Archives par mot-clé : interdisciplinarité

Soutenance de thèse : Jean-René Larue, 11 décembre

Jean-René Larue, doctorant au CERHiC, soutient sa thèse intitulée :

Étude comparative entre le rock progressif français et le rock progressif italien : influences contextuelles et créations musicales.

Date et heure : lundi 11 décembre, 14 h. 30.
Lieu : Université Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, salle R418, 3e étage aile gauche, bâtiment 13 Recherche – 57 rue Pierre Taittinger – 51100 REIMS.

devant un jury ainsi composé :

  • M. Bertrand POROT (PR émérite, CERHiC, Université de Reims Champagne-Ardenne)
  • Mme Catherine RUDENT (PR, IReMUS, Université Sorbonne Nouvelle)
  • Mme Cécile PREVOST-THOMAS (MCF HDR, CERLIS, Université Sorbonne Nouvelle)
  • M. Christophe PIRENNE (PR, Université de Liège)
  • M. Philippe GONIN (MCF, LIR3S, Université de Dijon)
  • M. Frédéric GUGELOT (PR, CERHiC, Université de Reims Champagne-Ardenne).

Présentation : 
Apparu en Angleterre et aux États-Unis durant les années 1960, le rock progressif s’est rapidement développé dans l’ensemble des pays occidentaux. Toutefois, les contextes nationaux n’étant pas identiques dans ces différents pays, des spécificités nationales ont pu apparaître au sein du rock progressif. Cette thèse étudie l’influence des contextes nationaux sur ce genre musical.

Pour cela,  nous avons choisi de mener une étude comparative entre les productions des musiciens du rock progressif en France et en Italie. Grâce à une approche interdisciplinaire, notre travail a abordé le rock progressif sous ses aspects sociologiques, historiques, géographiques, esthétiques, politiques, culturels, et intellectuels permettant de mettre en évidence l’influence des contextes nationaux mais également de mieux cerner ce genre musical dans son ensemble.

Image : Pochette de l’album de Ange, Au-delà du délire (Philips, 1974).