Archives par mot-clé : histoire religieuse

Soeurs pauvres, 1220-2020. Colloque, 9-10 octobre

Vers 1220 est fondé à Reims le premier monastère de clarisses dans le royaume de France. Le huitième centenaire de cet événement est l’occasion de faire le point sur l’histoire du monastère, sur le temps long du XIIIe au XXIe siècle. De l’arrivée de Marie de Braye, venue d’Assise à Reims, à la création d’un nouveau monastère en 2000 à Cormontreuil, en passant par les abbesses Colbert et la fermeture révolutionnaire, le colloque « Soeurs pauvres, 1220-2020. Huit siècles de vie clarisse à Reims », s’attachera à comprendre comment les clarisses de Reims se situent dans l’histoire rémoise et dans l’histoire clarisse. Son organisation scientifique est assurée par Véronique Beaulande-Barraud, professeure en histoire du Moyen Âge à l’Université de Grenoble-Alpes, et Pierre Moracchini de l’École franciscaine de Paris, historien de la famille franciscaine. Son organisation logistique est assurée par le CERHiC-EA2616 (Université de Reims Champagne-Ardenne), avec la communauté des Clarisses de Cormontreuil.

Dates: 9 et 10 octobre 2020

Lieu : ESAT l’Eveil, Cormontreuil.

L’inscription est obligatoire (date limite le 5 octobre), pour permettre le respect des mesures sanitaires. Par courriel auprès de Marie-Hélène Morell : mh.morell@univ-reims.fr ou du monastère : clarissescormontreuil@orange.fr

Il est possible aussi d’assister au colloque par visioconférence, en s’inscrivant auprès de Marie-Hélène Morell pour l’envoi des liens de connexion (Zoom).

Le 8e centenaire des clarisses donne aussi lieu à une exposition aux Archives départementales de la Marne, site de Reims, 44 avenue de l’Yser, 51100 Reims, du 5 au 30 octobre.

Emplacement du monastère de Sainte-Claire à Reims

Programme

VENDREDI 9 OCTOBRE. Autour de la chronique du monastère de Reims (XVIIe siècle)

Horaire

 

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 15

Sœur Alice-Anne, organisateurs

Accueil

 

 

 

Patrick Demouy, Université de Reims

9h30

Patrick Demouy (URCA)

Introduction

9h45

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

La chronique de Reims : un objet historique

10h05

Sœurs Pierre-Marie et Marie-Bénédicte

À la recherche des sources

10h15

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

Traces archivistiques de la communauté médiévale 

10h45

Discussion

11 h 00

Pause

11 h 30

Sean Field (University of Vermont, en visioconférence)

De Reims à Paris : le rôle des sœurs de Reims dans la fondation et les premières années de Longchamp 

12h

Discussion

Repas

14h

 

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

Le monastère de Reims au temps des réformes

 

 

 

 

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

14h30

Discussion

14 h 45

Caroline Galland (Université de Paris-Nanterre)

 

L’écriture de la chronique des clarisses de Reims en 1652 : comment faire du passé un présent utile ?

15h15

Discussion

15h30

Pause

16 h

Bertrand Marceau (Université de Reims)

Une direction politique ? Les Colbert chez les Clarisses de Reims sous Louis XIV

16 h  30

Discussion

16h45

Pause

17h15

Jacques Dalarun (CNRS, Institut de France, en visioconférence)

Conclusions de la journée

         

 


SAMEDI 10 OCTOBRE. Disparition, refondation, mutations

Horaire

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 00

Sœur Marie-Noëlle (monastère de Nantes) et sœur Marie-Bénédicte

1933 : la refondation

 

 

 

Frère Eric BIDOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 h 30

Frédéric Gugelot (Université de Reims)

Une histoire dans l’Histoire, Tinqueux, un couvent clarisse de la Grande
Guerre au concile

10 h 00

Discussion

10 h 20

Pause

10 h 40

Maxime Hermant (Université de Paris Nanterre)

Entre soumission, contrainte et accommodement. Les clarisses de Reims durant la Révolution.

