Bertrand Porot

sans-titre1

Professeur des universités depuis septembre 2014

Mots-clés : Opéra-opéra-comique-études de genre

Publications

Livre à paraître

Le premier opéra-comique : histoire institutionnelle et artistique, Éditions Vrin, à paraître.

Ouvrages et direction d’ouvrages publiés

Musiciennes en duo, compagnes, filles, sœurs d’artistes, actes colloque Le Mans, avril 2013, codirection Caroline Giron-Panel, Sylvie Granger, Raphaëlle Legrand, Bertrand Porot, Presses universitaires de Rennes, 2015.

Les Interactions entre musique et théâtre, actes de colloque, en collaboration avec Guy Freixe (université d’Amiens), éd. L’Entretemps, 2011.

L’Œuvre théorique intégrale de Jean-Philippe Rameau, édition en fac-similé, Fuzeau, collection « Méthodes et Traités », en collaboration avec Jean Saint-Arroman, 2004.

– Jean-Baptiste Stuck et la réunion des goûts au seuil du XVIIIe siècle en France, thèse de doctorat de l’université François Rabelais de Tours, 2001, imprimée aux Presses universitaires du Septentrion, 2003, 919 p. en 2 vol.

Articles et contributions à des ouvrages

Chapitres d’ouvrages

– « Duos et couples à l’Opéra-Comique dans la première moitié du xviiie siècle », Musiciennes en duo, Compagne, fille, sœur d’artistes, direction Caroline Giron-Panel, Sylvie Granger, Raphaëlle Legrand, Bertrand Porot, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 63-76.

– « Les Fêtes vénitiennes de Campra : parodies, pastiches et influences », Itinéraires d’André Campra, dir. Catherine Cessac, Centre de Musique Baroque de Versailles, Mardaga, 2012, Prix des Muses 2013, p. 165-178.

– « Orchestrer le merveilleux à la fin du règne de Louis XIV », Le surnaturel sur la scène lyrique, du merveilleux baroque au fantastique romantique, dir. Agnès Terrier et Alexandre Dratwicki, Symétrie, 2012, p. 131-147.

– « 1955-2005 : deux exemples de réalisation musicale du Bourgeois gentilhomme de Molière et Lully », Les Interactions entre musique et théâtre, direction Guy Freixe et Bertrand Porot, éd. L’Entretemps, 2011, p. 231-247.

– « Aux origines de l’opéra-comique : étude musicale du Théâtre de la Foire de Lesage et d’Orneval (1713-1734) », chapitre dans The Opéra-comique in the Eighteenth and Nineteenth Centuries, éd. Lorenzo Frassa, Turnhout, Brepols Publishers (Speculum Musicae 15), 2011, p. 283-329.

– « Ville imaginée, ville réelle dans les pièces de clavecin de François Couperin », La musique dans la ville XVIe-XIXe siècles, éd. par Laure Gauthier, Mélanie Traversier, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2008, p. 255-283.

– « L’intégration des procédés italiens chez Marc-Antoine Charpentier : La descente d’Orphée aux Enfers (H488) et Orphée descendant aux Enfers (H471) », Les Mélanges de Marc-Antoine Charpentier, édité par Catherine Cessac, Mardaga, 2007, p. 251-259.

Actes de colloque

– « Rameau et les théâtres de la Foire : nouvelles perspectives », dans S. Bouissou, G. Sadler, S. Serre (dir.), Paris, École de Chartes, 2016, p. 51-67.

– « Échos des musiques versaillaises chez le Troyen Nicolas Siret (1663-1754) », dans Henrik Ziegler (dir.), Les Champenois à Versailles, Troyes, 16-18 octobre 2014, Bulletin du Centre de recherché du château de Versailles, https://crcv.revues.org/13272, 40 363 signes.

– « L’organisation d’un spectacle de marionnettes en 1722 : à propos d’un fonds méconnu de Fuzelier », dans Pauline Beaucé et Françoise Rubellin (dir.), Parodier l’opéra : pratiques, formes et enjeux, Éditions Espaces 34, 2015, p. 127-153.

– « Watteau au spectacle : la danse sur les scènes parisiennes (1702-1721) », dans Valentine Toutain-Quittelier et Chris Rauseo (dir.), Watteau au confluent des arts : esthétiques de la grâce, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 237-255.

