Archives par mot-clé : Histoire ancienne

Le genre du luxe. Journée d’études, 3 décembre

Journée d’études en histoire de l’Antiquité

Organisation scientifique : Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne)

Vendredi 3 décembre 2021 de 10 h. à 18 h., Amphi Turing, Université de Paris, Bâtiment Sophie Germain, place Aurélie Nemours, Paris 13e

10 h. – 10 h. 15. Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), Introduction

10 h. 15 – 10 h. 45. Lydie Bodiou (Université de Poitiers) et Véronique Mehl (Université de Bretagne Sud), Sensuel et éphémère : le parfum comme marqueur social masculin

10 h. 55 – 11 h. 20. Léa Marquès (Université de Paris & Université de Reims Champagne-Ardenne), Genrer le luxe vestimentaire masculin dans l’Athènes démocratique : un moyen de (se) distinguer ?

Pause

11 h. 40 – 12 h. 05. Inès Medjkoune (Université de Paris), Archè et truphê : construction et usage des portraits des reines barbares

12 h. 15 – 12 h. 40. Cecilia D’Ercole (Ecole des hautes études en sciences sociales), Le luxe des autres. Les ornements en cristal de roche en Apulie aux IVe-IIIe siècles av. J.-C.

Pause déjeuner

14 h. 15 – 14 h. 40. Elodie Bauer (Université de Fribourg & Université de Paris), Occurrences iconographiques de vêtements féminins “de luxe” dans les processions et rites religieux en Grèce classique : le cas des canéphores

14 h. 50 – 15 h. 15. Manfred Lesgourgues (Collège de France), Entre εὐκοσμία et πολυτέλεια : quelle place pour le luxe chez les prêtres grecs ?

Pause

15 h. 35 – 16 h. Sara Karatas (U. de Bristol), Greek Male and female ostentatious clothing and criticism of luxury

16 h. 10 : Discussion finale et conclusion

Séminaire du CERHiC, 28 octobre : Simon Cahanier

Séminaire d’équipe “Normes, cultures et pouvoirs”

Jeudi 28 octobre 2021, de 12 h. 30 à 13 h. 45

Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, amphi Recherche (et en distanciel)

Pour la première séance de cette année universitaire, le CERHiC le plaisir de recevoir Simon Cahanier, Docteur en Lettres) mention langues, littératures et cultures antiques), membre associé du laboratoire HiSoMa (Histoire et Sources des Mondes Antiques) et enseignant au collège Nicolas Appert de Châlons-en-Champagne.

Il présentera sa thèse de doctorat intitulée « Hispania
maxima bellis. Recherches historiques et littéraires sur la mémoire culturelle des guerres de Rome dans la péninsule Ibérique (fin du IIIe s. av. J.-C. – début du Ve s. ap. J.-C.) »,
préparée sous la direction de Marie Ledentu et François Cadiou et soutenue le 18 décembre 2020 à l’Université Jean-Moulin Lyon 3.

Le lien de connexion à distance peut être demandé en écrivant à : mh.morell@univ-reims.fr

Image : Ruines de Numance (Province de Soria, Espagne). Photo de Fotocalvito sur Flickr, 2 décembre 2015.

ANR PARABAINO : violences de masse en temps de guerre

Le Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC, EA 2616) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne a obtenu un financement de l’appel à projet de l’Agence Nationale de Recherche intitulé « Génocides et violences de masse » pour le programme de recherche « PARABAINO, massacres, violences extrêmes et transgression en temps de guerre (Antiquité grecque et romaine) ».

Le programme PARABAINO, en centrant l’étude sur l’Antiquité, se propose d’être un socle et un point de départ à la réflexion d’ensemble qui a commencé à être menée sur les génocides et les violences de masse.

Ce programme est coordonné par Isabelle Pimouget-Pedarros, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Nantes (CRHIA), en collaboration avec Nathalie Barrandon, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Reims-Champagne Ardenne (CERHiC). Deux autres institutions sont partenaires : l’Université du Mans (CReAAH- Annie Allely) et l’Université de Caen (HisTéMé/Anhima- Jean-Baptiste Bonnard). Le programme commencera en janvier 2020.

Le programme PARABAINO propose d’appréhender les massacres et les violences extrêmes à travers les expériences grecque et romaine dans une perspective comparée et pluridisciplinaire (Anthropologie, Archéologie, Histoire, Histoire de l’Art, Lettres Classiques, Philosophie). Il s’agit d’étudier la genèse de ces pratiques afin d’inscrire l’Antiquité dans la compréhension globale des génocides et des violences de masse ; les résultats obtenus ont vocation à enrichir la connaissance des sociétés anciennes et à produire un savoir susceptible de contribuer à la réflexion d’ensemble sur le sujet.

Grâce à l’expertise de ses membres, l’équipe du programme PARABAINO proposera une réflexion guidée par trois thèmes transversaux : le corps, le sacré, l’identité.

