Archives de catégorie : Séminaires du CERHIC

Séminaire du CERHiC, 23 janv. 2018 : Julien Théry

Julien Théry, Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Lumière de Lyon et membre du CIHAM (UMR 5648)  :

L’hérésie et l’essor des pouvoirs d’Etat au Moyen Âge (théocratie pontificale, royautés française et anglaise, Empire, v. 1130-v. 1330).  Renouvellements et débats historiographiques.

Lieu et heure : Bât. Recherche, R 112, 12h30 – 14h.

L’histoire des mouvements hérétiques apparus au Moyen Âge central dans l’Occident latin est bouleversée, depuis une vingtaine d’années, par la remise en cause radicale des méthodes et des présupposés qui ont présidé à son écriture depuis le XIXe siècle. Avec les analyses d’historiens français réunis autour de Monique Zerner à partir du milieu des années 1990, puis celles de Mark G. Pegg et Robert I. Moore, s’est affirmée une lecture « constructionniste », qui tire de la critique des sources l’idée générale selon laquelle les hérésies n’ont pas préexisté aux initiatives des élites qui les ont définies et réprimées. Les persécutions apparaissent désormais structurellement liées, d’une part, aux concurrences au sein des groupes dirigeants et, d’autre part, à la prise de contrôle des communautés par de nouveaux pouvoirs : elles s’avèrent indissociables du grand essor des institutions politiques centralisées aux XIIe et XIIIe siècles.

Des premiers bûchers, allumés sur ordre du roi Robert le Pieux en 1022 à Orléans, à la persécution des templiers lancée par Philippe le Bel en 1307, en passant par la première mise à mort d’un large groupe d’hérétiques, décidée par Henri II Plantagenêt à Oxford en 1166, les pouvoirs séculiers sont tout aussi impliqués que l’Eglise. Sans éluder les vives controverses qui ont accompagné le changement de perspective, on présentera ses enjeux non seulement historiographiques et épistémologiques, mais aussi politiques.

Julien Théry a publié  :

  • Livre des sentences de l’inquisiteur Bernard Gui, extraits traduits et présentés par J. Théry, 2e éd. revue et augmentée, CNRS éditions, janvier 2018.
  • avec Patrick Gilli) : Le gouvernement pontifical et l’Italie des villes au temps de la théocratie (fin XIIe-mi-XIVe siècle), Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2010.

Il a récemment traduit le livre de R. I. Moore, Hérétiques. Résistances et répression dans l’Occident médiéval, Paris, Belin, 2017.

 

 

La preuve en justice à l’époque moderne

Séminaire de Master d’histoire moderne, 2017-2018

Isabelle Poutrin (isabelle.poutrin@univ-reims.fr)

Dates des séances : mardis 16 janvier, 30 janvier, 6 février, 13 février, 6 mars, 20 mars, 3 avril, de 10h. à 12h.

De l’ordalie aux tests ADN, les moyens d’établir des faits devant les tribunaux sont, historiquement, variés. En regard d’une recherche en cours sur le tribunal de la Rote romaine (fin XVIe-milieu XVIIe siècle), ce séminaire vise à explorer tant la théorie des preuves légales en vigueur dans les pays de droit romain à l’époque moderne (Italie, Espagne, France), que les multiples modes d’administration de la preuve en justice. Ainsi, on s’intéressera non seulement au poids de l’aveu et à la fonction de la torture, mais aussi à l’essor de l’expertise scientifique et à l’invention de la médecine légale, ou encore à la question de la réputation et de l’honneur, ainsi qu’aux procès de canonisation et à la délicate question de la preuve du miracle. Des questions telles que l’authenticité du document écrit, la recherche et l’évaluation des indices, ou encore la fonction probatoire des images intéressent également le métier de l’historien. L’exploration de la preuve nous ouvrira ainsi des portes vers de multiples domaines. Plus généralement, on mettra à l’épreuve l’idée que l’évolution des moyens de probation judiciaire marquerait un progrès vers la rationalité qui caractériserait la modernité.

Des lectures préparatoires seront demandées pour chaque séance.

