Archives de catégorie : Publications

Agrégation 2018, Moyen Âge. Un livre co-dirigé par Sylvie Joye

Agrégation d’Histoire, histoire médiévale – programme 2018

Sylvie Joye, Maître de conférences HDR en histoire médiévale et membre du CERHiC, a coordonné avec Bruno Dumézil et Charles Mériaux un ouvrage qui vient de paraître aux Presses universitaires de Rennes :

Bruno Dumézil, Sylvie Joye et Charles Mériaux (dir.), Confrontation, échanges et connaissance de l’autre au nord et à l’est de l’Europe, de la fin du VIIe siècle au milieu du XIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017

Quatrième de couverture

Installé en Gaule et dans une partie de la Germanie, étendu à l’Italie avec la conquête du royaume lombard par Charlemagne, le royaume puis l’Empire franc a longtemps été considéré comme le cœur politique et religieux de l’Europe continentale auquel se seraient intégrées progressivement, à partir du VIIe siècle, les périphéries septentrionales et orientales occupées par les populations celtiques, anglo-saxonnes, scandinaves, slaves, baltes et hongroises. Ce mouvement aurait provoqué, au cours du XIe siècle, la naissance de royautés ou de principautés façonnées exclusivement par les modèles et les pratiques politiques, religieux, culturels et économiques francs.

Destiné à accompagner les étudiants et les enseignants préparant la question d’histoire médiévale mise au programme de l’agrégation externe d’histoire pour les sessions 2018 et 2019, ce livre propose d’abandonner cette perspective exclusivement centrée sur le monde franc et d’étudier toutes les formes de contact entretenues par les sociétés du nord et de l’est de l’Europe. À l’alternative traditionnelle entre confrontation et intégration de ses marges on préfère d’autres questions fondamentales : de quelles connaissances disposaient ces sociétés les une sur les autres ? Quelles relations entretenaient-elles ? Les réponses sont variées. À côté de la violence et de la guerre – qu’il s’agit néanmoins de décrire précisément –, il faut réserver une place aux échanges plus pacifiques d’ordre économique, culturel, religieux ; aux produits, aux circuits et aux idées ; aux moments et aux lieux de négociations, palais et ports ; aux acteurs aussi qui les ont portés, marchands, navigateurs, missionnaires ou encore ambassadeurs. Ainsi comprend-on mieux pourquoi et comment a été préparée par plus de trois siècles de relations réciproques l’émergence au cours du XIe siècle de sociétés et d’États dynamiques au nord et à l’est de l’Europe.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4513

Catholicisme et identité

Le CERHiC a le plaisir d’annoncer la parution de l’ouvrage collectif codirigé par Bruno Dumons et Frédéric Gugelot :

Catholicisme et identité:

regards croisés sur le catholicisme français contemporain

aux éditions Karthala, collection Signes des Temps

«Je suis catholique», affirme le vainqueur d’une élection primaire en vue des présidentielles de 2017, qui fait de lui le candidat de sa famille politique. Depuis une dizaine d’années, un temps de réaffirmation catholique se dessine qui s’exprime tant dans le champ politique, que sociétal, culturel que théologique. C’est ce mouvement que cet ouvrage tente de cerner.

Le catholicisme en France connaît en effet des évolutions majeures depuis les années 1980. Des tensions parcourent l’Église au-delà des différences entre les choix d’identité et/ou d’ouverture. Alors que ceux qui revendiquent d’être à la «gauche du Christ» semblent vieillir et disparaître, d’autres courants s’affirment qui se veulent plus authentiquement catholiques : seraient-ils installés à la droite du Père ? À ceux que l’inquiétude évangélique étreint, aux chrétiens critiques répondrait un catholicisme confessionnel, assumé, loin de l’enfouissement des années 1950-1960, «décomplexé». Ils mettent au cœur de leur foi et de leurs pratiques la défense et la restauration des valeurs chrétiennes et de la famille. Ils défendent des choix de vie en contraste avec des évolutions contemporaines, s’appuient sur des groupes élitaires, des revues, des militances renouvelées.

Bruno Dumons et Frédéric Gugelot ont réuni historiens, politistes, sociologues, pour étudier la pluralité interne du catholicisme et les modes d’organisation de l’institution au croisement du XXe et du XXIe siècle. Il s’agit de définir des catégories et des mises en perspective historique, puis de dégager des terrains d’exercice de ce catholicisme (clergé, paroisses, communautés, liturgie puis réseaux et instances de socialisation) avant d’évoquer quelques mobilisations militantes récentes (blasphème, Glorious, JMJ, «Manif pour tous»).

Couverture et quatrième de couverture de l’ouvrage

Parution – B. Goujon, Les Arenberg

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du livre de Bertrand Goujon, maître de conférences à l’URCA et membre du CERHiC

Bertrand Goujon, Les Arenberg. Le gotha à l’heure des nations, Paris, Presses universitaires de France, 2017

 

couv_num_045755

Pour plus d’informations, voir la page sur le site des Presses universitaires de France :

https://www.puf.com/content/Les_Arenberg

Maison souveraine du Saint-Empire dont les différentes branches s’établissent en Belgique, en Allemagne, en France et en Autriche, la famille Arenberg est un observatoire du gotha au XIXe siècle. Confrontée à la fragilisation de la propriété foncière, aux concurrences bourgeoises, aux défis de la sécularisation et à la démocratisation de la vie politique, l’aristocratie doit de toute urgence réinventer ses modèles économiques, idéologiques et socioculturels. Elle engage ainsi de nouvelles stratégies qui s’inscrivent dans des contextes nationaux et régionaux supposant une adaptation permanente.

