Archives par mot-clé : histoire de l’art

Séminaire du CERHiC, 12 février : Julie Verlaine

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Mardi 12 février 2019, de 12 h 30 à 14 h.

Julie Verlaine

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle polyvalente

Du marché au musée. Pour une histoire culturelle des
intermédiaires artistiques après 1945
.

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne et membre junior de l’Institut universitaire de France, Julie Verlaine poursuit des recherches sur l’histoire sociale et culturelle des arts et du patrimoine du XXe siècle. Elle a publié notamment Les galeries d’art contemporain à Paris. Une histoire culturelle du marché de l’art, 1944-1970 (Paris, Publications de la Sorbonne, 2012) issu de sa thèse de doctorat. Elle est présidente de Mnémosyne, association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre.

Dans le domaine des arts plastiques comme ailleurs, les années suivant la Seconde Guerre mondiale ont vu la professionnalisation des acteurs culturels, le bouleversement des hiérarchies établies et l’intensification des circulations et des échanges. Dans cette conférence, J. Verlaine étudiera quelques cas particulièrement illustratifs des enjeux de la période, et mettra en avant quelques figures clés, en plaidant pour une histoire sociale et culturelle des intermédiaires artistiques.

Photographie d’en-tête : Iris Clert entourée de ses « poulains », en mai 1959. De gauche à droite : Jean Tinguely, Yves Klein, Werner Ruhnau, Brô, Soto. Bibliothèque Kandinsky.

Prochain café histoire, « Les Champenois à Versailles », 6 avril

affiche Cafés avril

PROCHAIN CAFE HISTOIRE, JEUDI 6 AVRIL 2017

« LES CHAMPENOIS A VERSAILLES »

Le prochain Café Histoire se tiendra jeudi 6 avril au Saint-Maurice (35, rue Saint-Maurice à Reims), de 18 à 20 h 00.

Nous aurons le plaisir d’écouter Hendrik Ziegler

(Professeur d’Histoire de l’Art à l’Université de Reims)

Les Champenois à Versailles

Sous l’Ancien Régime, la Champagne était structurellement liée au siège du pouvoir, Versailles. Plusieurs personnalités champenoises de premier plan eurent une carrière artistique à la cour. Ces personnalités ont-elles créé et maintenu des réseaux, attirant à leur tour des protégés ou des clients champenois à la cour ? Dans quelle mesure l’appartenance à la Champagne a pu influencer la carrière de certains artistes, hommes de lettres ou hommes de pouvoir ? À l’inverse, quelles relations ces Champenois de Versailles entretiennent-ils avec leur région d’origine ?

L’approche biographique retenue ici permet de mieux apprécier l’importance du clientélisme champenois à la cour de Versailles et la contribution de ces réseaux à la constitution d’une identité culturelle et politique champenoise.

Voir l’affiche

flyer-café-avril.pdf