Archives de catégorie : Billets

Séminaire du CERHiC, 5 nov.: Noémie Villacèque

Séminaire d’équipe « Normes et pouvoirs »

Jeudi 5 novembre 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims Champagne-Ardenne à distance

Lors de cette séance, nous aurons le plaisir d’entendre Noémie VILLACEQUE, Maîtresse de conférences en Histoire ancienne et membre du CERHiC, pour une intervention intitulée : « Le luxe, un problème politique dans l’Athènes démocratique ? »

L’assistance au séminaire est obligatoire pour les étudiants inscrits en Master Recherche. Mme Villacèque a toutefois accepté que son intervention soit enregistrée pour les étudiants qui ne pourraient la suivre en direct. L’enregistrement ne sera disponible que pendant deux semaines.

Les auditeurs extérieurs aux CERHiC peuvent obtenir le lien de connexion (Zoom) en s’adressant à mh.morell@univ-reims.fr

Image : Vase grec à figures rouges (Harvard Art Museum, Etats-Unis). Photo de J. F. sur Flickr, 2018.

Hommage à Samuel Paty

Les membres du CERHiC se joignent à la communauté universitaire pour exprimer leur sentiment d’horreur face à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, hier à la sortie de ses cours. Ils expriment à ses proches, à ses collègues et à ses élèves leurs sincères condoléances. Ils adressent un message de soutien à leurs collègues enseignants du primaire et du secondaire, premiers acteurs de la transmission des principes de la laïcité, premiers engagés sur le terrain de la diffusion des connaissances et premiers exposés aux ravages de l’obscurantisme et du fanatisme.

Cet acte odieux fait mesurer tout le prix que doivent attacher l’Etat, l’Université et la société française à l’enseignement des savoirs critiques en général, et de l’histoire en particulier.

Soeurs pauvres, 1220-2020. Colloque, 9-10 octobre

Vers 1220 est fondé à Reims le premier monastère de clarisses dans le royaume de France. Le huitième centenaire de cet événement est l’occasion de faire le point sur l’histoire du monastère, sur le temps long du XIIIe au XXIe siècle. De l’arrivée de Marie de Braye, venue d’Assise à Reims, à la création d’un nouveau monastère en 2000 à Cormontreuil, en passant par les abbesses Colbert et la fermeture révolutionnaire, le colloque « Soeurs pauvres, 1220-2020. Huit siècles de vie clarisse à Reims », s’attachera à comprendre comment les clarisses de Reims se situent dans l’histoire rémoise et dans l’histoire clarisse. Son organisation scientifique est assurée par Véronique Beaulande-Barraud, professeure en histoire du Moyen Âge à l’Université de Grenoble-Alpes, et Pierre Moracchini de l’École franciscaine de Paris, historien de la famille franciscaine. Son organisation logistique est assurée par le CERHiC-EA2616 (Université de Reims Champagne-Ardenne), avec la communauté des Clarisses de Cormontreuil.

Dates: 9 et 10 octobre 2020

Lieu : ESAT l’Eveil, Cormontreuil.

L’inscription est obligatoire (date limite le 5 octobre), pour permettre le respect des mesures sanitaires. Par courriel auprès de Marie-Hélène Morell : mh.morell@univ-reims.fr ou du monastère : clarissescormontreuil@orange.fr

Il est possible aussi d’assister au colloque par visioconférence, en s’inscrivant auprès de Marie-Hélène Morell pour l’envoi des liens de connexion (Zoom).

Le 8e centenaire des clarisses donne aussi lieu à une exposition aux Archives départementales de la Marne, site de Reims, 44 avenue de l’Yser, 51100 Reims, du 5 au 30 octobre.

Emplacement du monastère de Sainte-Claire à Reims

Programme

VENDREDI 9 OCTOBRE. Autour de la chronique du monastère de Reims (XVIIe siècle)

Horaire

 

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 15

Sœur Alice-Anne, organisateurs

Accueil

 

 

 

Patrick Demouy, Université de Reims

9h30

Patrick Demouy (URCA)

Introduction

9h45

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

La chronique de Reims : un objet historique

10h05

Sœurs Pierre-Marie et Marie-Bénédicte

À la recherche des sources

10h15

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

Traces archivistiques de la communauté médiévale 

10h45

Discussion

11 h 00

Pause

11 h 30

Sean Field (University of Vermont, en visioconférence)

De Reims à Paris : le rôle des sœurs de Reims dans la fondation et les premières années de Longchamp 

12h

Discussion

Repas

14h

 

Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris)

Le monastère de Reims au temps des réformes

 

 

 

 

Véronique Beaulande-Barraud (Université de Grenoble)

14h30

Discussion

14 h 45

Caroline Galland (Université de Paris-Nanterre)

 

L’écriture de la chronique des clarisses de Reims en 1652 : comment faire du passé un présent utile ?