Séminaire du CERHiC, mardi 5 déc. 2017 : Isabelle Poutrin

Le prochain séminaire du CERHiC aura lieu

MARDI 5 DECEMBRE 2017

De 12 h 30 à 14 h 00

En salle R112 du Bâtiment 13

(Maison de la Recherche – UFR des Lettres et Sciences Humaines)

Conférence de Madame Isabelle POUTRIN

Professeur d’histoire moderne

à l’Université de Reims Champagne-Ardenne

L’affaire Francisca Coronel (1605-1646) :

les enjeux économiques et sociaux d’une profession forcée

En 1605, la jeune Francisca Coronel fit sa profession au monastère d’Odivelas, près de Lisbonne. L’année suivante, son père acheta la charge de Maître général des postes du Portugal, qui lui conférait richesse et pouvoir et qui passa ensuite à ses descendants. Cette affaire nous est connue à travers la réclamation que présenta Francisca devant le tribunal de la Rote romaine, et qui lui permit, en 1646, d’obtenir la reconnaissance de la nullité de ses vœux, au motif qu’elle avait été forcée par son père à se faire religieuse. Quel est le rapport entre la profession forcée de Francisca et l’ascension sociale de sa famille ? Pourquoi le père, les frères puis les neveux de Francisca se sont-ils efforcés, pendant quarante ans, de la maintenir dans le cloître ?

Séminaire du CERHiC, lundi 26 juin à 14 h

Le CERHiC vous convie à sa dernière séance de séminaire le

lundi 26 juin 2017, 14h-16h30
URCA – Campus Croix-Rouge

Maison de la recherche
salle R112

L’actualité de la recherche au CERHiC : présentation de travaux et de projets des membres de l’équipe

– Le programme ANR AsileuropeXIX :
– Delphine DIAZ (URCA, CERHIC), Présentation générale du programme et avancement des travaux collectifs.
– Antonin DURAND (ENS Paris), « Étude du vocabulaire de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle ».
– Romy SÁNCHEZ (Université de Caen-Normandie) « Les ressources iconographiques sur l’exil ».
– Hugo VERMEREN (post-doctorant du programme ANR AsileuropeXIX) :
« Approche cartographique et quantitative de l’exil ».

– Jean-Gabriel HARTER, « La féodalité en zone de marche, l’exemple ardennais (Xe-XIIIe siècle) ».
– Bertrand GOUJON, « Écrire une histoire transnationale de l’aristocratie dans l’Europe postrévolutionnaire : le cas de la Maison d’Arenberg ».
– Mercè PRATS, « Les polycopiés du P. Teilhard de Chardin : une parole attendue ».
– Richard DUPUIS, « Musées d’agriculture et du Champagne : une histoire au prisme des territoires ».

Programme_séminaire_CERHiC_26_juin_2017

Prochain séminaire d’équipe, vendredi 5 mai, 12h

Pour sa prochaine séance de séminaire, l’équipe du CERHiC est heureuse d’accueillir  Florence Gherchanoc (Université Paris Diderot- Paris 7, ANIMA UMR 8210), pour une présentation de ses travaux:

Parures de luxe, entre norme et inconvenance : de la mise en beauté à l’outrance en Grèce ancienne

En salle R112 (bâtiment recherche), le vendredi 5 mai de 12h à 14h.

Illustration: Hydrie attique, IVe s. (390 BC) Berlin, Antikensammlung der Staatlichen Museen, V.I.3768

 

N. Vargaftig, Itinéraire d’un diamant – 9 mars au CERHiC

Nous vous invitons à la prochaine séance du séminaire commun du CERHiC qui aura lieu jeudi 9 mars 2017, de 12h30 à 14h, sur le campus Croix Rouge, bâtiment recherche (salle R112).

L’actualité de la recherche au CERHiC :

Présentation de travaux de Nadia Vargaftig

(MCF en histoire contemporaine)

« Itinéraire d’un diamant: l’Angola sous administration portugaise dans les circuits commerciaux diamantaires (1917-1975) »

L’évocation du diamant renvoie à une foule de représentations fortement antithétiques, puisant dans une culture médiatique et populaire qui va de Rihanna à Marilyn Monroe en passant par James Bond, Graham Greene et Leonardo di Caprio.

