Tous les articles par CERHiC

Publication : La Maison d’Arenberg en France

Le CERHiC a le plaisir de vous annoncer la parution de La Maison d’Arenberg en France, ouvrage collectif publié sous la direction scientifique de Claude-Isabelle Brelot (Professeure émérite à l’Université Lumière Lyon 2) et de Bertrand Goujon (maître de conférences à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHiC-EA 2616).

Cet ouvrage, qui a été présenté à la Fondation Del Duca (Institut de France, Paris) sous les auspices de la Fondation d’Arenberg (Enghien, Belgique) en novembre 2018, donnera lieu à plusieurs conférences en région au cours de l’année à venir.

L’une d’elles se tiendra le samedi 6 avril 2019 dans la salle du Manège à Givet (Ardennes), à partir de 15 h 30, sur l’invitation de l’association « Ardenne wallonne ».

Isabelle Brelot, Bertrand Goujon (dir.), La Maison d’Arenberg en France, 2018, 2 vol., 704 p.
ISBN : 9789071868009
Pour commander le livre :
https://www.arenbergfoundation.eu/fr/livres/la-maison-darenberg-en-france

Présentation du livre :

Séminaire du CERHiC, 12 février : Julie Verlaine

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Mardi 12 février 2019, de 12 h 30 à 14 h.

Julie Verlaine

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle polyvalente

Du marché au musée. Pour une histoire culturelle des
intermédiaires artistiques après 1945
.

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne et membre junior de l’Institut universitaire de France, Julie Verlaine poursuit des recherches sur l’histoire sociale et culturelle des arts et du patrimoine du XXe siècle. Elle a publié notamment Les galeries d’art contemporain à Paris. Une histoire culturelle du marché de l’art, 1944-1970 (Paris, Publications de la Sorbonne, 2012) issu de sa thèse de doctorat. Elle est présidente de Mnémosyne, association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre.

Dans le domaine des arts plastiques comme ailleurs, les années suivant la Seconde Guerre mondiale ont vu la professionnalisation des acteurs culturels, le bouleversement des hiérarchies établies et l’intensification des circulations et des échanges. Dans cette conférence, J. Verlaine étudiera quelques cas particulièrement illustratifs des enjeux de la période, et mettra en avant quelques figures clés, en plaidant pour une histoire sociale et culturelle des intermédiaires artistiques.

Photographie d’en-tête : Iris Clert entourée de ses « poulains », en mai 1959. De gauche à droite : Jean Tinguely, Yves Klein, Werner Ruhnau, Brô, Soto. Bibliothèque Kandinsky.

Séminaire : Histoire comparée et connectée des christianismes orientaux (XVIe-XIXe s.)

 

Ce séminaire est organisé par Bernard Heyberger,directeur d’études de l’EHESS, directeur d’études de l’EPHE (TH) (CéSor) avec Elena Astafieva, chargée de recherche au CNRS (CERCEC) ; Aurélien Girard, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CERHiC ; Vassa Kontouma, directrice d’études à l’EPHE ; Radu Paun, chargé de recherches au CNRS (CERCEC). Il se tient les quatrième mardi du mois à l’IISMM (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), 96 boulevard Raspail 75006 Paris, de 9h-13h, Salle de réunion, 1er étage.

La prochaine séance aura lieu le mardi 22 janvier : Claire Bosc-Tiessé (CNRS/INHA) : Stratigraphie des usages et statuts des icônes en Ethiopie, XVe – XVIIIe siècleJulien Auber de Lapierre (EPHE) : La réfection des églises du Caire au XVIIIe siècle : l’exemple de Saint-Mercure

Une équipe formée de spécialistes de différentes Églises et aires culturelles (Ruthènes, Russes, Grecs, Roumains, Arméniens, Arabes melkites et maronites, Assyro-chaldéens, Éthiopiens …) se réunit depuis plusieurs années au CéSoR pour confronter thématiques, méthodes et résultats de recherche portant sur des mutations et des processus comparables, des Réformes à la première guerre mondiale.

Les mutations intervenues dans ces aires culturelles à partir des Réformes protestante et catholique, dans la pratique rituelle et liturgique, dans la formation du clergé et la disciplination des fidèles, dans la production de définitions dogmatiques, ont contribué à préciser et à faire évoluer les identités respectives dans un climat de compétition et d’émulation des différentes confessions présentes sur le même terrain, mais selon des processus comparables : introduction du livre imprimé, choix et pédagogie linguistiques, développement d’une science administrative, références à l’érudition occidentale, rôle des personnalités « entre-deux » circulant entre différentes aires culturelles et confessionnelles… En s’attachant à étudier et à comparer ces processus, les participants du séminaire réussissent à établir des connections, parfois à en mettre au jour des inattendues, entre personnalités, institutions et lieux appartenant à des aires culturelles différentes.

