Archives par mot-clé : Histoire ancienne

Séminaire, 28 mars : Mathias Nicolleau

Le CERHiC est heureux de recevoir Mathias Nicolleau, maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3, qui présentera ses recherches sous le titre : « L’imaginaire royal des populations du monde hellénistique face à l’empire romain : l’exemple du Pseudo-Philippe en Macédoine ».

En 149 av. J.-C., près de vingt ans après la défaite de Pydna où les phalanges macédoniennes du roi Persée furent écrasées par les légions romaines, les Macédoniens se soulèvent contre le nouvel ordre politique imposé par les vainqueurs. Cette révolte fut conduite par un homme, Andriscos, qui disait être le fils du roi Persée mais que nos sources présentent unanimement comme un imposteur. Pourquoi les Macédoniens ont-ils accepté ses prétentions ? Pour l’expliquer, Mathias Nicolleau étudiera leur imaginaire royal, puis explorera l’importance de la figure royale dans les épisodes de résistance à la domination romaine, de la fin de l’époque hellénistique jusqu’au début de l’époque impériale.

Mathias Nicolleau, maître de conférences en histoire romaine à l’Université Jean Moulin Lyon 3 depuis 2023, a soutenu en 2022 une thèse de doctorat en histoire préparée à l’Université Paris Nanterre sous la direction de Frédéric Hurlet et intitulée : Le pouvoir au miroir du faux. Les impostures politiques dans les mondes hellénistique et romain (IIe s. av. J.-C. – IIIe s. apr. J.-C.). Ce travail, en cours de publication, éclaire les circonstances des apparitions de plusieurs imposteurs qui se firent passer pour des rois, des sénateurs, des empereurs ou leurs descendants ; il s’agit en particulier d’expliquer l’enthousiasme des populations pour ces personnages en réfléchissant à ce que signifiaient pour elles les figures dont l’identité était ainsi usurpée.

Image : Autel de Domitius Ahenobarbus (IIe siècle av. J.-C.), détail (Munich, Glyptothèque). Photo de F. Tronchin sur Flickr, 2007. 

Poste d’ATER en histoire ancienne à pourvoir à la rentrée 2023

Dans le cadre de la campagne de recrutement des enseignants non-permanents pour la rentrée universitaire 2023-2024, un poste d’Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) en histoire ancienne (histoire grecque) est ouvert à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Date limite de candidature : 27 juin 2023.

Identification du poste
N° de poste ATER 40
CorpsATER
Section CNU / Discipline21e section / Histoire ancienne
Composante de rattachementUFR de Lettres et Sciences humaines.
Unité de recherche de rattachementCentre d’étude et de recherche en histoire culturelle (CERHiC, EA 2616).
LocalisationReims
Date de prise fonction01/09/2023
Quotité de travail100%

Diplôme : Licence d’histoire

Matières enseignées : Histoire ancienne, histoire grecque, histoire de l’art antique.

Volume horaire total : 192 heures.

Enseignement : l’ATER H/F interviendra en Licence d’Histoire pour dispenser des CM et TD d’histoire ancienne, principalement d’histoire grecque, et possiblement d’histoire de l’art antique. Il/Elle devra témoigner d’une expérience de l’enseignement à l’université afin de prendre en charge en autonomie certains cours qui lui seront attribués. Il/Elle travaillera aussi en équipe pour d’autres cours. La licence d’Histoire est dispensée sur deux sites : Reims et Troyes (les frais de transport vers Reims ne sont pas pris en charge).

Recherche : La personne recrutée sera rattachée au CERHiC. Ses recherches doivent donc s’inscrire dans les axes de l’unité de recherche (quadriennal 2024-2028) :

1. Normes, conflits, violences

2. Espaces, mobilités et circulations

3. Cultures, savoirs et transmissions

Tout en contribuant à la dynamique pluridisciplinaire du CERHiC, le recrutement vise à renforcer la production scientifique en Histoire ancienne, actuellement engagée par seulement deux titulaires et un doctorant spécialistes d’histoire romaine et une seule titulaire spécialiste d’Histoire grecque. Pour une bonne complémentarité, les recherches de l’ATER doivent donc porter sur le monde grec. Elle/il participera ainsi à l’animation de la recherche, notamment dans le cadre du séminaire de l’équipe. Elle/ il pourra également s’investir dans les activités de la Maison des SHS de l’URCA (Accueil de la Maison des Sciences Humaines (univ-reims.fr)

Contact (recherche et enseignement) : Nathalie Barrandon, PR en histoire ancienne.

Voir la publication du poste sur le site de l’URCA :

https://emploi.beetween.com/apply/job/cqfgr6xlcu/ater-en-histoire-ancienne-h-f

Pour postuler, se rendre sur le site de l’URCA univ-reims.fr -> onglet « Université » – > « travailler à l’URCA » – > « Attachés temporaires d’enseignement et de recherche » où le dossier de recrutement est disponible en téléchargement.

