Archives de catégorie : Billets

Cardinal de Lorraine

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d’un ouvrage:

Jean Balsamo, Thomas Nicklas et Bruno Restif (dir.), Un prélat français de la Renaissance. Le cardinal de Lorraine, entre Reims et l’Europe, Genève, Droz, collection « Travaux d’Humanisme et Renaissance », 2015.

Couverture Cardinal de Lorraine

            Prélat d’État, ayant joué un rôle central dans la vie politique, diplomatique, religieuse et culturelle du XVIe siècle en France et en Europe, Charles de Guise, cardinal de Lorraine, a été pendant longtemps l’un des personnages les plus maltraités par l’historiographie. Hors de toute intention apologétique, une révision s’imposait, permise par quelques travaux fondateurs, principalement d’origine anglo-saxonne, afin de comprendre la complexité d’un personnage à bien des égards énigmatique, ainsi que son évolution voire ses revirements.

Le présent volume réunit vingt-cinq contributions de chercheurs français et étrangers, attentifs à éclairer la personnalité et l’action du cardinal de Lorraine par de nouveaux documents et une plus juste périodisation. Leur objectif a été de mieux estimer le rôle du cardinal de Lorraine dans les débats religieux et la réforme de l’Église et de mettre en évidence les permanences et les évolutions de ses conceptions, ainsi que de comprendre son action politique et diplomatique sur le théâtre européen comme à la cour de France, dans le cadre d’une monarchie en pleine évolution et d’un État en faillite, et enfin de révéler les formes et la richesse d’une commande artistique et littéraire originale et novatrice. L’ouvrage est attentif à la diversité des terrains d’action : ville et archevêché de Reims, Champagne et Lorraine, pays européens, liens privilégiés avec l’Italie.

 

Table des matières :

. Introduction, par Jean Balsamo, Thomas Nicklas et Bruno Restif

Chapitre premier : L’archevêque de Reims

. Reims et les autres : autour de l’empire ecclésiastique des Guises, par Joseph Bergin

. Reims, un pôle de la Réforme catholique, pré-tridentine et tridentine, au temps du cardinal de Lorraine, par Bruno Restif

. La liturgie rémoise au temps du cardinal de Lorraine, permanences et évolutions, par Patrick Demouy

. Rome, Trente, Milan : la marque de l’Italie contemporaine dans les commandes du cardinal-archevêque (1560-1574), par Isabelle Balsamo

Chapitre deux : Réforme catholique, humanisme, Contre-Réforme

. Claude d’Espence et Charles de Guise, par Peter Walter

. Le cardinal de Lorraine et la réforme de l’Église, de la fin des années 1540 à la dernière période du concile de Trente, par Alain Tallon

. Charles de Guise et Jean du Bellay : une histoire possible, une relation manquée, par Loris Petris

. Le cardinal de Lorraine et Théodore de Bèze à Poissy en 1561 : un impossible accord, par Max Engammare

. Le cardinal de Lorraine vu par les protestants en Europe : genèse et diffusion d’un portrait maléfique, par Hugues Daussy

Chapitre trois : Réseaux et pouvoir en Champagne, Lorraine, France

. Les Guises et les villes de Champagne, par Mark Konnert

. Le cardinal de Lorraine et la Lorraine, par Stefano Simiz

. Le cardinal de Lorraine, protecteur des ordres mendiants, par Madeleine Molin

. L’intendance des affaires de Charles de Lorraine, par Mark Greengrass

. Le cardinal de Lorraine et son frère Louis de Guise sur la scène européenne, par Alain Cullière

Chapitre quatre : Politique et diplomatie européennes

. Le cardinal de Lorraine, les princes du Saint-Empire et la cour impériale. Les choix politiques de l’ ‘Entre-Deux’, par Thomas Nicklas

. Échanges d’hommes et de ‘biens’. Réseaux diplomatiques entre les Guises et les cours italiennes à l’époque du cardinal Charles de Lorraine, par Matteo Provasi et Federica Veratelli

