Archives de catégorie : Journées d’études

Le genre du luxe. Journée d’études, 3 décembre

Journée d’études en histoire de l’Antiquité

Organisation scientifique : Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne)

Vendredi 3 décembre 2021 de 10 h. à 18 h., Amphi Turing, Université de Paris, Bâtiment Sophie Germain, place Aurélie Nemours, Paris 13e

10 h. – 10 h. 15. Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), Introduction

10 h. 15 – 10 h. 45. Lydie Bodiou (Université de Poitiers) et Véronique Mehl (Université de Bretagne Sud), Sensuel et éphémère : le parfum comme marqueur social masculin

10 h. 55 – 11 h. 20. Léa Marquès (Université de Paris & Université de Reims Champagne-Ardenne), Genrer le luxe vestimentaire masculin dans l’Athènes démocratique : un moyen de (se) distinguer ?

Pause

11 h. 40 – 12 h. 05. Inès Medjkoune (Université de Paris), Archè et truphê : construction et usage des portraits des reines barbares

12 h. 15 – 12 h. 40. Cecilia D’Ercole (Ecole des hautes études en sciences sociales), Le luxe des autres. Les ornements en cristal de roche en Apulie aux IVe-IIIe siècles av. J.-C.

Pause déjeuner

14 h. 15 – 14 h. 40. Elodie Bauer (Université de Fribourg & Université de Paris), Occurrences iconographiques de vêtements féminins “de luxe” dans les processions et rites religieux en Grèce classique : le cas des canéphores

14 h. 50 – 15 h. 15. Manfred Lesgourgues (Collège de France), Entre εὐκοσμία et πολυτέλεια : quelle place pour le luxe chez les prêtres grecs ?

Pause

15 h. 35 – 16 h. Sara Karatas (U. de Bristol), Greek Male and female ostentatious clothing and criticism of luxury

16 h. 10 : Discussion finale et conclusion

Troisième séminaire PARABAINO, 15 octobre

Le troisième séminaire du programme ANR PARABAINO (Massacres, violences extrêmes et transgression en temps de guerre. Antiquité grecque et romaine – ANR-19-FGEN-0002), a pour thème :

Les mots pour le dire : définitions et utilisation des termes “massacre, violence extrême et transgression” dans les mondes grec et romain.

Il se tiendra à la MSH Ange Guépin (Nantes)

vendredi 15 octobre 2021 de 9 h. à 17 h.

Organisation scientifique : Pr Isabelle Pimouguet-Pédarros, Pr Nathalie Barrandon

Accès en distanciel sur demande : crhia@univ-nantes.fr

Journée d’études “Images … Mémoires et amnésies de Reims”, 16 octobre

Première journée d’études

Images matérielles, images mentales, mémoires et amnésies de Reims

Organisation scientifique : Bruno Restif et Philippe Buton

Lieu : Bibliothèque Carnegie

Date : Samedi 16 octobre 2021, 10h00-17h30

Réservation préalable obligatoire auprès de mh.morell@univ-reims.fr

Programme

La matinée est placée sous la présidence de M. Georges Magnier, Directeur des Musées de Reims

10h15. Introduction par Bruno Restif (Maître de conférences en Histoire moderne, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC)

10h30. Patrick Demouy (Professeur émérite d’Histoire médiévale, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC) : La cathédrale

10h55. Thierry Sarmant (archiviste-paléographe, conservateur général du patrimoine et directeur des collections du Mobilier national) : Colbert

11h20 : Questions, puis pause.

11h50. Manonmani Restif (archiviste paléographe, conservatrice en chef du patrimoine et cheffe de projet au Service interministériel des Archives de France) : Les cartes et plans de Reims

12h15. Jean-François Boulanger (PRAG en Histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHiC) : Reims, ville bourgeoise, quartiers populaires

12h40. Questions.

L’après-midi est placée sous la présidence de Mme Aurore Sat, archiviste-paléographe, directrice adjointe des Archives départementales de la Marne.

14h30. Christophe Henrion (chargé d’enseignement à l’UFR STAPS de l’Université de Reims Champagne-Ardenne) : Le sport

14h.55. Philippe Buton (Professeur d’Histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC) : La guerre

15h20. Fabienne Moreau (Responsable Patrimoine et action culturelle chez Hennessy) : Cirque et manège

15h45 : Questions, puis pause.

16h10. Anaïs Bertrand (Doctorante en Histoire Contemporaine, CERHIC) : Le champagne

16h35 : Questions.

16h50. Présentation de documents iconographiques conservés à la Bibliothèque Carnegie, en lien avec la thématique de la Journée, par Frédéric Mongin, responsable des fonds iconographiques de la Bibliothèque Carnegie.