Programme complet de l’année 2018-2019

Mardi 20 novembre 2018 : Anna Lampadaridi (Newton International Fellow, British Academy) / Université d’Oxford. Regards sur l’histoire d’une bibliothèque grecque : le Métochion du Saint-Sépulcre à Constantinople (XVIIe-début XXe s.) – Lidia Cotovanu (Institut d’Histoire “Nicolae Iorga” de l’Académie Roumaine, Bucarest) : Le fond de livres grecs manuscrits et imprimés de la Métropole de Moldavie.

Mardi 18 décembre 2018 : Flora Kritikou (Université Nationale et Capodistrienne, Athènes) : La Bibliothèque de Sainte Catherine du Sinai à Candie : les manuscrits musicaux du prêtre moine Gerasimos Yalinas (XVIIe s.) – Konstantinos Vetochnikov (Collège de France) : Aux racines de la question ecclésiastique ukrainienne (XVIIe siècle).

Mardi 22 janvier 2019 : Claire Bosc-Tiessé (CNRS/INHA) : Stratigraphie des usages et statuts des icônes en Ethiopie, XVe – XVIIIe siècleJulien Auber de Lapierre (EPHE) : La réfection des églises du Caire au XVIIIe siècle : l’exemple de Saint-Mercure

Mardi 26 février : Stéphane Ancel (CNRS / CeSoR / Open Jerusalem) : S’implanter, interagir et pourtant se dire isolé et marginalisé : la communauté éthiopienne chrétienne de Jérusalem (1840-1917) –Angelos Dalachanis (École française d’Athènes/Open Jerusalem) : Les Grecs d’Orient : un prisme pour repenser l’histoire contemporaine du Proche-Orient, XIXe-XXe s. 

Mardi 26 mars : Ovidiu Olar (Institut d’Histoire “Nicolae Iorga” de l’Académie Roumaine, Bucarest) : Voyages et visions. Constantinople vue par Giulio Mancinelli SJ (m. 1618)Thierry Ganchou (CNRS) : Enquête sur l’institution ottomane méconnue du prôtogéros ou kocabaşi (XVe-XVIIIe siècles).

Mardi 28 mai : Lora Gerd (Institut historique, Académie des sciences, Saint-Petersbourg) The Patriarcate of Alexandria in the 19th century and its relations with Russia. Bilan/ conclusion du séminaire

Conférence : Cervantes, une vie dans l’Espagne du Siècle d’Or

Dans le cadre de l’Université du Temps Libre (IUTL) de l’université de Reims Champagne-Ardenne, Isabelle Poutrin, Professeure d’histoire moderne, donnera deux conférences sur Miguel de Cervantes (1547-1616) :

mardi 15 janvier : Le manchot de Lépante

mardi 29 janvier : L’auteur de L‘Ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche (1605)

Les deux conférences ont lieu de 16 à 18h. à la Maison diocèse Saint-Sixte, 6 rue du lieutenant Harduin, à Reims.

 

Café Histoire, 23 janvier : John Tolan

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne vous invitent le mercredi 23 janvier au Café de Reims, 85 place Drouet d’Erlon (à Reims), de 18h. à 20h.

La conférence du jour sera donnée par John Tolan, qui présentera son livre Mahomet l’européen. Histoire des représentations du Prophète en Occident (Paris, Albin Michel, 2018).

Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Nantes, spécialiste de l’Espagne médiévale et des relations entre chrétiens, juifs et musulmans dans le monde méditerranée médiéval, John Tolan a dirigé le programme européen (ERC) RELMIN sur “Le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen (Ve-XVe siècle)”, de 2010 à 2015.

Il est partenaire, avec Mercedes Garcia-Arenal (CSIC, Espagne), Roberto Tottoli (Université de Naples, Italie) et Jan Loop (Université de Kent, Royaume-Uni) du programme européen EuQu “The European Qur’an” destiné à étudier l’influence du Coran sur l’histoire religieuse, culturelle et intellectuelle de l’Europe dans la longue durée (1150-1850). Ce programme ERC Synergy Grant est financé par l’Union européenne pour 2019-2025.

Ouvert au public, entrée libre avec consommation. 

Crédits photo : Fragment du Ms. 235 de la Biblioteca de Castilla-La Mancha, el Coran aljamiado de Tolero (v. 1606), édition réalisée par Consuelo Lopez-Morillas (Giron, Trea, 2011).