La dimension transnationale de cette histoire exemplaire est particulièrement cruciale, car les Arenberg attestent une maîtrise singulière et précoce de l’espace et du temps qui, sans être dénuée d’ambiguïtés et au risque de susciter des crispations, est le gage pour cette grande famille européenne d’une perpétuation de sa position élitaire au fil d’un long XIXe siècle en tout point révolutionnaire.

 

C. Brice et D. Diaz (dir.), « Mobilités, savoir-faire et innovations »

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du dernier numéro de la Revue d’histoire du XIXe siècle (n° 53, 2016/2), « Mobilités, savoir-faire et innovations », dirigé par Catherine Brice et Delphine Diaz, membre du CERHiC.

Mobilités, savoir-faire et innovations

 

couverture

Sommaire :

Catherine Brice, Delphine Diaz, « Introduction », p. 9-18

Ali Yaycioglu, « Janissaires, ingénieurs et prédicateurs. Comment l’ingénierie militaire et l’activisme islamique changèrent l’ordre ottoman », p. 19-38.

Fabio D’Angelo, « Les hommes de science napolitains en exil en France, des passeurs scientifiques et politiques (1799-1820) », p. 39-58.

Juan Pan-Montojo et Juan Luis Simal, « Exil, finances internationales et construction de l’Etat : les libéraux et « joséphins » espagnols » (1813-1851), p. 59-78.

Sylvie Aprile, « Déposer un brevet sans déposer les armes ? Exilés et inventeurs français durant le Second Empire », p. 79-96.

Julia Clancy-Smith, « L’Afrique du Nord à l’époque coloniale : migration, agriculture et échec de l’innovation (1830-1914), p. 97-114.

N. Vargaftig, Des Empires en carton.

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication de l’ouvrage de Nadia Vargaftig, maître de conférences en histoire contemporaine et membre du CERHiC:

Des Empires en carton. Les Expositions coloniales au Portugal et en Italie (1918-1940)

Aux éditions de la Casa de Velázquez.

Pour accéder à la table des matières cliquez ici

 

V. Beaulande et B. Goujon – Le salut par les oeuvres ?

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution d’un numéro spécial de la revue Histoire, Economie & Société (n°3 / 2016) dirigé par Véronique Beaulande-Barraud et Bertrand Goujon, tous deux maîtres de conférences au CERHiC.

9782200930370-001-g

Le salut par les oeuvres ? Pratiques religieuses et charitables des élites urbaines (France, XIIIe-XIXe siècle)

 

Pages : 4-11 Le salut par les oeuvres ? Pratiques religieuses et charitables des élites urbaines (France, XIIIe-XIXe siècle) Véronique Beaulande-Barraud
Bertrand Goujon
Lire le résumé
Pages : 12-38 Le salut par les oeuvres : Les bienfaiteurs laïcs de l’Aumône Notre-Dame de Chartres à la fin du Moyen Âge Séverine Niveau Lire le résumé
Pages : 39-53 La charité collective contre l’individuation du salut. Les bonnes oeuvres des jansénistes parisiens au XVIIIe siècle Nicolas Lyon-Caen Lire le résumé
Pages : 54-75 Salut par les oeuvres et cohabitation confessionnelle. De l’initiative charitable individuelle à l’organisation ségrégée du contrôle des âmes (Mulhouse, 1798-1870) David Tournier Lire le résumé
Pages : 76-96 Entre technique et politique : Les adductions d’eau dans les capitales provinciales en France du XVIe au XVIIIe siècle Patrick Fournier Lire le résumé
Pages : 97-113 En première ligne. Voltaire face aux théories parlementaires pendant la « révolution » Maupeou (1771-1772) Vincent Cossarutto Lire le résumé
Pages : 114-124 Renault en Algérie. Automobile, pétrole et politique dans les Vingt Glorieuses Jean-Louis Loubet Lire le résumé
Pages : 125-140 Le développement des réseaux de soins dans l’Amérique de Richard Nixon. Les enseignements du Managed Care américain depuis le HMO Act de 1973 Véronique Parel Lire le résumé
Pages : 141-142 Les auteurs Lire le résumé

http://www.revues.armand-colin.com/histoire/histoire-economie-societe/histoire-economie-societe-32016/salut-oeuvres-pratiques-religieuses-charitables-elites-urbaines-france-xiiie-xixe

Les cas réservés en Occident XIIe-XVe siècles

Le dernier numéro de la Revue de Droit canonique (2015, 65/2) comprend un dossier dirigé par Véronique Beaulande-Barraud, consacré aux cas réservés en Occident du XIIe au XVe siècle. Ce dossier, issu d’une journée d’études du CERHiC, qui s’est tenue à l’Université de Reims le 14 juin 2013, compte 4 contributions précédées d’une introduction de Véronique Beaulande-Barraud :

RDC-001

Arnaud Fossier, Le droit d’absoudre. Concurrences juridictionnelles et communication des fors (v. 1130-v. 1320).

Véronique Beaulande-Barraud, Les cas réservés dans les statuts synodaux de la province ecclésiastique de Reims, 13e-14e siècles. Essai d’analyse d’une catégorie canonique.

Elisabeth Lusset, Confession, absolution des péchés et levée des censures. Les cas réservés chez les Cisterciens et les Chartreux (12e-15e siècles).

Emilie Rosenblieh, Les cas réservés et le pouvoir de dispense du pape au temps de la crise conciliaire (1ère moitié du 15e siècle).

cas-réservés-au-pape

Sommaire complet et résumés : http://www.droitcanon.com/Resumes/Les-cas-reserves-varia.html