Archives de catégorie : Rencontres scientifiques

Explicite/Implicite : JE des Etudiants de Master 2 d’histoire, 22 mai

Explicite/implicite : normes, pouvoirs et élites du Moyen Âge à nos jours

Mercredi 22 mai 2019, de 9 h. à 17 h. Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-Rouge, UFR des Lettres et sciences humaines, Salle du Conseil bâtiment 17.

Les étudiants de Master 2 en histoire de l’URCA tiennent leur journée d’étude.

Présenteront leurs travaux : Clotaire Debinski (histoire médiévale), Manon Carnat (histoire médiévale), Guillaume Pinchon (histoire moderne), Bastien Jupin (histoire moderne), Laurent Chenaux (histoire contemporaine), Vincent Tricotteaux (histoire contemporaine), et Amélie Derigny (histoire contemporaine).

Télécharger le programme complet :

 

Colloque “Doyens et archiprêtres”, 3-4 juin

Doyens de chrétienté et archiprêtres, des temps carolingiens à l’époque moderne. Les « moyens » de la juridiction ecclésiastique

Colloque international organisé par Véronique Beaulande-Barraud et Grégory Combalbert à l’Université de Reims, les 3 et 4 juin 2019

Lieu : Université de Reims Champagne-Ardenne – Campus Croix-Rouge, UFR Lettres et sciences humaines – 57 rue Pierre Taittinger bâtiment 17 – Salle du Conseil.

LUNDI 3 JUIN

9 h. 30. Accueil

9 h. 45. Introduction par Véronique Beaulande-Barraud (Université de Reims Champagne Ardenne, CERHiC).

ORIGINES ET PREMIERS DÉVELOPPEMENTS DE L’INSTITUTION DÉCANALE

Président : Patrick Demouy

10 h. 15. Charles Mériaux (Université de Lille), Doyens et archiprêtres dans la documentation carolingienne

11 h. Grégory Combalbert (Université de Caen Normandie), Les premiers doyens ruraux dans la province de Rouen (XIe- XIIe siècle)

12 h. Déjeuner

UN ÉCHELON DU GOUVERNEMENT DIOCÉSAIN. 1. LE MOYEN ÂGE

Président : Bernard Delmaire

13 h. 30. Emmanuël Falzone (HeaJ et Université saint-Louis de Bruxelles), Doyens et chapitres ruraux dans les diocèses des Pays-Bas méridionaux (XIIe-XIIIe siècles)

14 h. 15. Isabelle Bretthauer (Archives nationales et CRAHAM), La place du doyen dans l’administration diocésaine à la fin du Moyen Âge

15 h. Pause

15 h. 15. Christine Barralis (Université de Lorraine) Le rôle des doyens dans la législation locale d’après les statuts synodaux français des XIIIe-XIVe siècles

16 h. Emanuele Curzel (Université de Trente), Sopra le chiese battesimali: partizioni intermedie delle diocesi in area italiana

16 h. 45. – 17 h. 15. Discussion générale

MARDI 4 JUIN

UN ÉCHELON DU GOUVERNEMENT DIOCÉSAIN. 2. ÉPOQUE MODERNE

Présidente : Isabelle Poutrin

9 h. 30. Martin Ingram (Université d’Oxford), In search of rural deans in late medieval and early modern England

10 h. 15. Simona Negruzzo (Université de Bologne), Ea vicarii praecipua cura sit. La juridiction des vicaires forains du diocèse de Brescia au XVIe siècle

11 h. Pause

11 h. 15. Estelle Martinazzo (Université d’Artois), Du doyen rural au vicaire forain (diocèse de Toulouse, XVIe-XVIIe siècle)

12 h. Anne Bonzon (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis), La correspondance entre les doyens ruraux et l’évêque dans le diocèse de Beauvais au XVIIe siècle

12 h. 45. Déjeuner

FONCTIONS JURIDICTIONNELLES DES DOYENS RURAUX

Présidente : Caroline Galland

14 h. Grégory Combalbert (Université de Caen Normandie), Les doyens ruraux du diocèse de Rouen et leur rôle dans la juridiction gracieuse (XIIIe siècle)

14 h. 45. Véronique Beaulande-Barraud (Université de Reims Champagne Ardenne), Les doyens ruraux et les officialités champenoises, XVe-XVIe siècles

15 h. 30. Pause

15 h. 45. Discussion générale

16 h. 15. Conclusions par Catherine Vincent (Université Paris Nanterre) et Stefano Simiz (Université de Lorraine)

Image(s) et texte(s). Journée d’étude, 26 avril

Responsables scientifiques : Bruno Restif (CERHIC) et Christine Sukic (CIRLEP).

