Archives par mot-clé : Histoire médiévale

Publication : Pierre de Jean Olivi, Sur les lois de l’Ancien Testament

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer l’édition, réalisée par Elsa Marmursztejn, d’un ensemble de textes du franciscain Pierre de Jean Olivi (XIIIe siècle).

Pierre de Jean Olivi, Sur les lois de l’Ancien Testament. Quatre questions disputées. Traité sur les préceptes cérémoniels. Neuf points sur les préceptes judiciels. Mystère du parcours de la Loi et de la Synagogue. Présentation, édition et traduction du latin par Elsa Marmursztejn, Paris, Les Belles Lettres, 2022.

Elsa Marmursztejn est Maîtresse de conférences HDR en histoire du Moyen Âge et membre du CERHiC.

Pierre de Jean Olivi (Petrus Joannis Olivi, 1248-1298) est un religieux franciscain et un théologien français du Moyen Âge qui a exercé une influence considérable sur les Franciscains du Languedoc et sur les Béguins qui les entouraient. C’est l’une des figures les plus marquantes, tant de l’histoire intellectuelle occidentale que de l’histoire religieuse du Languedoc dans la deuxième moitié du XIIIe siècle.

Ces textes de Pierre de Jean Olivi, rédigés dans les dernières années de sa carrière, offrent une version scolastique de la doctrine chrétienne sur la nature et le statut de la Bible hébraïque. Quatre questions disputées portent sur la pertinence des différents types de préceptes. Suit un dossier composite, sans doute constitué par le théologien en vue de la rédaction des questions ou d’un traité perdu ou jamais écrit. Sous des angles variés, ces textes visent à rendre raison des lois de l’Ancien Testament, imparfaites quoique données par Dieu et dont le christianisme se présentait comme l’accomplissement.

La contribution d’Olivi à la réflexion sur la « Loi ancienne » est marquée par sa dépendance envers Thomas d’Aquin et par l’usage du Guide des égarés de Maïmonide, enrôlé dans l’effort scolastique de rationalisation de la Loi et de construction du sens chrétien. Dans le contexte languedocien de la fin du XIIIe siècle, l’usage et la discussion des interprétations maïmonidiennes suggèrent la possibilité de contacts avec des juifs réels. Outre les différents niveaux de contexte (biographique, scolastique, local), la présentation traite des singularités matérielles des textes et des vicissitudes de leur transmission, et envisage les représentations des juifs produites par le discours sur la Loi.

Livrant la pensée sur le judaïsme d’un théologien majeur de la fin du XIIIe siècle, ces textes intéressent tout à la fois l’histoire du travail scolastique, celle des approches chrétiennes de la Bible hébraïque et celle des relations entre juifs et chrétiens au Moyen Âge.

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.lesbelleslettres.com/livre/9782251452555/sur-les-lois-de-l-ancien-testament

Séminaire du CERHiC, 9 juin Actualité de la recherche

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 9 juin 2022, de 14 h. à 16 h. 30, Université de Reims, Campus Croix rouge, bâtiment recherche s.E. 13

La dernière session de l’année universitaire est consacrée à l’actualité de la recherche des membres du CERHiC, avec une sélection de travaux en cours représentatifs des activités de l’équipe :

Jérémie Dubois présentera le programme “Dante d’hier à aujourd’hui” (ANR DHAF).

Claire Angotti présentera le programme “Augustin dans les bibliothèques de l’Université de Paris (XIIIe-XVe siècles)” (ANR AUBUPAR).

Pierrick de Saint-Vaast présentera ses recherches doctorales en histoire contemporaine : “Ecrire l’histoire du château dans la Grande Guerre : retour d’expérience”.

Liliane Siani présentera ses recherches doctorales en musicologie : « Les spectacles lyriques au théâtre des arènes de Béziers (1898-1911) : un autre modèle face au Festival de Bayreuth wagnérien. »

A VOIR sur ARTE : Claire Angotti et Les Bésicles

L’émission “Faire l’histoire – Par le prisme des objets” s’intéresse cette semaine aux bésicles, ancêtres des lunettes de vue.