Un corpus et une étude lexicale seront mis en œuvre afin de nourrir une analyse scientifique scandée par l’étude des pratiques, des discours et des représentations des violences de masse. Les résultats seront mis en ligne sous une forme simplifiée pour le bénéfice des chercheurs, des enseignants du secondaire et du grand public. Le site internet proposera donc en accès libre des fiches analytiques des principales sources textuelles et iconographiques et des fiches thématiques par axe de recherche, mais aussi une bibliographie, un lexique, des résumés des articles et des captations des communications. En effet, des rencontres scientifiques répondant aux questions posées par le programme, puis leur publication complèteront la dissémination et valorisation des résultats auprès des étudiants et des chercheurs, spécialistes de l’Antiquité et/ou des génocides et violences de masse.

Le programme Parabaino recrute un(e) postdoctorant(e) pour une durée de 18 mois (janvier 2020-juin 2021).

Séminaire du CERHiC, 17 mai 2018 : Vincent Azoulay

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 17 mai 2018, 14h-16h., salle R112

Vincent Azoulay

Professeur d’histoire ancienne à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, membre de l’équipe ACP (EA 3350)

 “La guerre civile athénienne de 403 et la question de la neutralité politique”.

Vincent Azoulay est l’auteur de Périclès. La démocratie à l’épreuve du grand homme (Paris, Armand Colin, 2010, 2e éd. augmentée 2016), et de Xénophon et les grâces du pouvoir. De la charis au charisme (Paris, Publications de la Sorbonne, 2004), ainsi que du dossier “Athènes, citoyenneté et démocratie au Ve siècle avant J.-C.”,  Documentation photographique, coll. “Histoire”, n° 8111, 2016.

Prochain séminaire d’équipe, vendredi 5 mai, 12h

Pour sa prochaine séance de séminaire, l’équipe du CERHiC est heureuse d’accueillir  Florence Gherchanoc (Université Paris Diderot- Paris 7, ANIMA UMR 8210), pour une présentation de ses travaux:

Parures de luxe, entre norme et inconvenance : de la mise en beauté à l’outrance en Grèce ancienne

En salle R112 (bâtiment recherche), le vendredi 5 mai de 12h à 14h.

Illustration: Hydrie attique, IVe s. (390 BC) Berlin, Antikensammlung der Staatlichen Museen, V.I.3768

 

Séminaires 2015-2016 de Tanja Itgenshorst – Histoire ancienne

Enseignements Tanja Itgenshorst en Master recherche 2015-16

Nous avons le plaisir de diffuser la liste des séminaires de recherche de Tanja Itgenshorst, professeure en histoire ancienne et membre du CERHiC, pour le premier semestre de l’année 2015-2016.

Etats et territoires dans le monde antique : « Les provinces dans l’Empire romain »

Séminaire – Master 1, parcours recherche

le jeudi 13h30 – 15h30 en BM 12-3

Présentation :

L’expansion militaire des Romains depuis la Première Guerre Punique menait à la nécessité de trouver des nouvelles formes d’organisation pour contrôler les territoires acquis pendant la guerre. C’est dans ce contexte que les Romains « inventèrent » la province (provincia) comme unité administrative dont ils se servirent désormais pour tout territoire conquis et par conséquent intégré dans leur empire. Le cours traitera de l’évolution des principes de l’administration provinciale sous la République jusqu’à l’époque du Haut Empire.

Les rituels sous la République romaine

Cours – Master 2, parcours recherche

le mercredi 16h30 à 18h30 
en BM 05-1

Présentation :

Selon le témoignage de l’historien Polybe (IIème siècle av. J.-C.), les Romains sous la République étaient un peuple profondément religieux, tant dans leur vie privée et civique que dans leurs activités politiques et extérieures. Ainsi, un regard détaillé sur les rituels sous la république donnera l’occasion d’étudier à la fois la vie politique, la vie religieuse et, d’une manière plus générale, la vie sociale pendant les deux siècles avant notre ère, à travers les pratiques rituelles, civiques et religieuses.

 Traverser l’espace et s’emparer du monde : mobilité et cartographie dans l’Antiquité grecque

 

Séminaire – Master 1 et 2, parcours recherche

Le jeudi 16h30-18h30 en BM 08-7

Présentation :

Dès les débuts de leur histoire après la chute des palais mycéniens, les Grecs étaient en chemin ; des héros des épopées homériques jusqu’aux voyageurs et marchands du Haut-Empire, leur vie quotidienne était en grande partie caractérisée par des déplacements – autour de la Méditerranée, mais également en franchissant les frontières de ce monde ancien. Les sources antiques nous parlent beaucoup de cette mobilité, mais également d’une curiosité tout à fait originale des Grecs qui donna naissance à la philosophie et aux sciences, notamment à la géographie et à l’ethnographie. Nous traiterons des conditions de cette mobilité à travers les différentes époques de l’histoire grecque, ainsi que de documents de nature écrite et iconographique, qui témoignent de la culture savante du monde grec.