Archives par mot-clé : Grand Est

Soutenance de thèse : Pierrick de Saint-Vaast, 1er décembre

 Pierrick de Saint-Vaast, doctorant au CERHiC (allocataire 2019-2022), soutiendra le vendredi 1er décembre 2023 à partir de 8 h. 30 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, salle R. 418) sa thèse de doctorat intitulée :

Domaines et propriétaires châtelains privés au défi de la Première Guerre mondiale sur le front occidental (France de l’Est et du Nord, Belgique).

devant un jury ainsi composé : Frédéric Gugelot et Bertrand Goujon (PU, CERHIC, co-directeurs de la thèse), Xavier Boniface (PU, Université Picardie Jules-Verne), Claude-Isabelle Brelot (PU émérite, Université Lumière Lyon 2), Emmanuel Debruyne (PU, Université de Louvain), Claire Maingon (MCF, Université de Rouen), Elizabeth C. Macknight (ancienne Lecturer, Université d’Aberdeen) et Eric Mension-Rigau (PU, Sorbonne Université).

Cette recherche doctorale propose l’étude comparée et transfrontalière des domaines et propriétaires châtelains dans les régions du front occidental de la Première Guerre mondiale (incluant les actuelles régions Grand Est et Hauts-de-France, ainsi que la Belgique), des premiers combats de l’été 1914 au milieu des années 1920. Le but est d’établir une histoire totale du fait castral à l’épreuve du premier conflit mondial. Il s’agit non seulement de saisir la multiplicité et l’ampleur des spécificités liées à l’ancrage du fait guerrier sur ces espaces singuliers dans le monde rural, mais aussi d’appréhender l’ensemble des stratégies déployées par les multiples acteurs pour tenter de se prémunir des atteintes ou d’en limiter les conséquences, qu’ils soient membres des familles châtelaines ou à leur service. Ainsi, le sujet met en lumière la propriété châtelaine des sociétés rurales au début du XXe siècle et questionne la redéfinition des rapports de pouvoir et de coopération entre élites châtelaines et société englobante.

Les enjeux de l’indemnisation au titre des dommages de guerre ainsi que ceux du réinvestissement domanial, de la remise en état des cultures et de la reconstruction des édifices et des équipements castraux méritent également d’être abordés dans leur singularité, leurs fortes valeurs historique, architecturale et artistique étant prépondérantes. Fondé sur l’exploitation croisée de riches archives privées, de fonds publics, d’articles de presse, de la littérature mémorialiste et de cartes postales, le sujet est inédit dans ses objets comme dans son ampleur territoriale. Il s’inscrit dans une historiographie de la Grande Guerre renouvelée depuis deux décennies, ainsi que sur la singularité des expériences élitaires dans ce contexte. En prenant en compte toutes les échelles d’analyse, les recherches menées aspirent à de hautes ambitions scientifiques en posant les jalons méthodologiques et théoriques du fait castral au cœur de la Grande Guerre, et en venant enrichir la valorisation patrimoniale régionale des territoires concernés au travers de différents projets à dominante culturelle.

Image : Ruines du château de Gerbéviller (Meurthe-et-Moselle) incendié par les Allemands en août 1914.

(https://www.image-est.fr/fiche-documentaire-chateau-en-ruines-gerbeviller-1284-23003-2-0.html).

Séminaire du CERHIC, 14 nov. Frontieres et mobilités

Séminaire du CERHIC

Normes et pouvoirs

Jeudi 14 novembre 2019, de 12 h. 30 à 14 h. 30

Campus Croix-Rouge, MSH, salle 112

Maxime Kaci : Des marges au centre : approche historique des dynamiques (trans)frontalières durant la Révolution  française.

Nicolas Charles : Les réfugiés pendant la Grande Guerre : le cas des Ardennes.

Maxime Kaci, Maître de conférences en  histoire contemporaine à l’Université de Franche-Comté (Centre Lucien Febvre, EA 2273), mène ses recherches sur les transformations des délimitations territoriales et leurs effets sur les sociétés et les populations transfrontalières durant la Révolution française et l’Empire.  Il a publié en 2016 Dans le tourbillon de la Révolution. Mots d’ordre et engagements collectifs aux frontières septentrionales (1791-1793), ouvrage issu de sa thèse de doctorat . Il a été en 2018-2019 en délégation CNRS pour un projet interdisciplinaire sur “Les changements de nature des délimitations territoriales et leurs effets sur l’organisation des sociétés en Europe (XIVe-XXIe siècle” à la MSH Ledoux (Univ. Franche-Comté). 

Nicolas Charles, professeur agrégé d’Histoire, est spécialiste de la Grande Guerre et de l’occupation du Nord de la France durant ce conflit. Il mène actuellement ses recherches doctorales sur “Vivre avec l’autre. Les relations interpersonnelles dans le Nord et les Ardennes occupés pendant la Grande Guerre” sous la direction de la Prof. Aya Aglan (Université Paris 1).

Cover_Kaci_2016
M. Kaci, Dans le tourbillon de la Révolution, Rennes, PUR, 2016.

Crédit photographique : “Refugees from Melville”, Par The Library of Congress — Cette image est disponible sur la Prints and Photographs division de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis sous le numéro d’identification ggbain.27423.

Doctoriales des Médiévistes du Grand Est, Mercredi 14 juin 2017

Cette année, les Doctoriales des Médiévistes du Grand Est auront lieu à l’Université de Reims, Mercredi 14 juin 2017, de 9 h 30 à 17 h 00, sur le Campus Croix-Rouge, dans l’Amphithéâtre Recherche et la Salle polyvalente du Bâtiment 13, à l’UFR des Lettres et Sciences Humaines.

Nous vous attendons nombreux !

Doctoriales des Médiévistes du Grand Est 2017