 

11 h 10

Jean-François Boulanger (Université de Reims)

1792-1933: esprit de sainte Claire es-tu là ? 

 

11h40

Discussion

12 h 00

Sœur Élisabeth

En guise de conclusion : Déménager (2000) : quelle place pour un monastère aujourd’hui ?

12h15

Repas

 

Publication : Marc Venard historien

Marc Venard, historien. Sous la direction de Anne Bonzon, Isabelle Poutrin, Alain Tallon et Catherine Vincent. Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Histoire », 2019, 291 p. ISBN : 978-2-7535-7750-3.

Par sa personnalité et son oeuvre, Marc Venard (1929-2014) s’est imposé dans sa génération comme un historien de tout premier plan, qui a contribué au renouvellement des études sur le christianisme au temps des Réformes. Sa méthode, sa réflexion, les voies qu’il a ouvertes par ses travaux sur les confessions, la controverse entre Catholiques et Protestants, les cadres et les pratiques religieuses au XVIe siècle ont marqué et marquent encore profondément la recherche. Les contributions d’amis et d’anciens élèves réunies dans ce volume présentent et prolongent les diverses facettes d’un historien engagé au coeur de son temps et l’activité foisonnante d’un chercheur averti, à la plume incisive, fédérateur d’entreprises collectives qui continuent de se montrer fécondes.

La publication de l’ouvrage a été préparée par :

Anne Bonzon, maître de conférences HDR en histoire moderne (Université de Paris 8 – Vincennes Saint-Denis), secrétaire de la Société d’histoire religieuse de la France,

Isabelle Poutrin, professeur d’histoire moderne (CERHiC, Université de Reims Champagne Ardenne) / IUF,

Alain Tallon, professeur d’histoire moderne, doyen de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université,

Catherine Vincent, professeur d’histoire du Moyen Âge (Université Paris Nanterre), IUF senior honoraire, présidente de la Société d’histoire religieuse de la France.

Ont contribué à ce volume (par ordre de publication) : Anne Bonzon, Alain Tallon, Nicole Lemaitre, Bernard Barboche, Thierry Amalou, André Vauchez, Dominique Julia, Joseph Bergin, Isabelle Poutrin, Françoise Thelamon, Régis Bertrand, Luc Daireaux, Christian Grosse, Marc Mudrak, Virginia Reinburg, Julien Ferrant, Catherine Vincent, Stefano Simiz, Nicolas Guyard, Philippe Martin, Philippe Boutry.

 

 

Explicite/Implicite : JE des Etudiants de Master 2 d’histoire, 22 mai

Explicite/implicite : normes, pouvoirs et élites du Moyen Âge à nos jours

Mercredi 22 mai 2019, de 9 h. à 17 h. Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, UFR des Lettres et sciences humaines, Salle du Conseil bâtiment 17.

Les étudiants de Master 2 en histoire de l’URCA tiennent leur journée d’étude.

Présenteront leurs travaux : Clotaire Debinski (histoire médiévale), Manon Carnat (histoire médiévale), Guillaume Pinchon (histoire moderne), Bastien Jupin (histoire moderne), Laurent Chenaux (histoire contemporaine), Vincent Tricotteaux (histoire contemporaine), et Amélie Derigny (histoire contemporaine).

Télécharger le programme complet :

 

Catholicisme et identité

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage collectif codirigé par Bruno Dumons et Frédéric Gugelot :

Catholicisme et identité:

regards croisés sur le catholicisme français contemporain

aux éditions Karthala, collection Signes des Temps

«Je suis catholique», affirme le vainqueur d’une élection primaire en vue des présidentielles de 2017, qui fait de lui le candidat de sa famille politique. Depuis une dizaine d’années, un temps de réaffirmation catholique se dessine qui s’exprime tant dans le champ politique, que sociétal, culturel que théologique. C’est ce mouvement que cet ouvrage tente de cerner.

