Archives par mot-clé : AsileuropeXIX

Lancement du programme ANR AsileuropeXIX

Pour suivre le programme ANR AsileuropeXIX, accueilli par l’Université de Reims (2016-2020)

https://asileurope.hypotheses.org/

 

Nous avons le plaisir d’annoncer la journée d’ouverture officielle des travaux du programme AsileuropeXIX financé par l’Agence nationale de la recherche et porté par le CERHiC au sein de l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Cette journée permettra aux membres du programme de se réunir et de faire connaître leurs travaux sur les exilés et réfugiés politiques dans l’Europe du XIXe siècle.

Jeudi 9 juin 2016

 

Ouverture des travaux du programme ANR

AsileuropeXIX

 

Salle : Campus Croix Rouge, Bâtiment 17, salle du Conseil

 

Accueil des participants

11 h – 11 h 30

Mot de la présidence de l’Université de Reims Champagne-Ardenne

Présentation du CERHiC par Isabelle Heullant-Donat et Diane Roussel, co-directrices du laboratoire

11 h 30 – 12 h 30

Présentation du projet AsileuropeXIX par Delphine Diaz, coordinatrice : programme de recherches, calendrier des activités (2016-2020)

12 h 30 – 14 h 00

Repas

14 h – 15 h 30

Formation au logiciel Lexico3 par André Salem

professeur émérite à l’Université Paris 3

15 h 30 – 16 h 30

Organisation des missions de recherche et préparation de la journée d’étude sur le lexique de l’exil dans l’Europe du xixsiècle (janvier 2017, Musée national de l’histoire de l’immigration), en présence de Marianne Amar, directrice de la recherche du Musée.

Conclusions

Photographie des participants à la journée de lancement du programme ANR :

IMG_7788(3)

Offre de bourse post-doctorale, AsileuropeXIX, 2016-2017

Dans le cadre du projet « jeunes chercheurs » financé par l’Agence nationale de la recherche AsileuropeXIX (2016-2020), le laboratoire du CERHiC (Centre d’études et de recherches en histoire culturelle) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne propose une allocation de recherche post-doctorale pour l’année 2016-2017 sur le thème suivant :

« Les dispositifs d’accueil à destination des exilés et réfugiés politiques en Europe occidentale, 1815-années 1870 »

Missions principales du/de la post-doctorant-e recruté-e :

Le/la post-doctorant-e recrutée assurera le suivi du projet AsileuropeXIX tout au long des 12 mois de son contrat, venant en appui de la coordinatrice du projet (Delphine Diaz, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne).

La personne recrutée, qui devra être familière avec l’histoire des mobilités et des migrations, se verra confier différentes missions qui seront au cœur du projet  et devra pouvoir attester sa capacité à les conduire :

  • Alimentation du carnet de recherches AsileuropeXIX sur la plateforme Hypothèses (https://asileurope.hypotheses.org/);
  • Rédaction de l’appel d’offres pour sélectionner une entreprise de cartographie ;
  • Rédaction du cahier des charges destiné à l’entreprise de cartographie sélectionnée ;
  • Contribution à l’organisation logistique de la première journée d’études qui aura lieu en janvier 2017 au Musée national de l’histoire de l’immigration ;
  • Préparation du projet scientifique de la deuxième journée d’études du projet qui aura lieu en janvier 2018 à la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne ;
  • Participation aux missions de dépouillement dans les archives (missions à Londres, National Archives, Kew ; à Berne, Staatsarchiv) : la personne recrutée devra de ce fait impérativement maîtriser le français de manière courante (oral et écrit), l’anglais (oral et écrit) et si possible l’allemand (oral).
  • Aide scientifique et technique apportée à la coordinatrice du projet dans la création d’une base de données sur les réfugiés frappés d’expulsion en France au xixe siècle grâce au logiciel 4D.

 

Rémunération :

Environ 2.000 euros net mensuel.

 

Conditions d’admission :

Le concours est ouvert à tous les chercheurs-euses, sans distinction de nationalité, ayant soutenu leur thèse de doctorat en histoire dans une université française ou étrangère après le 01/01/2012, à l’exception de ceux et celles ayant déjà bénéficié d’un rattachement au laboratoire d’accueil (doctorat — y compris les cotutelles — et post-doctorat).

Calendrier de recrutement :

  • Date de clôture de l’appel à candidature : le mercredi 8 juin 2016 à 12 h.
  • Résultats d’admissibilité : le vendredi 10 juin 2016.
  • Phase d’admission (auditions à Paris ; par Skype pour les personnes ne pouvant se déplacer) : le lundi 13 juin 2016.