De ce corpus ressort ainsi un imaginaire fort autour de cette pierre précieuse, fait de « glamour », de richesse, d’élitisme et de violence. Pierre de pouvoir puis pierre d’amour, sa composition et sa dureté en soulignent la rareté et l’éternité, renvoyant à des valeurs constitutives de l’objet de luxe et de ses usages.

Mais au-delà de la fascination qu’il exerce et d’une possible histoire de ses représentations, l’histoire du diamant est aussi celle d’un bien de consommation dont les historiens ont tenté d’identifier la conformité autant que les spécificités vis-à-vis des règles et des lois du marché : histoire de réseaux, de capitaux et de monopoles, histoire de mineurs, d’ingénieurs, d’artisans, de négociants et de consommateurs. Objet global depuis l’origine, parti des mines indiennes épuisées dès le milieu du XVIIIe siècle jusqu’aux vastes ressources du continent africain, en passant par l’intermède brésilien du premier XIXe siècle, il transita longtemps par Lisbonne, première capitale de la taille avant d’être supplantée par Anvers. Mais ce fut très tôt à Londres que se fixèrent les prix et les pratiques d’un commerce dont on ne saurait assez souligner le caractère résolument opaque voire occulte.

Dans ce contexte général il s’agira de s’intéresser à la place d’une partie du territoire angolais, sous administration portugaise pendant ce que l’on a nommé le « dernier empire » portugais, des XIXe-XXe siècle. Territoire administré par la DIAMANG, vaste entreprise multinationale mise au service des intérêts nationaux et impériaux portugais, il prit la forme d’une concession en 1917, cinq ans après qu’eurent été découverts les premiers filons diamantifères dans la région frontalière avec le Congo belge, lui-même administré par une entreprise concessionnaire, la FORMINIERE.

Ecrire l’histoire de la violence (époque moderne)

Programme du séminaire d’histoire moderne (Master 2 d’histoire)

Février – mars 2017

Organisation : Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr) et Diane Roussel (diane.roussel@univ-reims.fr)

do10-1963-5s

Faire l’histoire de la violence

 

  • mardi 7 février 2017, 15h30-16h30 (salle 17.025) : Comment définir la violence en sciences humaines ? Comment étudier la violence en historiens ? (DR)

Lecture préparatoire : Claude Gauvard, s.v., « Violence », dans Jacques Le Goff et Jean-Claude Schmitt (dir.), Dictionnaire raisonné de l’Occident médiéval, Paris, Fayard, 1999, p. 1201-1209.

 

  • mardi 14 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.025): « Affreux, sales et méchants »: nos ancêtres étaient-ils plus violents que nous ? Histoire quantitative et mesures de la violence (DR)

Lecture préparatoire : Bruno Aubusson de Cavarlay, « Les limites intrinsèques du calcul de taux d’homicide », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], Vol. 5, n°2 | 2001, mis en ligne le 02 avril 2009, consulté le 16 janvier 2017. URL : http://chs.revues.org/735; DOI : 10.4000/chs.735

 

  • mardi 28 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.028) : Comment expliquer le déclin de la violence à travers les siècles ? (DR)

Lectures préparatoires :

  • Norbert Elias, Über den Prozess der Zivilisation, 1ère éd. 1939, traduit en français en deux parties : La civilisation des mœurs et La dynamique de l’Occident, Paris, Calmann-Lévy, 1973 et 1975 [extraits]
  • Robert Muchembled, Une histoire de la violence de la fin du Moyen Âge à nos jours, Paris, Éditions du Seuil, 2008, p. 7-15 (introduction).

 

  • mardi 7 mars 2017, 15h30-17h (salle 17.023) : Quelles sources pour étudier quelle(s) violence(s) ? (DR)

Lecture préparatoire : Lettre de rémission pour Nicolas Leconte (1568), Archives nationales, JJ 266, fol. 43 r°, n° 91, avril 1568.

 

  • mardi 21 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) :
  1. Comment étudier les violences intellectuelles ?