Fin de la journée d’étude à 17 h. 30.

Image © Reims 2021, Musée des Beaux-Arts / Photo : Christian Devleeschauwer

Journée organisée avec le soutien du Centre de recherches en histoire culturelle (CERHiC, EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne.

14-15 avril : Mutations, transitions (journées APHG)

Cette année, les journées de l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie de Champagne-Ardenne ont pour thème “Mutations, transitions”.

Organisées par l’APHG Champagne-Ardenne (Véronique Beaulande-Barraud) et le département d’histoire de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (Claire Angotti) en partenariat avec l’Académie de Reims, elles se tiendront à distance via zoom (liens dans le fichier du programme à télécharger, ci-dessous).

Mercredi 14 avril

9 h. : Dominic Moreau (Université de Lille – HALMA-UMR8164) : L’Antiquité tardive, une période à part entière ?

10 h. 30 : Antoine Destemberg (Université d’Artois – CREHS-UR4027) : Mutations et transitions à l’épreuve du temps long : le Moyen Âge et la périodisation historique.

14 h.  : Jérôme Buridant (Université de Picardie Jules Verne – EDYSAN-UMR7058) : La gestion des forêts françaises du XVIIe siècle à aujourd’hui.

15 h. 30 : Camille Mortelette (Université d’Artois – Discontinuités-UR2468) : Changer l’image du Bassin minier. Acteurs, équipements culturels et patrimonialisation de l’héritage minier.

Jeudi 15 avril

9 h. : Côme Simien  (Université Paris I Panthéon-Sorbonne – IHMC-UMR 8066) : Titre à préciser (autour de la Révolution française).

10 h. 30 : Sophie Baby (Université de Bourgogne, LIR3S, IUF) : Sortir de la violence : les transitions à la démocratie dans une perspective transnationale. Autour du livre numérique Condamner le passé? Mémoires des passés autoritaires en Europe et en Amérique latine, 2019 . A télécharger gratuitement en ligne: http://passes-present.eu/fr/condamner-le-passe-memoires-des-passes-autoritaires-en-europe-et-en-amerique-latine-44061  

14 h. : Pierre Desvaux (Laboratoire Pacte – UMR5194) : Gestion des déchets et formes de gouvernements urbains dans les villes du Sud. L’exemple du Caire, Égypte.

15 h. 30 : Nashidil Rouiaï (Université de Bordeaux – Passages-UMR5319) : Les enjeux géographiques des représentations cinématographiques : l’exemple de Hong Kong.

Image : Forêt de Soignes (Belgique), photo James Sensor sur Flickr, 2017.

Journée spéciale Concours, 29 janvier

Cette année, la journée d’étude Spéciale Concours, organisée par Claire Angotti et Delphine Diaz, aura lieu en visioconférence. Destinée aux étudiants du Master MEEF second degré de l’INSPE de Reims et aux étudiants du Master Recherche en histoire de l’université de Reims, elle est ouverte à tout public intéressé, sur inscription.

Programme

8 h. 45 : Introduction, par les organisatrices

L’histoire ancienne ouvrira la journée:

9 h. Yann Berthelet, Consecratio, Constitutio : quelle différence ?” et “Pomerium et auspices : quelle relation ?”

L’histoire médiévale occupera la fin de la matinée :

Une discussion suivra jusqu’à 10 h. 15.

10 h. 30. Sophie Delmas, “Comment préparer un sermon ? Dans l’atelier du prédicateur (XIIe-XIVe siècles)”.

11 h. Harmony Dewez, “Ecrit et pouvoir seigneurial en Angleterre au Moyen Âge”.

11 h. 30 : Yann Potin, “Trésors d’écrits et écriture du trésor : peut-on parler d’archives et de bibliothèques pour la fin du Moyen Âge ?”

Suivra une demi-heure de discussion (12 h. – 12 h. 30) puis une pause.

Reprise à 14 h. avec l’histoire contemporaine :

14 h. François Jarrige, “Le travail des animaux dans l’Europe des années 1830 (artisanat et industrie)”.

14 h. 30. Ophélie Siméon, “Le monde ouvrier à l’épreuve du paternalisme. L’exemple de New Lanark (Ecosse, 1785-1825)”

15 h. Manuela Martini, “Prix du travail, cycle de vie et revenu ouvrier (XIXe – début du XXe siècle).

Après une discussion, la journée sera close à 16 h.

Les auditeurs extérieurs aux CERHiC peuvent obtenir le lien de connexion (Zoom) en s’adressant à mh.morell@univ-reims.fr

Les intervenants :

Yann Berthelet est agrégé d’histoire et docteur en histoire (thèse publiée en 2015 : Gouverner avec les dieux. Autorité, auspices et pouvoir sous la République romaine et sous Auguste), titulaire de la chaire d’histoire de l’Antiquité gréco-romaine à l’Université de Liège.

