Archives de catégorie : Séminaires du CERHIC

Séminaire du CERHiC, 9 juin Actualité de la recherche

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 9 juin 2022, de 14 h. à 16 h. 30, Université de Reims, Campus Croix rouge, bâtiment recherche s.E. 13

La dernière session de l’année universitaire est consacrée à l’actualité de la recherche des membres du CERHiC, avec une sélection de travaux en cours représentatifs des activités de l’équipe :

Jérémie Dubois présentera le programme “Dante d’hier à aujourd’hui” (ANR DHAF).

Claire Angotti présentera le programme “Augustin dans les bibliothèques de l’Université de Paris (XIIIe-XVe siècles)” (ANR AUBUPAR).

Pierrick de Saint-Vaast présentera ses recherches doctorales en histoire contemporaine : “Ecrire l’histoire du château dans la Grande Guerre : retour d’expérience”.

Liliane Siani présentera ses recherches doctorales en musicologie : « Les spectacles lyriques au théâtre des arènes de Béziers (1898-1911) : un autre modèle face au Festival de Bayreuth wagnérien. »

Les sorties en politique. Journée d’étude, 29 avril

Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix Rouge, bâtiment 13, UFR des Lettres et Sciences humaines, amphithéâtre Recherche

Organisation scientifique : Philippe Buton

Vendredi 29 avril 2022

9 h. Accueil des participants par Isabelle Heullant-Donat, directrice du CERHiC

9 h. 10. Gilles Richard : Présentation de la Société Française d’Histoire politique (SFHPo)

9 h. 20. François Audigier : Introduction

Matinée : communications de synthèse. La présidence sera assurée par Christine Manigand.

9 h. 30. Les parlementaires

Bernard Lachaise : Quelle fin de carrière pour les députés gaullistes élus sous la Ve République au temps du général De Gaulle ?

Jérôme Pozzi : Fin de carrière ou accident de parcours ? L’itinéraire des députés du RPR battus lors de la “vague rose” de juin 1981.

11 h. Institutions et militants

Philippe Buton : Sorties de politique chez les militants gauchistes

François Audigier : Le Conseil Economique et Social, un lieu de retraite politique ?

Pierre-Emmanuel Guigo : Sortir de Matignon. Reconversions et fin de carrière pour les anciens Premiers ministres (1958-2021)

Après-midi. Regards pluridisciplinaires et communications à caractère biographique. La présidence sera assurée par Jean El Gammal.

13 h. 30. Deux analyses en sciences politiques et sociologie

Louise Dalibert : Analyse quantitative des sorties en politique de plus de 1300 députés, de 1997 à 2017.

Pierre Camus : Le droit individuel à la formation des élus (DIFé), un outil au service de la sortie des mandats

14 h. 30. Anne-Catherine Schmidt-Trimborn : L’échec de l’aventure électorale de Léon Daudet et de l’Action française, “délivrance” ou humiliation ?

Etienne Paquin: La fin de carrière politique de Pierre-Etienne Flandin

David Bellamy : Un président après l’Elysée. Le cas de René Coty (janvier 1959-novembre 1962).

16 h. Thibault Tellier : La fin de carrière politique de Paul Reynaud.

Arnaud Dupin : La sortie politique de Guy Mollet

Régis Boulat : La fin de carrière politique de Jean-Pierre Chevènement.

17 h. 20 : Louis Dalibert et Renaud Meltz : Conclusions

Crédits photographiques : Jacques Delors, Valéry Giscard d’Estaing, Arnaud Leparmentier. Institut Jacques Delors sur Flickr, 14 novembre 2012

Séminaire du CERHiC, 28 avril : Charlotte Pichot

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 28 avril 2022 de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13 salle E 13 (et en distanciel, lien sur demande à : mh.morell@univ-reims.fr).


Le CERHiC a le plaisir de recevoir Charlotte Pichot qui présentera sa thèse de doctorat : « Forfaicte de son corps » : le corps féminin et le crime à la fin du Moyen Âge. Centre-Ouest, Sud-Ouest du royaume de France (XIVe-XVe siècles).

Docteur en histoire médiévale (Centre d’études supérieurs de civilisation médiévale, UMR 7302, Université de Poitiers), Charlotte Pichet a soutenu en 2020 sa thèse préparée sous la direction des Pr Martin Aurell et Isabelle Mathieu.

Image : “Jalousie battant sa femme”. Guillaume de Lorris, Le Roman de la Rose, British Library, ms. 12042, f. 65v.