Spécialiste de la culture savante et des bibliothèques médiévales, Claire Angotti nous accompagnera dans l’univers des lecteurs et de leurs indispensables auxiliaires, les bésicles.

Filles des premières loupes ou “pierres de lecture” du Moyen Âge monastique, les bésicles accompagnent l’invention du papier et la banalisation du recours à l’écrit. Elles sont alors associées à l’érudition et au savoir. Mais comme elles proposaient une vision déformée, elles sont peu à peu devenues le symbole du charlatanisme. Dans la peinture de la fin du Moyen Âge, elles sont surtout associées aux voleurs et aux escrocs. Faire l’histoire des lunettes, c’est donc s’intéresser à l’histoire des représentations, à l’histoire de la lecture, et saisir de façon originale les transformations qui affectent l’Occident à la fin de l’époque médiévale.

Faire l’histoire. Les bésicles, quand le savoir devient pouvoir”, réalisé par Tamara Erde, 2020. Sur la chaîne ARTE le 7 mai 2022 à 18 h 15 et en replay à la rubrique “Documentaires et reportages” : https://www.arte.tv/fr/videos/098870-002-A/faire-l-histoire/

Séminaire du CERHiC, 28 avril : Charlotte Pichot

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 28 avril 2022 de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13 salle E 13 (et en distanciel, lien sur demande à : mh.morell@univ-reims.fr).


Le CERHiC a le plaisir de recevoir Charlotte Pichot qui présentera sa thèse de doctorat : « Forfaicte de son corps » : le corps féminin et le crime à la fin du Moyen Âge. Centre-Ouest, Sud-Ouest du royaume de France (XIVe-XVe siècles).

Docteur en histoire médiévale (Centre d’études supérieurs de civilisation médiévale, UMR 7302, Université de Poitiers), Charlotte Pichet a soutenu en 2020 sa thèse préparée sous la direction des Pr Martin Aurell et Isabelle Mathieu.

Image : “Jalousie battant sa femme”. Guillaume de Lorris, Le Roman de la Rose, British Library, ms. 12042, f. 65v.

Soutenance de thèse : Aurélien Nouvion, 23 juin

M. Aurélien Nouvion soutiendra publiquement sa thèse de doctorat en histoire médiévale intitulée :

“Temps et acteurs de la vigne et du vin au Moyen Âge : étude comparée Bourgogne – Champagne (Ve – XVIe siècles)”.

le mercredi 23 juin 2021 à 14 heures au Collège Joliot-Curie, 2 rue JoliotCurie à Reims.

Cette thèse a été préparée au sein de l’Ecole doctorale SHS de l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Composition du jury :

Directeurs de thèse :

  • Pr Patrick Demouy, émérite, Université de Reims Champagne-Ardenne ;
  • Pr Jean-Pierre Garcia, Université de Bourgogne Franche-Comté,

Rapporteurs :

  • Dr Julie Claustre, maîtresse de conférences HDR, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • Pr Jean-Pierre Devroey, émérite, Université Libre de Belgique.

Examinateurs :

  • Pr Jean-Robert Pitte, émérite, Sorbonne Université, Membre de l’Institut ;
  • Dr Sandrine Lavaud, maîtresse de conférences, Université Bordeaux Montaigne ;
  • Dr Guilhem Ferrand, Université Toulouse Jean Jaurès.

Image : British Library, Harley 4996  f. 24v  Parable of the Vineyard; grapes from Canaan

Séminaire du CERHIC, 6 juin Jeunes chercheurs

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 6 juin 2019, de 14 h. à 16 h. Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix rouge, bâtiment 13, salle R 112.

La dernière séance de l’année universitaire sera consacrée à trois jeunes chercheurs associés au CERHiC.

Elisée Dion

La représentation du savoir dans l’Image du monde entre normes sociales et visuelles (XIIIe-XVe siècle).

Axelle Neyrinck

Le massacre des Innocents: constructions théologiques et usages polémiques (v. 800 – v. 1300).

Jan Synowiecki

Un Colisée pour Paris. Jardins-spectacles et commercialisation des loisirs (1769-1778).