Sophie Delmas est professeure certifiée d’histoire et géographie, docteure en histoire (thèse publiée en 2010 : Un franciscain à Paris. Le maître de théologien Eustache d’Arras, ofm), chercheuse associée au CIHAM (Université Lyon 2).

Harmony Dewez est maîtresse de conférences en histoire médiévale à l’université de Poitiers. Docteure en histoire (thèse soutenue en 2014 : “Connaître par les nombres. Cultures et écritures comptables au prieuré cathédral de Norwich, 1256-1344”), elle a dirigé avec L. Troen l’ouvrage collectif Administrer par l’écrit, XIIe-XIVe siècle (2019).

François Jarrige est maître de conférence en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne. Docteur en histoire (thèse publiée en 2009 : Au temps des “tueuses de bras”. Les bris de machines à l’aube de l’ère industrielle (1780-1860), il a récemment publié avec A. Vrignon Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives à l’âge industriel (2020.)

Manuela Martini est professeure d’histoire contemporaine à l’université Lyon 2 et autrice de nombreuses publications sur l’histoire du travail et des migrations de travail. Elle coordonne le programme de recherche “Rémunération de femmes et des hommes et budgets dans le textile en France de la fin du XVIIe au début du XXe siècle” (ANR, 2016-2021).

Yann Potin travaille aux Archives nationales (département Education, Culture et Affaires sociales). Maître de conférences en histoire médiévale associé à l’université Paris-Nord, il a publié Trésor, écrits, pouvoirs. Archives et bibliothèques d’Etat en France à la fin du Moyen Âge (2020).

Ophélie Siméon, maîtresse de conférences en civilisation britannique à l’Université Sorbonne-Nouvelle est docteure en études anglophones (thèse publiée en 2017 : Robert Owen’s Experiment at New Lanark. From Paternalism to Socialism).

Enfermements IV. Travail et milieux clos, 28 janvier

En 2020, le programme de recherches “Enfermements. Une histoire comparée des enfermements monastiques et carcéraux, Ve-XIXe siècle” centre ses recherches sur le thème du travail en milieu clos.

Date : Mardi 28 janvier 2020, de 9 h. 30 à 18 h.

Lieu : Campus Cordorcet – Centre de colloque – Place du Front populaire – 93322 Aubervilliers – salle 3.05, 3e étage (Métro : Front Populaire, ligne 12).

À travers une approche comparée des relations entre enfermements et travail invitant au dialogue entre historiens, archéologues, sociologues et juristes et prenant en compte la longue durée (du Moyen Âge à l’époque contemporaine), les ateliers de 2020 exploreront les manières dont les milieux clos (monastères, hôpitaux et prisons, en particulier) ont conçu et organisé le travail en leur sein, que l’oisiveté soit tenue pour un vice à combattre par l’enfermement, que le travail contribue à l’économie des milieux clos, qu’il soit un outil de « disciplinarisation » ou que la clôture apparaisse comme une contrainte efficace sur les employés récalcitrant, notamment. Quelles sont les spécificités du travail en situation d’enfermement ? Quels effets la clôture produit-elle sur l’organisation du travail ? À l’inverse, quels sont les effets du travail sur les structures d’enfermement et en quoi le travail les modifie-t-il ? Comment la structure close se projette-t-elle ou se dilate-t-elle, par le travail, au-delà des murs ?

L’ atelier est organisé par le CERHiC (EA 2616-Université de Reims), le LAMOP (UMR 8589, CNRS-Paris 1-Panthéon-Sorbonne), le Centre Georg Simmel (UMR 8131, CNRS-EHESS) avec le soutien du LabEx Hastec et de l’Association Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux.

Contact: elisabeth.lusset[a]univ-paris1.fr

Continuer la lecture de Enfermements IV. Travail et milieux clos, 28 janvier

Journée d’étude “Musiques des cathédrales, cathédrales en musique” : 2 décembre

Journée d’étude d musicologie, organisée par Stéphan Etcharry

Lieu : Université de Reims Champagne – Ardenne, Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, amphi recherche

Le lundi 2 décembre 2019 de 9 h. 15 à 16 h. 30

Depuis leur construction, les cathédrales sont non seulement des lieux de culte mais aussi des lieux de vie, d’éducation et de pratiques musicales. Quelles sont les activités musicales et sociales qui leur sont liées ? Comment les différentes pratiques et rituels liturgiques qui se sont succédés depuis les origines ont-ils conditionné des formes poético-musicales, des ensembles vocaux et instrumentaux, des usages musicaux adaptés, ou encore l’utilisation et le répertoire de certains instruments ? Au-delà de leur fonction religieuse première, on s’interrogera aussi sur les diverses représentations véhiculées par les cathédrales au fil du temps, tour à tour source d’inspiration artistique ou emblème plus « politique », sur l’acoustique liée à leur architecture, et sur les œuvres qui ont ainsi été engendrées.

