Archives de catégorie : Séminaires du CERHIC

Séminaire du CERHIC, 9 mai : Arnaud Houte

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 9 mai 2019, de 12 h 30 à 14 h.

Arnaud Houte

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle polyvalente

Propriété défendue. Comment la société française fait face au vol (XIXe-XXe siècles)

«  – Une paire de bloudjinnzes qu’il gueulait. Une paire de bloudjinnzes qu’elle a voulu me faucher la mouflette.
– Si c’est pas malheureux, commente une ménagère.
– De la mauvaise graine, dit une autre.
Saloperie, dit la troisième, on lui a donc jamais appris à cette petite que la propriété c’était sacré  ?  » (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, 1959).
Principe moral, le respect de la propriété est battu en brèche, tout au long de l’histoire contemporaine, par des vols si nombreux et si divers qu’ils défient l’analyse historienne. S’intéresser à ces larcins, aux discours qu’ils inspirent, aux réactions qu’ils suscitent, permet toutefois de mieux comprendre les valeurs partagées dans la société française.

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne et membre du Centre de recherche en histoire du XIXe siècle (CRHXIX, EA 3550), Arnaud Houte a notamment publié Le métier de gendarme au XIXe siècle, livre issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2006. Ses recherches portent sur l’histoire sociale et culturelle de la France du XIXe siècle, en particulier l’histoire de la police et de la sécurité, du vol et de voleurs.

Arnaud Houte, Le métier de gendarme au XIXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. “Histoire”, 2010.


Image : Steinlen, L’Assiette au beurre, 1901/06/27.

Séminaire du CERHiC, 12 mars : Virginie Mathe

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Mardi 12 mars 2019, de 14 h 30 à 16 h.

Lieu : Campus Croix Rouge, bâtiment 12, salle R 112

Virginie Mathé 

  Normes et pouvoirs dans les mots de la ville réunis par Pollux de Naucratis (IIe s. ap. J.-C.).

Maîtresse de conférences en histoire ancienne à l’université Paris-Est Créteil et membre du Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC, EA 4392), Virginie Mathé est Agrégée de Lettres classiques et Docteur en Langues, histoire et civilisation des mondes anciens. Elle dirige depuis 2012, avec Jean-Charles Moretti et Liliane Rabatel, le groupe de travail “Les mots grecs de la ville antique”, porté par l’Institut de recherche sur l’Architecture Antique (CNRS, Lyon 2).

Ce groupe pluridisciplinaire (architecture, philologie, archéologie, histoire) s’est donné pour objectif la traduction, le commentaire et l’illustration des paragraphes 6 à 50 du Livre IX de l’Onomasticon de Pollux de Naucratis, un ouvrage composé dans le dernier tiers du IIe siècle par Iulius Pollux, Grec d’Egypte qui occupa la chaire impériale de rhétorique à Athènes. L’Onomasticon est la seule oeuvre antique où l’on trouve rassemblés les mots grecs désignant la polis, ses fondateurs, son architecture, ses habitants et ses activités. Le séminaire sera l’occasion de s’interroger sur la manière dont apparaissent les normes et les pouvoirs dans ce passage.

Trois thèmes principaux seront abordés. Tout d’abord, si le vocabulaire du pouvoir se trouve dans un autre livre de l’Onomasticon, il n’est pas absent de ces paragraphes, notamment par la mention d’édifices liés au pouvoir dans les cités grecques. Que retient Pollux du pouvoir qui s’exprime dans l’espace civique ? Ensuite, la vision de la ville qui se dessine en filigrane dans le passage n’est pas propre à Pollux mais se nourrit des mots et des textes, déjà anciens à l’époque, qui constituent la culture commune des Grecs du IIe s. ap. J.-C. Comment ce passage renseigne-t-il sur les normes culturelles qui régissent les manières de penser les villes au cours de l’antiquité grecque ? Enfin, quels rapports les mots retenus par Pollux entretiennent-ils avec les normes du langage et le pouvoir de la parole ? Pollux paraît moins donner à son travail une visée normative que ne le font d’autres lexicographes de son époque . Pour autant, son vocabulaire n’est pas dénué d’une perspective axiologique. Destiné en premier lieu à l’empereur et aux hommes amenés à s’exprimer en public, il est aussi un outil au service du pouvoir.

Crédits photographiques : 1. Fontaine de Pirène, Delphes (Grèce). Photo de RG 1033 sur Flickr, 2010. 2. Athènes, 2007. Photo de Virginie Mathé.

Séminaire du CERHiC, 12 février : Julie Verlaine

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Mardi 12 février 2019, de 12 h 30 à 14 h.

