Charles VULLIEZ (1938-2021). In memoriam.

Parti à la retraite depuis 2003, le Professeur Charles Vulliez, spécialiste d’Histoire médiévale, est décédé à Paris, jeudi 13 mai 2021, à l’âge de 83 ans. Issu d’un milieu modeste, il passa sa jeunesse en Algérie, avant de mener des études d’histoire qui le conduisirent, nonobstant une dilection prononcée pour l’histoire grecque, à préparer une thèse d’État intitulée Des écoles de l’Orléanais à l’université d’Orléans (Xe-début XIVe siècle), sous la direction de Pierre Riché, Professeur à l’Université de Paris X – Nanterre. C’est dans cette même université que Charles Vulliez enseigna comme assistant, puis comme maître-assistant durant de longues années. Il y soutint son doctorat d’État en 1993 et devint, en 1994, Professeur d’Histoire médiévale à l’Université de Reims, où il enseigna jusqu’en 2003.

Compter les Champenois. Etudes réunies par Patrick Demouy et Charles Vulliez, Reims, Centre d’études champenoises, Presses universitaires de Reims, 1997.
Vivre au village en Champagne à travers les siècles. Etudes réunies par Patrick Demouy et Charles Vulliez, Reims, Centre d’études champenoises, Presses universitaires de Reims, 2000.

Auteur de nombreuses publications savantes, Charles Vulliez était un connaisseur hors pair des programmes et des méthodes d’enseignement médiévaux, des œuvres leur servant de support, des institutions scolaires et universitaires, des docteurs et des étudiants dont il savait reconstituer les carrières avec une précision rare ; il s’intéressait aussi au dictamen, à l’épistolographie et aux institutions ecclésiastiques.

Une très grande bienveillance et une immense modestie se conjuguaient en lui à une forte conscience professionnelle et à une érudition admirable. La mort l’a surpris alors qu’il se consacrait, notamment, malgré sa quasi-cécité et aidé de jeunes collaborateurs, à la publication de sa monumentale thèse d’État restée jusqu’ici inédite.

Isabelle Heullant-Donat, directrice du CERHiC.

Photographie : Epernay (2014), photo de Simon Floch sur Flickr.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.