Archives de catégorie : Podcasts et médias

A VOIR sur ARTE : Claire Angotti et Les Bésicles

L’émission “Faire l’histoire – Par le prisme des objets” s’intéresse cette semaine aux bésicles, ancêtres des lunettes de vue.

Spécialiste de la culture savante et des bibliothèques médiévales, Claire Angotti nous accompagnera dans l’univers des lecteurs et de leurs indispensables auxiliaires, les bésicles.

Filles des premières loupes ou “pierres de lecture” du Moyen Âge monastique, les bésicles accompagnent l’invention du papier et la banalisation du recours à l’écrit. Elles sont alors associées à l’érudition et au savoir. Mais comme elles proposaient une vision déformée, elles sont peu à peu devenues le symbole du charlatanisme. Dans la peinture de la fin du Moyen Âge, elles sont surtout associées aux voleurs et aux escrocs. Faire l’histoire des lunettes, c’est donc s’intéresser à l’histoire des représentations, à l’histoire de la lecture, et saisir de façon originale les transformations qui affectent l’Occident à la fin de l’époque médiévale.

Faire l’histoire. Les bésicles, quand le savoir devient pouvoir”, réalisé par Tamara Erde, 2020. Sur la chaîne ARTE le 7 mai 2022 à 18 h 15 et en replay à la rubrique “Documentaires et reportages” : https://www.arte.tv/fr/videos/098870-002-A/faire-l-histoire/

Les Nocturnes de l’histoire à Reims, 30 mars

A l’occasion des Nocturnes de l’Histoire, les historiennes et historiens de Reims invitent le public afin de partager leurs recherches aux Archives départementales de Reims et pendant une promenade en centre- ville. La participation est gratuite, sur inscription préalable.

L’objectif des Nocturnes de l’Histoire est de promouvoir une diffusion large du savoir historique en valorisant des manifestations de qualité et en rendant accessibles les résultats de la recherche au public le plus large. Les quatre sociétés d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (SoPHAUSHMESPAHMUFAHCESR) souhaitent ainsi favoriser les initiatives locales émanant de laboratoires de recherche, de sociétés savantes, d’institutions culturelles, de réseaux d’étudiants, d’équipes pédagogiques et de particuliers passionnés d’histoire.

15h30-17h : présentation de documents historiques remarquables (Archives départementales de la Marne, site de Reims, 44 avenue de l’Yser) *.

  • Véronique Beaulande-Barraud (professeure en Histoire médiévale, Université Grenoble-Alpes / LUHCIE) : « Des sources locales pour l’histoire religieuse médiévale et moderne, du terrier de l’archevêché au registre de profession des clarisses de Reims ».
  • Pierrick de Saint-Vaast (doctorant en Histoire contemporaine, URCA / CERHiC) : « Les dossiers de dommages de guerre au titre des destructions de la Première Guerre mondiale ».

17h30-19h : déambulation urbaine dans le centre historique de Reims, avec présentations de travaux de recherche récents ou en cours sur des lieux majeurs, insolites ou oubliés de l’histoire rémoise.

  • Julien Herbiet (ancien étudiant du Master « Normes, cultures, pouvoirs », URCA) : « La gare, un terrain d’action our les forces de l’ordre rémoises sous la Troisième République » (gare SNCF Reims centre, parvis Reims centre ville).
  • Jean-Luc Bastien (maître de conférences en Histoire ancienne, URCA / CERHiC) : « Durocortorum : la ville de Reims durant le Haut-Empire romain » (porte de Mars).
  • Bertrand Goujon (maître de conférences HDR en Histoire contemporaine, URCA / CERHiC) : « Les élites du négoce en vins de Champagne dans la société et l’espace rémois au XIXe siècle » (angle de la rue Coquebert et du boulevard Lundy).
  • Laurent Chenaux (ancien étudiant du Master « Normes, cultures, pouvoirs », URCA) : « Le commerce vestimentaire bourgeois à Reims au tournant des XIXe et XXe siècles » (angle de la rue de l’Arbalète et de la rue du Docteur Jacquin).
  • Julien Bortolussi (doctorant en Histoire moderne, Université Paris-Nanterre / MEMO) : « Les historiographes rémois au XVIIe siècle » (place des Loges Coquault).
  • Véronique Beaulande-Barraud (professeure en Histoire médiévale, Université Grenoble-Alpes / LUHCIE) : « Ermine de Reims, une visionnaire à la fin du Moyen Âge » (angle de la rue Gambetta et de la rue de Venise).

