Publication : transgression en temps de guerre

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer la publication de l’ouvrage collectif issu du programme ANR PARABAINO – Massacres, violences extrêmes et transgressions en temps de guerre [Antiquité grecque et romaine].

Nathalie Barrandon, Isabelle Pimouget-Pedarros (dir.), La transgression en temps de guerre de l’Antiquité à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Enquêtes et documents », 2021, 270 p. ISBN : 978-2-7535-8160-9.

La guerre est, de toutes les activités humaines, celle qui est le plus susceptible de conduire à des débordements, à la démesure, à la radicalité sans borne et donc à la violation de normes fondamentales. Que la guerre soit menée dans le cadre de règles bien définies, partagées, voire intériorisées par l’ensemble des belligérants, il n’en reste pas moins que l’histoire montre que ces règles ne sont pas systématiquement respectées, et peuvent même être totalement bafouées. La guerre constitue donc un champ d’étude privilégié pour aborder la question de la transgression.

Pourtant, peu de recherches y ont été jusque-là consacrées ; si, dans ses formes et manifestations, la violence ordinaire ou extrême sur le champ de bataille a pu faire l’objet d’une attention particulière, l’historiographie s’est en définitive peu intéressée aux mécanismes de déclenchement ainsi qu’à la construction de l’intolérable dans ou en marge des conflits armés. L’ouvrage a pour objectif de préciser les contours du sujet, d’en déterminer la portée et, ce faisant, d’ouvrir des pistes de recherche.

Lien vers le site de l’éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=5110