Le catholicisme en France connaît en effet des évolutions majeures depuis les années 1980. Des tensions parcourent l’Église au-delà des différences entre les choix d’identité et/ou d’ouverture. Alors que ceux qui revendiquent d’être à la «gauche du Christ» semblent vieillir et disparaître, d’autres courants s’affirment qui se veulent plus authentiquement catholiques : seraient-ils installés à la droite du Père ? À ceux que l’inquiétude évangélique étreint, aux chrétiens critiques répondrait un catholicisme confessionnel, assumé, loin de l’enfouissement des années 1950-1960, «décomplexé». Ils mettent au cœur de leur foi et de leurs pratiques la défense et la restauration des valeurs chrétiennes et de la famille. Ils défendent des choix de vie en contraste avec des évolutions contemporaines, s’appuient sur des groupes élitaires, des revues, des militances renouvelées.

Bruno Dumons et Frédéric Gugelot ont réuni historiens, politistes, sociologues, pour étudier la pluralité interne du catholicisme et les modes d’organisation de l’institution au croisement du XXe et du XXIe siècle. Il s’agit de définir des catégories et des mises en perspective historique, puis de dégager des terrains d’exercice de ce catholicisme (clergé, paroisses, communautés, liturgie puis réseaux et instances de socialisation) avant d’évoquer quelques mobilisations militantes récentes (blasphème, Glorious, JMJ, «Manif pour tous»).

Couverture et quatrième de couverture de l’ouvrage

Séminaire d’histoire moderne

Programme séminaire histoire moderne (Master 2 d’histoire) septembre- novembre 2016

Organisation : Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr)

1 mardi sur 2 de 14h30 à 16h30 en salle 17.028

p1150951

Culture et religion aux Temps modernes

 

13 septembre 2016 : Introduction. Qu’est-ce que l’histoire globale ? Qu’est-ce que l’histoire connectée ?

 

27 septembre 2016 : Benoît Roux (CIRLEP/CRIMEL, URCA), Pour en finir avec le caraïbe : entre inventions et réalités d’un ethnonyme

Lecture préparatoire : Benoît Bérard, « À la recherche des Caraïbes archéologiques », in Bernard Grunberg (dir.). Les Indiens des Petites Antilles. Des premiers peuplements aux débuts de la colonisation européenne, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 27-36. (Cahiers d’Histoire de l’Amérique Coloniale, n°5).

 

11 octobre 2016 : Pour une histoire des savoirs sur le Proche-Orient aux Temps modernes. (Présentation du dossier dirigé par A. Girard, Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle dans la revue XVIIe siècle, 2015/3, n°268).

Lecture préparatoire : Emanuele Colombo, « Entre guerre juste et accommodation. Antonio Possevino et l’islam », dans A. Girard (dir.), Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle, n° 268, 2015/3, p. 393-408 (disponible via le portail Cairn).

 

25 octobre 2016 : Anne-Sophie Gallo (CRIMEL, URCA), Le théâtre des jésuites au temps de la suppression de la Compagnie de Jésus: construction d’un objet de recherche paradoxal

                        Lecture préparatoire : Pierre-Antoine Fabre et Patrick Goujon, Suppression et rétablissement de la Compagnie de Jésus, 1773-1814, Namur, Paris, Lessius, 2014, pp. 13-30.

 

15 novembre 2016 : Écrire l’histoire des missions des Temps modernes : le cas des missions chrétiennes en Islam.

                        Lecture préparatoire : Archives nationales de France, L. 932, n°4, « Briesve Relation de la Mission d’Alep. Aux âmes dévotes » (source publiée par Bernard Heyberger, dans Chantal Verdeil (dir.), Missions chrétiennes en terre d’islam. Moyen-Orient, Afrique du Nord (XVIIe-XXe siècles), Anthologie de textes missionnaires, Turnhout, Brepols, 2013, p. 64-80).

 

29 novembre 2016 : Retour sur l’histoire globale. Qu’est-ce que l’histoire comparée? Qu’est-ce que l’histoire connectée?

Lecture préparatoire : Romain Bertrand, L’histoire à parts égales, Paris, Seuil, 2011, p. 11-22 : « Introduction. L’archive du contact et les mondes de la rencontre »

Évaluation des étudiants au cours de la même séance.