. Le cardinal de Lorraine au miroir de l’Écosse, par Éric Durot

. Le cardinal de Lorraine, les Guises et les Pays-Bas, par Julie Versele

. Le cardinal de Lorraine et le cardinal de Granvelle : deux parcours croisés, par François Pernot

. La correspondance du cardinal de Lorraine conservée en Russie, par Vladimir Chichkine

Chapitre cinq : Le prince des lettres et des arts

. Les reliures du cardinal de Lorraine : quelques précisions supplémentaires, par Isabelle de Conihout

. Le cardinal et le faussaire, par Antoine Pietrobelli

. ‘Celui qui rayonna le concile de Trente / De zèle, de vertu, d’industrie sçavante […]. L’Apollon des François’ : le cardinal de Lorraine et les poètes, par Jean Balsamo

. Les portraits du cardinal de Lorraine. Indices esthétiques et corporels d’un séducteur en politique et religion, par Bruno Restif

Perspectives historiographiques

. La postérité historiographique du cardinal de Lorraine. Le retournement des années 1840, par Claude Langlois

. Conclusion : Charles de Guise-Lorraine ou les limites de trop d’atouts, par Jean-Marie Le Gall

D. Diaz, invitée de « La Fabrique de l’Histoire »

arton176-514ba

Delphine Diaz, maître de conférences en histoire contemporaine et membre du CERHiC, a participé le 24 septembre dernier à l’émission “La Fabrique de l’Histoire” d’Emmanuel Laurentin sur France culture, dans le cadre d’une semaine consacrée à l' »Europe, terre d’asile? ». Pour écouter l’émission en ligne.

 

Connaître l’Orient au XVIIe siècle

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d’un dossier d’articles intitulé  Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle sous la direction d’Aurélien Girard, maître de conférences en histoire et membre du CERHiC, dans le dernier numéro de la revue XVIIe siècle (268, 2015/3). Le numéro est disponible en version papier et sur Cairn.

17e siècle

Sommaire:

Aurélien Girard, « Introduction »

Emanuele Colombo, « Entre guerre juste et accomodation. Antonio Possevino et l’islam »

Daniel Stolzenberg, « Les « langues orientales » et les racines de l’orientalisme académique: une enquête préliminaire »

Anne-Marie Cheny, « L’Empire romain d’Orient, nouvel objet de recherche dans la première moitié du XVIIe siècle »

Claire Gallien, « Edward Pococke et l’orientalisme anglais du XVIIe siècle: passeurs, transferts et transitions »

Pier Mattia Tommasino, « Lire et traduire le Coran dans le Grand-duché de Toscane »

Jan Loop, « Hiob Ludolf et le débat sur les chrétiens circoncis »

Bernard Heyberger, « L’Orient et l’islam dans l’érudition européenne du XVIIe siècle »

Autour d’Alexandre de Halès

AUTOUR D’ALEXANDRE DE HALÈS

 

Remarquable pour son action fondatrice dans l’histoire de l’université de Paris comme dans la naissance d’un courant théologique franciscain, Alexandre de Halès († 1245) fait depuis plusieurs décennies l’objet d’études nombreuses, mais morcelées. Utiles certes pour circonscrire ses positions propres surdivers points de doctrine, ces études ne permettent guère decomprendre l’œuvre et la pensée dans ce qui fait leur originale unité. En outre, les ignorances et doutes sur sa biographie, le caractèreinédit d’une partie de son œuvre, enfin les délicates questionsd’attribution que pose la Summa transmise sous son nomobscurcissent notre compréhension d’une figure pourtant majeuredans l’histoire des idées et des méthodes intellectuelles. De là l’idéede lancer un chantier collectif « Autour d’Alexandre de Halès ». La finultime en est la publication en 2016 d’un ouvrage sur le théologienanglais, rédigé par une équipe internationale de spécialistes del’ordre franciscain et de l’université, de l’exégèse et de la théologie. Pour préparer cet ouvrage et favoriser les échanges entre ceux qui ycollaboreront, plusieurs rencontres seront organisées à Paris de mars 2014 à décembre 2015. Les résultats de ces rencontres seront récapitulés et complétés lors d’un colloque plus largement ouvert, au printemps 2016.

