Les effectifs depuis 2016

Membres titulaires

A la rentrée de septembre 2020, Le CERHiC compte 20 membres titulaires : 6 Professeurs des universités et 14 Maîtres de conférences dont 1 HDR (Elsa Marmursztejn, histoire médiévale, actuellement en congé). Par domaines : Histoire ancienne (3), histoire médiévale (2+1), histoire moderne (4), histoire contemporaine (6), musicologie (4).

Début 2016, le CERHiC rassemblait 27 membres titulaires : 7 Professeurs des universités et 20 Maîtres de conférences dont 3 HDR.

Ont quitté l’unité de recherche :

en 2016 :Tanja Itgenshorst-Hiller (PR histoire ancienne, mutée à l’université de Fribourg) ;

en 2017 : Patrick Demouy (PR histoire médiévale, départ en retraite), Frédéric de La Granville (MCF en musicologie, départ en retraite), Hendrick Ziegler (PR histoire de l’art, muté à l’université de Marburg), Philippe Le Doze (MCF histoire ancienne, muté à l’université de Rennes 2), Diane Roussel (MCF histoire moderne, mutée à l’Université Gustave , Eiffel) et Yves Verneuil (MCF HDR en histoire contemporaine, promu PR à l’université de Lyon 2) ;

en 2018 : Colette Gauthier (MCF civilisation allemande, décédée) et Sylvie Joye (MCF HDR histoire médiévale, promue PR à Nancy) ;

en 2019 : Véronique Beaulande-Barraud (MCF HDR histoire médiévale, promue PR à Grenoble) et Laure Gauthier (MCF civilisation allemande, changement de laboratoire) ;

en 2020 : Bertrand Porot (PR musicologie, départ en retraite),

soit 12 enseignants-chercheurs titulaires. Les trois départs en retraite, les trois promotions de MCF HDR à des postes de PR dans d’autres établissements, ainsi que les quatre mutations, auxquels se sont ajoutés un changement d’unité et un décès, n’ont pas été compensés malgré les demandes récurrentes du laboratoire lors des campagnes d’emploi successives.

Depuis 2016 ont été nommés 5 enseignants-chercheurs : Isabelle Poutrin (PR histoire moderne, 2017), Jean-Luc Bastien (MCF, histoire ancienne, par mutation croisée avec Philippe Le Doze, 2017) ; Nathalie Barrandon (PR histoire ancienne, 2018), Marc Rigaudière (PR musicologie, 2020) et Bertrand Marceau (MCF histoire moderne, 2020). Ces arrivées compensent à peine un tiers des départs.

Pour la campagne d’emploi de 2021, un poste de MCF en histoire médiévale est mis au concours.

Image : Caillebotte, Racleurs de parquet (1875, Musée d’Orsay).

Les Cahiers du centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search