Archives de catégorie : Vie du CERHIC

Café histoire, 27 mars : Nathalie Barrandon

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent le mercredi 27 mars au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (Reims), de 18 h à 20 h.

La conférence du jour sera donnée par Nathalie Barrandon qui présentera son livre Les massacres de la République romaine, publié en 2018 aux éditions Fayard.

Professeure d’histoire ancienne à l’université de Reims et membre du CERHiC, Nathalie Barrandon étudie la vie politique au dernier siècle de la République romaine, entre crises politiques et guerres civiles. Elle a publié plusieurs livres sur le gouvernement de l’Empire romain, dont De la pacification à l’intégration des Hispaniques (133-27 a.C.) en 2011. Elle travaille actuellement sur la transgression en temps de guerre.

L’exécution en masse des ennemis politiques à la fin de la République romaine, entre le IIIe et le Ier siècle av. J.-C. , illustre un mot qui fut inventé pendant les guerres de Religion : le massacre. Récits littéraires, iconographie ou archéologie éclairent les conditions du passage à l’acte, les responsabilités, les choix opérés (tuerie, pillage, destruction matérielle, asservissement…) offrent un éclairage nouveau sur la société romaine. Car s’il n’y eut que peu de massacres, ces expériences de la violence de masse participèrent à l’élaboration d’un système de valeurs fondé sur le comportement des élites et leurs vices, donnant peu à peu matière à la figure du tyran.

Crédits : Antoine Caron, Les massacres du Triumvirat (1566). Paris, Musée du Louvre.

Cafe Histoire, 6 mars : Thomas Le Roux

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent le mercredi 6 mars au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (Reims), de 18 h à 20 h.

La conférence du jour sera donnée par Thomas Le Roux qui présentera son livre La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel, publié en 2017 aux éditions du Seuil.

Thomas Le Roux, docteur en histoire, est chargé de recherches au CNRS et membre du Groupe de recherche en histoire environnementale (Ecole des Hautes études en Sciences Sociales). Ses recherches portent sur l’histoire des risques et des nuisances industrielles et minières et, plus largement, sur l’environnement.

François Jarrige, co-auteur du livre, docteur en histoire, est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne et membre du Centre Georges Chevrier (CNRS). Il s’intéresse à l’histoire des sociétés industrielles et à l’histoire des pollutions.

François Jarrige et Thomas Le Roux, La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel, Paris, Seuil, 2017.

Conférence : Cervantes, une vie dans l’Espagne du Siècle d’Or

Dans le cadre de l’Université du Temps Libre (IUTL) de l’université de Reims Champagne-Ardenne, Isabelle Poutrin, Professeure d’histoire moderne, donnera deux conférences sur Miguel de Cervantes (1547-1616) :

mardi 15 janvier : Le manchot de Lépante

mardi 29 janvier : L’auteur de L‘Ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche (1605)

Les deux conférences ont lieu de 16 à 18h. à la Maison diocèse Saint-Sixte, 6 rue du lieutenant Harduin, à Reims.

 

Café Histoire, 23 janvier : John Tolan

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent le mercredi 23 janvier au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (à Reims), de 18h. à 20h.

La conférence du jour sera donnée par John Tolan, qui présentera son livre Mahomet l’européen. Histoire des représentations du Prophète en Occident (Paris, Albin Michel, 2018).

Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Nantes, spécialiste de l’Espagne médiévale et des relations entre chrétiens, juifs et musulmans dans le monde méditerranée médiéval, John Tolan a dirigé le programme européen (ERC) RELMIN sur “Le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen (Ve-XVe siècle)”, de 2010 à 2015.

Il est partenaire, avec Mercedes Garcia-Arenal (CSIC, Espagne), Roberto Tottoli (Université de Naples, Italie) et Jan Loop (Université de Kent, Royaume-Uni) du programme européen EuQu “The European Qur’an” destiné à étudier l’influence du Coran sur l’histoire religieuse, culturelle et intellectuelle de l’Europe dans la longue durée (1150-1850). Ce programme ERC Synergy Grant est financé par l’Union européenne pour 2019-2025.

Ouvert au public, entrée libre avec consommation. 

Crédits photo : Fragment du Ms. 235 de la Biblioteca de Castilla-La Mancha, el Coran aljamiado de Tolero (v. 1606), édition réalisée par Consuelo Lopez-Morillas (Giron, Trea, 2011).

 

 

Soutenance de thèse : Elisée Dion, 1er décembre


Elisée DION

soutiendra sa thèse de doctorat préparée sous la direction du Professeur Isabelle Heullant-Donat (Université de Reims Champagne Ardenne) et du Professeur Steffen Patzold (Université de Tübingen)

intitulée “Penser le monde en langue vulgaire et en images : enjeux sociaux et dimensions visuelles de la transmission du savoir dans l’Image du monde (XIIIe-XVe siècles)

devant un jury composé des deux co-directeurs ainsi que du Prof. Chantal Connochie-Bourgne, du Dr. Klaus Ridder (Université de Tübingen), du Prof. Laurence Moulinier-Brogi (Université de Lyon 2), du Dr. Barbara Obrist (CNRS – université Paris 7) et du Prof. Jean With (Université de Genève). 

