Archives de catégorie : Journées d’études

Lundi 13 mars: journée d’études « Dieu avec nous? », bibliothèque R. de Sorbon

Lundi 13 mars 2017 se tiendra la journée d’études

Dieu avec nous ?
Pratiques religieuses élitaires en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècles)

organisée par Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon et Frédéric Gugelot

Campus Croix-Rouge, bibliothèque Robert de Sorbon, salle 140

Après avoir abordé en 2013 la pertinence du concept d’« élites » appliqué au monde des clercs, puis en 2015 les pratiques charitables des élites urbaines, cette 3e journée d’études du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » se propose de réinterroger le topos d’un soutien naturel des élites à la religion, d’un intérêt commun d’un groupe social dominant à défendre la nécessité des religions (ou de l’Église) comme ordre, comme force de conservation sociale et de légitimation des hiérarchies et des autorités, à des moments de crises et lors de conflits qui bouleversent l’ordre établi et interrogent sur le destin d’un pays et de ses élites. Or l’« alliance du trône et de l’autel », « du sabre et du goupillon » ne va pas toujours de soi : à maints égards, le religieux est partie prenante des ruptures politiques et militaires qui mettent les élites au défi d’adapter leurs pratiques et leur spiritualité  à une nouvelle donne susceptible de compromettre les pouvoirs en place et d’en engager la redéfinition.

Programme:

9h15 : Accueil
9h30 : Véronique Beaulande et Bertrand Goujon, « Introduction »

10h : Julien Léonard (Université de Lorraine)
« Les pratiques religieuses des élites réfugiées françaises à Berlin, source de crise au début des années 1690 »

10h30 : Céline Borello (Université du Mans)
« La prédication protestante urbaine durant la période révolutionnaire (1789-1802) »

11h : Yves Verneuil (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Une élite intellectuelle entre Dieu et la science : les professeurs de lycée de l’Affaire Dreyfus au combisme »

11h30 : Débats

12h : Repas

13h30 : Caroline Muller (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Réparer 1870. Un temps de politisation de la spiritualité des élites »

14h : Jérôme Bocquet (Université d’Orléans)
« La guerre, Dieu et l’Église, l’armée devant les « événements » d’Algérie »

14h30 : Un atelier d’étudiants de Master :
Anne-Claire Lefetz
«Pratiques charitables et religieuses d’un « grand ». Ambroise-Polycarpe de La Rochefoucauld-Doudeauville et l’occupation de 1815 »
Antony Dussart
« Ernest Bugg et la défaite de 1870 »

15h15 : Frédéric Gugelot, « Conclusion »

Journée d’étude, mercredi 1er mars: images du savoir et production des normes

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue d’une journée d’étude intitulée Savoir l’ordre : le dispositif à l’œuvre ou le jeu des signes et du sens dans l’objet, qui se tiendra mercredi 1er mars dans la salle de conférence (salle 140) de la BU Robert de Sorbon à partir de 9h00 (programme).

Cette journée d’étude constitue le second volet d’un diptyque consacré aux Images du savoir et à la production des normes sociales à la fin du Moyen Âge, dont la première journée s’est déroulée à Tübingen le 23 janvier dernier. Ces deux journées de recherche sont issues d’une coopération entre le CERHiC de l’Université de Reims et le Graduiertenkolleg « Religiöses Wissen im vormodernen Europa (800-1800) » de l’Universität Tübingen.

Prochaines séances du séminaire « Hiérarchies juridictionnelles dans l’Eglise médiévale »

Nous avons le plaisir d’annoncer les prochaines séances du séminaire

Les hiérarchies juridictionnelles dans l’Église médiévale

Séminaire organisé par le CERHiC-EA2616 et le LAMOP-UMR8589

Responsables : Véronique Beaulande-Barraud et Élisabeth Lusset

Contacts : veronique.beaulande[a]univ-reims.fr et elusset[a]free.fr

Vendredi 17 mars 2017, 9h30-17h30, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, Paris

9h30-12h – salle Perroy

Thierry Kouamé (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Les compétences juridictionnelles des écolâtres cathédraux aux XIIe et XIIIe siècles ».

Benoît Alix (Université Panthéon-Assas, Paris II), « L’évêque, écran juridictionnel entre le métropolitain et les clercs diocésains: les techniques de sauvegarde de l’ordo ecclesiasticus (XIIe-XIIIe siècle) ».

