Archives par mot-clé : littérature

Les Nocturnes de l’Histoire à Reims, 29 mars : histoire et littérature

A l’occasion des Nocturnes de l’Histoire, les historiennes et historiens de Reims s’associent avec leurs collègues de Littérature pour proposer au public une soirée sur le lien entre l’histoire et la littérature.

La participation est gratuite, sur inscription préalable à l’adresse : nocturnes.reims@gmail.com

L’objectif des Nocturnes de l’Histoire est de promouvoir une diffusion large du savoir historique en valorisant des manifestations de qualité et en rendant accessibles les résultats de la recherche au public le plus large. Les quatre sociétés d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (SoPHAUSHMESPAHMUFAHCESR) souhaitent favoriser les initiatives locales émanant de laboratoires de recherche, de sociétés savantes, d’institutions culturelles, de réseaux d’étudiants, d’équipes pédagogiques et de particuliers passionnés d’histoire.

Cette manifestation culturelle est organisée par Noémie Villacèque (maîtresse de conférences en histoire ancienne, URCA), Bertrand Goujon (maître de conférences HDR en histoire contemporaine, URCA), Véronique Beaulande-Barraud (LUHCIE, Université de Grenoble) et Jean-Louis Haquette (CRIMEL, URCA), avec la collaboration d’Edouard Kamykowska (Master histoire, URCA).

Programme

17 h. -18 h. Cathédrale : « Histoire et littérature : Notre-Dame de Reims. Visite thématique de la cathédrale », menée par Patrick Demouy (professeur émérite d’Histoire médiévale, URCA).

18 h. – 19 h. Bibliothèque Municipale Carnegie : « Histoire et littérature : quelques trésors de la bibliothèque Carnegie », présentés par Jean-Louis Haquette (professeur de Littérature comparée, URCA) et Véronique Beaulande-Barraud (professeure d’Histoire médiévale, Université de Grenoble).

20h15. Médiathèque Jean Falala :

  • Conférence de Manon Brouillet (maîtresse de conférences de Lettres classiques, Université de Picardie) : « À l’écoute d’Homère ».

Présentation : Si, aujourd’hui, nous lisons l’Iliade et l’Odyssée, dans l’Antiquité, ces épopées étaient faites pour être écoutées. C’est dans le cadre de grands festivals religieux que des poètes, les aèdes, les chantaient. Lors de banquets, certains épisodes pouvaient également être chantés pour divertir les convives. Dès lors, les épopées homériques étaient l’occasion d’une expérience esthétique, sociale et religieuse. Cette conférence se propose de partir à l’écoute des aèdes, depuis Démodocos dans l’Odyssée, jusqu’à l’Ion de Platon, en passant par les chanteurs anonymes des vases et des inscriptions.

  • Atelier autour des mangas, dirigé par Edouard Kamykowska (étudiant en M2 Histoire, URCA) :« One Piece, le manga pirate à la conquête du monde » (ouvert au jeune public, à partir de 10 ans).

Présentation : Une rencontre autour de la notion de conquête : celle du héros face à son monde, du lecteur qui découvre les aventures mais aussi la conquête d’un nouveau mode de narration : celui du manga et d’une forme de “conte moderne”.

21h30. Médiathèque Jean Falala : table ronde présidée par Céline Bohnert (maîtresse de conférences de Lettres modernes, URCA) avec Anne Besson (professeure de Littérature comparée, Université d’Artois), Frédéric Gugelot (professeur d’Histoire contemporaine, URCA) et Nerea Terceiro Sanmartín (post-doctorante en Histoire ancienne, Université de Namur).

Présentation : Quels usages la littérature fait-elle de l’histoire ? Comment celle-ci peut-elle, en retour, se saisir de sources et d’objets littéraires ? Dans quelle mesure ces deux champs constituent-ils l’un pour l’autre, plus que de simples réservoirs de ressources ou de références, des espaces de dialogue et de créativité susceptibles de s’enrichir et de s’approfondir mutuellement ? Est-il d’ailleurs si pertinent de (tenter de) les distinguer ?