Deux Masters sur l’histoire de Reims à la Belle Epoque

Master “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 7 avril de 17 h.  à 18 h. 45

Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13, salle R418 (et en distanciel).

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer une séance de présentation de deux mémoires de Master recherche ayant trait à l’histoire régionale de la Champagne et, plus spécifiquement, du territoire marnais, en collaboration avec la Société d’Agriculture, Commerce, Sciences et Arts de la Marne (SACSAM) établie à Châlons-en-Champagne et avec le soutien technique de la Maison des Sciences humaines et sociales de l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Julien Herbiet (M2 Recherche en Histoire 2021) : Intégrer et quitter les forces de police rémoises, 1884-1914.

Margot Lefebvre (M2 Recherche en Histoire 2021) : “Je vais faire ton affaire, c’est fini”. Divorces et violences intra-familiales et conjugales à Reims, Bazancourt, Verzenay, Witry-Lès-Reims, 1884-1902.

Cette séance est organisée par Bertrand Goujon, correspondant du CERHiC auprès de la SACSAM. Les principaux apports de ces deux mémoires de Master seront publiés courant 2023 dans la revue savante Etudes marnaises, qui publie tous les ans la liste des mémoires de Master de l’URCA soutenus dans l’année et ayant un lien avec l’histoire régionale.

Exposition : Anne Morgan à la BU Robert de Sorbon, 4 avril

Le CERHiC est heureux d’annoncer la venue à la Bibliothèque Universitaire Robert de Sorbon de l’exposition itinérante “Anne Morgan et le Comité Américain pour les Régions Dévastées (CARD), 1917-1924”, prêtée par le Musée franco-américain de Blérancourt

du 4 avril au 13 mai.

Cette exposition éclaire la figure d’Anne Morgan (1873-1952), philanthrope qui a joué un rôle crucial dans l’organisation des bénévoles américaines venues aider à la reconstruction des régions dévastées par la Grande Guerre. La venue de l’exposition à Reims a été préparée avec l’aide d’étudiants de Licence 3 du département d’histoire (parcours « Études internationales ») et d’étudiants de Master du département d’anglais. Elle est soutenue par le Ministère de la Culture, la Maison des Sciences Humaines et Sociales de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, et l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

L’ouverture de l’exposition sera saluée par une conférence inaugurale le mardi 5 avril à 16 heures.

16 h. Delphine Diaz (CERHiC) : Introduction.

16 h. 10. Valérie Lagier (Musée franco-américain de Blérancourt) : Le CARD : Aide d’urgence et reconstruction au lendemain de la Première Guerre mondiale.

16 h. 40. Yann Philippe (CIRLEP) : Femme du monde et “femme active” : l’itinéraire en images d’Anne Morgan entre New York et la Picardie.

17 h. 10. Bertrand Goujon (CERHiC) : Des femmes de la noblesse française au secours des populations civiles éprouvées et sinistrées par le premier conflit mondial.

17 h. 40. Débat avec le public.

18 h. Vernissage de l’exposition.

Séminaire du CERHiC, 7 avril : Fanny Gribenski

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 7 avril 2022 de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13 salle E 13 (et en distanciel).

Le CERHiC est heureux de recevoir la Dr Fanny Gribenski, historienne de la musique. Elle présentera le livre qu’elle a tiré de sa thèse de doctorat soutenue à l’EHESS et qu’elle a publié sous le titre L’Église comme lieu de concert : pratiques musicales et usages de l’espace (Paris, 1830-1905) (Arles / Venise, Actes Sud / Palazzetto Bru Zane, 2019).

Ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée de musique, diplômée du Conservatoire de Paris et de l’EHESS, la Dr Fanny Gribenski est chargée de recherche au CNRS, actuellement en détachement à l’Université de New York où elle est Assistant Professor au département de musique. Avant de rejoindre le CNRS puis NYU, elle a été boursière de la Fondation Thiers, de la Commission Fulbright et de la Huntington Library puis chargée de recherche au Max Planck Institute for the History of Science de Berlin. Ses travaux portent sur l’histoire des pratiques sonores et musicales en Europe et aux États-Unis aux XIXe et XXe siècles, qu’elle envisage comme des points de départ privilégiés pour aborder l’histoire culturelle et politique de cette période.

