Présentation du Master histoire

Les enseignements dispensés en Master couvrent les quatre périodes historiques (Antiquité, Moyen Âge, période moderne, période contemporaine). Ils sont associés à des enseignements d’Histoire de l’art et d’archéologie au niveau du M1. Le Master se distingue de la Licence par l’insistance portée sur la conceptualisation et la compréhension du travail de l’historien ainsi que des courants historiographiques dans un domaine précis, en l’occurrence l’histoire culturelle, spécialité du laboratoire porteur du master, le CERHiC (EA 2616).

Chaque semestre (en dehors du S4, où la rédaction du mémoire est privilégiée) propose deux UE offrant des cours transversaux, centrés chacun sur une thématique pour lesquelles les enseignants d’Histoire et d’Histoire de l’Art s’associent. Pour une présentation du déroulement des deux années, consulter la page Enseignements du master histoire.

Ces cours présentent avant tout les enjeux conceptuels et les évolutions historiographiques d’un sujet sur le long terme, dans une perspective pluridisciplinaire qui correspond aux axes de recherche du CERHIC, que l’on rappelle ici :

  • Circulations et Mobilités ;
  • Les normes : production, négociations, contestations ;
  • Guerres et violences ;
  • Visibilité et expression des pouvoirs.

Les enseignements dispensés en Master incluent aussi plusieurs cours techniques (épigraphie, paléographie, connaissance du livre et de ses usages, histoire de l’art…) liés au champ d’études choisi. Une place particulière est réservée à l’enseignement des langues : langues anciennes et au moins une langue étrangère appliquée à la matière historique. L’informatique appliquée à l’Histoire est également enseignée aux quatre semestres de la formation.

L’étudiant choisit une période particulière pour la rédaction de son mémoire de recherche. Il se spécialise ainsi dans l’acquisition des connaissances et se familiarise avec les spécificités méthodologiques et épistémologiques de la période choisie. Il est conseillé aux étudiants qui envisagent une inscription en Master de consulter, dès l’année de L3, les pages des enseignants-chercheurs du CERHIC afin de cerner leurs domaines de spécialité.

L’éventail des sujets de master possibles est évidemment beaucoup plus large que le strict domaine de spécialité de chaque enseignant-chercheur. Pour certains sujets, une double direction peut être envisagée. Un entretien avec le futur directeur ou la future directrice du mémoire de recherche permettra ensuite de préciser le sujet de celui-ci, en fonction des attentes et des propositions de l’étudiant, de l’état de l’historiographie et de la disponibilité des sources.

Voici quelques exemples de sujets de Master en histoire et histoire de l’art, réalisés et soutenus à l’Université de Reims durant les années récentes.

  • Vêtements et costumes dans le théâtre grec classique (sous la direction de Madame N. Villacèque).
  • Deux ambassadeurs milanais à la cour de France : Albérico Maletta et Emanuele de Iacopo, 1463-1465. Étude sur les relations entre la France et le duché de Milan sous Louis XI et Francesco Sforza » (sous la direction de Madame I. Heullant-Donat).
  • Histoire des Pauvres Dames de Reims (1220-1518) d’après les Remarques de l’établissement du monastère Sainte-Claire de Reims tirées des tumbres et monuments des sépultures qui sont dans l’église, le cloistre et le chapitre, comme aussi des vieux registres en parchemin qui sont dans ses archives » (sous la direction de Madame I. Heullant-Donat).
  • Justice, pouvoir et société à Châlons en Champagne, XIIe-XVIe siècle (sous la direction de Mesdames V. Beaulande-Barraud et D. Roussel).
  • Émotions et sentiments dans l’œuvre française de Jean Gerson (1369-1429) (sous la direction de Madame V. Beaulande-Barraud).
  • Le consulat français de Chypre à Larnaca, 1660-1710 (sous la direction de Monsieur A. Girard).
  • Les violences sexuelles dans le ressort du présidial-bailliage de Reims au XVIIIe siècle (sous la direction de Mesdames I .Poutrin et D. Roussel).
  • L’édition du manuscrit 362 de la Bibliothèque municipale de Reims : entre rigorisme et augustinisme, un guide spirituel pour le chrétien au XVIIe siècle, 2018 (sous la direction de Monsieur B. Restif). Présentation ici
  • Rock & Folk. Un miroir des mutations socio-culturelles en France (1966-1969) (sous la direction de Monsieur Ph. Buton).
  • La vie musicale dans la Marne durant l’Occupation, 1940-1944, (sous la direction de Monsieur Ph. Buton).
  • La propagande royaliste de 1926 à 1934 au travers d’archives champardennaises et du journal L’Action française (sous la direction de Monsieur F. Gugelot).
  • L’armée dans les Ardennes entre 1927 et 1939 (sous la direction de Monsieur F. Gugelot).

Pour plus d’informations, consulter la page Master histoire sur le site de l’URCA : ici

Les Cahiers du centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616)