Séminaire du CERHIC : programme 2019-2020

Le CERHiC réunit ses membres ainsi que les étudiants de Master en histoire de l’URCA pour un séminaire récurrent, en lien avec les axes de recherche de l’équipe. Les séances, ouvertes à tous, se tiennent à l’UFR de Lettres et Sciences humaines (Campus Croix-Rouge).

Organisation scientifique : Claire Angotti, Delphine Diaz, Bruno Restif, Jan Synowiecki.

Séance 1, jeudi 24 octobre 2019, 12 h 30 – 14 h

Malgorzata Durbas, Université de Czestochowa (Pologne), « Les voyageurs polonais dans la France du XVIIIe siècle » (12 h 30 – 14 h).

Séance 2, « Frontières et mobilités à l’époque contemporaine », jeudi 14 novembre 2019, 12 h 30 – 14 h 30

Maxime Kaci (ESPE de Besançon), « Des marges au centre : approche historique des dynamiques (trans)frontalières durant la Révolution française »

Nicolas Charles (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Les réfugiés pendant la Grande Guerre : le cas des Ardennes »

Séance 3, « Cultures visuelles et sonores du XVIIIe au XXe siècle », mardi 28 janvier 2020, 12 h 15 – 15 h 15

Paul François (Université de Nantes), « Les salles de spectacle parisiennes du XVIIIe siècle en réalité virtuelle »

Laurent Cuvelier (EHESS), « La ville captivée. Affichage et économie de l’attention à Paris au XVIII siècle »

Audrey Leblanc (EHESS), « La couleur de mai 1968 »

Séance 4, « Sociétés grecques et romaine : travaux de jeunes chercheurs et nouvelles perspectives », jeudi 6 février 2020, 12 h 30 – 14 h 30

Romain Guicharousse (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Femme et étrangère : une double exclusion dans l’Athènes classique ? »

Cyrielle Landrea (Université de Bretagne-Sud), « La mémoire de la noblesse à la fin de la République romaine »

Séance 5, journée d’études – préparation au concours du CAPES, vendredi 6 mars 2020, 9 h 30 – 16 h 30

Histoire médiévale :

  • Paul Bertrand (Université catholique de Louvain), « Révolution(s) de l’écrit, XIIe-XVesiècles, Europe occidentale »
  • Amélie de Las Heras (EHESS), « Hérésie et littéracie dans le León des années 1230 » (titre provisoire)

Histoire moderne :

  • Xavier Le Person (Université Paris-Sorbonne), « Être ministre dans la monarchie française (vers 1640-vers 1789) »
  • Stéphane Haffemayer (Université de Rouen-Normandie), « La presse dans les contestations politiques du XVIIIe siècle. France, Angleterre et Amérique. Étude comparée »

Histoire contemporaine :

  • Caroline Moine (Université de Versailles Saint-Quentin), «Cultures et politiques culturelles dans la République fédérale allemande »
  • Marjolaine Boutet (Université de Picardie), « Les séries de télévision américaines depuis 1945 »

Séance 6, « Images et iconoclasmes », jeudi 2 avril 2020, 12 h 30 – 14 h 30

Pierre-Antoine Fabre (EHESS), « L’iconoclasme catholique dans l’Europe tridentine et les limites du ‘désenchantement du monde’ »

Emmanuel Fureix (Université Paris-Est Créteil), « L’œil blessé. Politiques de l’iconoclasme après la Révolution française »

Séance 7, « Cultures écrites au Moyen Age, vendredi 15 mai 2020, 12 h 30 – 14 h 30

Sophie Delmas (CIHAM), « Écrit et pouvoir seigneurial » Notes, reportations, éditions : le sermon dans tous ses états » 

Harmony Dewez (Université de Poitiers), « Écrit et pouvoir seigneurial » 

Séance 8, « Actualité de la recherche au CERHiC », jeudi 4 juin 2020, 12 h 30 – 15 h 30

Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), « L’Athènes démocratique, austère ou luxueuse ? »

Isabelle Heullant-Donat (Université de Reims Champagne-Ardenne), présentation de L’Exploration du monde. Une autre histoire des Grandes Découvertes, Paris, Le Seuil, 2019 (sous réserve)

Maxime Gelly-Perbellini (EHESS, Université de Reims Champagne-Ardenne), « Le crime de sorcellerie dans le royaume de France à la fin du Moyen Âge »

Bruno Restif (Université de Reims Champagne-Ardenne), «Construire une histoire de la prière »

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.