Date : vendredi 26 avril 2019

Lieu : Bibliothèque Carnegie, Reims

9 h. : Accueil.

Matinée : Présidence de séance : Thomas Nicklas (CIRLEP)

9 h. 30. Introduction, par Bruno Restif et Christine Sukic.

9 h. 45. Jean-Luc Bastien (CERHIC-URCA) : L’iconographie monétaire des dioscures à Rome au IIe siècle avant notre ère.

10 h. 10. Valérie Wampfler (CRIMEL-URCA) : La Peruviana de Claude-Barthélemy Morisot (1644). Représentations dioscuréennes au temps de Louis XIII.

10 h. 35. Discussion et pause.

11 h. Bruno Restif (CERHIC-URCA) : Identifier la piété du cardinal de Lorraine à travers images et textes.

11 h. 25. Jean Balsamo (CRIMEL-URCA) : L’illustration des livres de piété dans le cadre de la politique éditoriale du libraire parisien Abel L’Angelier (1584-1610).

11 h. 50 – 12 h. 10 : Discussion.

Après-midi : Présidence de séance : Jean Balsamo (CRIMEL)

14 h. Christine Sukic (CIRLEP-URCA) : L’image du corps héroïque dans The Conspiracy and Tragedy of Charles, Duke of Byron de George Chapman (1608) : effacements baroques.

14 h. 25. Véronique Le Ru (CIRLEP-URCA) : L’Encyclopédie « entière » ou comment mettre en relation le discours et les planches, à travers l’exemple du traitement en image et en texte d’un métier : le métier à bas.

14 h. 50. Discussion et pause.

15 h. 15. Xavier Giudicelli (CIRLEP-URCA) : Mettre en images Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde.

15 h. 40. Jérémie Dubois (CERHIC-URCA) : Anita Garibaldi et le Risorgimento dans les manuels d’histoire italiens du secondaire des années 1950 aux années 1990, entre mythe romantique et luttes politiques.

16 h. 05. Discussion et conclusions.

Fin d’après-midi : Présentation d’ouvrages de la Bibliothèque Carnegie, par Madame Coline Gosciniak, responsable de la Bibliothèque Carnegie.

Affiche de la journée d’étude :

Crédit photographique : Antonio de Pereda, Nature morte, 1652 (Lisbonne, Museu nacional de Arte Antigua). Photo : Isabelle Poutrin.

Colloque “Les spectacles forains”, 19-20 mars

Colloque international

Les spectacles forains en Europe, identités et circulation des pratiques : musique, théâtre, danse, acrobaties et marionnettes, 1660-1830.

Date et lieux : mardi 20 mars 2019 à l’Université de Reims, Campus Croix-Rouge, bâtiment 13 ; mercredi 20 mars à Charleville-Mézières, théâtre de l’Ecole nationale supérieure des Arts de la marionnette.

Ce colloque international, organisé dans le cadre du programme CIRESFI (ANR 14-CE31-0017), envisage les spectacles forains d’Ancien Régime dans leur globalité et dans un contexte historique et géographique élargi. Il a pour objectif de s’interroger sur plusieurs aspects : peut-on dresser une typologie de ces spectacles ? Peut-on y discerner des spécificités, des particularités ou des invariants ? Dans le même esprit, le colloque étudie aussi bien les spectacles parisiens que ceux de province, en incluant les pérégrinations des forains eux-mêmes, et en débordant du strict cadre institutionnel des foires. Il s’attache également aux manifestations spectaculaires au sens large en ne se limitant pas au théâtre d’acteurs : marionnettistes, acrobates, sauteurs et danseurs de corde, dont il cerne les particularités.

Les spectacles forains présentent, en général, un mélange de numéros variés, allant des tours de passe-passe aux comédies de l’opéra-comique, des montreurs d’animaux aux théâtre de marionnettes, des « curiosités » et lanternes magiques aux spectaculaires acrobaties et danses de cordes, sans oublier les démonstrations des charlatans ou « opérateurs ». Ces numéros n’hésitent pas à mêler divers types d’intervenants, proposant des spectacles mixtes où se côtoient marionnettistes, acrobates, comédiens et danseurs.

