Archives de catégorie : Séminaires du CERHIC

Séminaire du CERHIC, 10 juin : Marc Rigaudière

Séminaire d’équipe « Normes, cultures et pouvoirs »

Jeudi 10 juin 2021, de 12 h. 30 à 14 h. 

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

 

Pour la dernière séance de l’année universitaire, le séminaire du CERHiC aura le plaisir d’accueillir Marc Rigaudière, Professeur de musicologie à l’Université de Reims-Champagne Ardenne, qui a rejoint le laboratoire en début d’année.

Spécialiste de l’histoire des théories musicales, de la méthodologie et de l’histoire de l’analyse musicale, travaillant sur le terrain de la musique germanique aux XVIIIe et XIXe siècles, M. Rigaudière interviendra sur « Les théories de la musique comme objet d’étude historique« .

La discussion sera menée par Stéphan Etcharry, Maître de conférences en musicologie et lui aussi membre du CERHiC.

Le lien zoom peut être envoyé sur demande à bruno.restif@univ-reims.fr qui assure l’organisation de cette séance.

Séminaire du CERHiC, 18 mai : la recension

Séminaire d’équipe « Normes, cultures et pouvoirs »

Mardi 18 mai 2021, de 14 h. à 16 h. 30

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

 

La recension en histoire : publication, écriture, usages

La recension d’ouvrage est un outil majeur des chercheurs, et plus particulièrement des chercheurs en histoire. Les revues scientifiques accordent une place importante aux comptes rendus de lecture, leur dédiant souvent une partie spécifique dans leurs différents numéros. La presse quotidienne ou hebdomadaire ainsi que les revues d’idées (Esprit, Le Débat…) accordent à la recension du livre d’histoire une place de choix dans leurs colonnes. Par ailleurs, le développement de sites internet comme Laviedesidees.fr, Lectures.revues.org ou nonfiction.fr a fait accéder le compte rendu à un large public. Toutefois, le compte rendu n’a suscité que peu d’études historiographiques, relatif désintérêt qui concorde avec la faible valorisation des recensions dans l’activité des chercheurs.

Cette  séance de séminaire vise à attirer l’attention sur ce paradoxe en faisant des recensions à la fois un objet d’histoire et un objet de réflexion dans ses dimensions sociales et institutionnelles. Plus immédiatement, les objectifs de cette séance sont de réfléchir à nos pratiques de recherche et d’enseignement, et de mettre le sujet à l’épreuve pour le retravailler éventuellement, et le développer dans une publication collective. Elle prendra la forme de trois discussions d’environ 30 mn chacune, séparées par quelques minutes de pause. Les prises de parole seront concises, de façon à permettre le développement de l’échange. On s’attachera à varier les intervenants d’une discussion à l’autre. 

Comité d’organisation : Delphine Diaz, Isabelle Poutrin, Jan Synowiecki, Noémie Villacèque.

1. La fabrique des comptes rendus 

Discussion centrée sur l’existence ou non d’une ligne éditoriale pour les comptes rendus, la distribution des recensions au sein par les comités de rédaction, le choix des recenseurs, les procédures de réception et d’édition. 

Sont appelés à y participer les membres de comités de rédaction.

2. La recension comme instance de légitimation

Discussion centrée sur le rôle du compte-rendu dans la construction des notoriétés en histoire ; la reconnaissance accordée, dans la sphère académique, tant à l’activité de recenseur qu’au nombre et à la qualité des recensions pour un ouvrage donné. 

Sont appelés à y participer les recenseurs en activité, de générations et positions académiques diverses ; les auteurs ou autrices d’ouvrages recensés ; les membres de comités de sélection ou d’évaluation. 

3. La recension comme moyen d’information sur l’actualité de la recherche en histoire

Discussion centrée sur l’usage et l’utilité des comptes rendus pour la recherche et pour la formation des étudiants, les différences d’usages selon les supports de publications (revues académiques, sites internet), et plus généralement la définition du « bon compte rendu » du point de vue du lecteur. 

Sont invités à y participer tous les lecteurs et lectrices de comptes rendus (en particulier les étudiants) et les enseignants qui les utilisent ou non dans leur pratique pédagogique. 