9 h. 15 : Accueil  
9 h. 40 : Introduction de la journée  
Modérateur : Stéphan Etcharry
9 h. 45 : Thierry Grandemange (URCA, CERHiC)
Guillaume de Machaut et Notre-Dame de Reims  
10 h. 20 : Pierre Méa (organiste titulaire du Grand Orgue de la cathédrale de Reims / CRR de Reims)
Le Grand Orgue de la Cathédrale de Reims : histoire et fonctionnement  
11 h. : Intermède musical assuré par les étudiants du département
de musique et musicologie,
atelier de Nicolas Bouvier et chœur sous la direction d’Hélène Leroy.    
11 h. 30 : Patrick Demouy (URCA, CERHiC)
Les maîtrises des cathédrales au Moyen Âge  
12 h. 15 : Déjeuner  
Modérateur : Patrick Demouy
14 h. : Bertrand Porot (URCA, CERHiC)
Les maîtrises parisiennes aux XVIIe et XVIIIe siècles,
thèse inédite de Phlippe Lescat  
14 h. 35 : Florence Doé de Maindreville (URCA, CERHiC)
Mises en scène musicales des cathédrales pendant la Première Guerre
mondiale  
15 h. 15 : Intermède musical assuré par les étudiants du département
de musique et musicologie
atelier de Nicolas Bouvier et chœur sous la direction d’Hélène Leroy    
15 h. 45 : Pierre Rigaudière (URCA, CERHiC)
Le Encantadas d’Olga Neuwirth, ou comment encapsuler un lieu
dans une œuvre musicale  
16 h. 30 : Conclusion de la journée  

Consommation et histoire, 25 juin

JOURNÉE D’ÉTUDE “CONSOMMATION ET HISTOIRE”

Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, MSH bâtiment 13, amphi, le 25 juin 2019 de 9 h. à 18 h.

Organisation scientifique :

Dominique Roux, Professeure de Marketing (laboratoire REGARDS, EA 6292) et Isabelle Poutrin (CERHiC, EA 2616)

9 h. 30 – 10 h. 30 : Introduction par Isabelle Poutrin

10 h. 30 – 12 h. 30 : Session plénière : L’avènement de la consommation de masse.

Intervenant : Jean-Claude Daumas, Professeur d’histoire économique, émérite (Université de Franche-Comté) / IUF, auteur de La Révolution matérielle. Une histoire de la consommation (France, XIXe-XXe siècles).

14 h. – 17 h. 30 : Sessions parallèles Histoire de la consommation, consommation dans l’histoire

Les sessions seront animées par Florence Brach Campsaur (CRH, ESESS), Hélène Gorge (Mercur Research center, Université de Lille), et Dominique Roux (laboratoire REGARDS, Université de Reims Champagne-Ardenne).

« L’histoire de la consommation n’est pas anecdotique » affirme Jean-Claude Daumas en introduction de son dernier ouvrage, La révolution matérielle. Une histoire de la consommation, France XIXe-XXIe siècle (Paris, Flammarion, 2018). C’est même le prisme par lequel la plupart des activités humaines fondamentales – se loger, se nourrir, s’occuper, se distraire – révèlent la nature et l’état de développement d’une société. Et tandis que les approches gestionnaires font du présent et de l’avenir, notamment économique, leur principal souci, l’histoire de la consommation se présente tout à la fois comme un analyseur de la culture matérielle qui nous environne et un révélateur des représentations qui la façonnent et la transforment. Faire l’histoire de la consommation, c’est donc reconstituer la généalogie des formes de production, de distribution et d’usage d’une infinité d’objets et de dispositifs marchands, articuler les processus qui les lient à des pratiques, des significations et des acteurs multiples et démêler l’enchevêtrement complexe d’évènements et d’espaces par et sur lesquels ils se sont déployés. Si les sciences de gestion et le marketing, deux disciplines nouées aux fils de la production matérielle et symbolique qu’elles participent à construire, ambitionnent de conjecturer sur le futur des marchés, nous pensons que c’est par les approches historiques de la consommation qu’elles peuvent gagner en compréhension rétrospective des faits auxquels elles participent et des ressorts de leur propre action sur le monde.

La Journée « Consommation et Histoire », organisée sous l’égide du réseau Alcor-GIT afm (Alternative Consumption Research) vise à rendre plus lisibles notre compréhension de la consommation et ses trajectoires de changement.