Image d’illustration : “Jeune Cicéron lisant”, fresque de Vincenzo Foppa, Collection Wallace.
https://wallacelive.wallacecollection.org/eMP/eMuseumPlus?service=ExternalInterface&module=collection&objectId=65472

2 décembre. D’un art à l’autre : adaptations, arrangements, réécritures.

D’un art à l’autre : adaptations, arrangements, réécritures.

Journée d’études – Musique et musicologie

Université de Reims Champagne-Ardenne. Amphi Recherche, (Campus Croix-Rouge, bâtiment 13)

Vendredi 2 décembre 2022 de 9 h. 30 à 16 h. 30

Illustration : Charlie Chaplin, A Burlesque on Carmen, 1915.
Photo extraite du film, libre de droits.

9 h. 30. Accueil

9 h. 45. Introduction de la journée

10 h. Séance 1 (modérateur : Pierre Rigaudière)

Yann Calbérac (URCA, CRIMEL) : De l’espace du texte à l’espace de la scène. Espaece : quand Aurélien Bory adapte Espèces d’espaces de Georges Perec.

Raphaèle Fleury (IIM, Charleville-Mézières)Un texte pour des corps-instruments ? Adapter un texte littéraire pour l’opéra ou pour le théâtre de marionnettistes.

11 h. Pause

11 h. 30. Séance 2 (modérateur : Marc Rigaudière)

Thierry Grandemange (URCA, CERHiC) : « La tige est la Vierge, la fleur est son Fils » : la réécriture comme mode de pensée au Moyen-Âge.

Florence Doé de Maindreville (URCA, CERHiC) : Opéras en concert : pratiques d’arrangement dans les provinces françaises au temps de Louis XV.

12 h. 30. Déjeuner

14 h. 30. Séance 3 (modératrice : Catherine Collin)

Nathalie Coutelet (Université Paris 8, EA 1573 « Scènes du monde, création, savoirs critiques ») : L’adaptation théâtrale au féminin, une stratégie de contournement ?

Amaury Du Closel (Vienne / Paris) : Des Lieder eines fahrenden Gesellen à une petite Flûte enchantée pour enfants.

Pierre Rigaudière (URCA, CERHiC) : Arrangement, paraphrase et reconstruction : visages de la mise en abyme chez Luciano Berio.

16 h. 30. Conclusion de la journée

Le tournant spatial à l’épreuve des arts – 29 septembre 2016

« Le tournant spatial à l’épreuve des SHS (3) : le tournant spatial des arts »

Université de Reims Champagne-Ardenne, jeudi 29 septembre 2016

Cette journée d’étude est co‐organisée par les laboratoires Habiter (EA 2076) et CERHiC (EA 2616) avec le soutien de la Fédération de recherche Gaston‐Bachelard de l’Université de Reims Champagne‐Ardenne.

Cette troisième journée du cycle « Le tournant spatial à l’épreuve des sciences humaines et sociales » se tourne vers les disciplines artistiques et littéraires pour aborder la manière dont la spatialité et sa prise en considération travaillent la créativité contemporaine et son analyse. Sur le même principe que celui qui a servi de fil directeur aux précédentes journées consacrées, pour la première, aux recherches en histoire et en géographie, et, pour la seconde, à celles conduites en urbanisme et en architecture, cette journée interrogera d’une part, le sens donné éventuellement à l’expression « tournant spatial » dans la discipline représentée, avant de travailler à un niveau plus personnel la prise en considération des faits de spatialité dans les travaux conduits par le/la chercheur.e, les effets de cette prise en charge sur les apports métathéoriques, théoriques et méthodologiques, et sur les orientations interdisciplinaires, qui sont les siens. Chacun.e des intervenants appuiera ses réflexions sur la présentation d’un cas d’étude.