19h30-21h : conférence de Jean-François Boulanger (Directeur honoraire de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’URCA) : « Reims, ville ouvrière, aux XIXe et XXe siècles » (Maison de la Vie Associative, 122bis rue du Barbâtre) *.

Inscription et contact : nocturnes.reims@gmail.com

* pass vaccinal obligatoire

Avec le soutien financier du Centre d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHiC, EA 2616), Université de Reims Champagne-Ardenne, du LUHCIE (Laboratoire Universitaire Histoire Culture Italie Europe, EA 7421), et de l’APHG (Association des professeurs d’histoire et de géographie).

Photo mise en avant : Porte de Mars, Reims, 2012.
Porte Mars © Carmen Moya 2012

Delphine Diaz, “En Exil” dans les medias

Retrouvez Delphine Diaz et son dernier ouvrage En Exil (Folio Gallimard, 2021) dans les médias :

Sur France 5, dans l’émission C ce soir du 17 novembre, sur le thème “Migrants : la grande instrumentalisation” ?

https://mobile.france.tv/france-5/c-ce-soir-le-debat/…

Sur France Culture, dans l’émission Le Temps du Débat animée par Emmanuel Laurentin, en compagnie du philosophe Raffaele Simone le 15 novembre, dans la série Les termes du débat, 11/44 : “Migrants”

https://franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/les-termes-du-debat-11-44-migrants…

Au micro d’André Loez pour le podcast “Paroles d’histoire” (1er novembre), épisode 219 “Exilés et réfugiés d’Europe” :

http://parolesdhistoire.fr/index.php/2021/11/01/219-exiles-et-refugies-en-europe-avec-delphine-diaz/

Sur RFI le 6 novembre, dans l’émission “Une semaine d’actualité” animée par Amélie Beaucour :

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/une-semaine-d-actualit%C3%A9/20211105-delphine-diaz-historienne-en-exil-les-r%C3%A9fugi%C3%A9s-en-europe-de-la-fin-du-xviiie-si%C3%A8cle-%C3%A0-nos-jours

Podcast : Peter Morel et les condottieres

Dans l’épisode n° 47 du podcast Passion Médiévistes, Peter Morel fait découvrir aux auditrices et auditeurs l’Italie des Renaissances et le phénomène des condottières, capitaines mercenaires et princes. Entre « Renaissances » en contexte et condottières en situation, entre histoire militaire, politique et culturelle, nous vous invitons à écouter cet épisode et à lire l’article qui leur sont consacrés en vous connectant au lien suivant : https://passionmedievistes.fr/ep-47-peter-condottieres/

Peter MOREL est étudiant de deuxième année au sein du Master Histoire « Normes, Cultures, Pouvoirs » hébergé par le CERHiC. Il prépare actuellement un mémoire consacré à Bartolomeo Colleoni (v. 1395-1475) : Vie et mort d’un condottière dans l’Italie des Renaissances (XIVe-XVe siècles) sous la direction d’Isabelle Heullant-Donat, Professeure des Universités en Histoire Médiévale à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Légende de l’image :

Simone Martini, Guidoriccio da Fogliano, fresque, (340×968 cm), Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Mappamondo, v. 1330.

Sabrina Vincent et les voyages d’Antoine Galland

Pour le podcast Passion Modernistes, Sabrina Vincent emmène les auditeurs sur les traces d’Antoine Galland (1646-1715), surtout connu comme le traducteur des Mille et Une Nuits, mais aussi l’un des grands érudits voyageurs en Orient à la fin du XVIIe siècle.

Sabrina Vincent a consacré aux voyages d’Antoine Galland son mémoire de Master recherche, préparé à l’université de Reims Champagne-Ardenne sous la direction d’Aurélien Girard et de Mathieu Grenet, et soutenu en 2018.

Pour écouter l’émission, suivez ce lien :

https://passionmedievistes.fr/episode-17-sabrina-antoine-galland/

Image : Dictionnaire français-turc d’Antoine Galland, sur Gallica.bnf

A Ecouter : La guerre, la peur

Jean-Noël Jeanneney a reçu Nathalie Barrandon (CERHiC) dans l’émission “Concordance des temps” sur France Culture le 18 janvier, pour un dialogue d’une heure sur les horreurs de la guerre dans la Rome antique à partir de son livre Les massacres de la République romaine (2018).