14h00 – 17h30 – salle Picard

Isabelle Bretthauer (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), « Les relations entre prélats et clergé à l’aune des formulaires ecclésiastiques du Nord-Ouest européen, XIIIe-XVe siècles ».

Emmanuël Falzone (Université de Louvain), « Du conflit à la norme. La bulle Romana Ecclesia d’Innocent IV et la hiérarchie des officialités dans la province de Reims au
XIIIe siècle ».

Peter Clarke (University of Southampton), « The Papal Penitentiary and the English Church in the fifteenth century : the role of bishops and local church courts in the search for papal graces ».

Vendredi 9 juin 2017, 10h-17h – Université de Reims Champagne-Ardenne, Maison de la Recherche

Charles Mériaux (Université Lille 3), « Les hiérarchies de juridiction dans la province de Reims à l’époque carolingienne ».

Bruno Lemesle (Université de Bourgogne), « Métropolitains et évêques entre le Décret de Gratien et le IVe concile de Latran : aspects doctrinaux relatifs à la négligence des évêques ».

Monique Maillard-Luypaert (Université Saint-Louis, Bruxelles), « La concurrence entre les juridictions ecclésiastiques dans le diocèse de Cambrai au XVe siècle et leurs relations avec les pouvoirs temporels».

Élisabeth Lusset (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Les interactions entre l’officialité diocésaine de Troyes et la Pénitencerie apostolique (1459-1537) ».

 

« Les mots de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle », 19 janvier 2017, Paris

La première journée d’études organisée par le programme ANR AsileuropeXIX, accueilli par le CERHiC à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, se tiendra le jeudi 19 janvier 2017 au Musée national de l’histoire de l’immigration, Palais de la Porte Dorée à Paris, de 10h à 17h, salle ATELIER 4.

Présentation :

Cette journée d’études a pour but d’analyser le vocabulaire européen de l’exil au XIXe siècle, s’appuyant sur l’hypothèse selon laquelle les statuts des exilés et réfugiés ne sauraient être compris sans une prise en compte des termes par lesquels ils étaient alors désignés. La rencontre se propose également de comparer les pratiques administratives et judiciaires mises en œuvre par les États d’accueil à leur égard, en s’intéressant à la circulation des modes de désignation, de surveillance et de contention de ces étrangers. Une session éclairera enfin les représentations contrastées des exilés et réfugiés dans l’Europe du XIXe siècle, saisies à travers débats parlementaires, littérature et chansons.

Réservation obligatoire : asileurope@gmail.com

les-mots-de-lexil-dans-leurope-du-xixe-siecle

Pour télécharger le programme et l’affiche au format PDF :

programme-je-19-janvier-2017

affiche_-les-mots-de-lexil-dans-leurope-du-xixe-siecle

 

Journée d’études : « Les mots de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle »

9h45

Accueil des participants

10h00

Mot d’accueil du Musée national de l’histoire de l’immigration

Introduction de la journée d’études, Delphine Diaz, maîtresse de conférences, Université de Reims Champagne-Ardenne, responsable du programme ANR AsileuropeXIX

10h30-12h30

Première session présidée par Alexandre Dupont (IEP d’Aix-en-Provence)

Parler d’exil et d’asile politiques dans l’Europe du XIXe siècle

  • Catherine Brice (Université Paris Est-Créteil-Val de Marne-IUF) : « Esuli, fuorusciti, emigrati…les nombreux mots du départ depuis les États italiens du XIXesiècle »
  • Thomas C. Jones (Buckingham University) : « Defining « asylum » in Britain, 1815-1870»
  • Romy Sánchez (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Juan Luis Simal (Universidad Autónoma de Madrid) : « Lexique du destierroespagnol : péninsule et Outre-Mer, c.1820-c.1880 »
  • Katarzyna Papiez, (Université Paris-Sorbonne) : « Les mots de l’exil dans la « Grande Émigration » polonaise : émigration, exil, colonie »

Discussion

 

14h00-15h15

Deuxième session présidée par Laurent Dornel (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Les représentations de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle : mots, chansons, images

  • Maïté Van Vyve (KU Leuven, Belgique) : « Entre le bon, la brute et le truand : les représentations de l’étranger dans les discours parlementaires en Belgique (1835-1875) »
  • Laure Godineau (Université Paris XIII) :« Figures de l’exil dans la littérature communarde »