Puis revenir à la page de publication du poste et cliquer à gauche sur “Postuler à cette offre” et télécharger les pièces demandées.

Séminaire du CERHiC, 9 février : Violaine Sébillotte Cuchet

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 9 février 2023, de 12 h. 30 à 14 h.,

Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, salle E 13.

Le CERHiC a le plaisir d’accueillir Violaine Sébillotte Cuchet, professeure d’histoire ancienne à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire Anthropologie des Mondes antiques (ANHIMA, UMR 8210). Spécialiste d’histoire des femmes et du genre, elle présentera son livre Artémise, une femme capitaine de vaisseaux en Grèce antique (Paris, Fayard, 2022).

Artémise, une femme capitaine de vaisseaux en Grèce antique

Selon l’historien grec Hérodote (Histoire, VII, 99), Artémise, fille de Lygdamis, “régnait sur Halicarnasse, Cos, Nysiros, Calymnos”. Pour les auditeurs d’Hérodote, il ne faisait pas de doute qu’elle avait bien participé à la célèbre bataille navale de Salamine (480 av. n.è.) et, bien que Grecque, avait été membre de l’état-major perse. Pour les historiens postérieurs en revanche, l’exploit d’Artémise est incroyable  : comment des citoyens d’Halicarnasse auraient-ils pu accepter qu’une femme les gouverne et commande leurs navires  ?
À partir du cas singulier d’Artémise, et au long d’une vaste enquête, Violaine Sebillotte Cuchet dévoile le regard que les habitants des cités grecques portaient sur les femmes au pouvoir, les rapports de force qui organisaient alors les relations sociales, les manières de construire la masculinité, la féminité et l’altérité barbare. La vie d’Artémise, longtemps considérée comme exceptionnelle, s’éclaire ici des fragments de vie connus des autres femmes de l’Antiquité grecque, contre les stéréotypes construits au fil des siècles.

Pour suivre le séminaire à distance :

Sujet : Séminaire du CERHIC 9 février
Heure : 9 févr. 2023 11:00 AM Paris

Participer à la réunion Zoom
https://univ-reims-fr.zoom.us/j/91576515630?pwd=eTdQaXJEMERPQ0xrSjZxUHBLakR4Zz09

ID de réunion : 915 7651 5630
Code secret : 166999

Image de titre : Mosaïque, Naples, Museo archeologico nazionale. Photo I. Poutrin, 2022.

Le genre du luxe. Journée d’études, 3 décembre

Journée d’études en histoire de l’Antiquité

Organisation scientifique : Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne)

Vendredi 3 décembre 2021 de 10 h. à 18 h., Amphi Turing, Université de Paris, Bâtiment Sophie Germain, place Aurélie Nemours, Paris 13e

10 h. – 10 h. 15. Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), Introduction

10 h. 15 – 10 h. 45. Lydie Bodiou (Université de Poitiers) et Véronique Mehl (Université de Bretagne Sud), Sensuel et éphémère : le parfum comme marqueur social masculin

10 h. 55 – 11 h. 20. Léa Marquès (Université de Paris & Université de Reims Champagne-Ardenne), Genrer le luxe vestimentaire masculin dans l’Athènes démocratique : un moyen de (se) distinguer ?

Pause

11 h. 40 – 12 h. 05. Inès Medjkoune (Université de Paris), Archè et truphê : construction et usage des portraits des reines barbares

12 h. 15 – 12 h. 40. Cecilia D’Ercole (Ecole des hautes études en sciences sociales), Le luxe des autres. Les ornements en cristal de roche en Apulie aux IVe-IIIe siècles av. J.-C.

Pause déjeuner

14 h. 15 – 14 h. 40. Elodie Bauer (Université de Fribourg & Université de Paris), Occurrences iconographiques de vêtements féminins “de luxe” dans les processions et rites religieux en Grèce classique : le cas des canéphores

14 h. 50 – 15 h. 15. Manfred Lesgourgues (Collège de France), Entre εὐκοσμία et πολυτέλεια : quelle place pour le luxe chez les prêtres grecs ?

Pause

15 h. 35 – 16 h. Sara Karatas (U. de Bristol), Greek Male and female ostentatious clothing and criticism of luxury

16 h. 10 : Discussion finale et conclusion

Séminaire du CERHiC, 28 octobre : Simon Cahanier

Séminaire d’équipe “Normes, cultures et pouvoirs”

Jeudi 28 octobre 2021, de 12 h. 30 à 13 h. 45

Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, amphi Recherche (et en distanciel)

Pour la première séance de cette année universitaire, le CERHiC le plaisir de recevoir Simon Cahanier, Docteur en Lettres) mention langues, littératures et cultures antiques), membre associé du laboratoire HiSoMa (Histoire et Sources des Mondes Antiques) et enseignant au collège Nicolas Appert de Châlons-en-Champagne.