Julie Verlaine

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle polyvalente

Du marché au musée. Pour une histoire culturelle des
intermédiaires artistiques après 1945
.

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne et membre junior de l’Institut universitaire de France, Julie Verlaine poursuit des recherches sur l’histoire sociale et culturelle des arts et du patrimoine du XXe siècle. Elle a publié notamment Les galeries d’art contemporain à Paris. Une histoire culturelle du marché de l’art, 1944-1970 (Paris, Publications de la Sorbonne, 2012) issu de sa thèse de doctorat. Elle est présidente de Mnémosyne, association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre.

Dans le domaine des arts plastiques comme ailleurs, les années suivant la Seconde Guerre mondiale ont vu la professionnalisation des acteurs culturels, le bouleversement des hiérarchies établies et l’intensification des circulations et des échanges. Dans cette conférence, J. Verlaine étudiera quelques cas particulièrement illustratifs des enjeux de la période, et mettra en avant quelques figures clés, en plaidant pour une histoire sociale et culturelle des intermédiaires artistiques.

Photographie d’en-tête : Iris Clert entourée de ses « poulains », en mai 1959. De gauche à droite : Jean Tinguely, Yves Klein, Werner Ruhnau, Brô, Soto. Bibliothèque Kandinsky.

Séminaire du CERHiC, 21 janvier : Sylvie Steinberg

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Lundi 21 janvier 2019, de 16h30 à 18h.

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle R112

Sylvie Steinberg

Directrice d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Sylvie Steinberg est spécialiste de l’histoire des femmes et du genre à l’époque moderne. Depuis sa thèse de doctorat (publiée en 2001 : La confusion des sexes. Le travestissement, de la Renaissance à la Révolution), elle explore divers thèmes relevant de l’histoire de la sexualité et du corps.

Une tâche au front. La bâtardise au XVIe et XVIIe siècles (Paris, Albin Michel, 2016) est le livre issu de son travail d’HDR. Elle a récemment dirigé Une histoire des sexualités (Paris, Puf, 2018).

Séminaire du CERHiC, 13 déc. : Emmanuelle Walter

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 13 décembre 2018, de 12h30 à 14h.

Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, salle R 112 

Emmanuelle Walter

Qui dirige le sport ?

Regard sociologique sur l’articulation entre normes et pouvoirs dans le sport contemporain.

Maître de conférences en sociologie à l’URCA (UFR STAPS) et membre du laboratoire CEREP, Emmanuelle Walter consacre ses recherches au travail bénévole et salarié dans les clubs sportifs. 

Dans les formations des étudiants à la sociologie du sport, il est d’usage de commencer par définir le sport. Or, loin d’être un simple cadrage rhétorique, cette seule démarche permet d’entrer immédiatement dans le vif du sujet : si le sport est une notion polysémique ou, plutôt, si les définitions du sport sont multiples, variées et même contradictoires, c’est parce qu’elles montrent que le sport est traversé par des enjeux de lutte autour des normes définissant “ce qu’il doit être” et de celles qui renvoient à sa gouvernance et à sa régulation (“comment il doit être dirigé, et par qui”). Ces luttes autour des normes sportives révèlent des logiques de domination et de hiérarchisation politiques, économiques et sociales qui classent et déclassent les organisations et les individus concernés. 

Entrée libre.  

Organisation scientifique : Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon, Noémie Villacèque.  

Crédits photographiques : Nova Academy Sports. Charlotta Wasteson sur Flickr, 2015.

Séminaire du CERHiC – programme 2018-2019

Le CERHiC réunit ses membres ainsi que les étudiants de Master en histoire de l’URCA pour un séminaire récurrent, en lien avec les axes de recherche de l’équipe. Les séances, ouvertes à tous, se tiennent à l’UFR de Lettres et Sciences humaines (Campus Croix-Rouge), bâtiment Recherche (bât. 13), en salle R112 (sauf indication contraire).

Mardi 27 novembre 2018,17h-19h : Rodrigo Nabuco (Université de Reims) et Nadia Vargaftig (Université de Reims), La droite au pouvoir ! Comprendre l’élection de Jair Bolsonaro au Brésil. BâtimentRecherche, salle polyvalente.

Jeudi 29 novembre 2018,12h30-14h : Claude Gauvard (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), Condamner à mort au Moyen Âge, Bâtiment Recherche, salle polyvalente.

Jeudi 13 décembre 2018, 12h30-14h : Emmanuelle Walter (Université de Reims), Qui dirige le sport ? Regard sociologique sur l’articulation entre normes et pouvoirs dans le sport contemporain. 

