Archives par mot-clé : Histoire moderne

Café histoire avec Pierre-François Soury

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne

vous invitent au prochain

café histoire de Reims

mercredi 29 novembre 2017

Café de Reims, 85 place d’Erlon

18h.-20h.

Pierre-François Soury, professeur honoraire à l’université de         Genève, présentera son dernier livre

Les guerriers dans la rizière. La grande épopée des samouraïs                (Flammarion, 2017)

Entrée libre. Il vous sera demandé de consommer.

Ecrire l’histoire de la violence (époque moderne)

Programme du séminaire d’histoire moderne (Master 2 d’histoire)

Février – mars 2017

Organisation : Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr) et Diane Roussel (diane.roussel@univ-reims.fr)

do10-1963-5s

Faire l’histoire de la violence

 

  • mardi 7 février 2017, 15h30-16h30 (salle 17.025) : Comment définir la violence en sciences humaines ? Comment étudier la violence en historiens ? (DR)

Lecture préparatoire : Claude Gauvard, s.v., « Violence », dans Jacques Le Goff et Jean-Claude Schmitt (dir.), Dictionnaire raisonné de l’Occident médiéval, Paris, Fayard, 1999, p. 1201-1209.

 

  • mardi 14 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.025): « Affreux, sales et méchants »: nos ancêtres étaient-ils plus violents que nous ? Histoire quantitative et mesures de la violence (DR)

Lecture préparatoire : Bruno Aubusson de Cavarlay, « Les limites intrinsèques du calcul de taux d’homicide », Crime, Histoire & Sociétés / Crime, History & Societies [En ligne], Vol. 5, n°2 | 2001, mis en ligne le 02 avril 2009, consulté le 16 janvier 2017. URL : http://chs.revues.org/735; DOI : 10.4000/chs.735

 

  • mardi 28 février 2017, 15h30-17h30 (salle 17.028) : Comment expliquer le déclin de la violence à travers les siècles ? (DR)

Lectures préparatoires :

  • Norbert Elias, Über den Prozess der Zivilisation, 1ère éd. 1939, traduit en français en deux parties : La civilisation des mœurs et La dynamique de l’Occident, Paris, Calmann-Lévy, 1973 et 1975 [extraits]
  • Robert Muchembled, Une histoire de la violence de la fin du Moyen Âge à nos jours, Paris, Éditions du Seuil, 2008, p. 7-15 (introduction).

 

  • mardi 7 mars 2017, 15h30-17h (salle 17.023) : Quelles sources pour étudier quelle(s) violence(s) ? (DR)

Lecture préparatoire : Lettre de rémission pour Nicolas Leconte (1568), Archives nationales, JJ 266, fol. 43 r°, n° 91, avril 1568.

 

  • mardi 21 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) :
  1. Comment étudier les violences intellectuelles ?

Lecture préparatoire : Jérémie Foa, « Le miroir aux clercs : les disputes théologiques entre catholiques et réformés au début des guerres de Religion (1560-1574) », dans Vincent Azoulay et Patrick Boucheron (dir.), Le mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l’Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p.130-146.

 2.  « Entrepreneurs de la violence » : la course en Méditerranée aux temps modernes 

Lecture préparatoire : Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1990 (9e édition), t. 2, p. 190-212.

 

  • mardi 28 mars 2017, 13h30-16h (salle 17.023) (AG) : 1. « Compelle intrare » : violence et conversion religieuse aux temps modernes

Lecture préparatoire : Isabelle Poutrin, « La conversion des musulmans de Valence (1521-1525) et la doctrine de l’Eglise sur les baptêmes forcés », Revue historique, n° 648, 2008/4, p. 819-855.

      2. Examen

 

NB : Les textes des lectures préparatoires sont consultables dans les documents du cours « Master Histoire moderne » du bureau virtuel.

