Publication : Pierre de Jean Olivi, Sur les lois de l’Ancien Testament

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer l’édition, réalisée par Elsa Marmursztejn, d’un ensemble de textes du franciscain Pierre de Jean Olivi (XIIIe siècle).

Pierre de Jean Olivi, Sur les lois de l’Ancien Testament. Quatre questions disputées. Traité sur les préceptes cérémoniels. Neuf points sur les préceptes judiciels. Mystère du parcours de la Loi et de la Synagogue. Présentation, édition et traduction du latin par Elsa Marmursztejn, Paris, Les Belles Lettres, 2022.

Elsa Marmursztejn est Maîtresse de conférences HDR en histoire du Moyen Âge et membre du CERHiC.

Pierre de Jean Olivi (Petrus Joannis Olivi, 1248-1298) est un religieux franciscain et un théologien français du Moyen Âge qui a exercé une influence considérable sur les Franciscains du Languedoc et sur les Béguins qui les entouraient. C’est l’une des figures les plus marquantes, tant de l’histoire intellectuelle occidentale que de l’histoire religieuse du Languedoc dans la deuxième moitié du XIIIe siècle.

Ces textes de Pierre de Jean Olivi, rédigés dans les dernières années de sa carrière, offrent une version scolastique de la doctrine chrétienne sur la nature et le statut de la Bible hébraïque. Quatre questions disputées portent sur la pertinence des différents types de préceptes. Suit un dossier composite, sans doute constitué par le théologien en vue de la rédaction des questions ou d’un traité perdu ou jamais écrit. Sous des angles variés, ces textes visent à rendre raison des lois de l’Ancien Testament, imparfaites quoique données par Dieu et dont le christianisme se présentait comme l’accomplissement.

La contribution d’Olivi à la réflexion sur la « Loi ancienne » est marquée par sa dépendance envers Thomas d’Aquin et par l’usage du Guide des égarés de Maïmonide, enrôlé dans l’effort scolastique de rationalisation de la Loi et de construction du sens chrétien. Dans le contexte languedocien de la fin du XIIIe siècle, l’usage et la discussion des interprétations maïmonidiennes suggèrent la possibilité de contacts avec des juifs réels. Outre les différents niveaux de contexte (biographique, scolastique, local), la présentation traite des singularités matérielles des textes et des vicissitudes de leur transmission, et envisage les représentations des juifs produites par le discours sur la Loi.

Livrant la pensée sur le judaïsme d’un théologien majeur de la fin du XIIIe siècle, ces textes intéressent tout à la fois l’histoire du travail scolastique, celle des approches chrétiennes de la Bible hébraïque et celle des relations entre juifs et chrétiens au Moyen Âge.

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.lesbelleslettres.com/livre/9782251452555/sur-les-lois-de-l-ancien-testament


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.