Voir le programme en version PDF

ATELIERS

2014-2015

Les ateliers sont ouverts à tous.
Les séances auront lieu à l’IRHT (40 avenue d’Iéna, 75116 Paris) à l’exception de l’atelier 3 (Bibliothèque Carnegie, 2 Place Carnegie, 51100 Reims) et de l’atelier 8 (Bibliothèque des Capucins, 32 rue Boissonade, 75014 Paris).

2014

Atelier 1 : Vie et carrière d’Alexandre de Halès

13 mars 2014, 14h-17h, Paris, IRHT

Présentation du projet par les organisateurs.

Nathalie Gorochov (Univ. Paris-Est Créteil/CRHEC EA4392) : La carrière de maître Alexandre de Halès

Isabelle Heullant-Donat (Univ. Reims Champagne-Ardenne/CERHIC EA 2616) : Alexandre de Halès dans l’historiographie franciscaine

 

Atelier 2: Diffusion de l’œuvre d’Alexandre de Halès

12 juin 2014, 14h-17h, Paris, IRHT

Claire Angotti (Univ. Reims Champagne-Ardenne/CERHIC EA 2616) : La présence d’Alexandre dans les bibliothèques

Sophie Delmas (Univ. Lyon 2): Les aides à la lecture dans les manuscrits d’Alexandre de Halès

Dominique Poirel (CNRS/IRHT) : Les éditions imprimées

 

Atelier 3 : Commentaire sur les Sentences et la Summa fratris Alexandri

25 septembre 2014, Reims, Bibliothèque Carnegie, 10-13h puis 14h30-16h30

Claire Angotti, Le premier commentaire des Sentences de la faculté de théologie

Dominique Poirel, Les énigmes de la Summa fratris Alexandri

Ayelet Even-Ezra (Hebrew University of Jerusalem), Membra: Multilayered structures and the compilation of the Summa from a doctrinal approach

Atelier accompagné de la consultation de quelques manuscrits rémois d’Alexandre de Halès.

 

Atelier 4 : Questions disputées et quodlibétiques

20 novembre 2014, Paris, IRHT, 14h-17h

Sophie Delmas, Les quodlibets I et II

Aleksander Horowski (Istituto Storico dei Cappuccini, Roma), Les questions disputées

 

2015

Atelier 5 : Œuvres exégétiques attribuées à Alexandre de Halès

29 janvier 2015, Paris, IRHT, 14h-17h

Benoît Grévin (CNRS/LAMOP), Pédagogie linguistique et formalisation textuelle : l’exemple de l’Exoticon

Sumi Shimahara (Paris-Sorbonne) et Caroline Chevalier-Royer (SAPRAT/Labex Hastec) : Quelques commentaires de l’Ancien Testament

Martin Morard (CNRS/LEM) : Commentaire sur le Psautier

Emmanuel Bain (Univ. Aix-Marseille/Thelemme) : Les Postilles sur les Évangiles

 

Atelier 6 : Les autres œuvres

26 mars 2015, Paris, IRHT, 14h-17h

Eleonora Lombardo (Univ. Nova de Lisboa; Faculdade de Letras da Univ. do Porto) : Questions diverses sur les sermons d’Alexandre de Halès antequam esset frater

Neslihan Senoçak (Columbia Univ.): Le Commentaire des quatre maîtres sur la Règle franciscaine

 

Atelier 7 : Innovations dans les méthodes intellectuelles

4 juin 2015, Paris, IRHT, 14h-17h

Claire Angotti, Des écoles à l’Université, innovations dans la lectio des Sentences d’Alexandre de Halès

Sophie Delmas, Alexandre de Halès : l’inventeur du genre quodlibétique ?