Pour écouter l’émission à partir du site de France Culture, suivre ce lien

Pour le podcast “Paroles d’histoire” du 29 janvier, André Loez a évoqué l’oeuvre de l’historien Jean Delumeau avec Guillaume Cuchet (Université Paris-Est Créteil) et Isabelle Poutrin (CERHiC).

Spécialiste des mentalités religieuses aux XVe-XVIIIe siècles, Professeur au Collège de France, Jean Delumeau 1923 – 13 janvier 2020) laisse une oeuvre monumentale marquée par La peur en Occident (1978), Rassurer et protéger. Le sentiment de sécurité en Occident (1989), ainsi que des livres de réflexion sur le catholicisme et l’Eglise.

Pour écouter l’émission à partir du site de Paroles d’histoire, suivre ce lien

Table Ronde “Ecrits, pouvoirs et sociétés”, 16 janvier à la BIS

Claire Angotti, MCF en histoire médiévale

participera à la table ronde organisée dans le cadre de la préparation de la question d’histoire médiévale “Ecrits, pouvoirs et société en Occident du XIIe au XIVe siècle” (CAPES d’histoire – géographie et Agrégation d’histoire, 2020)

avec Paul Bertrand, Geneviève Bührer-Thierry, Pierre Chastang, Didier Lett et Olivier Mattéoni,

le jeudi 16 janvier 2020 de 18 à 20 heures.

Lieu : BIS, Bibliothèque interuniversitaire Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e. Inscription obligatoire.

Le podcast de la table ronde est en ligne en suivant ce lien

Publication : Faire Musée d’une histoire commune

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution aux éditions du Seuil de l’ouvrage Faire musée d’une histoire commune, dirigé par Patrick Boucheron et Romain Bertrand, coordonné par Emmanuel Blanchard, Delphine Diaz (membre du CERHiC),  Anouche Kunth et Camille Schmoll.

Ce livre est issu des travaux menés parle comité scientifique chargé de la refonte des galeries permanentes du Musée national de l’histoire de l’immigration (Palais de la Porte Dorée).

 

Ce livre a été présenté le 22 novembre 2019 par Patrick Boucheron et Delphine Diaz dans le cadre de l’émission “Le Cours de l’histoire” (Xavier Mauduit), sur France Culture.

Pour réécouter l’émission : https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/actualites-faire-musee-dune-histoire-commune-et-il-etait-une-fois-les-revolutions

 Présentation du livre par Patrick Boucheron :

“Pourquoi tant de spécialistes reconnus ont-ils décidé de nous suivre et de nous faire confiance dès la première réunion de notre comité ? Sans doute parce que chacun a senti que ce musée, qui ne saurait être le musée des autres, mais doit au contraire être le musée d’un “nous” moins étriqué et plus respirable, n’est pas non plus un musée comme les autres. Au moment où les débats politiques en France et en Europe sont faussés par des crispations idéologiques qui éloignent sans cesse les discours publics d’une mesure seine et juste de la réalité, c’est sans conteste le musée d’histoire dont nous avons besoin. Et puisqu’on en a besoin, d’influentes forces politiques tenteront encore de faire en sorte qu’il soit bridé dans ses ambitions.
Nous avons choisi de disposer dans l’espace des récits, pour dire ici, maintenant, depuis longtemps, “ça a eu lieu”, “ça a lieu là” – il y a lieu de considérer cette histoire. Nous proposons donc ici quelque chose comme une volte-face : par une ruse de l’histoire récente, le Musée national de l’histoire de l’immigration est installé dans le pavillon amiral de l’Exposition coloniale de 1931. Ce piège à regards, chambre noire de l’histoire coloniale, doit désormais se transformer en machine à ouvrir les yeux. Le musée doit investir son lieu car il lui faut affronter son histoire. Il ne s’agit pas, bien entendu, d’imposer à l’histoire des immigrations une surdétermination coloniale : cette histoire ne peut être que mondiale par vocation et comparatiste par méthode. Il s’agit de prendre la mesure du buissonnement, de la bigarrure dont nous sommes issus. On doit pouvoir s’y retrouver mais pas pour cultiver le petit lopin tranquille des identités.”

http://www.seuil.com/ouvrage/faire-musee-d-une-histoire-commune-collectif/9782021441239