 

 

Séminaire du CERHiC, 21 janvier : Sylvie Steinberg

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Lundi 21 janvier 2019, de 16h30 à 18h.

Campus Croix Rouge, bâtiment 13, salle R112

Sylvie Steinberg

Directrice d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Sylvie Steinberg est spécialiste de l’histoire des femmes et du genre à l’époque moderne. Depuis sa thèse de doctorat (publiée en 2001 : La confusion des sexes. Le travestissement, de la Renaissance à la Révolution), elle explore divers thèmes relevant de l’histoire de la sexualité et du corps.

Une tâche au front. La bâtardise au XVIe et XVIIe siècles (Paris, Albin Michel, 2016) est le livre issu de son travail d’HDR. Elle a récemment dirigé Une histoire des sexualités (Paris, Puf, 2018).

Séminaire du CERHiC, 13 déc. : Emmanuelle Walter

Séminaire du CERHiC

Normes et pouvoirs

Jeudi 13 décembre 2018, de 12h30 à 14h.

Campus Croix-Rouge, bâtiment 13, salle R 112 

Emmanuelle Walter

Qui dirige le sport ?

Regard sociologique sur l’articulation entre normes et pouvoirs dans le sport contemporain.

Maître de conférences en sociologie à l’URCA (UFR STAPS) et membre du laboratoire CEREP, Emmanuelle Walter consacre ses recherches au travail bénévole et salarié dans les clubs sportifs. 

Dans les formations des étudiants à la sociologie du sport, il est d’usage de commencer par définir le sport. Or, loin d’être un simple cadrage rhétorique, cette seule démarche permet d’entrer immédiatement dans le vif du sujet : si le sport est une notion polysémique ou, plutôt, si les définitions du sport sont multiples, variées et même contradictoires, c’est parce qu’elles montrent que le sport est traversé par des enjeux de lutte autour des normes définissant “ce qu’il doit être” et de celles qui renvoient à sa gouvernance et à sa régulation (“comment il doit être dirigé, et par qui”). Ces luttes autour des normes sportives révèlent des logiques de domination et de hiérarchisation politiques, économiques et sociales qui classent et déclassent les organisations et les individus concernés. 

Entrée libre.  

Organisation scientifique : Véronique Beaulande-Barraud, Bertrand Goujon, Noémie Villacèque.  

Crédits photographiques : Nova Academy Sports. Charlotta Wasteson sur Flickr, 2015.

Publication : Les livres des maîtres de Sorbonne

Le CERHiC annonce la publication du livre co-dirigé par Claire Angotti (membre du CERHiC, maître de conférences en histoire médiévale), Gilbert Fournier (IRHT) et Donatella Nebbiai  (IRHT) :

Les livres des maîtres de Sorbonne.  Histoire et rayonnement du collège et de ses bibliothèques du XIIIe siècle à la Renaissance,

Paris, Publications de la Sorbonne, 2018 (préface de Philippe Genet).

Ce livre a obtenu la 2e médaille du concours des Antiquités de la France, attribuée par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, et remise aux auteurs le 30 novembre 2018 à l’occasion de la rentrée solennelle de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.  

Le collège de Sorbonne a été créé en 1257 à Paris sous les auspices des pouvoirs royaux et pontificaux. Parmi les collèges séculiers, il innove en se dotant de bâtiments et de revenus réguliers et en accentuant sa vocation intellectuelle, dont la bibliothèque est le dispositif principal. Elle renferme plus de 1 000 volumes à la fin du XIIIe siècle et est organisée en deux dépôts, l’un destiné à la consultation sur place, l’autre au prêt, pour répondre aux besoins des sociétaires, des étudiants et des maîtres.

Cet ouvrage s’attache à étudier les livres du collège, de leur acquisition par les maîtres jusqu’à leur entrée dans l’établissement. Il analyse leur circulation au sein des divers dépôts et leurs usages par les sorbonistes ou par des lecteurs étrangers. Il éclaire les relations du collège avec son environnement institutionnel et social, et l’influence culturelle exercée par la bibliothèque du Moyen Âge à la Renaissance.

Deux instruments complètent cette publication : un guide codicologique sur les manuscrits du collège et une bibliographie exhaustive des travaux portant sur sa bibliothèque. Mobilisant plusieurs disciplines (histoire, littérature, sociologie et philosophie), ce livre offre les premiers jalons d’une histoire renouvelée des bibliothèques universitaires.

Pour en savoir plus, cliquer ici