Participer à la réunion Zoom
https://univ-reims-fr.zoom.us/j/98247766285

ID de réunion : 982 4776 6285

Bibliographie

  • Boure, Robert, « Revues scientifiques, lectorat et notoriété. Approche méthodologique », Recherches en communication, n° 4, 1995, p. 37-60.
  • Boure, Robert, « Sociologie des revues de sciences sociales et humaines », Réseaux. Communication – Technologie – Société, n° 58, 1993, p. 91-105.
  • Calafat Guillaume, et Eric Monnet, « À la recherche de l’accès ouvert, Revues et nouveaux formats numériques », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 62-4 bis, 2005, p. 33-42.
  • Cavallo Guglielmo et Roger Chartier, Histoire de la lecture dans le monde occidental, Paris, Éditions du Seuil, 1997.
  • Desjeux, Dominique, L’édition en sciences humaines, Paris, L’Harmattan, 1991.
  • Guédon, Jean-Claude et Alain Loute, « L’histoire de la forme revue au prisme de l’histoire de la « grande conversation scientifique » », Cahiers du GRM [En ligne], n° 12, 2017, URL : http://journals.openedition.org/grm/912 ; DOI : 10.4000/grm.912
  • Minard, Philippe, « Les revues à l’âge numérique : au péril de l’idéologie », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 62-4 bis, 2015, p. 8-21.
  • Müller, Bertrand, Lucien Febvre, lecteur et critique, Paris, Albin Michel, 2003.
  • Poutrin, Isabelle, « Marc Venard, lecteur de ses contemporains », in Anne Bonzon, Isabelle Poutrin, Alain Tallon et Catherine Vincent (dir.), Marc Venard, historien, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2019, p. 93-120.
  • Waquet, Françoise, L’ordre matériel du savoir : comment les savants travaillent, xvie-xxie siècles, Paris, CNRS éditions, 2015.

Image mise en avant : Les archives de Lucien Febvre, photo de Brigitte Mazon, http://lucien-febvre.ehess.fr/archives/

Séminaire du CERHIC, 1er avril : L’iconoclasme

 

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 1er avril 2021, de 12 h. 30 à 14 h. 30

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Le séminaire est ouvert, sur inscription.  Pour obtenir le lien de connexion zoom : bruno.restif@univ-reims.fr

 

Pour cette séance consacrée à l’iconoclasme le CERHiC accueillera deux invités : 

Emmanuel Fureix : L’oeil blessé. L’iconoclasme depuis la Révolution française »

Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Est Créteil, Emmanuel Fureix consacre ses travaux à l’histoire culturelle du XIXe siècles. Il a publié notamment La France des larmes. Mort et politique à l’âge romantique (1814-1840) en 2009, et dirigé l’ouvrage collectif Iconoclasme et révolutions, de 1789 à nos jours, paru en 2014.

Pierre-Antoine Fabre : L’iconoclasme catholique dans l’Europe tridentine et les limites du « désenchantement du monde ».

Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, Pierre-Antoine Fabre est spécialiste de l’histoire religieuse des XVIe et XVIIe siècle, en particulier d’histoire de la spiritualité et des missions jésuites. Il a notamment publié Décréter l’image. La XXVe session du concile de Trente, en 2003. 

 

Image : Iconoclasm. Photo Bamboographic sur Flickr, 19 mai 2012.

Séminaire du CERHIC, 25 mars : Histoire religieuse

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 25 mars 2021, de 12 h. 30 à 14 h. 30

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Pour obtenir le lien de connexion zoom : mh.morell@univ-reims.fr

Nouveaux chantiers en histoire religieuse

Frédéric Gabriel : L’aventure du Dictionnaire critique de l’Eglise.

Directeur de recherche au CNRS, Frédéric Gabriel est l’un des directeurs du Dictionnaire critique de l’Eglise, avec Dominique Iogna-Prat (EHESS) et Alain Rawel (Université de Bourgogne). Il présentera ce chantier qui ne vise pas à offrir une Histoire de l’Eglise classique, mais à développer une réflexion critique sur les grandes questions qui structurent l’institution ecclésiale, par une approche d’histoire intellectuelle, anthropologique et doctrinale qui relève autant des sciences des religions que des sciences sociales.

