Archives par mot-clé : historiographie

Séminaire du CERHiC, 18 mai : la recension

Séminaire d’équipe « Normes, cultures et pouvoirs »

Mardi 18 mai 2021, de 14 h. à 16 h. 30

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

 

La recension en histoire : publication, écriture, usages

La recension d’ouvrage est un outil majeur des chercheurs, et plus particulièrement des chercheurs en histoire. Les revues scientifiques accordent une place importante aux comptes rendus de lecture, leur dédiant souvent une partie spécifique dans leurs différents numéros. La presse quotidienne ou hebdomadaire ainsi que les revues d’idées (Esprit, Le Débat…) accordent à la recension du livre d’histoire une place de choix dans leurs colonnes. Par ailleurs, le développement de sites internet comme Laviedesidees.fr, Lectures.revues.org ou nonfiction.fr a fait accéder le compte rendu à un large public. Toutefois, le compte rendu n’a suscité que peu d’études historiographiques, relatif désintérêt qui concorde avec la faible valorisation des recensions dans l’activité des chercheurs.

Cette  séance de séminaire vise à attirer l’attention sur ce paradoxe en faisant des recensions à la fois un objet d’histoire et un objet de réflexion dans ses dimensions sociales et institutionnelles. Plus immédiatement, les objectifs de cette séance sont de réfléchir à nos pratiques de recherche et d’enseignement, et de mettre le sujet à l’épreuve pour le retravailler éventuellement, et le développer dans une publication collective. Elle prendra la forme de trois discussions d’environ 30 mn chacune, séparées par quelques minutes de pause. Les prises de parole seront concises, de façon à permettre le développement de l’échange. On s’attachera à varier les intervenants d’une discussion à l’autre. 

Comité d’organisation : Delphine Diaz, Isabelle Poutrin, Jan Synowiecki, Noémie Villacèque.

1. La fabrique des comptes rendus 

Discussion centrée sur l’existence ou non d’une ligne éditoriale pour les comptes rendus, la distribution des recensions au sein par les comités de rédaction, le choix des recenseurs, les procédures de réception et d’édition. 

Sont appelés à y participer les membres de comités de rédaction.

2. La recension comme instance de légitimation

Discussion centrée sur le rôle du compte-rendu dans la construction des notoriétés en histoire ; la reconnaissance accordée, dans la sphère académique, tant à l’activité de recenseur qu’au nombre et à la qualité des recensions pour un ouvrage donné. 

Sont appelés à y participer les recenseurs en activité, de générations et positions académiques diverses ; les auteurs ou autrices d’ouvrages recensés ; les membres de comités de sélection ou d’évaluation. 

3. La recension comme moyen d’information sur l’actualité de la recherche en histoire

Discussion centrée sur l’usage et l’utilité des comptes rendus pour la recherche et pour la formation des étudiants, les différences d’usages selon les supports de publications (revues académiques, sites internet), et plus généralement la définition du « bon compte rendu » du point de vue du lecteur. 

Sont invités à y participer tous les lecteurs et lectrices de comptes rendus (en particulier les étudiants) et les enseignants qui les utilisent ou non dans leur pratique pédagogique. 

Participer à la réunion Zoom
https://univ-reims-fr.zoom.us/j/98247766285

ID de réunion : 982 4776 6285

Bibliographie

  • Boure, Robert, « Revues scientifiques, lectorat et notoriété. Approche méthodologique », Recherches en communication, n° 4, 1995, p. 37-60.
  • Boure, Robert, « Sociologie des revues de sciences sociales et humaines », Réseaux. Communication – Technologie – Société, n° 58, 1993, p. 91-105.
  • Calafat Guillaume, et Eric Monnet, « À la recherche de l’accès ouvert, Revues et nouveaux formats numériques », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 62-4 bis, 2005, p. 33-42.
  • Cavallo Guglielmo et Roger Chartier, Histoire de la lecture dans le monde occidental, Paris, Éditions du Seuil, 1997.
  • Desjeux, Dominique, L’édition en sciences humaines, Paris, L’Harmattan, 1991.
  • Guédon, Jean-Claude et Alain Loute, « L’histoire de la forme revue au prisme de l’histoire de la « grande conversation scientifique » », Cahiers du GRM [En ligne], n° 12, 2017, URL : http://journals.openedition.org/grm/912 ; DOI : 10.4000/grm.912
  • Minard, Philippe, « Les revues à l’âge numérique : au péril de l’idéologie », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 62-4 bis, 2015, p. 8-21.
  • Müller, Bertrand, Lucien Febvre, lecteur et critique, Paris, Albin Michel, 2003.
  • Poutrin, Isabelle, « Marc Venard, lecteur de ses contemporains », in Anne Bonzon, Isabelle Poutrin, Alain Tallon et Catherine Vincent (dir.), Marc Venard, historien, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019, p. 93-120.
  • Waquet, Françoise, L’ordre matériel du savoir : comment les savants travaillent, xvie-xxie siècles, Paris, CNRS éditions, 2015.