Discussion

15h30-16 h 45

  • Sylvie Aprile (Université de Lille 3) : « Les exilés aux frontières, expériences et représentations dans l’Europe du xixe siècle »
  • Jeanne Moisand (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « De l’exilé honorable au criminel potentiel ? Éléments pour une conclusion »

Discussion générale

Dieu avec nous? Pratiques religieuses des élites en contexte de crise, 13 mars 2017

Nous avons le plaisir d’annoncer le programme de la journée d’études « Dieu avec nous? Pratiques religieuses des élites en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècle) », organisée par Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon et Frédéric Gugelot le lundi 13 mars 2017 à l’Université de Reims, campus Croix Rouge.  Cette journée d’études s’inscrit dans le cadre du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » du CERHiC.

Dieu avec nous ? Pratiques religieuses élitaires en contexte de crise politique et/ou militaire (France, XVIIe-XXe siècles)

 

Journée d’études

Reims, lundi 13 mars 2017

Après avoir abordé en 2013 la pertinence du concept d’« élites » appliqué au monde des clercs, puis en 2015 les pratiques charitables des élites urbaines, cette 3e journée d’étude du sous-axe « Pratiques religieuses des élites » se propose de réinterroger le topos d’un soutien naturel des élites à la religion, d’un intérêt commun d’un groupe social dominant à défendre la nécessité des religions (ou de l’Eglise) comme ordre, comme force de conservation sociale et de légitimation des hiérarchies et des autorités, à des moments de crises et lors de conflits qui bouleversent l’ordre établi et interrogent sur le destin d’un pays et de ses élites. Or l’« alliance du trône et de l’autel », « du sabre et du goupillon » ne va pas toujours de soi : à maints égards, le religieux est partie prenante des ruptures politiques et militaires qui mettent les élites au défi d’adapter leurs pratiques et leur spiritualité à une nouvelle donne susceptible de compromettre les pouvoirs en place et d’en engager la redéfinition.

Programme

9h15 : Accueil

 

9h30 : Véronique Beaulande et Bertrand Goujon, « Introduction »

 

10h : Julien Léonard (Université de Lorraine)

« Les pratiques religieuses des élites réfugiées françaises à Berlin, source de crise au début des années 1690 »

 

10h30 : Céline Borello (Université du Mans)

« La prédication protestante urbaine durant la période révolutionnaire (1789-1802) »

 

11h : Yves Verneuil (Université de Reims Champagne-Ardenne) « Une élite intellectuelle entre Dieu et la science : les professeurs de lycée de l’Affaire Dreyfus au combisme »

 

11h30 : Débats

 

12h : Repas

 

13h30 : Caroline Muller (Université de Reims Champagne-Ardenne)

« Réparer 1870. Un temps de politisation de la spiritualité des élites »

 

14h : Jérôme Bocquet (Université d’Orléans)

« La guerre, Dieu et l’Eglise, l’armée devant les « événements » d’Algérie »

 

14h30 : Un atelier d’étudiants de Master :

 

Anne-Claire Lefetz

« La Duchesse de Doudeauville et la Fondation Nazareth de Montmirail (Marne): une initiative aristocratique et féminine de reconquête catholique dans les campagnes postrévolutionnaires »

 

Antony Dussart

« Ernest Bugg et la défaite de 1870 »

 

15h15 : Frédéric Gugelot, « Conclusion »

Journée d’études « Quand la musique fait son cinéma… », 05/12

Le département de musique et de musicologie de l’URCA, organise, avec le soutien du CERHiC, une journée d’études intitulée

« Quand la musique fait son cinéma… »

Le lundi 5 décembre 2016, de 9h30 à 17h

Amphi Recherche (Campus Croix-Rouge, bâtiment Recherche, face au bât. 17)

