Archives par mot-clé : catholicisme

Catholicisme et identité

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage collectif codirigé par Bruno Dumons et Frédéric Gugelot :

Catholicisme et identité:

regards croisés sur le catholicisme français contemporain

aux éditions Karthala, collection Signes des Temps

«Je suis catholique», affirme le vainqueur d’une élection primaire en vue des présidentielles de 2017, qui fait de lui le candidat de sa famille politique. Depuis une dizaine d’années, un temps de réaffirmation catholique se dessine qui s’exprime tant dans le champ politique, que sociétal, culturel que théologique. C’est ce mouvement que cet ouvrage tente de cerner.

Le catholicisme en France connaît en effet des évolutions majeures depuis les années 1980. Des tensions parcourent l’Église au-delà des différences entre les choix d’identité et/ou d’ouverture. Alors que ceux qui revendiquent d’être à la «gauche du Christ» semblent vieillir et disparaître, d’autres courants s’affirment qui se veulent plus authentiquement catholiques : seraient-ils installés à la droite du Père ? À ceux que l’inquiétude évangélique étreint, aux chrétiens critiques répondrait un catholicisme confessionnel, assumé, loin de l’enfouissement des années 1950-1960, «décomplexé». Ils mettent au cœur de leur foi et de leurs pratiques la défense et la restauration des valeurs chrétiennes et de la famille. Ils défendent des choix de vie en contraste avec des évolutions contemporaines, s’appuient sur des groupes élitaires, des revues, des militances renouvelées.

Bruno Dumons et Frédéric Gugelot ont réuni historiens, politistes, sociologues, pour étudier la pluralité interne du catholicisme et les modes d’organisation de l’institution au croisement du XXe et du XXIe siècle. Il s’agit de définir des catégories et des mises en perspective historique, puis de dégager des terrains d’exercice de ce catholicisme (clergé, paroisses, communautés, liturgie puis réseaux et instances de socialisation) avant d’évoquer quelques mobilisations militantes récentes (blasphème, Glorious, JMJ, «Manif pour tous»).

Couverture et quatrième de couverture de l’ouvrage

PARUTION – F. GUGELOT, LA MESSE EST DITE

Gugelot

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du livre La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, publié par Frédéric Gugelot, membre du CERHiC et professeur d’histoire contemporaine à l’URCA :

Frédéric Gugelot, La messe est dite, le prêtre et la littérature d’inspiration catholique en France au XXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015.

 

Au XXe siècle, alors que la sécularisation de la société s’amplifie, que les vocations ecclésiastiques s’effondrent, des écrivains catholiques aspirent à obtenir une vraie reconnaissance littéraire tout en revendiquant leur étiquette de croyant. De Barbey d’Aurevilly à Bernanos, de Bloy à Cesbron, de Bourget à Michel de Saint- Pierre, ils offrent aux lecteurs deux veines d’une littérature d’inspiration catholique profondément distinctes. Ils développent une nouvelle forme de fiction, le roman sacerdotal, où un prêtre de papier est au cœur du drame, mêlant inextricablement écriture d’engagement et recherche littéraire. Enjeux spirituels, politiques, sociaux et littéraires ne se séparent pas. Même les choix esthétiques répondent à un projet tant littéraire que spirituel.

Frédéric Gugelot est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Reims. Ses travaux portent sur une histoire culturelle du religieux, en particulier sur les « marches intellectuelles » de l’Église, ces zones frontières de l’intelligence chrétienne par lesquelles les individus entrent, participent ou sortent de l’institution. Il a publié en 2010 La conversion des intellectuels au catholicisme en France 1885-1935, CNRS Éditions et a participé à l’ouvrage dirigé par Bruno Dumons et Christian Sorrel, Le catholicisme en chantiers, France XIXe-XXe siècles, paru en 2013 aux Presses universitaires de Rennes.

A. GIRARD et B. SCHMITZ, « De l’Eglise aux Eglises », MEFRIM

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication d’un numéro des Mélanges de l’Ecole française de Rome co-dirigé par Aurélien Girard, maître de conférences en histoire moderne et membre du CERHiC, et Benoît Schmitz, ATER à l’Ecole normale supérieure. La publication de ce numéro fait suite à une journée d’études co-organisée par le CERHiC et l’Ecole française de Rome. Le numéro est publié en ligne: http://mefrim.revues.org/1788.

 

De l’Église aux Églises : réflexions sur le schisme aux Temps modernes

 

 

Réflexions sur le schisme moderne : cadres doctrinaux, enjeux historiographiques et perspectives de recherche