Séminaire du CERHiC, 2 décembre : Guillaume Vial

Séminaire d’équipe “Normes, cultures et pouvoirs”

Jeudi 2 décembre, de 12 h. 30 à 13 h. 45, Campus Croix Rouge (Reims), bâtiment 13, salle E 13 (et en distanciel, lien sur demande à : mh.morell-univ-reims.fr)

Le CERHiC est heureux de recevoir Guillaume Vial, professeur d’Histoire et Géographie au lycée Chrétien de Troyes (Troyes), chargé de cours en histoire à l’URCA (site des Comtes de Champagne). Vice-président de la Société française d’histoire des Outre-mers (SFHOM) et membre du comité de rédaction de la revue Outre-mers. Revue d’histoire, il anime également le site internet de la SFHOM.

Guillaume Vial présentera son livre Femmes d’influence. Les Signares de Saint-Louis du Sénégal et de Gorée, XVIIIe-XIXe siècle. Etude d’une identité métisse, publié à Paris, Maisonneuve & Larose-Hémisphère éditions, en 2019.

Crédits photographiques : Signares, Village de la francophonie au Grand Théâtre National de Dakar, 24 novembre 2014, via RTS Sénégal sur Flikr.

Philippe Buton présente l’Histoire du gauchisme

Philippe Buton, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre du CERHIC, sera à la librairie Guerlin (70, place Drouet d’Erlon) à Reims le mercredi 8 décembre à partir de 17 heures, pour une conférence-débat autour de son dernier ouvrage Histoire du gauchisme. L’héritage de Mai 68 (Paris, Perrin, 2021) suivie d’une séance de signature.

Présentation du livre :

En à peine quelques semaines, ce courant politique devient le porte-parole de la jeunesse et partant de toute une génération. Sous cette bannière se rassemblent les mouvances anarchiste, maoïste et trotskyste, divisées en de multiples groupes qui émergent à la fin des années 1960 (Gauche prolétarienne, Ligue communiste, ORA, OCI, PCMLF…). Derrière ce gauchisme politique se déploie aussi tout un gauchisme culturel, avide de secouer le vieux monde et de changer la vie. Que reste-t-il aujourd’hui dans notre société de cette force politique et de ces aspirations libertaires ?
Dans cette synthèse historique totalement inédite, Philippe Buton répond à cette question et à bien d’autres avec une grande clarté. Retraçant l’aventure du gauchisme, il montre que ce mouvement a certes été uni, notamment autour d’une croyance en une révolution proche et radicale, mais aussi profondément divisé par une multitude de querelles. Il expose également qu’après le « printemps rouge et noir », ce courant est brusquement devenu une réalité tangible que des acteurs traditionnels – la police, l’armée et la gauche parlementaire particulièrement – ont eu bien du mal à prendre en compte. Enfin, il établit que les gauchistes ont été à la pointe de nombreux combats sociaux qui nous animent encore aujourd’hui, notamment la défense des droits des femmes et l’émergence de la conscience écologique. En revenant sur les évolutions politiques du mouvement gauchiste mais aussi sur ses conséquences culturelles et sociales, Philippe Buton dépeint avec brio la France d’une jeunesse bouillante et militante qui, pendant près de dix ans, a cru en l’avènement d’un monde nouveau.

Delphine Diaz, “En Exil” dans les medias

Retrouvez Delphine Diaz et son dernier ouvrage En Exil (Folio Gallimard, 2021) dans les médias :

Sur France 5, dans l’émission C ce soir du 17 novembre, sur le thème “Migrants : la grande instrumentalisation” ?

https://mobile.france.tv/france-5/c-ce-soir-le-debat/…

Sur France Culture, dans l’émission Le Temps du Débat animée par Emmanuel Laurentin, en compagnie du philosophe Raffaele Simone le 15 novembre, dans la série Les termes du débat, 11/44 : “Migrants”

https://franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/les-termes-du-debat-11-44-migrants…

Au micro d’André Loez pour le podcast “Paroles d’histoire” (1er novembre), épisode 219 “Exilés et réfugiés d’Europe” :

http://parolesdhistoire.fr/index.php/2021/11/01/219-exiles-et-refugies-en-europe-avec-delphine-diaz/

Sur RFI le 6 novembre, dans l’émission “Une semaine d’actualité” animée par Amélie Beaucour :

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/une-semaine-d-actualit%C3%A9/20211105-delphine-diaz-historienne-en-exil-les-r%C3%A9fugi%C3%A9s-en-europe-de-la-fin-du-xviiie-si%C3%A8cle-%C3%A0-nos-jours

Le genre du luxe. Journée d’études, 3 décembre

Journée d’études en histoire de l’Antiquité

Organisation scientifique : Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne)

Vendredi 3 décembre 2021 de 10 h. à 18 h., Amphi Turing, Université de Paris, Bâtiment Sophie Germain, place Aurélie Nemours, Paris 13e

10 h. – 10 h. 15. Florence Gherchanoc (Université de Paris) et Noémie Villacèque (Université de Reims Champagne-Ardenne), Introduction

10 h. 15 – 10 h. 45. Lydie Bodiou (Université de Poitiers) et Véronique Mehl (Université de Bretagne Sud), Sensuel et éphémère : le parfum comme marqueur social masculin

10 h. 55 – 11 h. 20. Léa Marquès (Université de Paris & Université de Reims Champagne-Ardenne), Genrer le luxe vestimentaire masculin dans l’Athènes démocratique : un moyen de (se) distinguer ?

Pause

11 h. 40 – 12 h. 05. Inès Medjkoune (Université de Paris), Archè et truphê : construction et usage des portraits des reines barbares

12 h. 15 – 12 h. 40. Cecilia D’Ercole (Ecole des hautes études en sciences sociales), Le luxe des autres. Les ornements en cristal de roche en Apulie aux IVe-IIIe siècles av. J.-C.

Pause déjeuner

14 h. 15 – 14 h. 40. Elodie Bauer (Université de Fribourg & Université de Paris), Occurrences iconographiques de vêtements féminins “de luxe” dans les processions et rites religieux en Grèce classique : le cas des canéphores

14 h. 50 – 15 h. 15. Manfred Lesgourgues (Collège de France), Entre εὐκοσμία et πολυτέλεια : quelle place pour le luxe chez les prêtres grecs ?

Pause

15 h. 35 – 16 h. Sara Karatas (U. de Bristol), Greek Male and female ostentatious clothing and criticism of luxury

16 h. 10 : Discussion finale et conclusion