuis ses origines et ont permis de reconsidérer certaines périodes-clefs de son évolution. La conférence mettra à l’honneur la métropole qu’était Reims dès l’Antiquité et jusqu’à la fin du Moyen Âge : du chef-lieu des Rèmes à la ville des sacres, l’histoire de Reims est aussi celle d’une société en mouvement et de rapports de pouvoirs au fil de l’Histoire.

– Entrée libre avec consommation –

 

Les cafés histoire de Reims, saison 1

Le 11 mai dernier se tenait le dernier « café histoire » de Reims pour l’année universitaire 2016-2017.

Au moment de préparer la 2e saison, le CERHiC tient à remercier :

    • Le co-organisateur, l’APHG-Champagne-Ardenne
    • La ville de Reims, qui a apporté son soutien financier à ce cycle de conférences
    • Le GRAC (Groupe Rémois des Amis de Clio) pour le soutien logistique
    • La brasserie Saint-Maurice qui nous a accueillis pour 7 soirées dans un cadre convivial avec ses avantages et ses (quelques) inconvénients (nous ne dirons pas merci au groupe à qui nous demandions de parler un peu moins fort jeudi dernier et qui nous a répondu « on n’est pas à l’église ! »…)
    • Le public, étudiant.e.s et non-étudiant.e.s, pour son attention et ses questions pertinentes aux conférencier.e.s

Et surtout les intervenant.e.s, qui ont donné gracieusement de leur temps et de leur savoir.

Nous avons eu le plaisir d’entendre :

Dominique Borne, au Cellier, pour une conférence inaugurale engagée ;

Nadia Vargaftig, qui nous a fait découvrir le monde des expositions coloniales portugaises et italiennes ;

 

François-Xavier Fauvelle, qui nous a menés jusqu’au cœur de l’Afrique médiévale ;

Bertrand Porot, qui a fait revivre les musiciennes de l’époque moderne ;

Annie et Maurice Sartre, qui nous ont guidés dans Palmyre antique et dans ses ruines contemporaines ;

 

 

 

Hendrik Ziegler, dans une galerie de portraits de Champenois artistes de cour ;

Romain Bertrand, qui nous a conduits aux Philippines au XVIe siècle.

Nous avons donc parlé d’histoire de France, d’histoire mondiale, d’histoire connectée, d’histoire culturelle, d’histoire de la musique, d’histoire de l’art…

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne sont fiers de cette première saison et espèrent vous retrouver nombreux pour la deuxième, dont le programme sera connu dans le courant de l’été.

Prochain café histoire, “Les Champenois à Versailles”, 6 avril

affiche Cafés avril

PROCHAIN CAFE HISTOIRE, JEUDI 6 AVRIL 2017

“LES CHAMPENOIS A VERSAILLES”

Le prochain Café Histoire se tiendra jeudi 6 avril au Saint-Maurice (35, rue Saint-Maurice à Reims), de 18 à 20 h 00.

Nous aurons le plaisir d’écouter Hendrik Ziegler

(Professeur d’Histoire de l’Art à l’Université de Reims)

Les Champenois à Versailles

Sous l’Ancien Régime, la Champagne était structurellement liée au siège du pouvoir, Versailles. Plusieurs personnalités champenoises de premier plan eurent une carrière artistique à la cour. Ces personnalités ont-elles créé et maintenu des réseaux, attirant à leur tour des protégés ou des clients champenois à la cour ? Dans quelle mesure l’appartenance à la Champagne a pu influencer la carrière de certains artistes, hommes de lettres ou hommes de pouvoir ? À l’inverse, quelles relations ces Champenois de Versailles entretiennent-ils avec leur région d’origine ?

L’approche biographique retenue ici permet de mieux apprécier l’importance du clientélisme champenois à la cour de Versailles et la contribution de ces réseaux à la constitution d’une identité culturelle et politique champenoise.

Voir l’affiche

flyer-café-avril.pdf