La journée d’études organisée par le département de musique et musicologie de l’université de Reims Champagne-Ardenne souhaite se concentrer cette année sur les musiques qui ne sont pas des musiques de films à proprement parler mais qui sont empruntées et réutilisées au cinéma, quel que soit d’ailleurs le répertoire auquel elles appartiennent originellement (musiques savantes anciennes ou contemporaines, jazz, rock, musiques populaires, urbaines, extra-européennes, etc.). Si le champ des études portant sur les musiques de films a tendance à s’élargir depuis une quinzaine d’années, se focalisant entre autres sur les « binômes » compositeur-réalisateur, il s’avère néanmoins que les rapports unissant images et musiques « préexistantes » restent peu explorés par les travaux universitaires qui ont généralement délaissé ce champ d’investigation –qu’il soit envisagé du côté des études filmiques ou de celui de la musicologie. Or, pourrait-on imaginer, par exemple, de visionner Mort à Venise de Visconti sans entendre le lancinant « Adagietto » de la 5e Symphonie de Mahler en toile de fond, Manhattan de Woody Allen sans le trille suivi de l’envolée de la clarinette ouvrant la Rhapsody in Blue de Gershwin, ou encore Barry Lyndon de Stanley Kubrick sans les puissants retours de la Sarabande de Haendel, tant ces œuvres cinématographiques sont devenues inséparables de ces musiques qui, loin d’être reléguées au second plan, font désormais partie intégrante de l’objet artistique produit ?

Ainsi, on tentera de mieux cerner le statut et la fonction de ces musiques « préexistantes » : création d’atmosphères, toile de fond ou décor sonore, évocation historique ou d’une aire géographique particulière, mise en évidence d’un caractère épique, marquage sociologique ou culturel, fonction dramaturgique assumée permettant de souligner, en la contrepointant, l’action filmique proprement dite. Plaçant parfois la musique à l’origine de leur inspiration cinématographique, certains réalisateurs conçoivent même leur film ou dessin animé comme une véritable « mise en image » de la trame narrative implicitement ou explicitement suggérée par cette musique empruntée : il suffit de penser par exemple à l’épisode célèbre de Fantasia où Disney vient en quelque sorte « donner à voir » (Éluard) le contenu narratif implicite du poème symphonique L’ Apprenti sorcier du compositeur Paul Dukas. On s’interrogera notamment sur les choix musicaux qui ont Été faits par le réalisateur, le directeur musical et/ou le compositeur de la musique originale – en concertation ou non –, sur la façon dont s’articulent et s’organisent les extraits retenus, sur les éventuels arrangements, instrumentations et réorchestrations proposés pour adapter l’emprunt original à certaines spécificités esthétiques ou historiques du film mais aussi à des contraintes économiques, sur le rapport de ces musiques à l’image, sur les liens qu’elles tissent avec le scénario, sur le dialogue qu’elles instaurent avec les autres sons et les bruits, avec d’autres musiques empruntées (évoquant des esthétiques et des temporalités proches ou, au contraire, radicalement différentes) ou avec celles originellement composées pour l’image au sein d’un même objet filmique.

Programme de la journée :

9h30 Accueil

9h45 Introduction

10h-10h30
• Florian GUILLOUX (Université Paris-Sorbonne, IReMus) : « Once upon a music adapter : un aperçu du travail de George Bruns dans Sleeping Beauty (1959) des studios Disney »

10h30-11h00
• Stéphan ETCHARRY (URCA) : « Britten et le monde de l’enfance au prisme de Moonrise Kingdom (2012) de Wes Anderson »

11h00-11h30 Échanges/Discussion et pause musicale

11h30-12h00
• Thierry GRANDEMANGE (URCA) : « Jeanne d’Arc et la vraisemblance musicale au cinéma : Jeanne la pucelle de Jacques Rivette (1993) et Jeanne captive de Philippe Ramos (2011) »

Déjeuner

14h00-14h30
• Bertrand POROT (URCA) : « Tous les matins du monde : la leçon de musique baroque d’Alain Corneau (1991) »

14h30-15h Échanges/Discussion et pause

15h-15h30
• Jérôme ROSSI (Université de Nantes) : « Poétique de la musique répétitive au cinéma : le recours aux œuvres de John Adams dans Io sono l’Amore (2009) de Luca Guadagnino »

15h30-16h
• Pierre RIGAUDIERE (URCA) : « Stanley Kubrick et György Ligeti : une gueule d’Atmosphères »

16h-16h30 Échanges/Discussion et conclusion de la journée

Contact : stephan.etcharry@univ-reims.fr

 

Le tournant spatial à l’épreuve des arts – 29 septembre 2016

« Le tournant spatial à l’épreuve des SHS (3) : le tournant spatial des arts »

Université de Reims Champagne-Ardenne, jeudi 29 septembre 2016

Cette journée d’étude est co‐organisée par les laboratoires Habiter (EA 2076) et CERHiC (EA 2616) avec le soutien de la Fédération de recherche Gaston‐Bachelard de l’Université de Reims Champagne‐Ardenne.

