La transgression en temps de guerre, 3-4 juillet

La transgression en temps de guerre, de l’Antiquité à nos jours

Université de Nantes, Campus Tertre, bâtiment Censive, salle de Conférences, les 3 et 4 juillet 2019.

Organisation scientifique : Nathalie Barrandon, Professeure d’histoire ancienne (CERHiC, Université de Reims Champagne Ardenne) et Isabelle Pimouget-Pedarros, Professeure d’histoire ancienne (CRHIA, Université de Nantes).

Cette troisième table ronde du programme de recherche « La transgression en temps de guerre » explorera de nouveaux aspects du sujet, comme la cruauté et le paroxysme.

L’objectif du programme est de mener une réflexion sur le temps long, en convoquant plusieurs disciplines : outre l’histoire et l’histoire de l’art, le droit, les sciences politiques, l’anthropologie sociale ou encore la philosophie. Chacun des participants, à partir d’un exemple particulier ou d’une problématique générale, posera un jalon à partir duquel nous tenterons de donner un cadre à notre objet d’étude : comment définir la transgression en temps de guerre ? Quels sont les aspects du phénomène qui nous semblent les plus pertinents ? Comment croiser nos analyses et résultats, qui portent sur des espaces et des temps différents, et qui concernent plusieurs champs disciplinaires ? C’est là tout l’enjeu et l’intérêt de ce programme de recherche. La première table ronde (2017) a précisé les contours du sujet. La deuxième (2018) a approfondi certains thèmes : le corps, le sacré, la représentation et la mise en scène de la transgression. Cette troisième et dernière rencontre clôturera le programme, qui fera l’objet d’une publication prévue pour 2020.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.