Alors que de nombreux travaux ont mis en lumière le rôle central de Paris dans la vie musicale européenne du XIXe  siècle, l’histoire de certains de ses hauts lieux de musique est demeurée dans l’ombre. L’historiographie a eu tendance à passer systématiquement sous silence l’importance des églises dans cette activité artistique. Tout au long du siècle, les « fêtes musicales » organisées dans les paroisses de la capitale ont pourtant compté au nombre des événements marquants de chaque saison. Certains temps forts du calendrier religieux – principales célébrations de l’année, fêtes patronales, exercices de dévotion, prières publiques, inaugurations d’orgues, etc. – sont alors l’occasion d’une « musicalisation » exceptionnelle des sanctuaires. Ces solennités attirent un public formé en grande partie d’amateurs de musique. Annoncées et parfois longuement commentées dans la presse, elles mobilisent des chanteurs et des instrumentistes extérieurs aux bas-choeurs des paroisses et proposent des ouvrages de grande ampleur.

À la croisée de la musicologie, de l’histoire culturelle et religieuse, et de la sociologie de l’espace, ce livre explore la manière dont les mutations caractéristiques de la vie musicale du XIXe siècle se sont traduites par la transformation des églises parisiennes en d’éphémères salles de concert. L’ouvrage s’organise autour de cinq études de cas, consacrées aux prières publiques, aux concerts de l’Association des artistes musiciens à Saint-Eustache, aux inaugurations d’orgues, aux exercices du mois de Marie et aux Semaines saintes de Saint-Gervais.

Séminaire du CERHIC, 3 mars : Grégoire Franconie

Séminaire d’équipe “Normes, cultures, pouvoirs”

Jeudi 3 mars, de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims),
bâtiment 13, salle E 13 (et en distanciel, lien sur demande à :
mh.morell-univ-reims.fr)

Le CERHiC est heureux de recevoir Grégoire Franconie, docteur en Histoire contemporaine (Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne), membre associé au Centre d’Histoire du XIXe siècle et enseignant à l’École de danse de l’Opéra de Paris. Il présentera le livre qu’il a tiré de sa thèse de doctorat et qu’il a publié sous le titre Le Lys et la Cocarde. Royauté et nation à l’âge romantique, 1830-1848 (Paris, Puf, 2021).

Cet ouvrage met en lumière la fabrique romantique de la royauté entre 1830 et 1848.

Arrivé au pouvoir à la faveur d’une révolution, Louis-Philippe a dû montrer comment il souhaitait dorénavant articuler la souveraineté nationale au principe de la royauté héréditaire. Les dispositifs médiatiques ainsi mis en place ont contribué en France à renforcer le sentiment national, en même temps que les formes prises par celui-ci ont remodelé l’identité et les pratiques dynastiques. Analyser comment dynastie et nation se sont recomposées l’une par rapport à l’autre, au siècle du nationalisme, de la presse et de la démocratisation, tel est l’objectif de ce livre.

Archives privées et diplomatiques, images et objets commémoratifs révèlent la construction d’une dynastie récapitulative, qui voulait résumer toutes les expériences politiques de l’histoire nationale. Cette séance de séminaire sera l’occasion de revenir sur les sources et les méthodes mises en oeuvre dans ce travail d’histoire culturelle du politique qui offre une relecture de la Monarchie de Juillet à rebours des clichés de “régime bourgeois” qui lui ont été longtemps associés.

Image de titre : François-Joseph Heim, Louis-Philippe inaugure la Galerie des Batailles, 10 juin 1837, Musée National du Château, Versailles.

Séminaire du CERHiC, 2 décembre : Guillaume Vial

Séminaire d’équipe “Normes, cultures et pouvoirs”

Jeudi 2 décembre, de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13, salle E 13 (et en distanciel, lien sur demande à : mh.morell-univ-reims.fr)

Le CERHiC est heureux de recevoir Guillaume Vial, professeur d’Histoire et Géographie au lycée Chrétien de Troyes (Troyes), chargé de cours en histoire à l’URCA (site des Comtes de Champagne). Vice-président de la Société française d’histoire des Outre-mers (SFHOM) et membre du comité de rédaction de la revue Outre-mers. Revue d’histoire, il anime également le site internet de la SFHOM.

Guillaume Vial présentera son livre Femmes d’influence. Les Signares de Saint-Louis du Sénégal et de Gorée, XVIIIe-XIXe siècle. Etude d’une identité métisse, publié à Paris, Maisonneuve & Larose-Hémisphère éditions, en 2019.

Crédits photographiques : Signares, Village de la francophonie au Grand Théâtre National de Dakar, 24 novembre 2014, via RTS Sénégal sur Flikr.