Axelle Neyrinck

Professeure agrégée d’Histoire et docteure en Histoire du Moyen Âge

ATER à l’Université de Reims Champagne-Ardenne (2018-2019)

Contact: axelle.neyrinck@univ-reims.fr

Formation

2012-2016 : Doctorat d’Histoire médiévale sous la codirection d’Isabelle Heullant-Donat (URCA – CERHiC) et Dominique Iogna-Prat (EHESS, CéSor / CNRS). Titre de la thèse : Le massacre des Innocents : constructions théologiques et usages polémiques (v. 800-v. 1300). Thèse soutenue publiquement le 10 décembre 2016 à l’EHESS, mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité.

2011 : Master 2 Recherche en Histoire médiévale sous la direction d’Isabelle Heullant-Donat (URCA – CERHiC), mention très bien

2008 : Agrégation d’Histoire (rang : 5e)

2005 : CAPES d’Histoire-Géographie (rang : 49e)

2004 : Maîtrise en Histoire grecque sous la direction de Madeleine Jost (Université Paris Nanterre), mention très bien

Enseignement

2018-2019 : ATER à l’Université de Reims Champagne-Ardenne

2015-2018 : ATER à l’Université Paris Nanterre

2012-2013 : animation d’ateliers doctoraux à l’EHESS

2006-2011 : Professeure d’Histoire-Géographie (collège et lycée)

Thèmes de recherche

À la croisée de l’histoire intellectuelle, religieuse et politique et de l’anthropologie historique, ma thèse s’appliquait à comprendre comment, à partir d’un texte fondateur laconique, l’unique verset évangélique Matthieu 2, 16, le massacre des Innocents était devenu un épisode à part entière du récit de l’Incarnation, puis l’objet de dévotions, et enfin un élément de rhétorique utilisé dans des contextes polémiques, en particulier dans des argumentaires antijuifs. Mes recherches actuelles s’articulent autour de trois thèmes principaux. Tout d’abord, j’étudie les commentaires bibliques médiévaux sous l’angle des émotions, du genre et du corps, à travers une réflexion de type anthropologique la représentation de la souffrance des enfants, des violences qui leur sont faites, des douleurs de l’enfantement, de la maternité et du deuil parental. Ensuite, j’effectue un travail d’articulation entre les représentations construites dans l’exégèse biblique médiévale et les pratiques de dénigrement des juifs. Enfin, j’étudie et je compare les discours de haine à l’encontre des juifs et ceux à l’encontre des hérétiques au Moyen Âge.

BL. Aditional MS 42555, f. 28r

Publications significatives

– « La formation d’un espace sacré à Paris sous Louis VII et Philippe Auguste : cimetière des Innocents, communauté parisienne et exclusion des juifs », in Circé. Histoires, Cultures & Sociétés, 4, 2014. URL: http://www.revue-circe.uvsq.fr/la-formation-dun-espace-sacre-a-paris-sous-louis-vii-et-philippe-auguste-cimetiere-des-innocents-communaute-parisienne-et-exclusion-des-juifs/

– « Le lien de caritas dans la société chrétienne médiévale et la justification du baptême des enfants en bas-âge », L’Atelier du Centre de recherches historiques, 15, 2015. URL : http://journals.openedition.org/acrh/6674 (et codirection du numéro de revue)

– « Infractions à la règle ou débordements réglés ? Réflexions autour de la fête des Saints-Innocents à Saint-Gall au Xe siècle », dans I. Heullant-Donat, J. Claustre, E. Lusset, F. Bretschneider (dirs.), Règles et dérèglements en milieu clos (VIe-XIXe siècle). Enfermements II, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, p. 293-305.

Les Cahiers du centre d'études et de recherche en histoire culturelle (EA 2616)