Lundi 21 janvier 2019,16h30-18h. : Sylvie Steinberg (EHESS), Bâtards et enfants illégitimes en milieu aristocratique et nobiliaire à l’époque moderne

Mardi 12 février, 12h30-14h : Julie Verlaine (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne), Du marché au musée. Pour une histoire culturelle des intermédiaires artistiques après 1945.

Mardi 12 mars,14h30-16h : Virginie Mathé (Université Paris-Est-Créteil), Normes et pouvoirs dans les mots de la ville réunis par Pollux de Naucratis (IIe s. ap. J.-C.)

Lundi 18 mars, 13h30-15h30 : Luc Charles-Dominique (Université Sophia-Antipolis, Nice), Les “Bandes” de violons en Europe, cinq siècles de transferts culturels. Des anciens métiers aux Tsiganes d’Europe centrale (présentation de son livre publié chez Brepols en 2018). BM 09, salle 7. Pour s’inscrire à cette conférence qui sera accompagnée d’un petit concert, les étudiantes et étudiants doivent s’adresser au Prof. Bertrand Porot bertrand.porot@univ-reims. fr

Jeudi 9 mai 2019,12h30-14h : Arnaud Houte (Université de Paris-Sorbonnne), Propriété défendue. Comment la société française fait face au vol (XIXe-XXe siècles).

Jeudi 6 juin, 14h.-17h. (horaire à confirmer) : Actualité de la recherche au CERHiC.

  • Élisée Dion (Université de Reims / Université de Tübingen), La représentation du savoir dans l’Image du monde, entre normes sociales et visuelles (XIIIe-XVe siècle).
  • Axelle Neyrinck (Université de Paris Nanterre / Université de Reims), Le massacre des Innocents: constructions théologiques et usages polémiques (v. 800 – v. 1300).
  • Jan Synowiecki (EHESS / Université de Reims), De la bonne frontière entre hommes, plantes et animaux. L’institution des normes sociales dans les jardins parisiens au XVIIIe siècle.

Organisation scientifique : Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon, Noémie Villacèque. 

Informations : marie-helene.morrel@univ-reims.fr

 

Séminaire du CERHiC, 27 nov. : Nadia Varaftig et Rodrigo Nabuco

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Mardi 27 novembre 2018, 17h-18h30, Campus Croix rouge, bâtiment 13, salle polyvalente

La droite au pouvoir ! Comprendre l’élection de Jair Bolsonaro au Brésil 

Le 28 octobre dernier, le député Jair Messias Bolsonaro était élu président de la plus grande démocratie d’Amérique latine. Ce capitaine réformé de l’armée de terre brésilienne, jusqu’alors inconnu du public, nostalgique de la dictature militaire (1964-1985), incarne une promesse de changement dans un contexte de crise morale, politique et économique. Capitalisant sur la peur du déclassement et le rejet de la classe politique, fort de l’appui des fabricants d’armes, des grands propriétaires terriens et des églises évangéliques, il a annoncé son intention de mettre fin a tout ce qui a pu représenter les “années Lula” (2002-2016). Comment ce parlementaire médiocre, incarnant la partie la plus obscurantiste de la droite brésilienne, aux propos violemment racistes, homophobes et misogynes, est-il arrivé à la magistrature suprême ? 

Nadia Varaftig (CERHiC), maîtresse de conférences en histoire contemporaine, et Rodrigo Nabuco (CIRLEP), maître de conférences en civilisation d’Amérique Latine, éclaireront cet événement par leur connaissance du Brésil contemporain. 

Séminaire du CERHiC, 29 nov. : Claude Gauvard

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 29 novembre 2018, de 12h30 à 14h30

Campus Croix rouge, bâtiment 13, salle R 112

Claude Gauvard

Professeur émérite d’histoire du Moyen Âge (Paris 1), membre honoraire de l’IUF et co-directrice de la Revue historique, Claude Gauvard consacre ses recherches à l’histoire de la justice à la fin du Moyen Âge, de sa thèse de doctorat d’Etat (“De grace especial” : crime, Etat et société en France à la fin du Moyen Âge, 1991) jusqu’à son dernier livre Condamner à mort au Moyen Âge. Pratiques de la peine capitale en France, XIIe-XVe siècle (Paris, Puf, 2018).

Elle a également dirigé Une histoire de France en 7 vol. (2017) et co-dirigé le Dictionnaire du Moyen Âge (avec Alain de Libera et Michel Zink, 2002) et le Dictionnaire de l’historien (avec Jean-François Sirinelli, 2015) .