15h15

Discussion

15h30

Pause

16 h

Bertrand Marceau (Université de Reims)

Une direction politique ? Les Colbert chez les Clarisses de Reims sous Louis XIV

16 h  30

Discussion

16h45

Pause

17h15

Jacques Dalarun (CNRS, Institut de France, en visioconférence)

Conclusions de la journée

         

 


SAMEDI 10 OCTOBRE. Disparition, refondation, mutations

Horaire

intervenant

sujet

Président de séance

9 h 00

Sœur Marie-Noëlle (monastère de Nantes) et sœur Marie-Bénédicte

1933 : la refondation

 

 

 

Frère Eric BIDOT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 h 30

Frédéric Gugelot (Université de Reims)

Une histoire dans l’Histoire, Tinqueux, un couvent clarisse de la Grande
Guerre au concile

10 h 00

Discussion

10 h 20

Pause

10 h 40

Maxime Hermant (Université de Paris Nanterre)

Entre soumission, contrainte et accommodement. Les clarisses de Reims durant la Révolution.

 

11 h 10

Jean-François Boulanger (Université de Reims)

1792-1933: esprit de sainte Claire es-tu là ? 

 

11h40

Discussion

12 h 00

Sœur Élisabeth

En guise de conclusion : Déménager (2000) : quelle place pour un monastère aujourd’hui ?

12h15

Repas

 

Séminaire du CERHIC, 1er oct. : Bertrand Marceau

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 1er octobre 2020, de 12 h. 30 à 14 h.

Université de Reims, Campus Croix Rouge (salle précisée ultérieurement)

Bertrand Marceau : Administrer. La bureaucratie ecclésiastique au service de l’expansion européenne à l’époque moderne.

Bertrand Marceau, docteur en histoire et ancien membre de l’Ecole française de Rome, est maître de conférences à l’Université de Reims-Champagne-Ardenne et membre du CERHiC. Le livre issu de sa thèse, intitulé Exercer l’autorité : l’abbé de Cîteaux et la direction de l’ordre cistercien en Europe (1584-1651), a été publié en 2018 aux éditions Honoré Champion.

Image d’illustration : Bernardo Strozzi, Portrait du cardinal Federico Cornaro (détail), v. 1640. Museo del Settecento Veneziano, Venise (Italie).

Rentrée du CERHIC

Le CERHIC est heureux d’accueillir en cette rentrée universitaire deux enseignants-chercheurs : Marc Rigaudière, professeur de musicologie, et Bertrand Marceau, maître de conférences en histoire moderne.   

L’équipe souhaite une heureuse retraite à Bertrand Porot, professeur de musicologie, en le remerciant chaleureusement de la contribution qu’il a apportée au rayonnement du CERHiC par ses travaux et ses qualités humaines, durant ses années d’enseignement et de recherche à l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Le CERHiC passe au télétravail

En raison de l’épidémie de COVID-19, les séances de séminaire programmées dans les prochaines semaines ne pourront avoir lieu.  Les étudiants de Master recherche sont invités à rester en contact avec leurs directeurs et directrices de mémoire pour le suivi de leur travail, et à consulter les ressources mises en ligne sur la plateforme de cours. 

 

Image « Restez à la maison » : Mathieu Persan, illustrateur (@mathieupersan).

Journée d’étude « Musiques des cathédrales, cathédrales en musique » : 2 décembre

Journée d’étude d musicologie, organisée par Stéphan Etcharry

Lieu : Université de Reims Champagne – Ardenne, Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, amphi recherche

Le lundi 2 décembre 2019 de 9 h. 15 à 16 h. 30

Depuis leur construction, les cathédrales sont non seulement des lieux de culte mais aussi des lieux de vie, d’éducation et de pratiques musicales. Quelles sont les activités musicales et sociales qui leur sont liées ? Comment les différentes pratiques et rituels liturgiques qui se sont succédés depuis les origines ont-ils conditionné des formes poético-musicales, des ensembles vocaux et instrumentaux, des usages musicaux adaptés, ou encore l’utilisation et le répertoire de certains instruments ? Au-delà de leur fonction religieuse première, on s’interrogera aussi sur les diverses représentations véhiculées par les cathédrales au fil du temps, tour à tour source d’inspiration artistique ou emblème plus « politique », sur l’acoustique liée à leur architecture, et sur les œuvres qui ont ainsi été engendrées.