La vie foraine s’organise en saisons, ce qui entraîne la circulation des artistes et des troupes dans le pays, un sujet qu’il s’agit de mieux éclairer. En effet, de nombreux documents d’archives, des témoignages, voire des comédies rapportent leurs pérégrinations ainsi que leurs démarches pour s’installer dans les villes et les foires, Des contacts s’établissent aussi avec d’autres pays européens : ces apports étrangers enrichissent les spectacles, comme le montre l’influence des comédiens italiens ou celle des pantomimes anglais attirés par les foires françaises.

Enfin, une attention toute particulière est portée à l’analyse contextualisée des lexiques employés pour désigner les spectacles et curiosités, les différents acteurs ou matériels mobilisés, en relation avec le programme « Terminologie multi- lingue des arts du cirque et des arts de la marionnette » de la chaire ICiMa.

Le colloque se propose donc de faire avancer la recherche sur le sujet par l’analyse et/ou la découverte de documents neufs issus des archives, de l’iconographie, des textes littéraires, historiques ou encore musicaux. De tels témoignages sont sûre- ment capables de renseigner à la fois sur le succès des jeux forains mais aussi sur leur nature, leur dramaturgie et leur richesse artistique.

Organisé par le projet ANR CIRESFI et la chaire ICiMa, co-portée par le Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne et l’Institut International de la Marionnette de Charleville- Mézières.

Ce colloque est organisé avec le soutien de l’ANR, du CERHIC (Université de Reims), du CETHEFI (Université de Nantes) et de l’IReMus (CNRS, Paris).

Télécharger le programme et l’affiche du colloque :

Organisation scientifique : Bertrand Porot Professeur de musicologie à l’université de Reims Champagne-Ardenne, membre du CERHiC.

Coordination, renseignements et contact :Marie-Hélène Morell : mh.morell@univ-reims.fr

Accès Reims : de Paris : TGV gare de l’Est, gare de Paris-Reims centre ou gare de Paris-Champagne Ardenne. Tram, lignes A et B, arrêt Croix-Rouge. En voiture : suivre direction « Campus Croix Rouge ».

Accès Charleville, depuis Paris : TGV Paris-gare de l’Est, gare de Charleville-Mézières.

Crédits photographiques : Foire parisienne, miniature de Louis-Nicolas et Henri-Joseph van Blarenberghe, v. 1778-1779, New York, Metropolitan Museum.

 

Elites en sortie de guerre, journée d’étude, 8 mars

Journée d’étude “Elites en sortie de guerre, Antiquité – XXe siècle”

Lieu : Université de Reims Champagne-Ardenne, Campus Croix-rouge, UFR de Lettres et Sciences humaines, salle polyvalente.

9 h 30. Véronique Beaulande-Barraud (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : Introduction.

9 h 45. Nathalie Barrandon (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Du champ de bataille au champ de Mars : le retour à la vie politique des généraux romains aux deux derniers siècles de la République romaine ».

10 h 10. Emmanuel Melin (Université Paris-Ouest – CHISCO), « Sortir de guerre, rentrer dans l’ordre. Les échevins, le roi et la mise en scène des archives urbaines (1429-1438) ».

10 h 35. Cléo Rager (Université Paris Panthéon-Sorbonne – LAMOP) : « Les enjeux politiques de la fin de la guerre de Cent Ans à Troyes : changements sociaux et contrôle des élites ».

11 h. Débat et pause

11 h 30. Florence Buttay (Université Bordeaux-Montaigne – Centre d’étude des mondes modernes et contemporains) : « Convertir et reconvertir le zèle : les élites ligueuses après la victoire d’Henri IV ».

11 h 55. Natalie Petiteau (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Centre Norbert Elias) : « Petites et grandes élites au sortir des guerres du Premier Empire ».

12 h 30. Débat

Pause déjeuner

14 h 30. Bertrand Goujon (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Des sorties de guerre élitaires au prisme du genre : expériences féminines et nobiliaires des lendemains de la Grande Guerre ».

14 h 25. Pierrick de Saint-Vaast (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Les domaines châtelains du Nord et de l’Est de la France meurtris : la question de la pertinence domaniale dans l’après-guerre (1918 – v. 1925) ».

14 h 50. Pause

15 h 00. Anaïs Bertrand (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : « Les négociants en vins de Champagne au lendemain de la Grande Guerre : reconstitution du patrimoine privé et engagement communautaire d’une élite économique régionale (1918-1927) ».

