Catholicisme et identité

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage collectif codirigé par Bruno Dumons et Frédéric Gugelot :

Catholicisme et identité:

regards croisés sur le catholicisme français contemporain

aux éditions Karthala, collection Signes des Temps

«Je suis catholique», affirme le vainqueur d’une élection primaire en vue des présidentielles de 2017, qui fait de lui le candidat de sa famille politique. Depuis une dizaine d’années, un temps de réaffirmation catholique se dessine qui s’exprime tant dans le champ politique, que sociétal, culturel que théologique. C’est ce mouvement que cet ouvrage tente de cerner.

Le catholicisme en France connaît en effet des évolutions majeures depuis les années 1980. Des tensions parcourent l’Église au-delà des différences entre les choix d’identité et/ou d’ouverture. Alors que ceux qui revendiquent d’être à la «gauche du Christ» semblent vieillir et disparaître, d’autres courants s’affirment qui se veulent plus authentiquement catholiques : seraient-ils installés à la droite du Père ? À ceux que l’inquiétude évangélique étreint, aux chrétiens critiques répondrait un catholicisme confessionnel, assumé, loin de l’enfouissement des années 1950-1960, «décomplexé». Ils mettent au cœur de leur foi et de leurs pratiques la défense et la restauration des valeurs chrétiennes et de la famille. Ils défendent des choix de vie en contraste avec des évolutions contemporaines, s’appuient sur des groupes élitaires, des revues, des militances renouvelées.

Bruno Dumons et Frédéric Gugelot ont réuni historiens, politistes, sociologues, pour étudier la pluralité interne du catholicisme et les modes d’organisation de l’institution au croisement du XXe et du XXIe siècle. Il s’agit de définir des catégories et des mises en perspective historique, puis de dégager des terrains d’exercice de ce catholicisme (clergé, paroisses, communautés, liturgie puis réseaux et instances de socialisation) avant d’évoquer quelques mobilisations militantes récentes (blasphème, Glorious, JMJ, «Manif pour tous»).

Couverture et quatrième de couverture de l’ouvrage

Les cafés histoire de Reims, saison 1

Le 11 mai dernier se tenait le dernier « café histoire » de Reims pour l’année universitaire 2016-2017.

Au moment de préparer la 2e saison, le CERHiC tient à remercier :

    • Le co-organisateur, l’APHG-Champagne-Ardenne
    • La ville de Reims, qui a apporté son soutien financier à ce cycle de conférences
    • Le GRAC (Groupe Rémois des Amis de Clio) pour le soutien logistique
    • La brasserie Saint-Maurice qui nous a accueillis pour 7 soirées dans un cadre convivial avec ses avantages et ses (quelques) inconvénients (nous ne dirons pas merci au groupe à qui nous demandions de parler un peu moins fort jeudi dernier et qui nous a répondu « on n’est pas à l’église ! »…)
    • Le public, étudiant.e.s et non-étudiant.e.s, pour son attention et ses questions pertinentes aux conférencier.e.s

Et surtout les intervenant.e.s, qui ont donné gracieusement de leur temps et de leur savoir.

Nous avons eu le plaisir d’entendre :

Dominique Borne, au Cellier, pour une conférence inaugurale engagée ;

Nadia Vargaftig, qui nous a fait découvrir le monde des expositions coloniales portugaises et italiennes ;

 

François-Xavier Fauvelle, qui nous a menés jusqu’au cœur de l’Afrique médiévale ;

Bertrand Porot, qui a fait revivre les musiciennes de l’époque moderne ;

Annie et Maurice Sartre, qui nous ont guidés dans Palmyre antique et dans ses ruines contemporaines ;

 

 

 

Hendrik Ziegler, dans une galerie de portraits de Champenois artistes de cour ;

Romain Bertrand, qui nous a conduits aux Philippines au XVIe siècle.

Nous avons donc parlé d’histoire de France, d’histoire mondiale, d’histoire connectée, d’histoire culturelle, d’histoire de la musique, d’histoire de l’art…

Le CERHiC et l’APHG Champagne-Ardenne sont fiers de cette première saison et espèrent vous retrouver nombreux pour la deuxième, dont le programme sera connu dans le courant de l’été.