– « La grâce insinuante de François Couperin », dans Valentine Toutain-Quittelier et Chris Rauseo (dir.), Watteau au confluent des arts : esthétiques de la grâce, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 71-86.

– « Quelle modernité pour Les Troqueurs de Vadé et Dauvergne (1753) ? », dans Guillemette Marot-Mercier et Nicholas Dion (dir.), Diversité et modernité du théâtre du XVIIIe siècle, colloque international 2011, Québec, Paris, Éditions Hermann , 2014 , p. 285-308.

« Lecture philologique d’un exemplaire des représentations d’Amadis de Lully en 1759 (Paris, Bibliothèque de l’Opéra A16b) », La filologia musicale oggi: il retaggio storico e le nuove prospettive, Dipartimento di Scienze Musicologiche e Paleografico-filologiche, Università di Pavia. Facoltà di Musicologia : http://riviste.paviauniversitypress.it/index.php/phi/article/view/915, 2011.

– « Noverre à l’Opéra-Comique : nouvelles perspectives et nouvelles découvertes (1743-1755) », Jean Georges Noverre (1727-1810) un artiste européen au siècle des Lumières, Colloque international, Musicorum n°10, 2011, p. 39-64.

– « Espaces et métamorphoses de la musique dans l’opéra lullyste », colloque L’espace en métamorphose – Raum im Wandel – Space in change, partenariat de l’université de Reims et de l’université de Salzbourg, 2008, Peter Lang, 2011, p. 191-203.

– « Les “Chœurs derrière le théâtre” : une utilisation dramaturgique et musicale des coulisses dans l’opéra français sous le règne de Louis XIV », La Scène et la coulisse dans le théâtre du XVIIe siècle en France, colloque international du Centre de Recherche sur l’Histoire du Théâtre, Paris-Sorbonne, et du Centre for Seventeenth-Century French Theatre, Grande-Bretagne, PUPS, 2011, p. 229-248.

– « Nicolas Siret (1663-1754), organiste et claveciniste troyen, émule de François Couperin », actes journée d’études Patrimoine musical de Champagne-Ardennes, Université de Reims, CERHIC, 2008, éd. PUR, 2010, p. 49-72.

– « L’orchestre de Lully : restitution et interprétation à travers l’exemple d’Amadis (1684) », colloque Restitution et création dans la remise en spectacle des œuvres des XVIIe et XVIIIe siècles, Versailles-Nantes 29-31 mai 2008, Association pour un Centre de Recherche sur les Arts du Spectacle aux XVIIe et XVIIIe siècles, Le Printemps des Arts et le Centre de recherche du château de Versailles, Annales de l’ACRAS, 2010, p. 124-138.

– « Poétique de la haine dans Amadis de Jean-Baptiste Lully et Philippe Quinault (1684) », colloque international, Les Discours de la haine, éd. Marc Deleplace, Presses universitaires du Septentrion, 2009, p. 153-164.

– « Il Gran Cid de Jacopo Alborghetti et Jean-Baptiste Stuck (Livourne, 1715) : le modèle tragique français à l’épreuve de l’opéra seria », D’une scène à l’autre. L’opéra italien en Europe, actes colloque international, université François-Rabelais, IRPMF (CNRS), Wavre, Mardaga, 2009, p. 77-90.

– « La virtuosité orchestrale dans la tempête de Thétis et Pélée de Pascal Collasse (1689) : expression et imitation », journées d’études Virtuosité et expression musicale (dir. Bertrand Porot), CERHIC-université de Reims, 2006, actes édités dans Cahiers rémois de musicologie, n° 4, décembre 2006, p. 33-54.

– « Les Tonalités dans les divertissements des opéras de Lully et Quinault : approche dramaturgique », actes colloque international Formes et formations au XVIIe siècle, North American Society for Seventeenth-Century French Literature, Université de Caroline du Sud, Columbia, USA, 2005, actes édités par Buford Norman, coll. Biblio 17, vol. 168, Gunter Narr Verlag Tübingen, 2006, p. 133-146.