Ayelet Even-Ezra, The meaning of reading the Sentences and the intellectus/affectus dichotomy

Nicolas Laurent-Bonne (Univ. Reims Champagne-Ardenne), Le droit canonique dans l’oeuvre d’Alexandre de Halès

Dominique Poirel, La Summa, laboratoire des méthodes en théologie

 

Atelier 8 : la doctrine d’Alexandre de Halès

8 octobre 2015, Paris, Couvent des Capucins 10h-12h puis 14h-17h

Lydia Schumacher (Univ. Oxford), Alexander of Hales and the Tradition of Augustine

Laure Solignac (Institut Catholique de Paris), Alexandre de Halès : une certaine lecture d’Aristote

Eduard Frunzeanu (Paris), La Summa Halensis chez les compilateurs du XIIIe siècle: versions, aménagements et modifications

Amandine Postec (Paris, BnF), Matthieu d’Aquasparta, lecteur d’Alexandre de Halès

Monica Brînzei (CNRS/IRHT), La réception d’Alexandre de Halès dans les commentaires des Sentences de la fin du XIVe siècle

 

Printemps 2016 : Colloque de conclusion (sans publication d’actes, l’ouvrage collectif en tiendra lieu) ; Publication de l’ouvrage collectif (fin 2016).

 

Comité scientifique :John Baldwin (Univ. Johns-Hopkins de Baltimore, Nicole Bériou (CNRS/IRHT), Olivier Boulnois (EPHE/LEM), Gilbert Dahan (EPHE/LEM), Jacques Dalarun (CNRS/IRHT), Timothy Johnson (Flagler College), André Vauchez (Univ. Paris X – Nanterre), Jacques Verger (Univ. Paris IV-Paris-Sorbonne), Olga Weijers (Institut Huygens, La Haye/IRHT)

 

Pour toute information, vous pouvez contacter :

Claire Angotti
URCA
angotti.claire@wanadoo.fr

Sophie DELMAS
Université de Lyon 2
delmasophie@gmail.com

Dominique POIREL
CNRS/IRHT
dominique.poirel@irht.cnrs.fr

Journée d’études « Rameau après Rameau »

Master musique et musicologie

Université de Reims Département de musique et musicologie

Direction : Bertrand Porot (Université de Reims-CERHIC)

Lundi 8 décembre 2014
BM 09 salle 1

Présentation

            Dès l’année de sa mort en 1764, Jean-Philippe Rameau a fait l’objet d’une littérature importante que ce soit sur sa personne, ses écrits ou sa musique. Le compositeur a donc eu très tôt les honneurs de l’histoire de la musique, et sa pensée a irrigué et influencé un grand nombre de travaux théoriques ou musicologiques. De même, sa musique a eu, avec plus ou moins de fortune, une interprétation quasi continue depuis le XVIIIe siècle.

            La journée proposée a donc pour but d’examiner la réception de l’œuvre du compositeur après sa mort – musique et théorie. Elle examinera en particulier de quelle manière s’est construit un personnage illustre de l’histoire de la musique française, sorte de « gloire » nationale. De même pourront être envisagés les différents avatars de sa pensée théorique aussi bien sur le plan esthétique, musical que pédagogique. Enfin l’interprétation même de sa musique et sa réception depuis le XVIIIe siècle, feront également partie des réflexions à mener dans la journée.