15 h 25. Olivier Wieviorka  (ENS Cachan – Institut des Sciences Sociales du Politique): « Les résistants, une nouvelle élite pour la France ? ».

15 h 50. Discussion

16 h  15. Frédéric Gugelot (Université de Reims Champagne-Ardenne – CERHiC) : Conclusion de la journée d’étude.

Organisation scientifique :  Bertrand Goujon, Maître de conférences en histoire contemporaine ; Frédéric Gugelot, Professeur d’histoire contemporaine ; Véronique Beaulande-Barraud, Maîtresse de conférences HDR en histoire médiévale.

Ouvert au public. Entrée libre.

Séminaire : Histoire comparée et connectée des christianismes orientaux (XVIe-XIXe s.)

 

Ce séminaire est organisé par Bernard Heyberger,directeur d’études de l’EHESS, directeur d’études de l’EPHE (TH) (CéSor) avec Elena Astafieva, chargée de recherche au CNRS (CERCEC) ; Aurélien Girard, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CERHiC ; Vassa Kontouma, directrice d’études à l’EPHE ; Radu Paun, chargé de recherches au CNRS (CERCEC). Il se tient les quatrième mardi du mois à l’IISMM (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), 96 boulevard Raspail 75006 Paris, de 9h-13h, Salle de réunion, 1er étage.

La prochaine séance aura lieu le mardi 22 janvier : Claire Bosc-Tiessé (CNRS/INHA) : Stratigraphie des usages et statuts des icônes en Ethiopie, XVe – XVIIIe siècleJulien Auber de Lapierre (EPHE) : La réfection des églises du Caire au XVIIIe siècle : l’exemple de Saint-Mercure

Une équipe formée de spécialistes de différentes Églises et aires culturelles (Ruthènes, Russes, Grecs, Roumains, Arméniens, Arabes melkites et maronites, Assyro-chaldéens, Éthiopiens …) se réunit depuis plusieurs années au CéSoR pour confronter thématiques, méthodes et résultats de recherche portant sur des mutations et des processus comparables, des Réformes à la première guerre mondiale.

Les mutations intervenues dans ces aires culturelles à partir des Réformes protestante et catholique, dans la pratique rituelle et liturgique, dans la formation du clergé et la disciplination des fidèles, dans la production de définitions dogmatiques, ont contribué à préciser et à faire évoluer les identités respectives dans un climat de compétition et d’émulation des différentes confessions présentes sur le même terrain, mais selon des processus comparables : introduction du livre imprimé, choix et pédagogie linguistiques, développement d’une science administrative, références à l’érudition occidentale, rôle des personnalités « entre-deux » circulant entre différentes aires culturelles et confessionnelles… En s’attachant à étudier et à comparer ces processus, les participants du séminaire réussissent à établir des connections, parfois à en mettre au jour des inattendues, entre personnalités, institutions et lieux appartenant à des aires culturelles différentes.

Programme complet de l’année 2018-2019

Mardi 20 novembre 2018 : Anna Lampadaridi (Newton International Fellow, British Academy) / Université d’Oxford. Regards sur l’histoire d’une bibliothèque grecque : le Métochion du Saint-Sépulcre à Constantinople (XVIIe-début XXe s.) – Lidia Cotovanu (Institut d’Histoire “Nicolae Iorga” de l’Académie Roumaine, Bucarest) : Le fond de livres grecs manuscrits et imprimés de la Métropole de Moldavie.

Mardi 18 décembre 2018 : Flora Kritikou (Université Nationale et Capodistrienne, Athènes) : La Bibliothèque de Sainte Catherine du Sinai à Candie : les manuscrits musicaux du prêtre moine Gerasimos Yalinas (XVIIe s.) – Konstantinos Vetochnikov (Collège de France) : Aux racines de la question ecclésiastique ukrainienne (XVIIe siècle).

Mardi 22 janvier 2019 : Claire Bosc-Tiessé (CNRS/INHA) : Stratigraphie des usages et statuts des icônes en Ethiopie, XVe – XVIIIe siècleJulien Auber de Lapierre (EPHE) : La réfection des églises du Caire au XVIIIe siècle : l’exemple de Saint-Mercure

Mardi 26 février : Stéphane Ancel (CNRS / CeSoR / Open Jerusalem) : S’implanter, interagir et pourtant se dire isolé et marginalisé : la communauté éthiopienne chrétienne de Jérusalem (1840-1917) –Angelos Dalachanis (École française d’Athènes/Open Jerusalem) : Les Grecs d’Orient : un prisme pour repenser l’histoire contemporaine du Proche-Orient, XIXe-XXe s. 