– « Le premier acte de Thésée de Lully : la guerre représentée », Actes du colloque international Armées, guerre et société dans l’Art et la Littérature au XVIIe siècle, CIR 17, Université de Nantes, 2004, Biblio 17, 2006, p. 235-256.

Articles publiés dans des revues à comité de lecture

– « Musique et danse à la Foire dans la première moitié du XVIIIe siècle », Revue d’analyse musicale, décembre 2012, p. 66-72.

– « “Les Gens de goût” : les amateurs de clavecin dans les paratextes des XVIIe et XVIIIe siècles », Le Jardin de musique, Musique ancienne en Sorbonne, Équipe Patrimoines musicaux, vol. IV, 1-2, 2007, p. 91-112.

« Une prononciation expressive chez Lully : le e muet non élidé devant une voyelle », La prononciation du français dans la poésie, le chant et la déclamation, Annales de l’ACRAS, n° 2, 2007, p. 26-38.

– « Ballet en comédie ou Comédie en ballet ? Étude musicale de trois comédies-ballets de Molière : L’Amour médecin, Monsieur de Pourceaugnac et Le Malade imaginaire », Méthode! Revue de littératures, Agrégation de Lettres 2007, décembre 2006, p. 149-167.

– « Les ressorts du comique musical : les chaconnes d’Arlequin au tournant du XVIIIe siècle », Annales de l’ACRAS, juin 2005, n° 1, p. 120-130.

– « Mademoiselle Certain, femme illustre, claveciniste du Grand Siècle, savante musicienne… », Femmes illustres, Donne illustri, Omaggio a Rosa Galli Pellegrini, Publifarum, 2, Université de Gênes, 2005 : http://www.farum.it/publifarumv/n/02/porot.php

– « Du goût et du pouvoir : Énée et Didon de Campra (IIe livre, 1714) », Musique et pouvoir, Le Jardin de musique (2), Musique ancienne en Sorbonne, Équipe Patrimoines musicaux, Actes de le journée d’études « Musique et pouvoir », vol. 1 n°2, 2004, p. 61-73 ; vol. 1 n°2, 2004, p. 73-80 (exemples, tableaux et bibliographie).

– « Les enjeux de la célébration royale dans Armide de Lully et Quinault (1686) », Arts et pouvoir, Revue d’Analyse musicale n°50, février 2004, p. 16-27.

– « Prosodie et déclamation dans le récitatif de la cantate française au début du XVIIIe siècle : le premier livre de Jean-Baptiste Stuck », Revue d’Analyse musicale n°42, avril 2002, p. 60-73.

– « Tonalité et modalité dans les pièces de clavecin de d’Anglebert : éléments pour une analyse harmonique », Musurgia, Paris, Eska, VII/1, 2000, p. 61-87.

– « Les airs contrastés : un procédé d’écriture dans le premier livre de cantates de Jean-Baptiste Stuck », Études sur le XVIIIe siècle, XXVI, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1998, p. 154-168.

Articles de dictionnaire

– Dictionnaire des femmes des Lumières, Valérie André et Hughette Krief (dir.), Honoré Champion, 2015, articles : Marie-Françoise Certain, Catherine Lemaure, Marie Pélissier, Rosalie Levasseur.

– Nouvelle édition de la Musik in Geschichte und Gegenwart, dir. Pr L. Finscher, Bärenreiter-Verlag, Kassel, 2008 : « Stuck, Jean-Baptiste », « Wiederkher, Jacques et Michel ».

Valorisation de la recherche

Préfaces

– Jean-Baptiste Stuck, Héraclite et Démocrite, préface, éd. J. Dubruque, Versailles, CMBV, 2015.

Collection « La Musique française classique de 1650 à 1800 », Courlay, Fuzeau :

– « Préface », Pièces de clavecin de différents auteurs, manuscrit Bauyn, Paris, Bibliothèque nationale, Rés. Vm7 674-675, 2006.

– « Les poèmes des cantates de Montéclair », Michel Pignolet de Montéclair, Cantates françaises, Livre I, 2005.

– « Le deuxième livre de cantates d’André Campra », André Campra, Cantates françaises, Livre II, 2005.

– « Préface », Jean-Baptiste Stuck, dit Batistin, Cantates françoises, Livre I, 1999 (Biographie et catalogue de l’œuvre), 1999.