Elisée Dion a soutenu en 2018 à l’université de Reims Champagne-Ardenne sa thèse de doctorat en histoire médiévale préparée sous la direction des professeurs Isabelle Heullant-Donat, Steffen Patzold et Klaus Ridder (Université de Tübingen), intitulée “Penser le monde en langue vulgaire et en images : enjeux sociaux et dimensions visuelles de la transmission du savoir dans l’image du monde”.

Axelle Neyrinck a soutenu en 2016 à l’EHESS une thèse de doctorat en histoire médiévale sous la direction d’Isabelle Heullant-Donat (CERHiC) et Dominique Iognat-Prat (Directeur d’Etudes, CéSor, EHESS) sur “Le massacre des innocents : constructions théologiques et usages polémiques (v. 800-v. 1300). Agrégée d’histoire, elle est Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Jan Synowiecki prépare une thèse de doctorat en histoire moderne sous la direction d’Antoine Lilti (Directeur d’études, CRH, EHESS), intitulée “Les jardins des Lumières : la nature domestiquée dans la culture urbaine parisienne au XVIIIe siècle”. Agrégé d’histoire, il est Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Photo : Le Jardin des Plantes, Paris. Photo de Azahar sur Flickr, 2009.

 

 

Explicite/Implicite : JE des Etudiants de Master 2 d’histoire, 22 mai

Explicite/implicite : normes, pouvoirs et élites du Moyen Âge à nos jours

Mercredi 22 mai 2019, de 9 h. à 17 h. Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, UFR des Lettres et sciences humaines, Salle du Conseil bâtiment 17.

Les étudiants de Master 2 en histoire de l’URCA tiennent leur journée d’étude.

Présenteront leurs travaux : Clotaire Debinski (histoire médiévale), Manon Carnat (histoire médiévale), Guillaume Pinchon (histoire moderne), Bastien Jupin (histoire moderne), Laurent Chenaux (histoire contemporaine), Vincent Tricotteaux (histoire contemporaine), et Amélie Derigny (histoire contemporaine).

Télécharger le programme complet :

 

Publication : Les livres des maîtres de Sorbonne

Le CERHiC annonce la publication du livre co-dirigé par Claire Angotti (membre du CERHiC, maître de conférences en histoire médiévale), Gilbert Fournier (IRHT) et Donatella Nebbiai  (IRHT) :

Les livres des maîtres de Sorbonne.  Histoire et rayonnement du collège et de ses bibliothèques du XIIIe siècle à la Renaissance,

Paris, Publications de la Sorbonne, 2018 (préface de Philippe Genet).

Ce livre a obtenu la 2e médaille du concours des Antiquités de la France, attribuée par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, et remise aux auteurs le 30 novembre 2018 à l’occasion de la rentrée solennelle de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.  

Le collège de Sorbonne a été créé en 1257 à Paris sous les auspices des pouvoirs royaux et pontificaux. Parmi les collèges séculiers, il innove en se dotant de bâtiments et de revenus réguliers et en accentuant sa vocation intellectuelle, dont la bibliothèque est le dispositif principal. Elle renferme plus de 1 000 volumes à la fin du XIIIe siècle et est organisée en deux dépôts, l’un destiné à la consultation sur place, l’autre au prêt, pour répondre aux besoins des sociétaires, des étudiants et des maîtres.

Cet ouvrage s’attache à étudier les livres du collège, de leur acquisition par les maîtres jusqu’à leur entrée dans l’établissement. Il analyse leur circulation au sein des divers dépôts et leurs usages par les sorbonistes ou par des lecteurs étrangers. Il éclaire les relations du collège avec son environnement institutionnel et social, et l’influence culturelle exercée par la bibliothèque du Moyen Âge à la Renaissance.

Deux instruments complètent cette publication : un guide codicologique sur les manuscrits du collège et une bibliographie exhaustive des travaux portant sur sa bibliothèque. Mobilisant plusieurs disciplines (histoire, littérature, sociologie et philosophie), ce livre offre les premiers jalons d’une histoire renouvelée des bibliothèques universitaires.

Pour en savoir plus, cliquer ici