Mardi 26 mars : Ovidiu Olar (Institut d’Histoire “Nicolae Iorga” de l’Académie Roumaine, Bucarest) : Voyages et visions. Constantinople vue par Giulio Mancinelli SJ (m. 1618)Thierry Ganchou (CNRS) : Enquête sur l’institution ottomane méconnue du prôtogéros ou kocabaşi (XVe-XVIIIe siècles).

Mardi 28 mai : Lora Gerd (Institut historique, Académie des sciences, Saint-Petersbourg) The Patriarcate of Alexandria in the 19th century and its relations with Russia. Bilan/ conclusion du séminaire

AAC-Colloque AsileuropeXIX «Exil, genre et famille au XIXe siècle» (5-7 sept. 2019)

Appel à communications

L’équipe du programme ANR AsileuropeXIX, porté par le CERHiC, a le plaisir de diffuser l’appel à communications du colloque international « Exil, genre et famille au XIXe siècle »,  colloque final du programme qui aura lieu à Reims les 5, 6 et 7 septembre 2019.

Légende : « Por el emigrado. José Rodriguez Gil. Orléans 1876 », Musée Basque et de l’histoire de Bayonne.

Les exils qui ont ponctué le long XIXe siècle, objets d’un profond renouvellement historiographique au cours des dernières années, ont été analysés comme un phénomène d’ampleur mondiale, qui a conduit des centaines de milliers de personnes à quitter leur foyer et à construire de nouvelles formes d’action depuis l’étranger. Ces mobilités contraintes ont donné lieu à des recompositions politiques et sociales, aussi bien dans les espaces de départ, de passage que d’accueil. La construction culturelle de la figure de l’exilé, abondamment héroïsée, a figé l’image d’un homme en butte à un ordre politique, y résistant par la migration et l’expatriation.

Si cette image masculine du proscrit est restée prédominante, tant dans les représentations communes attachées à l’exil au XIXe siècle que dans de nombreuses recherches historiques sur ce phénomène, il n’en reste pas moins que la réalité de l’exil, envisagé à la fois comme départ et comme séjour parfois prolongé à l’étranger, a été bien plus complexe. Les hommes n’étaient pas seuls à partir sous la contrainte ; les femmes et enfants, longtemps restés dans l’ombre de ces mouvements de populations, suivant des itinéraires sinueux et transnationaux, en ont pourtant été parties prenantes. Continuer la lecture de AAC-Colloque AsileuropeXIX «Exil, genre et famille au XIXe siècle» (5-7 sept. 2019)

Colloque “Les mondes de 1848”, 12-14 déc. 2018

Nous avons le plaisir d’annoncer la tenue du colloque international “Les mondes de 1848”, organisé par la Société d’histoire de la Révolution de 1848, l’Université Paris-Est Créteil, l’Université Paris 13, l’Institut universitaire de France, le CNRS, l’Université de Nantes et le CERHiC (Université de Reims Champagne Ardenne), partenaire scientifique.


LES MONDES DE 1848
Colloque international
12, 13 et 14 décembre 2018
UPEC-U. Paris 13 / EHESS

12 décembre 2018
Université Paris-Est Créteil
Métro Créteil-Université (ligne 8), Campus Centre de Créteil, Auditorium (amphi 8)
DES ECHELLES PLURIELLES

MATIN 9h45-12h
Présidence : Catherine Brice (UPEC)

9h45 : Accueil des participants

10h: Introduction : Quentin Deluermoz (U. Paris 13)  et Emmanuel Fureix (UPEC)

10h15: Keynote:  Christopher Clark (U. Cambridge) : dynamiques européennes et impériales autour de 1848  (sous réserve)

Session 1 : Acteurs et passeurs individuels

10h45: Edward Blumenthal (U. Paris Sorbonne nouvelle) : Impérialisme,circulations politiques et exil en Amérique Latine : autour de Francisco Bilbao

11h05: Pause café

 11h20: Edoardo Frezet (U. de Nice) : My native land calls me. Francis Lieber, German 1848 and American nationalism

11h40 : discussion Continuer la lecture de Colloque “Les mondes de 1848”, 12-14 déc. 2018