– « Préface », Jean-Baptiste Stuck, dit Batistin, Cantates françoises, Livre II, 1999 (Présentation des cantates), 1999.

Collaboration avec des artistes et des ensembles professionnels

– Ensemble Faenza, direction Marco Horvat : résidence artistique, « Le Présent de la musique ancienne, 2014-2016, programmes « Charlatans », 2015, « Le Carnaval mascarade de Lully », 2016.

– Participation au projet « Réactualisation d’une parade foraine au service de l’art lyrique », Haute école spécialisée de Genève (théâtre, Yvonne Tissot) et centre de musique ancienne, Haute école de musique de Genève (Francis Biggi).

– Les Lunaisiens, dir. Jean-François Novelli et Arnaud Marzorati.

– Le Parlement de musique, dir. Martin Gester.

– Les Bijoux indiscrets, dir. Claire Bodin (conseil à la programmation).

– Aline Zylberasch clavecin.

– Thomas Van Essen, chanteur.

– Jed Wentz, flûtiste, Amsterdam, festival d’Utrecht.

– Hubert Hazebroucq, danseur, Irène Ginger, danseuse (compagnie L’Éventail, dir. Marie-Geneviève Massé) et Guillaume Jablonka (compagnie Divertimenty).

Articles, notices de CD et de sites Internet

– Article dans Commémorations nationales 2017, Ministère de la culture, « Michel Pignolet de Montéclair ».

– « Les Fêtes vénitiennes : parodies, pastiches et influences », Les Fêtes vénitiennes d’André Campra, Programme de l’Opéra-Comique pour le tricentenaire, 2015, p. 72-78.

– « Rameau à l’Opéra-Comique », Platée de Jean-Philippe Rameau, Programme de l’Opéra-Comique, 2014, p. 47-52.

– « Vaucanson et la musique », dans Chantal Spillemaecker, direction, Vaucanson et l’homme artificiel, exposition Musée dauphinois, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2010.

– « Le Motif de la guerre dans Thésée », Thésée, Avant-Scène Opéra n° 243, mars-avril 2008, p. 62-65.

– « Jean-Baptiste Stuck, cantates », notice de CD, « Les Lunaisiens », Alpha, 2007.

« François Couperin et Louis Marchand », notice de CD, Aline d’Ambricourt, clavecin, Integral Classic, 2002.

– Notices pour le CD-Rom Encyclopédie, Encarta de Luxe : articles « Marc-Antoine Charpentier », « François Couperin », « Nicolas de Grigny », « Alessandro Scarlatti », « Jehan Titelouze », « Antonio Vivaldi », 2000.

Encadrement et animation recherche

 

Direction, animation laboratoires et équipes de recherche

– Responsable scientifique dans le projet ANR CIRESFI, direction Françoise Rubellin, université de Nantes (2014-2018).

– Membre du CA de la Société française de musicologie depuis 2012.

– Membre du conseil de laboratoire du CERHIC, université de Reims (2005-2014)

– Codirecteur avec Raphaëlle Legrand, Professeure des universités à Paris-Sorbonne, du Groupe de recherches interdisciplinaire sur les arts de la scène (GRIMAS), Équipe Patrimoines et Langages musicaux, Paris-IV Sorbonne, depuis 2006.

– Membre du comité scientifique de la collection Strumenti per la musicologia, direction Maria Caracci, chez l’éditeur Sillabe, Livourne (Italie), depuis 2013.

– Cofondateur et membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur les musiciennes (CReIM), Paris-Sorbonne, université du Mans, université de Reims, depuis 2010.

– Membre du comité scientifique du Dictionnaire de l’Opéra de Paris (1669-1792), Université de Franche-Comté (ER « Jacques-Petit ») et IRPMF de Paris (UMR 200 du CNRS).

– Membre de l’équipe du projet ANR POIESIS, « Parodie d’opéra », CETHEFI, Université de Nantes, direction Françoise Rubellin (2008-2011).

– Membre du CA de l’Association pour un Centre de Recherches sur les Arts du spectacle aux xviie siècle et xviiie siècle (ACRAS), depuis 2001.