Lecture préparatoire : Jérémie Foa, « Le miroir aux clercs : les disputes théologiques entre catholiques et réformés au début des guerres de Religion (1560-1574) », dans Vincent Azoulay et Patrick Boucheron (dir.), Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p.130-146.

 2.  « Entrepreneurs de la violence » : la course en Méditerranée aux temps modernes 

Lecture préparatoire : Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1990 (9e édition), t. 2, p. 190-212.

 

  • mardi 28 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) : 1. « Compelle intrare » : violence et conversion religieuse aux temps modernes

Lecture préparatoire : Isabelle Poutrin, « La conversion des musulmans de Valence (1521-1525) et la doctrine de l’Eglise sur les baptêmes forcés », Revue historique, n° 648, 2008/4, p. 819-855.

      2. Examen

 

NB : Les textes des lectures préparatoires sont consultables dans les documents du cours « Master Histoire moderne » du bureau virtuel.

Séminaire d’équipe 2016-2017 : « Le luxe, norme ou déviance (2) »

Pour l’année 2016-2017, l’équipe du CERHiC reconduira la thématique « Le luxe, norme ou déviance ».

(salle R112, bâtiment Recherche, campus Croix Rouge)

Programme des séances:

Jeudi 17 novembre (séance initialement prévue le 15 juin 2016), l’actualité de la recherche au CERHiC :

– Véronique Beaulande-Barraud, « Le village, les juges et la grosse-mère : une enquête pour infanticide au milieu du XVe siècle ».

– Hendrik Ziegler, « Art et architecture à Paris et Versailles dans les récits de voyageurs allemands à l’époque baroque (ARCHITRAVE) ».

– Claire Angotti, « Augustin à l’Université (projet JCJC, présenté à l’ANR) ».

– Bruno Restif, « Étudier la figure et l’action du cardinal de Lorraine, une entreprise collective et pluridisciplinaire ».

Vendredi 20 janvier 2017, 12h-14h : Annie Vernay-Nouri (Conservatrice en chef au service Orient au département des Manuscrits de la BnF), « Kalila wa Dimna : un miroir aux princes dans le monde islamique »

Jeudi 2 février, 12h-14h : Philippe Buton (CERHiC, URCA), « Le champagne, un produit de luxe à l’épreuve de la guerre »

Jeudi 9 mars, 12h-14h : Nadia Vargaftig (CERHiC, URCA), « Itinéraire d’un diamant : l’empire portugais dans la production d’un objet de luxe, XXe siècle »

Vendredi 24 mars, 12-14h : Catherine Cessac (CNRS, CESR-CMBV), « La duchesse du Maine, entre rêve politique et réalité poétique »

Jeudi 6 avril, 12-14h : Jean-Luc Bastien (CReAHH-LAHM, Rennes 2), « La cérémonie du triomphe et l’introduction du luxe à Rome »

Vendredi 5 mai, 12-14h : Florence Gherchanoc (ANHIMA, Paris 7) : « Parures de luxe entre norme et inconvenance : de la mise en beauté à l’outrance en Grèce ancienne

Vendredi 19 mai, 12-14h, l’actualité de la recherche au CERHiC (1)

Delphine Diaz (CERhiC, Reims) et Hugo Vermeren (CERhiC, membre du programme ANR AsileuropeXIX) : « Faire l’histoire des exils politiques européens au XIXe siècle, le programme ANR AsileuropeXIX »

Vendredi 9 juin, 12-14h, l’actualité de la recherche au CERHiC (2)

– Patrick Demouy, « L’ordo du sacre de Charles V »

– Elsa Marmursztejn, « Héritage et usages des normes  wisigothiques dans le débat théologique sur les conversions forcées des XIIIe-XIVe siècles »

– Joëlle Beurier, « Exhibition de la violence et refus de la décence visuelle : le cas des photographies de presse en Grande Guerre

– Richard Dupuis, « Processus de patrimonialisation du monde agricole. Collections, structures muséales et territoires ».

– Nadia Vargaftig :  « L’exposition dans la ville : enjeux urbains et expositions coloniales sous Mussolini et Salazar, 1918-1940) »