Archives par mot-clé : christianisme

Les hiérarchies juridictionnelles dans l’Eglise médiévale

 

Journée d’étude dans le cadre du séminaire

« Les hiérarchies de juridiction dans l’Eglise médiévale »

coorganisé par Véronique Beaulande-Barraud (CERHiC) et Elisabeth Lusset (LAMOP)

Mardi 10 mai 2016, 10h-17h, Université de Reims Champagne-Ardenne, Maison de la Recherche, salle R112

9h30 Accueil des participants.

image affiche
10 h : Thierry Pécout (Université de Saint-Étienne), « Qu’est-ce qu’un archevêque ? L’exemple des provinces d’Arles, Aix et Embrun (fin XIe-XIIIe siècle) »
11h 15 :  Arnaud Fossier (Université de Bourgogne), « L’évêque, l’abbesse et les moines : un litige florentin autour de 1300 »

12h30 Déjeuner-buffet (sur inscription)


   14h 30 : Elisabeth Schmit (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Le rôle des tribunaux ecclésiastiques dans le parcours juridictionnel de quelques appels portés devant les Grands Jours du parlement de Paris (milieu du XVe siècle). »
15h 45 : Véronique Beaulande-Barraud (Université de Reims), « Juridiction pénitentielle et ecclésiologie médiévale, XIIIe-XVe siècles ».

17 h. Fin des travaux.

Chrétiens Orientaux, Archives de sciences sociales des religions

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d’un dossier thématique:

Aurélien Girard et Bernard Heyberger (éd.), Chrétiens au Proche-Orient, dossier thématique des Archives de sciences sociales des religions, n° 171, juillet-septembre 2015.

Muqattam

Les « chrétiens d’Orient » sont aujourd’hui au premier plan, dramatique, de l’actualité internationale. Leur histoire donne aussi lieu, depuis quelques années, à des recherches nouvelles, attentives à l’inscription de ces « communautés chrétiennes » dans leurs contextes. La sortie de l’ère postcoloniale et les crises des États-nations au Proche-Orient ont donné une légitimité inédite à une approche des sociétés sous l’angle de leurs minorités, partant d’une nouvelle compréhension des notions de « frontières », confessionnelles ou ethniques, et des interactions entre « majorité » et « minorités ».
Les articles présentés ici portent sur l’Egypte, la Syrie, la Jordanie et la Turquie. Ils envisagent les chrétiens non pas comme des minoritaires victimes des aléas politiques, mais comme des acteurs participant à la vie politique, intellectuelle et culturelle de leurs sociétés. Surtout ils éclairent les fonctionnements internes des communautés chrétiennes et de leurs institutions qui, loin de s’être fossilisées dans des traditions immuables, aménagent constamment leur rapport à l’histoire et aux langues constitutives de leur identité, et profitent d’un dynamisme spirituel marqué, suivant les lieux et les milieux sociaux, par des influences occidentales et une individualisation du croire. Ils font également apparaître le rôle des diasporas dans les recompositions du fait chrétien au Proche-Orient.

– Aurélien Girard et Bernard Heyberger, Chrétiens au Proche-Orient : les nouvelles conditions d’une présence

-Paolo Maggiolini, Christian Churches and Arab Christians in the Hashemite Kingdom of Jordan. Citizenship, Ecclesiastical Identity and Roles in the Jordanian Political Field

-Su Erol, The Syriacs of Turkey: A religious community on the path of recognition

-Méropi Anastassiadou, Des serviteurs de Dieu et du pouvoir laïque. Le clergé paroissial dans la communauté grecque orthodoxe d’Istanbul au tournant du XXe siècle

-Dominique Avon, Youssef Karam, Charles Malik, Youakim Moubarac. Une élite arabe chrétienne, trois vocations (années 1930 – années 1970)

-Laura Ruiz de Elvira, Les associations chrétiennes de Damas (2000-2010) et leurs rapports variables au religieux

-Anna Poujeau, De l’art poétique pour politique. Le rituel funéraire des chrétiens du sud de la Syrie

-Gaétan du Roy, Abūnā Sam‘ān un prêtre bâtisseur en Égypte

-Séverine Gabry-Thienpont, Musiques et charismes chez les chrétiens en Égypte au début du XXIe siècle. L’exemple catholique