I- Construction du personnage Rameau et de sa renommée

-10h : Jean-Claire Vançon (CFMI d’Orsay, Université Paris Sud-XI) : « Les usages de Rameau en France au XIXe siècle »

-10h45 : Stéphan Etcharry (Université de Reims-CERHIC) : « Présences de Rameau à la Schola Cantorum (1894-1918) »

-11h15 : Thomas Vernet (Fondation Royaumont) : « “Le premier compositeur français qui mérita le nom de maître” : Rameau au regard de Berlioz »

Discussion

II- Rameau théoricien et sa postérité

-14h : Véronique Le Ru (Université de Reims-CIRLEP) : « Les relations de d’Alembert à Rameau : la fabrique d’une image de Rameau en représentant de l’esprit de système »

-14h30 : Jean-Marc Chouvel (Université de Reims-IReMus) : « Postérité de la notion de basse fondamentale »

Discussion

Pause

III- Interprétation et analyse des œuvres de Rameau

-15h30 : Guillaume Jablonka (Université Paris-III, Compagnie Divertimenty) : « Les sources pour la restitution de la danse dans les opéras de Rameau »

-16h00 : Raphaëlle Legrand (Université Paris-Sorbonne-IReMus) : « Analyser Rameau aujourd’hui : l’exemple des ateliers Rameau en 2014 »

Discussion

-16h30 : Bertrand Porot (Université de Reims-CERHIC) : « Les Sauvages de Rameau : tours et détours d’un “tube” : transcription, arrangement, variations… »

Les disciplines scolaires: Miroirs des évolutions de la nation

Les disciplines scolaires : miroirs des évolutions contemporaines de la nation ?

Colloque-disc-scol-bat4_5_coupe

Les 19 et 20 mars 2015, l’université Rennes 2 accueille sur le campus Villejean un colloque international portant sur le thème « Les disciplines scolaires : miroirs des évolutions contemporaines de la nation ? ». Ce colloque est organisé par le Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (CERHIO) en partenariat avec le Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHIC), le Laboratoire Cultures – Éducation – Sociétés (LACES), le Comité Universitaire d’Informations Pédagogiques (CUIP) et l’Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Education (ATRHE).

Cet événement scientifique vise à débattre et discuter des évolutions récentes de l’École avec des chercheurs, enseignants et autres acteurs éducatifs. Ce colloque désire comparer les approches et les espaces étudiés. Il sera question d’interroger les dynamiques et les usages des disciplines au sein d’États-nations unitaires (en Europe, en Chine) mais également au sein d’États fédéraux (aux États-Unis, Canada, Suisse par exemple). Le colloque vise à mettre en évidence les usages des savoirs scolaires dans un contexte de mondialisation, de reconnaissance progressive des minorités, d’insertion mémorielle, de démocratisation scolaire.

Comité d’organisation

  • Jérémie Dubois, Maître de conférences en Histoire, Université de Reims-Champagne-Ardenne, CERHIC
  •  Laurent Gutierrez, Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université de Rouen, CIVIIC
  • Patricia Legris, Maître de conférences en Histoire, Université de Rennes-2, CERHIO

Pour tout renseignement : Nathalie.blanchard2@uhb.fr

Programme

Jeudi 19 mars 2015

8 h30 : Accueil des participants
8 h45 : Présentation du colloque par les organisateurs

Matinée (9h -12h15) – Séance plénière (Amphithéâtre L3)

Les disciplines scolaires au lendemain de la décolonisation

Présidence : Patricia Legris 

Discutants : Benoît Falaize (Docteur en Histoire, Université de Cergy) Pascal Clerc (Maître de conférences de Géographie à l’Université de Lyon-1/EHGO)

  • Aimé Hounzandji (Doctorant en Histoire, Paris-4/ED2 Histoire moderne et contemporaine) « Mémoire coloniale et identité nationale dans les programmes d’histoire en collège au Bénin depuis 1975 »
  • Pierre-Eric Fageol (Docteur en Histoire, Université de La Réunion/CRESOI)) Roman national et histoire régionale dans l’Océan Indien. L’enseignement de l’histoire à Madagascar et à la Réunion depuis 1960