9 h. 15 : Accueil  
9 h. 40 : Introduction de la journée  
Modérateur : Stéphan Etcharry
9 h. 45 : Thierry Grandemange (URCA, CERHiC)
Guillaume de Machaut et Notre-Dame de Reims  
10 h. 20 : Pierre Méa (organiste titulaire du Grand Orgue de la cathédrale de Reims / CRR de Reims)
Le Grand Orgue de la Cathédrale de Reims : histoire et fonctionnement  
11 h. : Intermède musical assuré par les étudiants du département
de musique et musicologie,
atelier de Nicolas Bouvier et chœur sous la direction d’Hélène Leroy.    
11 h. 30 : Patrick Demouy (URCA, CERHiC)
Les maîtrises des cathédrales au Moyen Âge  
12 h. 15 : Déjeuner  
Modérateur : Patrick Demouy
14 h. : Bertrand Porot (URCA, CERHiC)
Les maîtrises parisiennes aux XVIIe et XVIIIe siècles,
thèse inédite de Phlippe Lescat  
14 h. 35 : Florence Doé de Maindreville (URCA, CERHiC)
Mises en scène musicales des cathédrales pendant la Première Guerre
mondiale  
15 h. 15 : Intermède musical assuré par les étudiants du département
de musique et musicologie
atelier de Nicolas Bouvier et chœur sous la direction d’Hélène Leroy    
15 h. 45 : Pierre Rigaudière (URCA, CERHiC)
Le Encantadas d’Olga Neuwirth, ou comment encapsuler un lieu
dans une œuvre musicale  
16 h. 30 : Conclusion de la journée  

ANR PARABAINO : violences de masse en temps de guerre

Le Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC, EA 2616) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne a obtenu un financement de l’appel à projet de l’Agence Nationale de Recherche intitulé « Génocides et violences de masse » pour le programme de recherche « PARABAINO, massacres, violences extrêmes et transgression en temps de guerre (Antiquité grecque et romaine) ».

Le programme PARABAINO, en centrant l’étude sur l’Antiquité, se propose d’être un socle et un point de départ à la réflexion d’ensemble qui a commencé à être menée sur les génocides et les violences de masse.

Ce programme est coordonné par Isabelle Pimouget-Pedarros, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Nantes (CRHIA), en collaboration avec Nathalie Barrandon, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Reims-Champagne Ardenne (CERHiC). Deux autres institutions sont partenaires : l’Université du Mans (CReAAH- Annie Allely) et l’Université de Caen (HisTéMé/Anhima- Jean-Baptiste Bonnard). Le programme commencera en janvier 2020.

Le programme PARABAINO propose d’appréhender les massacres et les violences extrêmes à travers les expériences grecque et romaine dans une perspective comparée et pluridisciplinaire (Anthropologie, Archéologie, Histoire, Histoire de l’Art, Lettres Classiques, Philosophie). Il s’agit d’étudier la genèse de ces pratiques afin d’inscrire l’Antiquité dans la compréhension globale des génocides et des violences de masse ; les résultats obtenus ont vocation à enrichir la connaissance des sociétés anciennes et à produire un savoir susceptible de contribuer à la réflexion d’ensemble sur le sujet.

Grâce à l’expertise de ses membres, l’équipe du programme PARABAINO proposera une réflexion guidée par trois thèmes transversaux : le corps, le sacré, l’identité.

Un corpus et une étude lexicale seront mis en œuvre afin de nourrir une analyse scientifique scandée par l’étude des pratiques, des discours et des représentations des violences de masse. Les résultats seront mis en ligne sous une forme simplifiée pour le bénéfice des chercheurs, des enseignants du secondaire et du grand public. Le site internet proposera donc en accès libre des fiches analytiques des principales sources textuelles et iconographiques et des fiches thématiques par axe de recherche, mais aussi une bibliographie, un lexique, des résumés des articles et des captations des communications. En effet, des rencontres scientifiques répondant aux questions posées par le programme, puis leur publication complèteront la dissémination et valorisation des résultats auprès des étudiants et des chercheurs, spécialistes de l’Antiquité et/ou des génocides et violences de masse.

Le programme Parabaino recrute un(e) postdoctorant(e) pour une durée de 18 mois (janvier 2020-juin 2021).