Journée d’études – Les oppositions aux réformes éducatives de mai 68, 18 mai 2017

JOURNEE D’ETUDES

Jeudi 18 mai 2017

 

Dans le sens inverse de l’histoire? Les oppositions aux réformes éducatives issues de Mai 68

Salle du Conseil de l’UFR des Lettres et Sciences Humaines de Reims

Bâtiment 17, Campus Croix-Rouge

Journée d’études organisée par Philippe Buton et Yves Verneuil

9h15 : Accueil

9h30 : Introduction (Yves VERNEUIL)

Présidence : Jean-Noël LUC, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris-Sorbonne

9h45-10h05 : Mai 1968 en perspectives : ruptures et continuités dans les structures éducatives (Jean-François CONDETTE, professeur en histoire contemporaine (Comue-Lille-Nord-de-France-ESPE),

10h05-10h25 : Universitaires et syndicats face à l’héritage de Mai 1968 : des positionnements ambigus (Arnaud DESVIGNES, docteur en histoire, université Paris-Sorbonne)

10h25-10h45 : Les réactionnaires de Nanterre aux lendemains de 1968 (Charles MERCIER, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Bordeaux, ESPE)

10h45-11h15 : discussion

11h30-11h50 : Les gauchistes et la participation dans les universités (Philippe BUTON, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Reims Champagne-Ardenne)

11h50-12h10 : Les Comités de Défense de la République (CDR) et leurs critiques de la « subversion marxiste » dans l’enseignement durant les années 68 (François AUDIGIER, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lorraine)

12h10-12h30 : discussion

12h30-13h30 : Repas

Présidence : Jean EL GAMMAL, professeur d’histoire contemporaine, Université de Lorraine

13h30-13h50 : Les parlementaires et « la chienlit » dans l’Education nationale 1969-1974 (Bernard LACHAISE, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Bordeaux)

13h50-14h10 : Déchaînement idéologique ou malaise enseignant ? Doutes et polémiques sur l’évolution de l’école dans la presse de l’après-68 (Yann FORESTIER, docteur en histoire, université Paris-Sorbonne)

14h10-14h30 : Des gardiens de l’ordre établi dans l’enseignement secondaire ? Le SNALC, la CNGA et la Société des agrégés face aux conséquences de Mai 1968 (Yves VERNEUIL, maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’université de Reims Champagne-Ardenne, ESPE)

14h30-15h00 : discussion

15h15-15h45 : Mai 68 et la « décadence de l’enseignement » : la pensée pédagogique anti-68

Discussion avec Antoine PROST (professeur émérite à l’université Paris 1), avec Yves Verneuil et Philippe Buton

15h45-16h00 : Conclusion (Philippe BUTON)

Pour télécharger le programme de la journée d’études :

programme JE 18 mai_3_A3

PROCHAIN CAFE HISTOIRE, JEUDI 11 MAI – ROMAIN BERTRAND

 

PROCHAIN CAFE HISTOIRE, JEUDI 11 MAI 2017

« Le Gouverneur, l’Enfant et les Sorcières.

Magie et pouvoirs à Manille, fin XVIe siècle »

 

affiche Cafés mai

Le prochain Café Histoire se tiendra le JEUDI 11 MAI 2017

au Saint-Maurice

(35, rue Saint-Maurice à Reims), de 18 h 00 à 20 h 00

Nous aurons le plaisir d’écouter

Romain BERTRAND

(Directeur de recherche – Fondation nationale des Sciences Politiques)

Manille, 1577: un enfant comparaît devant le gouverneur Francisco de Sande dans le cadre d’un procès d’Inquisition. De quoi le jeune Diego de Avila s’est-il rendu coupable pour inquiéter à ce point le représentant du roi d’Espagne ? Ensorcelé peut-être par des servantes indigènes, l’enfant a rêvé qu’aux Enfers un siège était réservé au gouverneur… Colportée par les soldats et les colons, la rumeur circule à Manille depuis les arrière-cours jusqu’au coeur du gouvernement municipal. Francisco de Sande ne peut le supporter… 

flyer café mai.png

Les hiérarchies de juridiction dans l’Eglise médiévale

Vendredi 9 juin 2017

9h30-17h

Journée d’études

Les hiérarchies de juridiction dans l’Eglise médiévale

Org. Véronique Beaulande-Barraud (CERHiC) et Elisabeth Lusset (LAMOP)

Bâtiment Recherche, salle R112

Programme

Matin

Charles Mériaux (Université Lille 3), ), « Les hiérarchies de juridiction dans la province de Reims à l’époque carolingienne »

Bruno Lemesle (Université de Bourgogne), « Métropolitains et évêques entre le Décret de Gratien et le IVe concile de Latran : aspects doctrinaux relatifs à la négligence des évêques »

 Après-Midi

Monique Maillard-Luypaert (Université Saint-Louis, Bruxelles), « La concurrence entre les juridictions ecclésiastiques dans le diocèse de Cambrai au XVe siècle et leurs relations avec les pouvoirs temporels ».

Élisabeth Lusset (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), « Les interactions entre l’officialité diocésaine de Troyes et la Pénitencerie apostolique (1459-1537) ».