Bruno Restif : Construire une histoire de la prière.

Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CERHiC, Bruno Restif travaille particulièrement sur les usages et les représentations du corps dans le rite et la prière, avec un intérêt marqué pour l’histoire visuelle et une approche qui croise histoire, histoire de l’art, anthropologie, sociologie et sémiotique.

Image : Sainte-Foy de Conques, photo René Craps sur Flickr, 18 mars 2018.

Séminaire du CERHIC, 18 février

 

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 18 février 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Nous aurons le plaisir d’entendre deux de nos collègues :

Maxime Gelly-Perbellini, ATER en Histoire médiévale à l’URCA, présentera son sujet de thèse, intitulé « Construire l’image de la sorcière : études des représentations, de la circulation des savoirs et des imaginaires autour d’une figure ambigüe (XIIIe-XVe siècle)« , préparée sous la direction d’A. Dierkens et M. A. Polo de Beaulieu .

Isabelle Heullant-Donat, Professeur d’Histoire médiévale à l’URCA et directrice du CERHIC, présentera le tout dernier ouvrage auquel elle a collaboré : L’exploration du monde. Une autre histoire des grandes découvertes, paru au Seuil en octobre 2019.

Pour obtenir le lien de connexion Zoom : mh.morell@univ-reims.fr

Image : Lucas Cranach le Vieux, Allégorie de la mélancolie, 1532 (détail).

Séminaire du CERHiC, 3 décembre : Benoît Lefebvre

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 3 décembre 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Lors de cette séance, nous aurons le plaisir d’écouter Benoît Lefèbvre, pour une intervention intitulée : « Combattre de loin dans l’Antiquité romaine : des réalités du combat aux représentations culturelles (Ier siècle av. J.-C. – IIIe siècle ap. J.-C.) ».

Agrégé d’histoire, Benoît Lefèbvre a soutenu en 2019 sa thèse de doctorat en histoire ancienne, préparée sous la direction d’Agnès Bérenger et Catherine Wolf au sein du laboratoire CRISES (EA 4424) de l’université de Montpellier 3. Il présentera ici les principaux apports de ses recherches.

L’assistance au séminaire est obligatoire pour les étudiants inscrits en Master Recherche.

Les auditeurs extérieurs aux CERHiC peuvent obtenir le lien de connexion (Zoom) en s’adressant à mh.morell@univ-reims.fr

Séminaire du CERHiC, 5 nov.: Noémie Villacèque

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 5 novembre 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Lors de cette séance, nous aurons le plaisir d’entendre Noémie VILLACEQUE, Maîtresse de conférences en Histoire ancienne et membre du CERHiC, pour une intervention intitulée : « Le luxe, un problème politique dans l’Athènes démocratique ? »

L’assistance au séminaire est obligatoire pour les étudiants inscrits en Master Recherche. Mme Villacèque a toutefois accepté que son intervention soit enregistrée pour les étudiants qui ne pourraient la suivre en direct. L’enregistrement ne sera disponible que pendant deux semaines.

Les auditeurs extérieurs aux CERHiC peuvent obtenir le lien de connexion (Zoom) en s’adressant à mh.morell@univ-reims.fr

Image : Vase grec à figures rouges (Harvard Art Museum, Etats-Unis). Photo de J. F. sur Flickr, 2018.

Séminaire du CERHIC, 1er oct. : Bertrand Marceau

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 1er octobre 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims, Campus Croix Rouge (salle précisée ultérieurement)

Bertrand Marceau : Administrer. La bureaucratie ecclésiastique au service de l’expansion européenne à l’époque moderne.

Bertrand Marceau, docteur en histoire et ancien membre de l’Ecole française de Rome, est maître de conférences à l’Université de Reims-Champagne-Ardenne et membre du CERHiC. Le livre issu de sa thèse, intitulé Exercer l’autorité : l’abbé de Cîteaux et la direction de l’ordre cistercien en Europe (1584-1651), a été publié en 2018 aux éditions Honoré Champion.

Image d’illustration : Bernardo Strozzi, Portrait du cardinal Federico Cornaro (détail), v. 1640. Museo del Settecento Veneziano, Venise (Italie).