Archives par mot-clé : Méditerranée

Les christianismes dans l’Orient européen et méditerranéen (XVe-XIXe siècle)

Pratulin_martyrs_in_1874
Séminaire organisé avec le soutien du CeSor (EHESS) et du CERHiC (Université de Reims Champagne-Ardenne)

 

Les christianismes dans l’Orient européen et méditerranéen (XVe-XIXe siècle)

Échanges, compétitions, mimétismes

De 11 h à 13 h, EHESS, salle Alphonse-Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris – Métro : ligne 4, Station Odéon
 Séminaire organisé et animé par :
·         Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr), maître de conférences à l’université de Reims Champagne-Ardenne
·         Bernard Heyberger (bernard.heyberger@ehess.fr), directeur d’études à l’EHESS, directeur d’études à l’EPHE. (Cet enseignant est référent pour cette UE)
·         Laurent Tatarenko (laurent.tatarenko@efrome.it), membre scientifique de l’École française de Rome.

 

Du temps des réformes à l’âge des nationalismes, les communautés chrétiennes de l’Europe orientale et de l’Empire ottoman connurent de profondes mutations politiques et religieuses. L’historiographie récente a entrepris de renouveler l’étude de ces communautés. Mais la connaissance des langues, la spécialisation par aires culturelles voire par confessions, ou encore un cloisonnement par traditions nationales, n’ont pas permis jusqu’alors de saisir les mutations dans leur globalité. Ce séminaire connectera des historiographies et mettra en dialogue les recherches en cours, non seulement pour dégager les circulations entre les espaces et les échanges entre les communautés, mais aussi pour décrire la cristallisation des confessions rivales, un processus ni linéaire ni achevé. Nous croiserons donc les points de vue et les échelles d’observation, depuis l’analyse des parcours individuels jusqu’à l’ecclésiologie. Nous prêterons une attention particulière au problème de la transposition des modèles culturels et institutionnels, et à l’imitation de l’adversaire confessionnel dans la compétition locale. Il s’agit donc de dégager un ensemble d’objets d’étude, qui peuvent aussi dépasser l’espace indiqué, et de notions communes qui, sans effacer la spécificité des contextes et des sociétés considérés, offriraient des pistes pour l’écriture d’une histoire croisée du fait religieux sur les frontières confessionnelles de l’Europe et de l’espace méditerranéen.

 

  • 4 février 2015 : Elena Astafieva (CNRS-CERCEC) : Le savoir moderne de l’Église orthodoxe russe sur le catholicisme (XIXe-début du XXe siècle)

 

  • 4 mars 2015 : Ovidiu Olar (CRH-EHESS) : Cyrille Loukaris : un patriarche oriental au « temps des confessions ».

 

  • 1er avril 2015 : Sebastien Garnier (EPHE) : Questions liturgiques chez les chrétiens de l’empire ottoman.

 

  • 6 mai 2015 : Vassa Kontouma (EPHE) : La « Confession de foi » de Dosithée II de Jérusalem (1672).

 

  • 20 mai 2015 : Bernard Heyberger (EHESS-EPHE) / Nikki Papailiaki (EPHE) / Laurent Tatarenko (École française de Rome) : Les confréries chrétiennes (XVIe-XVIIIe siècle) : sociabilités, dévotions et concurrences (mer Égée, Proche-Orient, République polono-lituanienne).

 

  • 3 juin 2015 : Ihor Skočyljas (Université catholique ukrainienne de L’viv) : Slavia unita et Slavia orthodoxa face aux modèles du christianisme occidental : la formation des entités ecclésiales de la métropole de Kiev entre l’Union de Brest et l’Âge des Lumières (XVIe-XVIIIe siècle). Discutant : Alexandre Lavrov (université Paris IV-Sorbonne)