 

 

Le programme AsileuropeXIX au colloque « Exil, deséxil » (18-19 mai 2017)

Le programme ANR jeunes chercheurs AsileuropeXIX hébergé par le CERHiC participe au colloque « Exil/Désexil. Philosophies de l’Autre monde. Consentement et désobéissance civile/civique », organisé à l’Université Paris 8 Saint-Denis, les 18 et 19 mai 2017.

La session d’AsileuropeXIX ouvrira le colloque sur le thème «Violence et désobéissance dans l’exil au XIXe siècle, Europe/Amérique latine ».

Venez nombreux! Salle J005, Bâtiment J préfabriqué situé derrière le bâtiment A et l’amphi X.

Téléchargez le programme complet

JEUDI MATIN : Les exils dans l’histoire

  10h : Présentation OGILVIE/VERMEREN.

Présidente de séance : Delphine Diaz (maîtresse de conférences à l’Université de Reims Champagnes-Ardenne, responsable du programme ANR AsileuropeXIX).

« Violence et désobéissance dans l’exil au XIXe siècle, Europe/Amérique latine »

10h30/11h

  • HUGO VERMEREN (docteur en histoire contemporaine, post-doctorant du programme ANR AsileuropeXIX) : « Violences politiques, résistances à l’expulsion : parcours d’un réfugié politique italien, Giorgio Libri-Bagnano (1780-1836) »

 11h/11h30 :

  • EDWARD BLUMENTHAL (maître de conférences, Université de Paris III) : « Exil, droit des gens et droit d’asile en Amérique du Sud, XIXe siècle »

11h30/12h :

  • ROMY SANCHEZ (docteure en histoire contemporaine, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) : « Des bureaux new-yorkais au champ de bataille : les exilés cubains séparatistes et le rapport à la violence, 1840-1880 »

12h/12h30 : questions et discussion générale.

PAUSE DÉJEUNER 12h30/14h30

JEUDI APRÈS-MIDI : Les deux exils

Président de séance : Martin Macias 

14h30/15h30

ÉRIC LECERF : Des chemins empruntés par Jean Malaquais : ce qui se contredit de l’exil dans une conscience apatride.

15h30/16h30

BARBARA ZAULI,   « L’exil est mon royaume : Albert Camus, praxis du désexil »

16h30/17h30 PATRICE VERMEREN :  «  On ne tue point les idées »

17H30/18H30 : ADELAÏDE GREGORIO FINS : doctorante en Philosophie politique et éthique, Université Paris-Sorbonne / Université de Coimbra. « La désobéissance dans les Nouvelles lettres portugaises (1972) face à l’État Nouveau au Portugal : quelles formes d’exils à travers les mots, la philosophie et la création littéraire ? »

VENDREDI MATIN : Les deux exils (suite)

Président(e) de séance : Mathilde Roussigne

 9h/10h30

Christiane VOLLAIRE et Philippe BAZIN : UNE APPROCHE DU MOUVEMENT DES POBLADORES AU CHILI  : « Philosophie de terrain et photographie documentaire « 

10h30/11h30 

FREDERICO LYRA : « MTST (Mouvement des travailleurs sans toit) et zones d’attente » .

11h30/12h30

 JULIA CHRIST : « La tradition comme exil »

PAUSE DEJEUNER 12H30/14H30

VENDREDI APRÈS-MIDI : Quelle désobéissance aujourd’hui ?

Président de séance : Alejandro Bilbao

14h30/15h30

AUGUSTIN GIOVANNONI : « Grammaires de l’exil. L’avec, l’entre, le commun ».

15h30/16h30 :

AHMET INSEL : « Les possibilités de la désobéissance civile face à une autocratie élective »

 16h30/17h30 : 

 NORBERT WASZEK et STÉPHANIE BAUMANN : « Un retour en Allemagne après l’exil ? Theodor W. Adorno et la problématique de la “Remigration“ ».

17h30/18h30 :  FEDRA CUESTAS :« De l’exil à l’asile : un passage impossible »

 18h30/19h30 : MARCELO N. VIÑAR : « Terreur politique et Exil/Désexil. Empreintes subjectives. Réflexions d’un psychanalyste »

 19h30 : BERTRAND OGILVIE : « Entre Nouveau monde et monde nouveau, contrainte, consentement, servitude »

Prochain séminaire d’équipe, vendredi 5 mai, 12h

Pour sa prochaine séance de séminaire, l’équipe du CERHiC est heureuse d’accueillir  Florence Gherchanoc (Université Paris Diderot- Paris 7, ANIMA UMR 8210), pour une présentation de ses travaux:

Parures de luxe, entre norme et inconvenance : de la mise en beauté à l’outrance en Grèce ancienne

En salle R112 (bâtiment recherche), le vendredi 5 mai de 12h à 14h.

Illustration: Hydrie attique, IVe s. (390 BC) Berlin, Antikensammlung der Staatlichen Museen, V.I.3768