Archives par mot-clé : migration

C. Brice et D. Diaz (dir.), « Mobilités, savoir-faire et innovations »

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du dernier numéro de la Revue d’histoire du XIXe siècle (n° 53, 2016/2), « Mobilités, savoir-faire et innovations », dirigé par Catherine Brice et Delphine Diaz, membre du CERHiC.

Mobilités, savoir-faire et innovations

 

couverture

Sommaire :

Catherine Brice, Delphine Diaz, « Introduction », p. 9-18

Ali Yaycioglu, « Janissaires, ingénieurs et prédicateurs. Comment l’ingénierie militaire et l’activisme islamique changèrent l’ordre ottoman », p. 19-38.

Fabio D’Angelo, « Les hommes de science napolitains en exil en France, des passeurs scientifiques et politiques (1799-1820) », p. 39-58.

Juan Pan-Montojo et Juan Luis Simal, « Exil, finances internationales et construction de l’Etat : les libéraux et « joséphins » espagnols » (1813-1851), p. 59-78.

Sylvie Aprile, « Déposer un brevet sans déposer les armes ? Exilés et inventeurs français durant le Second Empire », p. 79-96.

Julia Clancy-Smith, « L’Afrique du Nord à l’époque coloniale : migration, agriculture et échec de l’innovation (1830-1914), p. 97-114.

Parution – « Exils entre les deux mondes »

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution d’un livre collectif co-dirigé par Delphine Diaz, membre du CERHiC, Jeanne Moisand (Université Paris 1), Romy Sanchez (Université Paris 1) et Juan Luis Simal (Universidad Autonoma de Madrid) aux éditions Les Perséides.

Delphine Diaz, Jeanne Moisand, Romy Sanchez et Juan Luis Simal (dir.)

Exils entre les deux mondes. Migrations et espaces politiques atlantiques au XIXe siècle

 

VisuelExils

Présentation :

Le XIXe siècle fut tout à la fois un temps de bouleversements politiques, « le siècle des exilés » et le moment de la « Grande Migration » des Européens vers l’Amérique. Ce livre collectif se donne pour ambition d’explorer ensemble ces trois dimensions de l’histoire euro-américaine du XIXe siècle trop souvent étudiées séparément.

En réunissant les contributions issues d’un colloque tenu à la Casa de Velázquez à Madrid, le présent ouvrage rassemble les travaux récents de chercheurs confirmés et de jeunes universitaires afin de réfléchir à plusieurs enjeux historiographiques. Il s’agit non seulement de donner à l’exil politique la place qu’il mérite au sein de l’histoire politique du XIXe siècle, mais aussi de redéfinir la chronologie d’un monde atlantique qui semble parfois s’arrêter à la fin de l’Âge des Révolutions. Retraçant l’histoire collective de ceux qui ont quitté leur terre pour se réfugier ailleurs, par delà l’océan Atlantique, ce volume entend chercher au-delà des frontières de l’État-nation l’apport des exilés à un siècle de recompositions politiques, économiques et sociales. L’expérience transnationale des exilés et la frontière poreuse entre exil et migration constituent deux nouvelles clés de lecture pour comprendre l’entrée dans la modernité politique euro-américaine.

Contributions de Sylvie Aprile, Edward Blumenthal, Walter Bruyère-Ostells, Delphine Diaz, Alexandre Dupont, Gabriel Entin, Carlos Ferrera Cuesta, Jeanne Moisand, Florencia Peyrou, Juan Pro, Romy Sánchez et Juan Luis Simal.

ISBN : 978-2-37125-010-9

Pour commander l’ouvrage et en savoir plus :

 

http://lesperseides.fr/exils-entre-les-deux-mondes-migrations-et-espaces-politiques-atlantiques-au-xixe-siecle/