Il présentera sa thèse de doctorat intitulée « Hispania
maxima bellis. Recherches historiques et littéraires sur la mémoire culturelle des guerres de Rome dans la péninsule Ibérique (fin du IIIe s. av. J.-C. – début du Ve s. ap. J.-C.) »,
préparée sous la direction de Marie Ledentu et François Cadiou et soutenue le 18 décembre 2020 à l’Université Jean-Moulin Lyon 3.

Le lien de connexion à distance peut être demandé en écrivant à : mh.morell@univ-reims.fr

Image : Ruines de Numance (Province de Soria, Espagne). Photo de Fotocalvito sur Flickr, 2 décembre 2015.

ANR PARABAINO : violences de masse en temps de guerre

Le Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC, EA 2616) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne a obtenu un financement de l’appel à projet de l’Agence Nationale de Recherche intitulé « Génocides et violences de masse » pour le programme de recherche « PARABAINO, massacres, violences extrêmes et transgression en temps de guerre (Antiquité grecque et romaine) ».

Le programme PARABAINO, en centrant l’étude sur l’Antiquité, se propose d’être un socle et un point de départ à la réflexion d’ensemble qui a commencé à être menée sur les génocides et les violences de masse.

Ce programme est coordonné par Isabelle Pimouget-Pedarros, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Nantes (CRHIA), en collaboration avec Nathalie Barrandon, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Reims-Champagne Ardenne (CERHiC). Deux autres institutions sont partenaires : l’Université du Mans (CReAAH- Annie Allely) et l’Université de Caen (HisTéMé/Anhima- Jean-Baptiste Bonnard). Le programme commencera en janvier 2020.

Le programme PARABAINO propose d’appréhender les massacres et les violences extrêmes à travers les expériences grecque et romaine dans une perspective comparée et pluridisciplinaire (Anthropologie, Archéologie, Histoire, Histoire de l’Art, Lettres Classiques, Philosophie). Il s’agit d’étudier la genèse de ces pratiques afin d’inscrire l’Antiquité dans la compréhension globale des génocides et des violences de masse ; les résultats obtenus ont vocation à enrichir la connaissance des sociétés anciennes et à produire un savoir susceptible de contribuer à la réflexion d’ensemble sur le sujet.

Grâce à l’expertise de ses membres, l’équipe du programme PARABAINO proposera une réflexion guidée par trois thèmes transversaux : le corps, le sacré, l’identité.

Un corpus et une étude lexicale seront mis en œuvre afin de nourrir une analyse scientifique scandée par l’étude des pratiques, des discours et des représentations des violences de masse. Les résultats seront mis en ligne sous une forme simplifiée pour le bénéfice des chercheurs, des enseignants du secondaire et du grand public. Le site internet proposera donc en accès libre des fiches analytiques des principales sources textuelles et iconographiques et des fiches thématiques par axe de recherche, mais aussi une bibliographie, un lexique, des résumés des articles et des captations des communications. En effet, des rencontres scientifiques répondant aux questions posées par le programme, puis leur publication complèteront la dissémination et valorisation des résultats auprès des étudiants et des chercheurs, spécialistes de l’Antiquité et/ou des génocides et violences de masse.

Le programme Parabaino recrute un(e) postdoctorant(e) pour une durée de 18 mois (janvier 2020-juin 2021).

Séminaire du CERHiC, 17 mai 2018 : Vincent Azoulay

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 17 mai 2018, 14h-16h., salle R112

Vincent Azoulay

Professeur d’histoire ancienne à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, membre de l’équipe ACP (EA 3350)

 “La guerre civile athénienne de 403 et la question de la neutralité politique”.

Vincent Azoulay est l’auteur de Périclès. La démocratie à l’épreuve du grand homme (Paris, Armand Colin, 2010, 2e éd. augmentée 2016), et de Xénophon et les grâces du pouvoir. De la charis au charisme (Paris, Publications de la Sorbonne, 2004), ainsi que du dossier “Athènes, citoyenneté et démocratie au Ve siècle avant J.-C.”,  Documentation photographique, coll. “Histoire”, n° 8111, 2016.

Prochain séminaire d’équipe, vendredi 5 mai, 12h

Pour sa prochaine séance de séminaire, l’équipe du CERHiC est heureuse d’accueillir  Florence Gherchanoc (Université Paris Diderot- Paris 7, ANIMA UMR 8210), pour une présentation de ses travaux:

Parures de luxe, entre norme et inconvenance : de la mise en beauté à l’outrance en Grèce ancienne

En salle R112 (bâtiment recherche), le vendredi 5 mai de 12h à 14h.

Illustration: Hydrie attique, IVe s. (390 BC) Berlin, Antikensammlung der Staatlichen Museen, V.I.3768