Image mise en avant : Les archives de Lucien Febvre, photo de Brigitte Mazon, http://lucien-febvre.ehess.fr/archives/

Publication : Faire Musée d’une histoire commune

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution aux éditions du Seuil de l’ouvrage Faire musée d’une histoire commune, dirigé par Patrick Boucheron et Romain Bertrand, coordonné par Emmanuel Blanchard, Delphine Diaz (membre du CERHiC),  Anouche Kunth et Camille Schmoll.

Ce livre est issu des travaux menés parle comité scientifique chargé de la refonte des galeries permanentes du Musée national de l’histoire de l’immigration (Palais de la Porte Dorée).

 

Ce livre a été présenté le 22 novembre 2019 par Patrick Boucheron et Delphine Diaz dans le cadre de l’émission « Le Cours de l’histoire » (Xavier Mauduit), sur France Culture.

Pour réécouter l’émission : https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/actualites-faire-musee-dune-histoire-commune-et-il-etait-une-fois-les-revolutions

 Présentation du livre par Patrick Boucheron :

« Pourquoi tant de spécialistes reconnus ont-ils décidé de nous suivre et de nous faire confiance dès la première réunion de notre comité ? Sans doute parce que chacun a senti que ce musée, qui ne saurait être le musée des autres, mais doit au contraire être le musée d’un “nous” moins étriqué et plus respirable, n’est pas non plus un musée comme les autres. Au moment où les débats politiques en France et en Europe sont faussés par des crispations idéologiques qui éloignent sans cesse les discours publics d’une mesure seine et juste de la réalité, c’est sans conteste le musée d’histoire dont nous avons besoin. Et puisqu’on en a besoin, d’influentes forces politiques tenteront encore de faire en sorte qu’il soit bridé dans ses ambitions.
Nous avons choisi de disposer dans l’espace des récits, pour dire ici, maintenant, depuis longtemps, “ça a eu lieu”, “ça a lieu là” – il y a lieu de considérer cette histoire. Nous proposons donc ici quelque chose comme une volte-face : par une ruse de l’histoire récente, le Musée national de l’histoire de l’immigration est installé dans le pavillon amiral de l’Exposition coloniale de 1931. Ce piège à regards, chambre noire de l’histoire coloniale, doit désormais se transformer en machine à ouvrir les yeux. Le musée doit investir son lieu car il lui faut affronter son histoire. Il ne s’agit pas, bien entendu, d’imposer à l’histoire des immigrations une surdétermination coloniale : cette histoire ne peut être que mondiale par vocation et comparatiste par méthode. Il s’agit de prendre la mesure du buissonnement, de la bigarrure dont nous sommes issus. On doit pouvoir s’y retrouver mais pas pour cultiver le petit lopin tranquille des identités. »

http://www.seuil.com/ouvrage/faire-musee-d-une-histoire-commune-collectif/9782021441239

 

 

 

 

Publication : Marc Venard historien

Marc Venard, historien. Sous la direction de Anne Bonzon, Isabelle Poutrin, Alain Tallon et Catherine Vincent. Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Histoire », 2019, 291 p. ISBN : 978-2-7535-7750-3.

Par sa personnalité et son oeuvre, Marc Venard (1929-2014) s’est imposé dans sa génération comme un historien de tout premier plan, qui a contribué au renouvellement des études sur le christianisme au temps des Réformes. Sa méthode, sa réflexion, les voies qu’il a ouvertes par ses travaux sur les confessions, la controverse entre Catholiques et Protestants, les cadres et les pratiques religieuses au XVIe siècle ont marqué et marquent encore profondément la recherche. Les contributions d’amis et d’anciens élèves réunies dans ce volume présentent et prolongent les diverses facettes d’un historien engagé au coeur de son temps et l’activité foisonnante d’un chercheur averti, à la plume incisive, fédérateur d’entreprises collectives qui continuent de se montrer fécondes.

