Archives par mot-clé : élites

HDR, 27 novembre : Bertrand Goujon

Le CERHIC est heureux d’annoncer la prochaine soutenance d’Habilitation à diriger des recherches de Bertrand Goujon, maître de conférences en histoire contemporaine et membre du CERHIC, le 27 novembre prochain au Centre Panthéon de l’université Paris-Sorbonne (Paris 1), 12 place du Panthéon, salle 1, à partir de 14 heures.

Le dossier de recherche constitué en vue de la soutenance, intitulé « Elites et noblesses dans l’Europe du XIXe et du début du XXe siècle : dynamiques sociales, pratiques, pouvoirs, conflictualités et territorialités », sera présenté sous l’égide de Monsieur le Professeur Philippe Boutry (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), garant.

Il comprend un mémoire de synthèse (« A rebours du siècle ? Contribution à l’histoire des « élites anciennes » à l’époque contemporaine »), un ouvrage inédit (« Je maintiendrai ». Nobles françaises dans la Grande Guerre) ainsi qu’un recueil
de travaux et publications.

Le jury est composé de Monsieur le Professeur Philippe Boutry, Madame la Professeure Claude-Isabelle Brelot (Université Lumière Lyon 2, émérite), Monsieur le Professeur Frédéric Gugelot (Université de Reims Champagne-Ardenne), Monsieur le Professeur Eric Mension-Rigau (Sorbonne Université), Madame la Professeure Natalie Petiteau (Université d’Avignon Pays de Vaucluse) et Madame la Professeure Rebecca Rogers (Université de Paris).

La soutenance est publique ; toutefois, en raison de la situation sanitaire, le public ne pourra être présent dans la salle. Le lien de connexion sera communiqué sur inscription auprès de Madame Marie-Hélène Morell (mh.morell@univ-reims.fr)/

Image : Le château d’Arenberg, photo de David Berg sur Flick, janvier 2009.

Elites en sortie de guerre, journée d’étude, 8 mars

Journée d’étude « Elites en sortie de guerre, Antiquité – XXe siècle »

Lieu : Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-rouge, UFR de Lettres et Sciences humaines, salle polyvalente.

9 h 30. Véronique Beaulande-Barraud (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : Introduction.

9 h 45. Nathalie Barrandon (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Du champ de bataille au champ de Mars : le retour à la vie politique des généraux romains aux deux derniers siècles de la République romaine ».

10 h 10. Emmanuel Melin (Université Paris-Ouest – CHISCO), « Sortir de guerre, rentrer dans l’ordre. Les échevins, le roi et la mise en scène des archives urbaines (1429-1438) ».

10 h 35. Cléo Rager (Université Paris Panthéon-Sorbonne – LAMOP) : « Les enjeux politiques de la fin de la guerre de Cent Ans à Troyes : changements sociaux et contrôle des élites ».

11 h. Débat et pause

11 h 30. Florence Buttay (Université Bordeaux-Montaigne – Centre d’étude des mondes modernes et contemporains) : « Convertir et reconvertir le zèle : les élites ligueuses après la victoire d’Henri IV ».

11 h 55. Natalie Petiteau (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Centre Norbert Elias) : « Petites et grandes élites au sortir des guerres du Premier Empire ».

12 h 30. Débat

Pause déjeuner

14 h 30. Bertrand Goujon (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Des sorties de guerre élitaires au prisme du genre : expériences féminines et nobiliaires des lendemains de la Grande Guerre ».

14 h 25. Pierrick de Saint-Vaast (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Les domaines châtelains du Nord et de l’Est de la France meurtris : la question de la pertinence domaniale dans l’après-guerre (1918 – v. 1925) ».

14 h 50. Pause

15 h 00. Anaïs Bertrand (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Les négociants en vins de Champagne au lendemain de la Grande Guerre : reconstitution du patrimoine privé et engagement communautaire d’une élite économique régionale (1918-1927) ».

15 h 25. Olivier Wieviorka  (ENS Cachan – Institut des Sciences Sociales du Politique): « Les résistants, une nouvelle élite pour la France ? ».

15 h 50. Discussion

16 h  15. Frédéric Gugelot (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : Conclusion de la journée d’étude.

Organisation scientifique :  Bertrand Goujon, Maître de conférences en histoire contemporaine ; Frédéric Gugelot, Professeur d’histoire contemporaine ; Véronique Beaulande-Barraud, Maîtresse de conférences HDR en histoire médiévale.

Ouvert au public. Entrée libre.