Séminaire d’histoire moderne

Programme séminaire histoire moderne (Master 2 d’histoire) septembre- novembre 2016

Organisation : Aurélien Girard (aurelien.girard@univ-reims.fr)

1 mardi sur 2 de 14h30 à 16h30 en salle 17.028

p1150951

Culture et religion aux Temps modernes

 

13 septembre 2016 : Introduction. Qu’est-ce que l’histoire globale ? Qu’est-ce que l’histoire connectée ?

 

27 septembre 2016 : Benoît Roux (CIRLEP/CRIMEL, URCA), Pour en finir avec le caraïbe : entre inventions et réalités d’un ethnonyme

Lecture préparatoire : Benoît Bérard, « À la recherche des Caraïbes archéologiques », in Bernard Grunberg (dir.). Les Indiens des Petites Antilles. Des premiers peuplements aux débuts de la colonisation européenne, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 27-36. (Cahiers d’Histoire de l’Amérique Coloniale, n°5).

 

11 octobre 2016 : Pour une histoire des savoirs sur le Proche-Orient aux Temps modernes. (Présentation du dossier dirigé par A. Girard, Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle dans la revue XVIIe siècle, 2015/3, n°268).

Lecture préparatoire : Emanuele Colombo, « Entre guerre juste et accommodation. Antonio Possevino et l’islam », dans A. Girard (dir.), Connaître l’Orient en Europe au XVIIe siècle, n° 268, 2015/3, p. 393-408 (disponible via le portail Cairn).

 

25 octobre 2016 : Anne-Sophie Gallo (CRIMEL, URCA), Le théâtre des jésuites au temps de la suppression de la Compagnie de Jésus: construction d’un objet de recherche paradoxal

                        Lecture préparatoire : Pierre-Antoine Fabre et Patrick Goujon, Suppression et rétablissement de la Compagnie de Jésus, 1773-1814, Namur, Paris, Lessius, 2014, pp. 13-30.

 

15 novembre 2016 : Écrire l’histoire des missions des Temps modernes : le cas des missions chrétiennes en Islam.

                        Lecture préparatoire : Archives nationales de France, L. 932, n°4, « Briesve Relation de la Mission d’Alep. Aux âmes dévotes » (source publiée par Bernard Heyberger, dans Chantal Verdeil (dir.), Missions chrétiennes en terre d’islam. Moyen-Orient, Afrique du Nord (XVIIe-XXe siècles), Anthologie de textes missionnaires, Turnhout, Brepols, 2013, p. 64-80).

 

29 novembre 2016 : Retour sur l’histoire globale. Qu’est-ce que l’histoire comparée? Qu’est-ce que l’histoire connectée?

Lecture préparatoire : Romain Bertrand, L’histoire à parts égales, Paris, Seuil, 2011, p. 11-22 : « Introduction. L’archive du contact et les mondes de la rencontre »

Évaluation des étudiants au cours de la même séance.

Cardinal de Lorraine

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d’un ouvrage:

Jean Balsamo, Thomas Nicklas et Bruno Restif (dir.), Un prélat français de la Renaissance. Le cardinal de Lorraine, entre Reims et l’Europe, Genève, Droz, collection « Travaux d’Humanisme et Renaissance », 2015.

Couverture Cardinal de Lorraine

            Prélat d’État, ayant joué un rôle central dans la vie politique, diplomatique, religieuse et culturelle du XVIe siècle en France et en Europe, Charles de Guise, cardinal de Lorraine, a été pendant longtemps l’un des personnages les plus maltraités par l’historiographie. Hors de toute intention apologétique, une révision s’imposait, permise par quelques travaux fondateurs, principalement d’origine anglo-saxonne, afin de comprendre la complexité d’un personnage à bien des égards énigmatique, ainsi que son évolution voire ses revirements.