La publication de l’ouvrage a été préparée par :

Anne Bonzon, maître de conférences HDR en histoire moderne (Université de Paris 8 – Vincennes Saint-Denis), secrétaire de la Société d’histoire religieuse de la France,

Isabelle Poutrin, professeur d’histoire moderne (CERHiC, Université de Reims Champagne Ardenne) / IUF,

Alain Tallon, professeur d’histoire moderne, doyen de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université,

Catherine Vincent, professeur d’histoire du Moyen Âge (Université Paris Nanterre), IUF senior honoraire, présidente de la Société d’histoire religieuse de la France.

Ont contribué à ce volume (par ordre de publication) : Anne Bonzon, Alain Tallon, Nicole Lemaitre, Bernard Barboche, Thierry Amalou, André Vauchez, Dominique Julia, Joseph Bergin, Isabelle Poutrin, Françoise Thelamon, Régis Bertrand, Luc Daireaux, Christian Grosse, Marc Mudrak, Virginia Reinburg, Julien Ferrant, Catherine Vincent, Stefano Simiz, Nicolas Guyard, Philippe Martin, Philippe Boutry.

 

 

Les cafés histoire de Reims, saison 1

Le 11 mai dernier se tenait le dernier « café histoire » de Reims pour l’année universitaire 2016-2017.

Au moment de préparer la 2e saison, le CERHiC tient à remercier :

    • Le co-organisateur, l’APHG-Champagne-Ardenne
    • La ville de Reims, qui a apporté son soutien financier à ce cycle de conférences
    • Le GRAC (Groupe Rémois des Amis de Clio) pour le soutien logistique
    • La brasserie Saint-Maurice qui nous a accueillis pour 7 soirées dans un cadre convivial avec ses avantages et ses (quelques) inconvénients (nous ne dirons pas merci au groupe à qui nous demandions de parler un peu moins fort jeudi dernier et qui nous a répondu « on n’est pas à l’église ! »…)
    • Le public, étudiant.e.s et non-étudiant.e.s, pour son attention et ses questions pertinentes aux conférencier.e.s

Et surtout les intervenant.e.s, qui ont donné gracieusement de leur temps et de leur savoir.

Nous avons eu le plaisir d’entendre :

Dominique Borne, au Cellier, pour une conférence inaugurale engagée ;

Nadia Vargaftig, qui nous a fait découvrir le monde des expositions coloniales portugaises et italiennes ;

 

François-Xavier Fauvelle, qui nous a menés jusqu’au cœur de l’Afrique médiévale ;

Bertrand Porot, qui a fait revivre les musiciennes de l’époque moderne ;

Annie et Maurice Sartre, qui nous ont guidés dans Palmyre antique et dans ses ruines contemporaines ;

 

 

 

Hendrik Ziegler, dans une galerie de portraits de Champenois artistes de cour ;

Romain Bertrand, qui nous a conduits aux Philippines au XVIe siècle.

Nous avons donc parlé d’histoire de France, d’histoire mondiale, d’histoire connectée, d’histoire culturelle, d’histoire de la musique, d’histoire de l’art…

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne sont fiers de cette première saison et espèrent vous retrouver nombreux pour la deuxième, dont le programme sera connu dans le courant de l’été.

Séminaire d’histoire médiévale – 2016-2017

La norme en histoire médiévale

Enjeux historiographiques et études de cas

juge-1

Séminaire d’histoire médiévale, master 2 Histoire, 2016-2017.

Organisation : Véronique Beaulande-Barraud (veronique.beaulande@univ-reims.fr)

Chaque séance comprendra un temps sur l’avancée du travail de M2 et un temps de réflexion thématique.

 

Séance 1 : Lundi 19 septembre 2016, 9h30-12h30. BM 14-3.

La norme, les normes : approche d’un problème historique en histoire du Moyen Âge

couverture-fabrique

Séance 2 : Lundi 3 octobre 2016, 9h30-12h30. BM 14-3.

Normes, comportement, gouvernement : l’exemple de l’histoire de la pénitence au Moyen Âge

Séance 3 : Lundi 17 octobre 2016, 9h30-12h30. BM 14-3.

Lire et comprendre un texte normatif : les statuts synodaux de Guillaume de Trie pour le diocèse de Reims (v. 1330)