Cette troisième journée du cycle « Le tournant spatial à l’épreuve des sciences humaines et sociales » se tourne vers les disciplines artistiques et littéraires pour aborder la manière dont la spatialité et sa prise en considération travaillent la créativité contemporaine et son analyse. Sur le même principe que celui qui a servi de fil directeur aux précédentes journées consacrées, pour la première, aux recherches en histoire et en géographie, et, pour la seconde, à celles conduites en urbanisme et en architecture, cette journée interrogera d’une part, le sens donné éventuellement à l’expression « tournant spatial » dans la discipline représentée, avant de travailler à un niveau plus personnel la prise en considération des faits de spatialité dans les travaux conduits par le/la chercheur.e, les effets de cette prise en charge sur les apports métathéoriques, théoriques et méthodologiques, et sur les orientations interdisciplinaires, qui sont les siens. Chacun.e des intervenants appuiera ses réflexions sur la présentation d’un cas d’étude.

9 h 30 : Anne Volvey, introduction de la journée d’étude

10 h à 12 h : Jörg Dünne, Professeur de littérature romane, Universität Erfurt : « Pour une littérature géographe ».

Discussion animée par Olivier Lazzarotti

Pause déjeuner

13 h 30 à 15 h 30 : Julie Perrin, MCF en danse, Université de Paris 8, MUSIDANSE (EA 1572) : « Perspectives spatiales pour la recherche en danse ».

Discussion animée par Yann Calbérac

15 h 30 à 17 h 30 : Eric Valette, Professeur en arts plastiques, Université de Picardie Jules-Verne, CRAE (EA 4291), artiste : « Détour anthropologique – un terrain et du brouillard »

Discussion animée par Anne Volvey

Comité scientifique et d’organisation

Yann Calbérac, MCF, géographie, Université de Reims Champagne-Ardenne, EA 2076 Habiter

Isabelle Heullant‐Donat, PU, histoire médiévale, Université de Reims Champagne-Ardenne, EA 2616 CERHiC Olivier Lazzarotti, PU, géographie, Université de Picardie Jules Verne, EA 4287 Habiter le Monde

Sandra Mallet, MCF, aménagement de l’espace et urbanisme, Université de Reims Champagne‐Ardenne, EA 2076 Habiter

Diane Roussel, MCF, histoire moderne, Université de Reims Champagne‐Ardenne, EA 2616 CERHiC Anne Volvey, PU, géographie, Université d’Artois, EA 2468 Discontinuités

Informations pratiques

La journée aura lieu à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix Rouge, dans la salle R418 du bâtiment Recherche (bâtiment 13, 2e étage – 4e niveau).

Plan du campus Croix-Rouge : http://www.univ-reims.fr/acces‐aux‐campus,22,19044.html

Accès depuis la gare Reims Centre : tram A ou B direction « Hopital Debré » ou « Champagne TGV ». Arrêt « Croix‐Rouge »

Accès depuis la gare Champagne-Ardenne TGV : tram B direction « Neuchatel ». Arrêt « Croix-Rouge ».

Le public de la journée pourra déjeuner au restaurant universitaire du campus ou dans le quartier.

Contact : yann.calberac@univ-reims.fr

Le sacre de Louis le Pieux à Reims en 816

Le sacre de Louis le Pieux à Reims en 816

samedi 8 octobre 2016, Reims

louis_le_pieux
14h-17h30, Palais du Tau :

Janet Nelson (King’s College, Londres): « Le sacre de Louis le Pieux à Reims et la bénédiction de sa femme Ermengarde »
Mayke de Jong (Université d’Utrecht): « Louis le Pieux empereur »

Annette Grabowsky (Université de Tübingen): « Le pape et l’empereur: le sacre de Louis le Pieux en 816 vu de Rome »

Jean-François Goudesenne (CNRS-IRHT) : présentation des pièces interprétées lors de l’audition

18h30, cathédrale de Reims :
audition de chant grégorien, sous la direction de Damien Poisblaud.

Chantres du Thoronet, Chœur grégorien de Champagne-Ardenne et Jeune Maîtrise de la cathédrale.

Manifestation organisée par l’Université Reims Champagne Ardenne, le Centre des Monuments nationaux et la Société des Amis de la Cathédrale de Reims, avec le soutien de l’Institut Universitaire de France.