Lundi 13 mars: journée d’études « Dieu avec nous? », bibliothèque R. de Sorbon

Lundi 13 mars 2017 se tiendra la journée d’études

Dieu avec nous ?
Pratiques religieuses élitaires en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècles)

organisée par Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon et Frédéric Gugelot

Campus Croix-Rouge, bibliothèque Robert de Sorbon, salle 140

Après avoir abordé en 2013 la pertinence du concept d’« élites » appliqué au monde des clercs, puis en 2015 les pratiques charitables des élites urbaines, cette 3e journée d’études du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » se propose de réinterroger le topos d’un soutien naturel des élites à la religion, d’un intérêt commun d’un groupe social dominant à défendre la nécessité des religions (ou de l’Église) comme ordre, comme force de conservation sociale et de légitimation des hiérarchies et des autorités, à des moments de crises et lors de conflits qui bouleversent l’ordre établi et interrogent sur le destin d’un pays et de ses élites. Or l’« alliance du trône et de l’autel », « du sabre et du goupillon » ne va pas toujours de soi : à maints égards, le religieux est partie prenante des ruptures politiques et militaires qui mettent les élites au défi d’adapter leurs pratiques et leur spiritualité  à une nouvelle donne susceptible de compromettre les pouvoirs en place et d’en engager la redéfinition.

Programme:

9h15 : Accueil
9h30 : Véronique Beaulande et Bertrand Goujon, « Introduction »

10h : Julien Léonard (Université de Lorraine)
« Les pratiques religieuses des élites réfugiées françaises à Berlin, source de crise au début des années 1690 »

10h30 : Céline Borello (Université du Mans)
« La prédication protestante urbaine durant la période révolutionnaire (1789-1802) »

11h : Yves Verneuil (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Une élite intellectuelle entre Dieu et la science : les professeurs de lycée de l’Affaire Dreyfus au combisme »

11h30 : Débats

12h : Repas

13h30 : Caroline Muller (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Réparer 1870. Un temps de politisation de la spiritualité des élites »

14h : Jérôme Bocquet (Université d’Orléans)
« La guerre, Dieu et l’Église, l’armée devant les « événements » d’Algérie »

14h30 : Un atelier d’étudiants de Master :
Anne-Claire Lefetz
«Pratiques charitables et religieuses d’un « grand ». Ambroise-Polycarpe de La Rochefoucauld-Doudeauville et l’occupation de 1815 »
Antony Dussart
« Ernest Bugg et la défaite de 1870 »

15h15 : Frédéric Gugelot, « Conclusion »

Dieu avec nous? Pratiques religieuses des élites en contexte de crise, 13 mars 2017

Nous avons le plaisir d’annoncer le programme de la journée d’études « Dieu avec nous? Pratiques religieuses des élites en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècle) », organisée par Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon et Frédéric Gugelot le lundi 13 mars 2017 à l’Université de Reims, campus Croix Rouge.  Cette journée d’études s’inscrit dans le cadre du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » du CERHiC.

Dieu avec nous ? Pratiques religieuses élitaires en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècles)

 

Journée d’études

Reims, lundi 13 mars 2017

Après avoir abordé en 2013 la pertinence du concept d’« élites » appliqué au monde des clercs, puis en 2015 les pratiques charitables des élites urbaines, cette 3e journée d’étude du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » se propose de réinterroger le topos d’un soutien naturel des élites à la religion, d’un intérêt commun d’un groupe social dominant à défendre la nécessité des religions (ou de l’Eglise) comme ordre, comme force de conservation sociale et de légitimation des hiérarchies et des autorités, à des moments de crises et lors de conflits qui bouleversent l’ordre établi et interrogent sur le destin d’un pays et de ses élites. Or l’« alliance du trône et de l’autel », « du sabre et du goupillon » ne va pas toujours de soi : à maints égards, le religieux est partie prenante des ruptures politiques et militaires qui mettent les élites au défi d’adapter leurs pratiques et leur spiritualité à une nouvelle donne susceptible de compromettre les pouvoirs en place et d’en engager la redéfinition.

Programme

9h15 : Accueil

 

9h30 : Véronique Beaulande et Bertrand Goujon, « Introduction »

 

10h : Julien Léonard (Université de Lorraine)

« Les pratiques religieuses des élites réfugiées françaises à Berlin, source de crise au début des années 1690 »

 

10h30 : Céline Borello (Université du Mans)

« La prédication protestante urbaine durant la période révolutionnaire (1789-1802) »

 

11h : Yves Verneuil (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Une élite intellectuelle entre Dieu et la science : les professeurs de lycée de l’Affaire Dreyfus au combisme »

 

11h30 : Débats

 

12h : Repas

 

13h30 : Caroline Muller (Université de Reims Champagne-Ardenne)

« Réparer 1870. Un temps de politisation de la spiritualité des élites »

 

14h : Jérôme Bocquet (Université d’Orléans)

« La guerre, Dieu et l’Eglise, l’armée devant les « événements » d’Algérie »

 

14h30 : Un atelier d’étudiants de Master :

 

Anne-Claire Lefetz

« La Duchesse de Doudeauville et la Fondation Nazareth de Montmirail (Marne): une initiative aristocratique et féminine de reconquête catholique dans les campagnes postrévolutionnaires »

 

Antony Dussart

« Ernest Bugg et la défaite de 1870 »

 

15h15 : Frédéric Gugelot, « Conclusion »