Publications : Gouvy et Bizet

Découvrez ici deux publications récentes de Marc Rigaudière, Professeur de musicologie et membre du CERHiC :

D’Angelo Mario, Kaltenecker Martin, Rigaudière Marc (éd.), Théodore Gouvy, recherches récentes. Actes du deuxième colloque international, Paris 2019, Paris, Le manuscrit, 2023.

Ce premier volume des publications de l’Institut Théodore Gouvy, fruit du colloque tenu en 2019,  éclaire les multiples facettes du compositeur Théodore Gouvy (1819-1898) dont la vie et la carrière furent partagées entre la France et l’Allemagne. Les recherches récentes, qui s’appuient sur la sociologie, la génétique et l’analyse musicales, permettent d’entrer dans le détail de l’utilisation singulière des formes musicales par Gouvy, des particularités de son style harmonique, de ses réadaptations de mouvements antérieurs et de sa réécriture des poètes de la Pléiade, dont la mise en musique constitue un important épisode de leur redécouverte au XIXe siècle. L’exploration des fonds d’archives et de la correspondance donne plus de relief à la réalité quotidienne d’un compositeur aux prises avec ses éditeurs, ses critiques et ses collègues et aussi à une reconnaissance progressive (élection à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin, intégration dans les dictionnaires de musique).

Table des matières :

Introduction. Un romantique entre France et Allemagne (Mario d’Angelo) ; Théodore Gouvy et le champ musical (Martin Kaltenecker) ; “… Mitglied der Akademie, der er mit besonderer Liebe anhing” Théodore Gouvy und die Berliner Akademie der Künste (Eva-Maria de Oliveira Pinto) ; Théodore Gouvy et la poésie de la Renaissance : l’atelier littéraire d’un musicien du XIXe siècle (Christophe Dupraz) ; Les Trios avec piano nos 2, 3 et 4 de Théodore Gouvy dans le paysage musical français du milieu du XIXe siècle (Pauline Amar) ; Gouvy et la symphonie : un souffle de modernité entre indifférence et admiration (Muriel Boulan) ; Théodore Gouvy et la culture symphonique de Leipzig au XIXe siècle (Stefan Keym) ; Die Adaption von Bläserkammermusik in den Mittelsätzen von Gouvys sechster Sinfonie (Markus Waldura) ; Le fonds Théodore Gouvy : un regard sur l’atelier du compositeur  (Olivier Schmitt); “die Welt wird auf meine unsterblichen Werke warten müssen”. Gouvys Schaffenskrise der 1870er Jahre (Joachim Fontaine); Réception de Théodore Gouvy dans les encyclopédies et les dictionnaires de musique publiés en Europe et aux États-Unis entre 1857 et 1919 (Matthieu Cailliez) ; D’un colloque à l’autre (Sylvain Teutsch) ; Restituer les œuvres inédites de Théodore Gouvy : l’exemple de la cantate Aslega (Entretien avec Alain Thiel).

Bizet Georges, Te Deum, Stuttgart : Carus-Verlag (CV 27.187), 2023. Edition critique par Marc Rigaudière.

Cette édition du Te Deum de Georges Bizet – une œuvre composée en 1858 par le jeune lauréat du prix de Rome lors de son séjour à la Villa Médicis, dans le cadre d’un concours de composition d’œuvres religieuses –préparée par Marc Rigaudière, est la première édition critique « Urtext » (basée sur l’autographe du compositeur, seule source conservée).

Georges Bizet, surtout connu comme compositeur d’opéras, a lui-même admis qu’il n’a en fait aucun goût pour la musique sacrée. Mais avec ce Te Deum, il laisse une œuvre fascinante et expressive. Depuis le majestueux Te Deum laudamus à la fugue chorale élaborée du Fiat misericordia tua et la majestueuse reprise du début, en passant par les mouvements médians caractérisés par les parties solistes Tu Rex gloriae et Te ergo quaesumus, les difficultés éprouvées de son propre aveu par le jeune Bizet en 1858 ne sont pas visibles dans l’œuvre.

Dans le long avant-propos en trois langues, Marc Rigaudière explique en détail le contexte de composition du Te Deum, la genèse de l’œuvre et ses principales caractéristiques, et donne également quelques indications pratique pour l’exécution. Ce texte est suivi d’un rapport critique détaillé.

Image mise en avant : Jules Breton (1827-1906), “Les porteuses d’eau”, v. 1860, collection privée, sur wga.hu



Citer ce billet
CERHiC (2023, 31 août). Publications : Gouvy et Bizet. Les Cahiers du CERHIC. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mkby

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.