Organisation colloques, conférences, journées d’étude

– « Elles, compositrices, en hommage à Élisabeth Jacquet de La Guerre (1665-1729) », 30 novembre 2015, université de Reims, journées d’études du master et des doctorants.

– « Rameau après Rameau : la réception du compositeur et théoricien du XVIIe au XXIe siècles », 8 décembre 2014, université de Reims, journée d’études du master.

– « “Réflexions critiques” sur la Musique, le théâtre et la danse en France aux XVIIe et XVIIIe siècles », 14 octobre 2013, université de Reims, journée d’études du master.

– Codirection du colloque « Musiciennes en duo, compagne, fille, sœur d’artistes », CReIM, CERHIO, université du Maine, Le Mans, 5-6 avril 2013.

– Séminaires du Groupe de recherches interdisciplinaire sur les arts de la scène (GRIMAS), Équipe Patrimoines et Langages musicaux, EA 4087, Paris-IV Sorbonne (depuis 2006).

– « Musique et société au XVIIe siècle », 10 décembre 2012, université de Reims, journée d’études en collaboration avec Céline Bohnert (université de Reims, CRIMEL) et l’ensemble Faenza (direction Marco Horvat).

– « Les Interactions entre musique et théâtre », colloque en collaboration avec l’UFR Arts et le CRAIF de l’université d’Amiens, le département musique et le CERHIC de l’université de Reims, 23 octobre 2008 et 13 mai 2009.

– « Autour des œuvres du baccalauréat », journée du département musique en collaboration avec le Rectorat et l’Inspection pédagogique régionale de musique, université de Reims, septembre 2006.

– « Virtuosité et expression », journée d’études du département musique soutenue par le CERHIC, université de Reims, septembre 2005.

Direction de thèses et autres travaux

2015

– Émilie Dietsch : « Mouret à l’Académie Royale de Musique : évolution du répertoire et des genres (opéra-ballet et tragédie en musique) »

– Jean-René Larue : « Le rock progressif en France et Italie : influences culturelles et créations musicales », codirection avec Catherine Rudent, Paris-Sorbonne. Prix du jeune chercheur de l’International Association for the Study of Popular Music en 2016.

2016

– Stéphane Béchy : « Jacques Duphly et l’école française de clavecin dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle ».

– Riadh Mtirawi : « Interpréter les opéras de Rameau : étude systématique des parties séparées des œuvres du compositeur ».

– Samir Suez : « La solmisation comme source d’inspiration pour les compositeurs au XVIIe siècle ».

Réseaux de recherche

Membre du CERHIC de l’université de Reims, membre associé de l’IReMus, membre de l’ACRAS, membre fondateur du CReIM.

Comités scientifiques

Membre du comité de rédaction et de lecture de la revue Musicologies Nouvelles, depuis octobre 2016.

– Membre du comité scientifique de la collection Strumenti per la musicologia, direction Maria Caracci, chez l’éditeur Sillabe, Livourne (Italie), depuis 2013.

– Membre du comité scientifique du Dictionnaire de l’Opéra de Paris (1669-1792), Université de Franche-Comté (ER « Jacques-Petit ») et IRPMF de Paris (UMR 200 du CNRS).

– Membre du CA de l’Association pour un Centre de Recherches sur les Arts du spectacle aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle (ACRAS), depuis 2001.

Responsabilités Collectives

Présentation générale des responsabilités particulières

– Directeur du département musique et musicologie de l’université de Reims depuis 2014.

– Directeur du master de musique et musicologie de l’université de Reims (master recherches et master MEEF musique), 2005-2014.

– Responsable de la recherche en musicologie dans le Centre d’études et de recherches en histoire culturelle (CERHiC), université de Reims, 2005-2014.

Responsabilités et mandats nationaux, ou régionaux

– Élu au CFVU de l’université de Reims en 2016.

– Élu comme suppléant à la section 18 du CNU en 2015.

– Élu au CTP de université de Reims, de 2007 à 2011.

Participations à des instances nationales, jurys de concours :

– Membre du jury de l’agrégation externe (2013-2015).

– Membre du jury du pôle supérieur Paris-Boulogne, musique ancienne, Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne, 2014.


Delphine Diaz

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Reims Champagne-Ardenne, Laboratoire CERHIC.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *