Aurélien Girard

Maître de conférences en histoire moderne

girard_photo

Contact : aurelien.girard@univ-reims.fr

Champs de recherche : orientalisme, chrétiens orientaux, Empire ottoman, Méditerranée.

Cursus : 

  • Agrégation d’histoire (2004).
  • Doctorat en histoire, Ecole pratique des Hautes Etudes (2011).
  • Membre de l’Ecole française de Rome, section Histoire (2009-2012).
  • Maître de conférences à l’Université de Reims_Champagne Ardenne (2012).

Production scientifique durant les cinq dernières années

Livres

Avec Sylvain Parent et Laura Pettinaroli, Atlas des chrétiens. Des premières communautés aux défis contemporains, Paris, Autrement, 2016 (traduction italienne : Il cristianesimo in 100 mappe, Gorizia, Leg Edizioni, 2016)

En préparation : avec Bernard Heyberger et Vassa Kontouma (dir.), Livres et confessions chrétiennes orientales. Histoire connectée entre Empire ottoman, monde slave et Occident (XVIe-XVIIIe siècles), à paraître chez Brepols.

Direction et co-direction de numéros de revues

– Avec Benoît Schmitz, “De l’Église aux Églises : réflexions sur le schisme aux Temps modernes”, dossier thématique, Mélanges de l’Ecole française de Rome, Italie et Méditerranée, modernes et contemporaines, 126-2, 2014. http://mefrim.revues.org/1788.-

– “Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle”, dossier thématique, XVIIe siècle, 2015-3.

– Avec Bernard Heyberger, “Les chrétiens au Proche-Orient”, dossier thématique des Archives de sciences sociales de religion, n° 171, juillet-septembre 2015.

Articles de revues et chapitres de livres collectifs

– Avec Giovanni Pizzorusso, « The Maronite college in early modern Rome: Between the Ottoman Empire and the Republic of Letters »,  dans : Liam Chambers et Thomas O’Connor (dir.), Collegial Communities in Exile. Education, migration and Catholicism in early modern Europe, Manchester, Manchester University Press, 2017, p. 174-197.

– « Teaching and Learning Arabic in Early Modern Rome: Shaping a Missionary Language », dans Jan Loop, Alastair Hamilton et Charles Burnett (éd.), The Learning and Teaching of Arabic in Early Modern Europe, Leyde, Brill, 2017, p. 189-212.

– « Quand les maronites écrivaient en latin : Fauste Nairon et la République des Lettres dans la seconde moitié du XVIIe siècle », dans Mireille Issa (éd.), Le latin des maronites, Geuthner, Paris, 2017, p. 45-76.

– Collaboration à la préparation du manuel de S. Chiffoleau, A.-C. de Gayffier-Bonneville, N. Neveu, A.-L. Turiano, M. Rey, M.-N. Tannous et al. (coord.), Le Moyen-Orient 1876-1980, Paris, Atlande, 2017 (parties « institutions et pratiques religieuses » et « débats, “renaissances” et réformes »).

– « Comment reconnaître un chrétien d’Orient vraiment catholique? Élaboration et usages de la profession de foi pour les Orientaux à Rome (XVIe-XVIIIe siècles) », dans Marie-Hélène Blanchet et Frédéric Gabriel (dir.), L’Union à l’épreuve du formulaire. Professions de foi entre Églises d’Orient et d’Occident (XIIIe-XVIIIe s.), Leuven-Paris-Bristol, Peeters, 2016, p. 235-257.

– « Les chrétiens arabes et la notion de « chrétienté » », dans Nicole Lemaitre (textes réunis par), La chrétienté dans l’histoire, Une notion mouvante, Paris, Éditions Parole et Silence, 2014, p. 147-162.

– « Connaître l’Orient chrétien au prisme de l’unionisme : remarques sur le traitement des christianismes orientaux dans le Dictionnaire de théologie catholique (1899-1950) », dans Sylvio Hermann De Franceschi (dir.), Théologie et érudition de la crise moderniste à Vatican II. Autour du Dictionnaire de théologie catholique, Limoges, Pulim, 2014, p. 131-148.

– « Le jansénisme et le gallicanisme sont-ils des « articles d’exportation » ? Jalons pour une recherche sur le parcours et la doctrine de Ğirmānūs Ādam, archevêque grec-catholique d’Alep au tournant des XVIIIe et XIXe siècles », dans Véronique Beaulande-Barraud et Benoît Roux (dir.), Église, Mémoire(s), Éducation, Mélanges offerts à Jean-François Boulanger, Reims, Editions et presses universitaires de Reims, 2014, p. 135-154.

A paraître :

« Come insegnare l’arabo a Roma nel Sei-Settecento ? »,  Mélanges en mémoire de Mirella Galletti, 2019.

« Les melkites de Syrie au sein du catholicisme au XVIIIe siècle : politique romaine, tensions intercommunautaires et doctrine confessionnelle », in Dimitris Stamatopoulos et Anastassios Anastassiadis (éd.), Religions and Politics in Europe’s Orient(s), 16th-21st c., Leyde, Brill, 2019.

Avec Sabine Mohasseb-Saliba, « La naissance des ordres réformés basiliens au Proche-Orient arabe : réflexions sur la construction d’un monachisme « grec » et catholique au XVIIIe siècle », in Olivier Delouis et Annick Peters-Custot (éd.), De Basile aux Basiliens. La postérité monastique d’un Père grec en Orient et en Occident (du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Paris, Beauchesne, 2019.

« Was an Eastern scholar necessarily a cultural broker in early-modern academic Europe?  Faustus Naironus (1628-1711), the Christian East, and Oriental studies », in Nick Hardy and Dmitri Levitin (ed.), Faith and History: Confessionalisation and Erudition in Early Modern Europe, Oxford, Oxford University Press, “Proceedings of the British Academy”, 2019.

« En forme de conclusion et de synthèse. L’expérience missionnaire au Moyen-Orient et les savoirs sur l’Orient chrétien (XIXe-XXIe siècles) », in Vittorio Berti, Séverine Gabry, Marie Levant, Norig Neveu (éd.), In partibus fidelium. Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (XIXe-XXIe siècles) Rome, École française de Rome, 2019.

« La construction de l’identité confessionnelle maronite à l’époque ottomane », in Bernard Heyberger (dir.), Les Syriaques à l’époque ottomane (XVIe-début XXe siècle), Paris, Geuthner, 2020.

Collaborations scientifiques

Responsabilités et expertises

– Organisation (2014-2018) avec Elena Astafieva, Bernard Heyberger, Vassa Kontouma, Radu Paun et Laurent Tatarenko du séminaire « Les christianismes dans l’Orient européen et méditerranéen (XVe – XIXe siècle). Échanges, compétitions, mimétismes » à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris).

– Membre du programme « Babel – Rome. La nature du monde et ses langues dans la Rome du XVIe siècle » coordonné par Elisa Andretta et Antonella Romano, École française de Rome, LAHRA (Lyon 2), Centre Koyré (EHESS), CERHiC (URCA) et al., 2017-2021.

– Membre du programme « Missions chrétiennes et sociétés du Moyen-Orient : organisations, identités, patrimonialisation, XIXe -XXIe siècles », École française de Rome, IFPO et al. (2017-2021)

– Membre du conseil scientifique du programme « Normes et pratiques du religieux entre Orient et Occident (IXe-XIXe siècle). Une histoire croisée des circulations entre les communautés chrétiennes d’Europe et de Méditerranée », École française de Rome et al. (2017-2021)

– Rédacteur en chef adjoint de la revue XVIIe siècle.

– Membre du comité de rédaction de la revue Savoirs en prisme.

CV en anglais

Crédits photographiques : Kamo Shrjan, Gegharkunik (Arménie). Photo de Raffi Youredjian sur Flickr, 2012.

Les Cahiers du centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616)