le 1er décembre à partir de 12h30

Université de Reims Campus Croix Rouge, bâtiment 17, salle du Conseil


Rédigée en 1246 par un clerc nommé Gossuin de Metz, l’Image du monde est considérée comme la première encyclopédie de langue française. Elle constitue à ce titre l’une des premières entreprises de transmission écrite d’un ensemble de savoirs sur le monde d’origine cléricale et latine, à destination d’un public laïc et aristocratique. Trois versions furent produites, deux en vers et une en prose, dont il n’est pas certain qu’elles soient le travail d’une seule et même personne. Signe de son très grand succès, l’Image du monde est conservée dans 110 manuscrits. Elle constitue donc un objet de recherche idéal pour l’étude des phénomènes de transmission de savoir entre clercs et laïcs durant les trois derniers siècles du Moyen Âge. Pour ce faire, la thèse envisage l’Image du monde à partir des représentations du monde et de l’ordre social transmises par son discours. Ces représentations ne sont pas seulement produites par le texte mais également par l’iconographie (miniatures, initiales historiées, drôleries) ornant une quarantaine de manuscrits, qui forment le corpus de recherche. Dans un premier temps, c’est tout d’abord l’économie du savoir de l’Image du monde qui sous-tend la transmission du savoir et en détermine les modalités, ainsi que les implications sociales de la transmission de ce savoir hautement valorisé qui sont analysées. La seconde partie de la thèse se concentre, quant à elle, sur la forte dimension visuelle de la transmission des savoirs opérée par l’Image du monde, à savoir le cycle de vingt-huit figures cosmographiques intégré par l’auteur lui-même à son ouvrage et qui constitue une pièce maîtresse de sa stratégie didactique.

Café Histoire, 5 décembre : Isabelle Poutrin

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent le mercredi 5 décembreau Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (Reims), de 18h à 20h. 

“Chrétiens, juifs et musulmans dans l’Espagne moderne”

La conférence du jour sera donnée par Isabelle Poutrin, professeure d’histoire moderne à l’Université de Reims, directrice adjointe du CERHiC et membre de l’Institut universitaire de France.

Elle présentera ses recherches sur les relations entre chrétiens, juifs et musulmans dans l’Espagne moderne, entre la fondation de l’Inquisition espagnole, en 1481, et l’expulsion des morisques, descendants des musulmans convertis au christianisme, en 1609. 

Elle est l’auteur de Convertir les musulmans. Espagne 1491-1609 (Paris, Puf, 2012), et a coordonné le programme collectif “Pouvoir politique et conversion religieuse, Antiquité-époque moderne (POCRAM)” financé par l’ANR en 2014-2018. 

I. Poutrin, Convertir les musulmans, 2012.

Les “cafés Histoire” de Reims se tiennent au Café de Reims (85 place Drouet d’Erlon, Reims) de 18 à 20 heures. Entrée libre avec consommation. 

Le programme de la saison 2018-2019 peut être consulté ici.

“Cafés Histoire” de Reims : programme 2018-2019


Les “cafés Histoire” de Reims,
 une conférence dans un cadre convivial, une historienne ou un historien parle de son dernier livre ou de ses recherches récentes… Les mercredis, de 18 à 20 heures, au Café de Reims (85 pl. Drouet d’Erlon, Reims). Entrée libre avec consommation.

Les “cafés Histoire” sont organisés par le CERHiC et l’APHG.

5 décembre : Isabelle Poutrin (Université de Reims), présentera ses recherches : Chrétiens, juifs et musulmans dans l’Espagne moderne.

23 janvier : John Tolan (Université de Nantes) présentera son livre Mahomet l’Européen. Histoire des représentations du Prophète en Occident (Paris, Albin Michel, 2018).

6 mars : Thomas Le Roux (CNRS) présentera son livre écrit avec François Jarrige  : La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel (Paris, Le Seuil, 2017).

27 mars : Nathalie Barrandon (Université de Reims), présentera son livre Les massacres de la République romaine (Paris, Fayard, 2018).

15 mai : Maud Ternon (Université Paris 1) présentera son livre Juger les fous au Moyen Âge (Paris, Puf, 2018).

L’organisation scientifique des Cafés Histoire est assurée par Véronique Beaulande-Barraud.

Café Histoire, mercredi 11 avril : Robert Neiss & Véronique Beaulande-Barraud

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent

au Café Histoire de Reims,

le mercredi 11 avril

au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (Reims), de 18h à 20h. 

Véronique Beaulande-Barraud (CERHiC) et Robert Neiss (ancien Directeur des Antiquités de Champagne-Ardenne) présenteront l’état récent de la recherche historique sur Reims antique et médiévale.

En 2014, une équipe d’historiens publie une nouvelle « histoire de Reims » faisant le point sur les dernières avancées de la recherche sur la ville concernant son histoire antique et médiévale. Les acquis de l’archéologie préventive ont notamment profondément renouvelé les connaissances sur la cité depuis ses origines et ont permis de reconsidérer certaines périodes-clefs de son évolution. La conférence mettra à l’honneur la métropole qu’était Reims dès l’Antiquité et jusqu’à la fin du Moyen Âge : du chef-lieu des Rèmes à la ville des sacres, l’histoire de Reims est aussi celle d’une société en mouvement et de rapports de pouvoirs au fil de l’Histoire.

– Entrée libre avec consommation –