Dossier de candidature :

Le dossier de candidature complet doit être envoyé par mail au plus tard le mercredi 8 juin 2016 avant 12 h. Il sera constitué d’un fichier PDF qui comprendra :

  • un curriculum vitae ;
  • une liste des publications ;
  • une copie du diplôme de doctorat ;
  • le rapport de soutenance (pour les doctorats étrangers, la traduction certifiée conforme à l’original, en français ou en anglais, de toute pièce du même ordre) ; une lettre de motivation en français.

Devront être ajoutées à ce fichier deux publications significatives au format PDF.

Adresses mail auxquelles le dossier doit être envoyé :

asileurope@gmail.com

delphine.diaz@univ-reims.fr

Contact :

Delphine Diaz, maîtresse de conférences en histoire contemporaine

Université de Reims Champagne-Ardenne

delphine.diaz@univ-reims.fr

https://asileurope.hypotheses.org/

Les membres du projet ANR AsileuropeXIX porté par le CERHiC

 

Le projet ANR AsileuropeXIX (voir https://asileurope.hypotheses.org/), porté par le CERHiC et qui commencera au début du mois d’avril 2016, est constitué d’une équipe de onze chercheuses et chercheurs français et européens :

  • Fabrice Bensimon, professeur en civilisation britannique, Université Paris-Sorbonne. Spécialiste de la Grande-Bretagne et de son Empire, il s’intéressera spécifiquement au recours à l’expulsion dans l’Europe du XIXe siècle et aux liens entre exil et colonisation.
  • Delphine Diaz, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Reims Champagne-Ardenne, membre du CERHiC, est la coordinatrice scientifique du projet.
  • Antonin Durand, post-doctorant, ATER à l’ENS Ulm, spécialiste de l’histoire politique de l’Italie au XIXe siècle. Il s’intéressera à l’accueil d’exilés dans le Royaume de Piémont-Sardaigne entre 1848 et l’unification italienne.
  • Laurent Dornel, maître de conférences en histoire contemporaine, membre du laboratoire ITEM, est spécialiste de la France et de l’Espagne et s’intéressera aux dispositifs d’accueil des exilés ainsi qu’à la réception des exilés et réfugiés par la société civile.
  • Hadrien Dubucs, maître de conférences en géographie, membre du laboratoire eNeC à l’Université Paris-Sorbonne, est spécialiste de la géographie des migrations. Il s’intéressera tout particulièrement à la dimension géographique et cartographique du projet AsileuropeXIXe qui vise à créer des cartes sur les itinéraires migratoires des réfugiés au XIXe siècle.
  • Idesbald Goddeeris, professeur en histoire contemporaine à l’Université catholique de Leuven (Belgique), est spécialiste de la Belgique et de la Pologne et s’intéressera aux dispositifs d’accueil pour les réfugiés dans l’Europe du XIXe siècle.
  • Laure Godineau, maîtresse de conférences à l’Université Paris XIII, est membre du laboratoire Pléaide. Elle est spécialiste de l’exil des communards en France et se penchera sur le vocabulaire des exils et migrations au XIXe siècle, ainsi qu’au recours à l’expulsion à l’encontre des réfugiés.
  • Thomas C. Jones est lecturer en histoire contemporaine à l’Université de Buckingham (Grande-Bretagne). Il est spécialiste de la France et de la Grande-Bretagne et s’intéressera dans le cadre du projet au vocabulaire des migrations ainsi qu’à la réception des exilés étrangers dans les pays d’accueil examinés.
  • Jeanne Moisand est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris 1, membre du Centre d’histoire du XIXe siècle. Spécialiste de l’Espagne et des migrations espagnoles vers l’Algérie et l’Empire colonial espagnol (Cuba), elle s’intéressera dans le cadre de ce projet au vocabulaire des migrations, mais aussi eux liens entre exil et colonisation.
  • Romy Sanchez est doctorante en histoire contemporaine à l’Université Paris 1, actuellement ATER à Sciences Po Paris. Spécialiste de l’Espagne et de Cuba, elle analysera les dispositifs d’accueil élaborés pour les réfugiés, et étudiera parallèlement les liens entre exil et colonisation.
  • Juan Luis Simal est profesor ayudante doctor à l’Universidad Autonoma de Madrid (Espagne). Spécialiste de l’exil espagnol à travers l’Europe et le monde, il s’intéressera au vocabulaire des migrations politiques au XIXe siècle, à la création de dispositifs d’accueil pour les exilés et réfugiés, et à la réception de ceux-ci par la société civile.