Questions avec la salle : 10h-10h15
Pause : 10h15-10h30

  • Edenz Maurice (Doctorant en Histoire, IEP Paris / Centre d’histoire de Sciences Po) La question de l’adaptation de l’enseignement scolaire métropolitain en situationpost-coloniale : les enseignants en Guyane de 1945 à la fin des années 1970
  • Marie Salaün (Professeure des Universités en Sociologie, Université de Nantes / CREN) Savoirs autochtones, savoirs scolaires et décolonisation de l’école : les enjeux de la création d’une discipline « Langues et culture » en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française aujourd’hui

Reprise et débat avec la salle : 11h30 – 12h15

Pause déjeuner : 12h15-13h30

14h – 16 h – Ateliers

Atelier A : Adaptations au contexte politique national et supra-national : 14h00 (Amphithéâtre S1)
Discussion : Laurent Gutierrez (Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université de Rouen, CIVIIC)

  • Brigitte Morand (Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université BlaisePascal / ACTé) La Guerre froide dans les manuels d’histoire français de 1960 à 2011 : le roman national, suite… et fin ?
  • Jean-Pierre Chevalier (Professeur des Universités de Géographie, Université de CergyPontoise/EMA) Les territoires d’identité à l’école primaire. Une géographie scolaire à géométrie variable (1950-2012)

Pause : 14h45-15h

  • Marie-France Bishop (Professeure des Universités en didactique du français, Université Cergy-Pontoise-Institut d’éducation/EMA) Les fables à l’école élémentaire suisse et française, de 1945 à 2010 : Un objet de patrimoine européen ?
  • Marie-France Rossignol (Docteur en Sciences de l’éducation, Université Paris-Est, Créteil/ESPE) Culture scolaire et Humanisme dans l’enseignement secondaire : réinstallation d’un mythe ou utopie différenciatrice ? Reprise et débat avec la salle : 15h45-16h15

Atelier B : Usages des figures scolaires : 13h45 (Amphithéâtre L3)
Présidence : Jacqueline Sainclivier (Professeure des Universités, Rennes-2)

Discussion : Christian Amalvi (Professeur des Universités en Histoire, Montpellier-III)

  • Olga Konkka (Doctorante en Civilisations Slaves, Bordeaux-3/EEE) (sous réserve) L’évolution de Joseph Staline dans les manuels scolaires d’histoire en Russie (19902012)
  • Jérémie Dubois (Maître de conférences d’Histoire, URCA/CERHIC) Le statut de Garibaldi dans les manuels scolaires d’histoire en Italie après 1945

Pause : 14h45-15h

  • Pascal Semonsut (Docteur en Histoire, Paris-IV) La préhistoire au miroir de l’école du second XXe siècle français
  • Manon Laurent (Doctorante en sciences politique, Paris-7 Diderot) Un programme d’enseignement pour édifier un socialisme à la chinoise

Reprise et débat avec la salle : 15h45-16h15
Pause : 16h15-16h30
16h30 – 18 h – Séance plénière (Amphithéâtre L3)

La nation en dehors des « Humanités »? 

Présidence : Jérémie Dubois

Discussion : Renaud d’Enfert (Maître de conférences en Histoire des Sciences, ESPE de Cergy-Pontoise)

  • Fadi Jaber (Docteur en Histoire, INALCO) Geber dans les manuels scolaires arabes de chimie
  • Catherine Radtka (Docteure en Histoire des sciences, EHESS/ ATER GHDSO) Manuels de sciences et constructions nationales (France, Royaume-Uni, Pologne)

Reprise et débat avec la salle : 17h30-18h

Vendredi 20 mars 2015

9 h 00 – 12 h – Séance plénière (Amphithéâtre L3)

Adaptations et recyclage du roman national aux minorités

Présidence : Patricia Legris

Discussion : Roger-François Gauthier (IGAENR – membre du Conseil supérieur des programmes)

  • Youenn Michel (Maître de conférences en Sciences de l’éducation, université de Caen-Basse-Normandie) La tolérance républicaine à l’aune des autorisations d’enseigner les différentes langues régionales, en France de 1945 à 1990
  • Laurence De Cock (Doctorante en Sciences de l’éducation, Lyon-2) L’enseignement du fait colonial en France au miroir des débats sur l’intégration depuis les années 1980

