Nathalie Barrandon

Professeure d’histoire ancienne

Membre élue du Conseil d’Administration de l’URCA

Responsable de la Licence d’histoire

Champs de recherche : histoire de la République romaine, de la romanisation, histoire des violences

Contact : nathalie.barrandon@univ-reims.fr

Cursus :

  • Agrégation externe d’histoire
  • Membre de la section scientifique de la Casa de Velazquez (2001-2003)
  • Docteur en histoire ancienne, Université de Bordeaux III (2005)
  • Maître de conférences en histoire ancienne, Université de Nantes (2006-2018)

Collaborations scientifiques :

Partenaire du programme ANR PARABAINO (Massacres, violences extrêmes et transgressions en temps de guerre – Antiquité grecque et romaine) coord. Isabelle Pimouguet-Pedarros (Université de Nantes), 2020-2022.

Production scientifique : 

Livres

N. Barrandon, Les massacres de la République romaine, Paris, Fayard, 2018, 432 p.

N. Barrandon et I. Pimouguet-Pedarros (eds.), La transgression dans la
guerre de l’Antiquité à nos jours. Actes des tables rondes du
CRHIA-université de Nantes (2017-2019)
, coll. Enquêtes et Documents,
Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2021, 269 p.

Articles de revues et chapitres d’ouvrages collectifs publiés dans les cinq dernières années : 

  • N. Barrandon et F. Hurlet, « When magistrates left Rome for their provinces: Temporal, ritual, and institutional methods for assigning a provincial (200-167 BCE) », A. Díaz Fernández (ed.), Provinces and Provincial Command in Republican Rome: Genesis, Development and Governance. (Actes du colloque Provinciae, imperatores et socii en la república romana, Málaga, 5-6 Octobre 2017), 2021, p. 108-123
  • « Les rapports de fin d’année des (pro)magistrats en province et le calendrier sénatorial des deux derniers siècles de la République romaine », Revue des Etudes Anciennes, 116, 2014, p. 164-188.
  • « Les oubliées des promotions de la fin de la République en Hispanie citérieure : les cités de droit pérégrin (état de la question) », Veleia, 31, 2014, p. 33-52.
  • « Ecrire sa langue grâce à une écriture exogène : « métissage », « créolisation » ou « transferts culturels » ? L’exemple des langues paléohispaniques », in S. Capanema, Q. Deluermoz, M. Molin et M. Redon (dir.), Du transfert culturel au métissage. Concepts, acteurs pratiques, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 73-92.
  • « Le sang qui tache et qui inonde comme preuve d’une extrême violence aux deux derniers siècles de la République romaine? », in L. Bodiou, V. Mehls (dir.), L’Antiquité écarlate : le sang des Anciens, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, p. 237-249.

Expertises :

  • Rapports d’expertise avant publication : Presses universitaires du Septentrion, Revue des Etudes Anciennes, Dialogues d’histoire ancienne.
  • Experte-évaluatrice au FRS/FNRS Belgique (depuis 2015), du programme Tomas y Valiente du MIAS, Espagne (2018), pour la bourse de recherche de la Fondation Auschwitz-Mémoire d’Auschwitz ASBL-Bruxelles (2017-2018).

Diffusion de la recherche et médias : 

Les Cahiers du centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search