Le présent volume réunit vingt-cinq contributions de chercheurs français et étrangers, attentifs à éclairer la personnalité et l’action du cardinal de Lorraine par de nouveaux documents et une plus juste périodisation. Leur objectif a été de mieux estimer le rôle du cardinal de Lorraine dans les débats religieux et la réforme de l’Église et de mettre en évidence les permanences et les évolutions de ses conceptions, ainsi que de comprendre son action politique et diplomatique sur le théâtre européen comme à la cour de France, dans le cadre d’une monarchie en pleine évolution et d’un État en faillite, et enfin de révéler les formes et la richesse d’une commande artistique et littéraire originale et novatrice. L’ouvrage est attentif à la diversité des terrains d’action : ville et archevêché de Reims, Champagne et Lorraine, pays européens, liens privilégiés avec l’Italie.

 

Table des matières :

. Introduction, par Jean Balsamo, Thomas Nicklas et Bruno Restif

Chapitre premier : L’archevêque de Reims

. Reims et les autres : autour de l’empire ecclésiastique des Guises, par Joseph Bergin

. Reims, un pôle de la Réforme catholique, pré-tridentine et tridentine, au temps du cardinal de Lorraine, par Bruno Restif

. La liturgie rémoise au temps du cardinal de Lorraine, permanences et évolutions, par Patrick Demouy

. Rome, Trente, Milan : la marque de l’Italie contemporaine dans les commandes du cardinal-archevêque (1560-1574), par Isabelle Balsamo

Chapitre deux : Réforme catholique, humanisme, Contre-Réforme

. Claude d’Espence et Charles de Guise, par Peter Walter

. Le cardinal de Lorraine et la réforme de l’Église, de la fin des années 1540 à la dernière période du concile de Trente, par Alain Tallon

. Charles de Guise et Jean du Bellay : une histoire possible, une relation manquée, par Loris Petris

. Le cardinal de Lorraine et Théodore de Bèze à Poissy en 1561 : un impossible accord, par Max Engammare

. Le cardinal de Lorraine vu par les protestants en Europe : genèse et diffusion d’un portrait maléfique, par Hugues Daussy

Chapitre trois : Réseaux et pouvoir en Champagne, Lorraine, France

. Les Guises et les villes de Champagne, par Mark Konnert

. Le cardinal de Lorraine et la Lorraine, par Stefano Simiz

. Le cardinal de Lorraine, protecteur des ordres mendiants, par Madeleine Molin

. L’intendance des affaires de Charles de Lorraine, par Mark Greengrass

. Le cardinal de Lorraine et son frère Louis de Guise sur la scène européenne, par Alain Cullière

Chapitre quatre : Politique et diplomatie européennes

. Le cardinal de Lorraine, les princes du Saint-Empire et la cour impériale. Les choix politiques de l’ ‘Entre-Deux’, par Thomas Nicklas

. Échanges d’hommes et de ‘biens’. Réseaux diplomatiques entre les Guises et les cours italiennes à l’époque du cardinal Charles de Lorraine, par Matteo Provasi et Federica Veratelli

. Le cardinal de Lorraine au miroir de l’Écosse, par Éric Durot

. Le cardinal de Lorraine, les Guises et les Pays-Bas, par Julie Versele

. Le cardinal de Lorraine et le cardinal de Granvelle : deux parcours croisés, par François Pernot

. La correspondance du cardinal de Lorraine conservée en Russie, par Vladimir Chichkine

Chapitre cinq : Le prince des lettres et des arts

. Les reliures du cardinal de Lorraine : quelques précisions supplémentaires, par Isabelle de Conihout

. Le cardinal et le faussaire, par Antoine Pietrobelli

. ‘Celui qui rayonna le concile de Trente / De zèle, de vertu, d’industrie sçavante […]. L’Apollon des François’ : le cardinal de Lorraine et les poètes, par Jean Balsamo

. Les portraits du cardinal de Lorraine. Indices esthétiques et corporels d’un séducteur en politique et religion, par Bruno Restif

Perspectives historiographiques

. La postérité historiographique du cardinal de Lorraine. Le retournement des années 1840, par Claude Langlois

. Conclusion : Charles de Guise-Lorraine ou les limites de trop d’atouts, par Jean-Marie Le Gall