Questions avec la salle : 9h45-10h
Pause : 10h-10h30

  • Géraldine Bozec (MCf en Sciences de l’éducation, Université de Nice) « Nos ancêtres les Gaulois » et autres récits… Adaptations et permanence des mythes nationaux dans l’enseignement de l’histoire à l’école primaire en France
  • Françoise Lantheaume (Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Lyon-2) Du côté des élèves : des frontières disciplinaires poreuses, une certaine permanence de la nation

Reprise et débat avec la salle : 11h15-12h
Déjeuner : 12h-13h30
13 h 30 – 15 h – Séance plénière (Amphithéâtre L3)

Présentation des associations partenaires : 13h30-13h45

Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Education (ATRHE)
Comité Universitaire d’Informations Pédagogiques (CUIP)

(Faux) usages politiques des disciplines scolaires

Présidence : Martine Safra (CUIP)

Discussion : Jérémie Dubois

  • David Lefrançois (Professeurs de didactique, Université du Québec), Jean-François Cardin (Université de Laval), Marc-André Ethier (Université de Montréal) Discours sur la nation en contexte de réforme scolaire et histoire conservatrice au Québec
  • Rachel Hutchins (Maître de conférences en Civilisation américaine, Université de Lorraine) Les usages de la nation dans l’enseignement de l’histoire aux Etats-Unis
  • Charles Heimberg (Professeur de Didactique, Université de Genève) L’histoire scolaire en Suisse romande, entre mythes et silences

Reprise et débat avec la salle : 15h-15h45
Pause : 15h45-16h

  • Conclusion par Jérémie Dubois, Patricia Legris et Laurent Gutierrez : 16h00-16h30

Lieux

  • Amphi L3, amphi S1 – Université Rennes 2 Campus Villejean (Rennes) Place du recteur Henri Le Moal
    Rennes, France (35)

Dates

  • jeudi 19 mars 2015
  • vendredi 20 mars 2015
  • Contacts
  • Nathalie Blanchard
    courriel : nathalie [dot] blanchard2 [at] uhb [dot] fr

PARUTION – F. GUGELOT, LA MESSE EST DITE

Gugelot

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du livre La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, publié par Frédéric Gugelot, membre du CERHiC et professeur d’histoire contemporaine à l’URCA :

Frédéric Gugelot, La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015.

 

Au XXe siècle, alors que la sécularisation de la société s’amplifie, que les vocations ecclésiastiques s’effondrent, des écrivains catholiques aspirent à obtenir une vraie reconnaissance littéraire tout en revendiquant leur étiquette de croyant. De Barbey d’Aurevilly à Bernanos, de Bloy à Cesbron, de Bourget à Michel de Saint- Pierre, ils offrent aux lecteurs deux veines d’une littérature d’inspiration catholique profondément distinctes. Ils développent une nouvelle forme de fiction, le roman sacerdotal, où un prêtre de papier est au cœur du drame, mêlant inextricablement écriture d’engagement et recherche littéraire. Enjeux spirituels, politiques, sociaux et littéraires ne se séparent pas. Même les choix esthétiques répondent à un projet tant littéraire que spirituel.

Frédéric Gugelot est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Reims. Ses travaux portent sur une histoire culturelle du religieux, en particulier sur les « marches intellectuelles » de l’Église, ces zones frontières de l’intelligence chrétienne par lesquelles les individus entrent, participent ou sortent de l’institution. Il a publié en 2010 La conversion des intellectuels au catholicisme en France 1885-1935, CNRS Éditions et a participé à l’ouvrage dirigé par Bruno Dumons et Christian Sorrel, Le catholicisme en chantiers, France XIXe-XXe siècles, paru en 2013 aux Presses universitaires de Rennes.