9 h 30 : Anne Volvey, introduction de la journée d’étude

10 h à 12 h : Jörg Dünne, Professeur de littérature romane, Universität Erfurt : « Pour une littérature géographe ».

Discussion animée par Olivier Lazzarotti

Pause déjeuner

13 h 30 à 15 h 30 : Julie Perrin, MCF en danse, Université de Paris 8, MUSIDANSE (EA 1572) : « Perspectives spatiales pour la recherche en danse ».

Discussion animée par Yann Calbérac

15 h 30 à 17 h 30 : Eric Valette, Professeur en arts plastiques, Université de Picardie Jules-Verne, CRAE (EA 4291), artiste : « Détour anthropologique – un terrain et du brouillard »

Discussion animée par Anne Volvey

Comité scientifique et d’organisation

Yann Calbérac, MCF, géographie, Université de Reims Champagne-Ardenne, EA 2076 Habiter

Isabelle Heullant‐Donat, PU, histoire médiévale, Université de Reims Champagne-Ardenne, EA 2616 CERHiC Olivier Lazzarotti, PU, géographie, Université de Picardie Jules Verne, EA 4287 Habiter le Monde

Sandra Mallet, MCF, aménagement de l’espace et urbanisme, Université de Reims Champagne‐Ardenne, EA 2076 Habiter

Diane Roussel, MCF, histoire moderne, Université de Reims Champagne‐Ardenne, EA 2616 CERHiC Anne Volvey, PU, géographie, Université d’Artois, EA 2468 Discontinuités

Informations pratiques

La journée aura lieu à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix Rouge, dans la salle R418 du bâtiment Recherche (bâtiment 13, 2e étage – 4e niveau).

Plan du campus Croix-Rouge : http://www.univ-reims.fr/acces‐aux‐campus,22,19044.html

Accès depuis la gare Reims Centre : tram A ou B direction « Hopital Debré » ou « Champagne TGV ». Arrêt « Croix‐Rouge »

Accès depuis la gare Champagne-Ardenne TGV : tram B direction « Neuchatel ». Arrêt « Croix-Rouge ».

Le public de la journée pourra déjeuner au restaurant universitaire du campus ou dans le quartier.

Contact : yann.calberac@univ-reims.fr

PARUTION – F. GUGELOT, LA MESSE EST DITE

Gugelot

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du livre La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, publié par Frédéric Gugelot, membre du CERHiC et professeur d’histoire contemporaine à l’URCA :

Frédéric Gugelot, La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015.

 

Au XXe siècle, alors que la sécularisation de la société s’amplifie, que les vocations ecclésiastiques s’effondrent, des écrivains catholiques aspirent à obtenir une vraie reconnaissance littéraire tout en revendiquant leur étiquette de croyant. De Barbey d’Aurevilly à Bernanos, de Bloy à Cesbron, de Bourget à Michel de Saint- Pierre, ils offrent aux lecteurs deux veines d’une littérature d’inspiration catholique profondément distinctes. Ils développent une nouvelle forme de fiction, le roman sacerdotal, où un prêtre de papier est au cœur du drame, mêlant inextricablement écriture d’engagement et recherche littéraire. Enjeux spirituels, politiques, sociaux et littéraires ne se séparent pas. Même les choix esthétiques répondent à un projet tant littéraire que spirituel.

Frédéric Gugelot est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Reims. Ses travaux portent sur une histoire culturelle du religieux, en particulier sur les « marches intellectuelles » de l’Église, ces zones frontières de l’intelligence chrétienne par lesquelles les individus entrent, participent ou sortent de l’institution. Il a publié en 2010 La conversion des intellectuels au catholicisme en France 1885-1935, CNRS Éditions et a participé à l’ouvrage dirigé par Bruno Dumons et Christian Sorrel, Le catholicisme en chantiers, France XIXe-XXe siècles, paru en 2013 aux Presses universitaires de Rennes.